Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Signalisation bilingue à Came (64)

Le gascon s’invite dans la signalétique

vendredi 21 juillet 2017, par P. Dibon

PNG - 157 ko
"Camins deus cinc cantons" a Càmer
Mairie de Came (64)

La commune de Came, sise entre Navarre et Gascogne, mets en place une signalétique bilingue français-occitan. Elle prends en compte l’ensemble des panneaux indiquant les noms des chemins et des routes du village.

Si certaines communes comme Anglet ou Bayonne font apparaître le gascon aux côtés du basque dans la signalétique directionnelle, Came est la 1ère commune gasconne du Pays Basque à adopter un tel bilinguisme, qui maillera le village.

Seul regret, le gascon est en minuscules et de taille bien réduite comparé au français.


Voir en ligne : Lou Couralin - n° 53 - Juin 2017



Grans de sau

  • Le statut historique de Came est bien complexe, les liens avec la Navarre historique semblent distendus depuis le XIIème siècle, comme l’ensemble de ce qui deviendra le pays de Gramont autour de Bidache. On est dans un pays de seigneuries mouvantes, qui regardaient plutôt vers Dax (ce qui doit expliquer leur adoption du gascon à date précoce en fait).

    Ce que l’on peut dire, c’est qu’à date moderne, disons au XVIIIème siècle, Came ne semble pas relever des États de Navarre (qui regroupent l’ancienne Basse-Navarre et le Béarn), mais de Dax, comme Sames ou Léren, improprement considéré comme béarnais de nos jours. La création du département des Basse-Pyrénées a vraiment parasité la réalité ethno-culturelle de cette zone.

    Peu importe en somme ces réalités historiques, on sait que toutes ces communes gasconnes ont intégré l’intercommunalité dite "Pays Basque" (avec plus ou moins d’enthousiasme).

    Maintenant, sur le fond, j’en suis arrivé à un stade où je pense que la signalétique bilingue n’a plus aucun intérêt. Personne ne saura lire correctement sur place ces plaques dans leur version alibertine : il me semble beaucoup plus intéressant de relever partout les anciennes appellations.

    Or, en regardant les noms des rues de Came, je vois des noms comme Quartier des Autruches ou Quartier de l’Abeille qui sont complètement stupides (sauf à faire la preuve d’une légitimité historique que j’ignore), et qui voisinent avec des noms gascons comme Quartier Coudagnot, Lemeboun ou Prigailla. Ces derniers noms suffisent à l’identité d’un pays.

  • La commune de Came au Pays basque opte pour une signalétique en gascon !

    http://mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk/20171120/quand-la-langue-gasconne-sinvite-dans-la-signaletique

    [A JM : J’ai cru bon de rattacher ici ton gran de sau, tout en sachant que tu ne l’aurais pas écrit ainsi si tu avais eu connaissance de cet article de Peio Dibon qui nous donnait déjà l’information.
    Tederic M., webmèste]

    JPEG - 95.4 ko



Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document