Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

Frénésie commerciale tous azimuts

dimanche 7 octobre 2012

"Avec la multiplication de projets dont celui d’un Ikea, Pays basque et sud Landes sont dans une situation inédite et explosive."
http://www.sudouest.fr/2012/10/04/la-guerre-des-m2-aura-lieu-839505-642.php

Ikea ne s’installe que sur les aires métropolitaines. Son choix bayonnais ("Si on ne l’avait pas accepté ici, Ikea serait allé à Irun") indique que ses stratèges voient Baiona-Donostia comme une aire métropolitaine...

Un commentaire ironique fait allusion à Atlantisud, déjà évoqué sur Gasconha.com :
"Mais tout cela sera balayé par le centre Atlantisud de St Geours de Maremne. Car si l’on en croit certains élus Landais même les Bordelais vont s’y précipiter grâce à la halte SRGV."

Autre abcès de la frénésie commerciale, à Saint André de Cubzac :
« Non » aux 120 boutiques du "Village des marques" aux portes de Bordeaux
Une image du "village" projeté montre un clocher-minaret. On est en plein délire... Et ce sont nos élus qui poussent à la roue !


Voir en ligne : Pays basque : La guerre des m2 est déclarée

Partager

Grans de sau

  • Les élus vivent encore sur un schéma pré-crise, d’endettement facile, le gouvernement va probablement sonner la fin de la récréation et il le doit, si nous voulons éviter des dérives à l’espagnole.

    • Oui, en effet mais quelle pitié de voir que les seuls emplois qu’on sait créer actuellement sont dans la grande distribution et à peu près elle seule alors qu’elle contribue à la désindustrialisation par son recours presque exclusif (sauf dans l’alimentaire, et encore !) aux importations asiatiques.
      Pour ne rien dire de la prévisible évolution à la baisse du pouvoir d’achat qui risque d’invalider toutes ces belles stratégies !
      A ce sujet encore, Atlantissud vient d’obtenir un permis très à la baisse,avec un Auchan je crois mais, heureusement sans les magasins d’usine ...

    • Pour les raisons que tu indiques, Gerard.

      Ca ne peut pas durer : il ne peut pas y avoir à la longue consommation sans production. Pour l’instant ça tient parce que la France a encore des entreprises exportatrices, les groupes du CAC40 et aussi des plus petites.
      Mais jusqu’à quand ?
      Et comment fait un parçan s’il n’a pas ce type d’entreprises, qui ont d’ailleurs tendance à délocaliser ?

      Je pense qu’on devra forcément se poser la question de la difficulté pour des très petites entreprises d’embaucher, à cause du coût et des contraintes administratives, et aussi la question des normes de toutes sortes qui sont décourageantes pour les TPE..
      La Gascogne n’est pas seule concernée en France, mais elle l’est particulièrement.

      Il faudra continuer à suivre Atlantisud et l’IKEA de Bayonne par exemple. Ce dernier, qui vise aussi la clientèle espagnole, devrait souffrir de la crise espagnole, même si celle-ci est moins forte en Pays basque.




Un gran de sau ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Le drapeau de la Gascogne