Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

“Collectivité européenne d’Alsace” : Un modèle à suivre pour la Gascogne ?

mercredi 31 octobre 2018, par 32406465


"C’est un grand jour pour l’Alsace, je dirais même un jour historique puisque l’Alsace revient et l’Alsace revient par la grande porte. En effet, l’Alsace n’existait plus, l’Alsace renaît.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/premier-ministre-annonce-creation-collectivite-europeenne-alsace-2021-1566370.html

Impossible pour la Gascogne qui est coupée en deux régions contrairement à l’Alsace.



Grans de sau

  • « l’Alsace n’existait plus, l’Alsace renaît »
    Acò que m’a hèit pensar a la parabòla deu hilh prodigue :
    Lo hilh prodigue en garonés deu bòrn de Sent-Macari

    « Qu’ec vòlis o non, fadrà que cantis tu tanben e que te rejoíssis damb nosauts, perçò que ton frair qu’èra mòrt es reviscolat. Quò’s coma se venèva de nèisher ; gèir èra perdut, anuit l’am retrobat. »
    Lavetz que cau cantar entà la nosta sòr l’Alsaça, qui es reviscolada !-)

  • Impossible uèi, de sur mes que poderé donar quauques ideias aus nòstes elegits:amassar quauques despartements gascons ( de la medixa region entà començar ) adarron de chepics comuns...

  • L’Alsace nous a montré que certains politiciens pouvaient aussi y être de vision étroite, par exemple les roitelets d’un des deux départements qui craignaient de perdre leur royaume et avaient fait capoter le premier projet de Collectivité unique d’Alsace, sans compter les jacobins qui étaient dans leur rôle habituel.
    Apparemment, avec la disparition de l’Alsace décrétée juste après depuis Paris, la leçon a été tirée, et c’est bien !

    Côté gascon, nous sommes dans une situation bien plus difficile puisque notre identité est évanescente, donc à reconstruire patiemment, et la construction d’une Gascogne institutionnelle est difficile par addition de départements, sauf dans une réduction à... 32406465 (en enlevant le Pays basque au 64, ou sinon c’est une Vasconie française - pourquoi pas, d’ailleurs !).
    Il faut sans doute une approche par les pays gascons, et d’abord voir ce qu’on peut proposer comme contenu gascon pour des politiques locales.

    Une idée tout de suite, en rebondissant sur le qualificatif de “Collectivité européenne d’Alsace” : nous aussi, nous sommes dans une certaine mesure frontaliers avec un autre pays européen, et une Gascogne rébiscoulade devra renouer avec le sud des Pyrénées.

    "32406465" et tous ceux intéressés par ces thèmes, vous pouvez nous rejoindre à Région Gascogne Prospective, où nous tenterons de faire entendre de plus en plus une "musique" gasconne à nos élus locaux. Ce sera un travail de longue haleine, d’art et d’intelligence...

  • La région Alsace existait et avait été fondue dans une région Grand Est. L’Alsace retrouve une certaine autonomie au sein de la nouvelle région Grand Est.
    La situation est malheureusement différente dans le "Sud-Ouest" qui est divisé entre Nlle Aquitaine et Occitanie.
    De plus l’Alsace c’est deux départements alors que le Pays Gascon c’est 4 fois plus de départements.
    Toutefois l’exemple de la crise du foie gras est à méditer : Sur les ondes radiophoniques il y a eu une campagne pour promouvoir le foie gras. Cette campagne a été cofinancée par les deux régions Nlle Aquitaine et Occitanie.
    https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/avant-les-fetes-la-region-occitanie-degaine-une-pub-pour-valoriser-le-foie-gras_3789707.html
    Cette coopération devrait être étendue à tous les sujets économiques et culturels communs aux départements frontaliers Lot et Garonne, Landes, Pyrénées atlantiques, Hautes Pyrénées, Gers (Au minimum !).
    La création peut être d’une structure politique commune et transverse ?
    Sous quelles formes ?
    Je me tiens à l’écart de facebook donc je n’ai pas accès à Regaspro.

  • c’est un des rares points sur lequel je suis d’accord avec S Royal :

    Mais les mots les plus durs visent la réforme territoriale, « une des pires du quinquennat », une « exécution silencieuse », une coupe « à la serpe » dans les collectivités. L’ancienne candidate à la présidentielle de 2007 déplore la disparition de régions dont les noms « chantent l’histoire de France, sa géographie, ses produits de terroir (…), ses fleuves et rivières ». Elle regrette que « sa » région, Poitou-Charentes – elle en fut la présidente de 2004 à 2014 – ait fusionné avec l’Aquitaine et le Limousin et « se retrouve noyée dans une espèce de grosse patate qui rend la nouvelle carte de France régionale totalement difforme ».
    Les ministres qui sont ou ont été à la tête de régions – Jean-Yves Le Drian en Bretagne, Michel Sapin dans le Centre, Jean-Marc Ayrault dans les Pays de la Loire – s’émeuvent aussi du redécoupage à venir mais verront leur territoire rester intact. Pas elle. « Tu comprends, Ségolène, si ta région ne fusionne pas, on va dire que tu as eu un traitement de faveur », lui écrit Bernard Cazeneuve dans un SMS. « Ah bon ? Et pas les autres ? »

    https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/10/31/segolene-royal-etrille-le-quinquennat-de-francois-hollande-dans-un-livre_5377085_823448.html

  • Merci pour ces infos,32406465 (ouf !).
    Dommage qu’à l’époque Ségolène Royal n’ait pas fait fermement entendre sa voix en ce sens (mais je me demande si la fusion ne l’arrangeait pas un peu quand même en ce qui concerne les écarts financiers de sa région, relativement dilués et passés presque inaperçus -qui en parle encore ? - dans une Nouvelle Aquitaine massive...
    Quant à votre distance face à Facebook, rassurez-vous : je m’en tiens aussi à l’écart si ce n’est, exclusivement, pour une consultation bi-hebdomadaire d’Esprit Gascon ; pas besoin de Facebook pour coopérer avec ReGasPro. Vous pouvez demander à adhérer maintenant si vous voulez, avant l’AG de début décembre.

  • @ 6
    Je n’ai pas trop la fibre militante mais quand je serai à la retraite je verrai...

    S Royal était pour une fusion avec les pays de Loire me semble-t-il.

    Au sujet des fusions de régions, demain il y a un reportage sur le gaspillage notamment en Occitanie :
    https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-03-novembre-2018




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document