Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Graves & Cernès

Landes de Gascogne

Guillos

Lac Troupins

La carte IGN mentionne "Lac Troupins", mais il s’agit clairement d’une lagune. Reste à élucider le nom du lieu : on peut imaginer tout simplement quelque chose comme "trou à pins", "trou où il y a des pins", avec cette capacité étonnante du gascon à juxtaposer les termes pour en créer un nouveau en évitant les constructions lourdes, avec déterminant.

Je ne propose pas de nom normalisé pour l’instant, dans l’incertitude. Je me contenterai de dire que c’est un magnifique endroit et que je vous encourage tous à arpenter la lande, à la recherche des lagunes !

prepausat per Vincent P.



Grans de sau

  • Notons qu’on prononce localement ’’troupénss’’ (selon une Verdelaisienne âgée originaire de la Lande girondine,)
    Trou à pins me semble très bizarre : on aurait ’’traou(c)". Peut-être faut-il chercher un mot tropin ou alors un nom de personne.

  • La transformation de traoupins en troupins ne me semble guère difficile, d’autant qu’il semble assez constant, que bizarrement, le nom des lagunes a assez souffert et se trouve très déformé.

    Après, on peut évidemment envisager un patronyme qui s’est fixé comme lieu-dit, et il est vrai que c’est fréquent, mais les bases généalogiques ne donnent aucun patronyme s’approchant dans la région.

    Pour moi, il est difficile de ne pas privilégier une formation sur le pin, dans le contexte de l’importance de cet arbre dans l’ancienne lande, et moins omniprésent, donc utile pour discriminer un lieu.

  • Ça ne me convainc pas car le nom est déjà Troupins en 1837 alors que le gascon était couramment parlé et on attendrait quand même, à cette époque, ’’lou Traouc dous Pins’’ ). Peut-être une déformation de Turpin...

    http://minilien.com/?utDLPyF9sV

  • Comme toponymes avec une initiale identique, l’on trouve :

    - "Grande Versanne du Troupie" à Pomerol (33) ;
    - "Troupian" à Saint-Estèphe (33) ;
    - "A la Troupette" à Doulezon (33) ;
    - "Le Trouperot" à Labrit (40) ;
    - "Troupet" à Came (64) ;
    - "Troupillats" à Lagraulet-Saint-Nicolas (31).

    A l’instinct, on sent que nombre de ces lieux-dits sont des dérivés du terme militaire "troupe". A fouiller.

  • Le Trouperot : diminutif évident de tropèth.

  • Ici (mais je ne sais pas si c’est le lien qu’avait donné Gaby plus haut, remplacé par un minilien qui ne semble pas fonctionner), on peut lire que le nom Troupins vient peut-être du fait que des troupeaux s’abreuvent dans cette lagune.
    Je ne crois guère à cette explication.
    Je pense aussi au lòc As Troupiés qui est As Toupiés. On pourrait envisager une erreur, et que ce soit Toupins, sachant que topin (toupin) est dans la toponymie - par exemple Peytoupin - avec un sens exact que j’ignore.
    33081 Cadillac PEYTOUPIN
    40053 Bourriot-Bergonce L AIGUE TOUPIN
    40135 Labrit LOU COUM DOU TOUPIN


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document