Notre région, c’est la Gascogne !

Noms de rue à Saint Macaire

jeudi 14 juin 2018, par Tederic Merger

Grâce à la ténacité de l’ancien Maire Jean Marie Billa, Saint Macaire a eu la bonne idée de rappeler ses noms de rue anciens - donc gascons - sur ses plaques de rue.
Les communes de Gascogne ne sont hélas pas si nombreuses à avoir ce genre de démarche, et cela justifie bien pour Saint Macaire une estéle de fiertat gascoune.

Mais le site des noms gascons qu’est Gasconha.com doit aller plus loin, et discuter ce qui pourrait être amélioré, approfondi, rectifié... pour Saint Macaire et pour d’autres.
Examinons donc ces quelques plaques de rue !
Elles suivent un modèle général, mais certaines appellent des remarques particulières.

JPEG - 27.4 ko
Carreyrotte


La Carreyrotte

"Carreyrotte" se distingue des autres en ne présentant qu’un nom gascon, sans qu’un nom officiel "français" l’ait supplanté ; peut-être parce que c’est une impasse, donc jugé subalterne ?
On évite pour l’instant l’horrible pléonasme "Rue de la Carreyrotte" (Rue de la Petite Rue) qui figure hélas sur le plan de l’IGN et dans le FANTOIR, ce qui donne du souci pour l’avenir...
Mais l’usage des guillemets sur la plaque signifie une citation : l’Institution (la Mairie) se plie à ce nom populaire, mais garde ses distances !
La graphie utilisée est franco-phonétique ; le tt est l’importation d’un usage français : un simple t suffirait : Carreyrote ; un tréma sur le y (Carreÿrote) aiderait à une lecture gasconne et éviterait la lecture française "Carrérote".

JPEG - 54.7 ko
Rue Carnot / Carreyra deus Bans Carnaceys
JPEG - 43.7 ko
Rue Carnot / Carreyra de Lourdidey

Ah, foutu Carnot ! Lequel d’ailleurs ? s’exclame Vincent.
Oui, Lazare ou Sadi Carnot ? Wikipédia donne une impressionnante lignée de Carnot, scientifiques ou hommes politiques, souvent les deux, avec au moins deux Lazare et deux Sadi !
Peut-être qu’on a voulu rendre hommage dans les villes françaises à toute la lignée ?
A Saint Macaire, la rue Carnot réunit apparemment deux anciennes rues, la Carreyra deus Bans Carnaceys et la Carreyra de Lourdidey. C’est justement grâce aux mentions anciennes sur les plaques de rues qu’on le comprend !
Rue Carnot

Carreyra de Lourdidey

Ces mentions anciennes sont mises entre guillemets, selon le choix général qui a été fait à Saint Macaire. Choix malheureux selon moi : les (trop) petits caractères signifient déjà suffisamment que les mentions anciennes - gasconnes - ne sont (hélas) que des sous-titres !

JPEG - 37.2 ko
Rue Thiers / Carreyra de la Nau

Les "rue Thiers" sont souvent contestées en France, et elles ont parfois été débaptisées, parce que Thiers est accusé d’avoir réprimé la Commune de Paris dans le sang.
Nous avons ici, avec "Carreyra de La Nau" un candidat immédiat pour succéder à "Rue Thiers" ! "La Nau" serait le nom d’une famille ancienne de Saint Macaire. L’idée n’est pas de dire qu’elle était plus méritante que Thiers ; mais au moins elle était d’ici, et les anciens Macariens avaient jugé qu’elle pouvait donner son nom à cette rue...
Mais il y a une complication : "rue La Nau" est le nom officiel présent d’une rue adjacente.
Et que fait-on de "Carreyra" ? Dommage de le transformer en "Rue"... Mais une adaptation en Carreÿre faciliterait la lecture, et serait homogène à Carreÿrote proposé plus haut.

JPEG - 69.7 ko


Porte et rue Rendesse

L’Amiral Courbet était un chef militaire efficace et courageux, que les circonstances ont mis au service de la France coloniale.
Aucun rapport spécifique à Saint Macaire ; lui dédier une rue avait simplement pour but de faire allégeance à la France impériale et coloniale, accessoirement républicaine.
Cet hommage a fait son temps, et on pourrait le remplacer par un hommage au passé médiéval de Saint Macaire : Carreÿre Rendesse ! ("Carreyra Rendesse" ne parait pas cohérent pour la notation des voyelles finales atoniques, mais les textes médiévaux n’étaient pas toujours cohérents)

JPEG - 37.3 ko
Rue Chanzy / Rue Louloumet

Le général Chanzy, a participé à l’aventure coloniale de la France, puis à sa défaite en 1871 contre l’armée allemande. Il a ensuite mené une carrière politique au plus haut niveau comme républicain modéré. Il doit avoir eu un certain charisme pour remporter des succès électoraux sans acte de candidature... Mais de là à continuer à lui offrir une rue à Saint Macaire...
Rue de Louloumet

Louloumet est un quartier de Saint Macaire au nom gascon.
Permuter, placer "Rue Louloumet" en mode majeur et "Rue Chanzy" en mode mineur dans la perspective d’une éviction progressive de ce dernier, signifierait un retour au local, à la tradition, à l’enracinement (surtout avec un nom qui se réfère à l’ouloum, l’orme !).
Ensuite, on peut préférer "Rue de Louloumet", ou mieux encore "Rue de L’Ouloumet".
Carreÿre de L’Ouloumet nous conduirait au nirvana gascon !-)

Saint Macaire ne figure pas à ce jour dans la liste des villes de France qui ont rendu un "hommage toponymique" à Louis Blanc.
Rue Louis Blanc / Chemin de "Mauhargat"

On pourrait l’y rajouter. Mais il y a peut-être mieux à faire : s’occuper de réenraciner la toponymie de Saint Macaire !
Comme l’Amiral Courbet et le Général Chanzy, Louis Blanc est une figure française du 19e siècle. Mais contrairement à eux, il ne fut pas militaire, mais un homme politique et un penseur socialiste qui s’est exilé à Londres de 1848 à 1870 pour échapper à la répression.
Si on évinçait Courbet, Chanzy et Thiers des noms de rue macariens, il faudrait évincer aussi Louis Blanc pour maintenir un équilibre politique...
Il serait bon de réofficialiser le nom très gascon de Mauhargat qui semble désigner tout un quartier de Saint Macaire : rue de Mauhargat (et pas "chemin de Mauhargat" parce que ce n’est plus un chemin) ?

JPEG - 168.7 ko
Rue Saint Antoine / Carreyra de la Tourratte

"Tourratte" semble plus enraciné à Saint Macaire que Saint Antoine : « Lo Carruet qui ba à la Touratte » [Voir « Recherches historiques sur la ville de Saint-Macaire : l’une des filleules de Bordeaux » de Désiré-Antoine Virac]
Le double t à "Tourratte" (qui signifie peut-être une petite tour) est inutile, c’est moins clair pour le double r.
Proposition : Carreÿrot de la Tourate pour cette petite rue.

JPEG - 142.3 ko
Rue Yquem / Carreyra de Crespignan


Rue Yquem / Carreyra de Crespignan

Crespignan semble avoir précédé Yquem mais les deux sont enracinés localement.
Voir « Recherches historiques sur la ville de Saint-Macaire : l’une des filleules de Bordeaux » de Désiré-Antoine Virac.






Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document