Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Georges dou Cadet et le Béret gascon

dimanche 8 octobre 2017, par Tederic Merger

Quand Georges dou Cadet nous a quittés au printemps 2016, il se consacrait pleinement à la diffusion du béret qu’il avait conçu et fait fabriquer :
un béret qui porte le blason gascon et quelques notes de la chanson "Le béret".

JPEG - 111.5 ko
Le béret "Je suis gascon Je porte le béret"


La chanson "Le béret"

Qué dé més bèt qué dé pourtà suou cap l’émblèmo dé nosté pays : Lou bérét Gascoun dambé soun blasoun è l’inscriptioun én léttros d’or : je suis Gascon, je porte le béret.

Ce béret ne concerne pas que les "Gersoués" (gersois) mais doit rassembler tous les gascons, "du Val d’Aran au Bec d’Ambès sous l’aile gauche de la Garonne" !
diguén l’èsprit dous créatous d’aquét bèrét, n’y pas soulomén dèstinat qu’aous Gèrsoués, (ségu qué Aouch y capitalo dé la Gascougno)
Qué caou relança aquéro poulido couaffuro, qué déou rassemblà lous Gascous : dou Val d’Aran, aou bèc d’Ambèz, débat l’alo gaoucho dé la Garouno.

Et aussitôt, Georges embraye sur le "patouès" ; pour lui, c’est ce qui unit les "petitos régious" gasconnes :
Ségu qué ya plusiurs patouès, forços pétitos régious, més un paou dé sérious : la lénguo maternélo n’aouén toutés uo. Sagén dé la guardà, é surtout dé la transmété.

« Nous avons commencé par envoyer un petit courrier aux présidents des départements de notre Gascogne (Val d’Aran compris) en leur exposant que notre intention se bornait à faire reconnaître une province qui a une forte identité, (Henri IV et d’Artagnan ne nous démentiront pas) mais qui a perdu l’habitude de se faire reconnaître. »
Aouén couménçat pèr émbouya un pétit courriè aous présidéns dous départoméns dé nosto Gascougno (Val d’Aran coumprés) én lous èxpouza qué nosto énténtioun és bournaouo à hai récounégué uo prouvinço qu’a uo forto idéntitat, (Hénric IV é d’Artagnan noun déjméntirén pas) més qu’a pèrdut l’habitudo d’és hai récounégué.

Georges n’est plus, mais son béret gascon est toujours là :
Il est disponible en noir, en gris foncé et en rouge. Sa taille de tour de tête est adaptable selon le système traditionnel du liseré.

JPEG - 257.1 ko

Il est produit à Oloron, par la Manufacture de bérets ("Boneteria Auloronesa"), dont le fondateur du Beret Project et spécialiste mondial du béret nous dit qu’elle fabrique « likely the best berets you can find in this world ! » (probablement les meilleurs bérets qu’on peut trouver en ce monde).
La manufacture de bérets - Boneteria auloronesa

C’est toujours Sébastien Couzier, à Clermont-Pouyguillès (32300 - 05 62 66 26 97), commune dont Georges dou Cadet fut le maire il y a longtemps, qui en est le distributeur exclusif.
Le béret peut être acheté sur place ou vendu par correspondance (il s’en vend à l’étranger !).
Il est aussi vendu à l’Office de tourisme de Mirande.

Je le porterai à la journée gasconne de Samatan le 26 novembre prochain pour mon intervention "Georges dou Cadet - L’amour de la Gascogne et du gascon" !

Georges dou Cadet (1933-2016) : un gascon entreprenant et patriote

Georges dou Cadet et la langue

Georges dou Cadet et le triangle gascon


Voir en ligne : http://www.lepatoisgascon.fr/162-pe...






Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document