Notre région, c’est la Gascogne !


Le Gascogne

jeudi 24 juillet 2008, par Tederic Merger

"Le Gascogne est créé en 1933 sur la base de Cazaux, il hérite des traditions de deux escadrilles de la Première Guerre Mondiale, la SAL 28 et la SPA 79.
En 1936, il est intégré au groupe de bombardement de la 19ème escadre de Nancy pour devenir le 2/19.
Il stationne à Oran en 1938 mais revient en métropole pour participer à la campagne de mai-juin 1940.
Le groupe « Gascogne » réapparaît en 1944 sur B26 Marauder lors de la campagne d’Italie, puis celle d’Allemagne.
Il est dissous à Mengen, Allemagne, en mars 1946.
L’escadron 1/19 Gascogne est recréé le 1er janvier 1951 en Indochine, sur B26 Invader cette fois.
L’activité est soutenue et il sera engagé dans la bataille de Dien Bien Phu.
Il sera dissous le 1er novembre 1955.
Moins d’un an plus tard, le 1er septembre 1956, l’unité renaît à Oran sous le nom Groupe de Bombardement 1/91, toujours sur Invader et participe à la guerre d’Algérie au cours de laquelle il effectue plus 44.000 heurs de vol en plus de 24.000 sorties.
Il est à nouveau dissous en septembre 1962."

Voir la page qui contient cette image.
[]


Voir en ligne : Le Gascogne



Grans de sau

  • Une mascotte plus récente que la Daüne de Brassempouy !

  • Je ne suis pas de ceux qui rêvent devant l’armée ou la culture militaire.
    Antimilitariste et pacifiste engagé, je n’ai que faire d’une telle référence qui relève d’ailleurs davantage du folklore nationaliste français cher à l’armée que d’un véritable désir de promouvoir l’identité gasconne.

  • En tout cas, ils ont porté très haut les couleurs de la Gascogne !
    Certes, c’est plutôt la Gascogne de D’Artagnan, au service de l’Etat français, et souvent pour le pire.
    Le blason utilisé correspond bien, d’ailleurs, à cette Gascogne domptée, même si elle se veut courageuse.

  • Je respecte la mémoire des Gascons et autres Occitans qui ont laissé leur peau dans des guerres qui dépassait de très loin leur propre destin.
    Je les respecte et les plains d’être morts pour une cause qu’ils croyaient honnêtement noble.
    J’y inclus mes deux grand-pères.
    Mais jamais je n’admirerai un emblême ou une référence militaire. Jamais.




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document