Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

Drapeau de la Gascogne (ici en autocollant)

Drapeau de la Gascogne (ici en autocollant)

Drapeau gascon "de la Daune" proposé par Région Gascogne Prospective (ex Conservatoire du Patrimoine de Gascogne).
Le drapeau ne porte pas l’inscription "GASCOGNE".

Explication de ce drapeau : La Dame de Brassempouy et l’emblème pour la Gascogne.

En vente par correspondance :

- Le drapeau (drapeau pour mât (100x67), sa version "drapeau festif", et sa version "panneau de courtoisie pour bateau")

- Le ti-shirt à l’emblème de la Daune [stock épuisé]

- L’autocollant :
Il a l’inscription "GASCOGNE" (image en banèra ci-dessus, conditions de vente ci-dessous). [attention, stock d’autocollants quasi épuisé à décembre 2013, nous allons le reconstituer]




Partager
  • Conditions de vente de l’autocollant de la Daune
    par Tederic M. le 2 janvier 2008

    [Màj avril 2014 : le stock d’autocollants a été réalimenté !]

    JPEG - 176.7 ko
    Drapeau de la Daune - autocollant GASCOGNE

    Dimensions : 9,6 cm par 6,4 cm (LxH)
    Prix unitaire jusqu’à 20 ex : 1,5 €
    Pour une commande de 1 à 3 autocollants, ajouter 0,55 € de frais d’envoi.
    Pour une commande de 4 à 10 ajouter 0,88 €.
    Pour une commande de 11 à 20, ajouter 1,33 €.
    Exemple :
    Pour 10 autocollants,
    faire un chèque de (10x1,5) + 0,88 € = 15,88 €

    Joindre chèque à l’ordre de
    Région Gascogne Prospective.
    Courrier à adresser à :
    Région Gascogne Prospective
    98 cours de la Marne
    47400 Tonneins

    Et si vous passez par Tonneins :
    Vous pouvez aussi en acheter au même prix, mais sans frais de port, au secrétariat de l’association RéGasPros, 98 cours de la Marne. Il est prudent de téléphoner préalablement au 06 77 85 38 29.
    Pour toute question : 06 77 85 38 29.

  • par Flo le 9 avril 2008

    Aqueth drapèu que m’agrada hèra. :)

  • par Ben le 9 avril 2008

    Sans bien sur le texte Gascogne !


    Réponse de Gasconha.com :
    Cela va sans dire !-)
  • par Joan deu Peiroton le 10 avril 2008

    Las doas versions, la dab la cara de la Venus de Brassempoi e l’auta sens que’m van hèra plan, lhevat lo tèxte que cau esborrar, plan segur.

  • par lo_sam le 11 avril 2008

    adopté pour ma part ^^

  • par Vincent.P le 11 avril 2008

    Un drapeau n’est pas le logo d’une société savante...
    Il faut savoir être un peu plus "publiciste", comme Arana et son Ikurriña ou Marchal et le Gwenn ha Du.
    Cela passe par l’épure et les raccourcis historiques.
    D’ailleurs, il n’est pas reproductible à la main.

    En deux mots, c’est un drapeau finement pensé (encore que je conteste l’allusion préhistorique, la Gascogne étant fruit de la romanisation avant tout) mais qui n’a aucune chance d’adhésion populaire.

  • par Ben le 11 avril 2008

    On véra.


    Réponse de Gasconha.com :
    Oui, on verra.
    Vam véder...
  • par Tederic le 11 avril 2008

    Les critiques de Vincent.P sont pertinentes.

    Elles ne concernent pas le triangle rouge gascon sur fond blanc, que, pour ma part, je considère comme une base solide.
    Halip Lartiga nous dit qu’il vient d’être choisi à l’écomusée de Marquèze pour signaler les textes gascons des panneaux d’exposition.
    Le succès de la Dame peut-il être compromis, malgré la sympathie qu’elle peut inspirer, par son dessin compliqué et difficile à reproduire manuellement ?

    Attention, le "sautoir gascon" (croix de St André blanche sur fond rouge), moins efficace pour populariser le triangle gascon, et douteux historiquement, fait une petite percée sur le web, et même dans le textile !
    Voir chez comboutique.com.

  • par Flo le 12 avril 2008

    Dans ce cas si on fait un drapeau seulement parce qu’il est facile à reproduire à la main...
    Je vois pas en quoi imiter un (même "des") drapeaux existant déjà est plus "publiciste".
    Au contraire je trouve personnellement cela manque complètement d’originalité et d’imagination.
    Pour moi la dauna de Brassempoi est un symbole auquel la Gascogne pourrait s’identifier, un peu comme lo cap de moro corse.
    D’ailleurs sa coiffure rappelle le "capulet" que portaient les femmes pyrénéenes jusqu’à il y a peu.
    Dès que je peux, je m’en fabrique un !
    Adixatz !

  • par Vincent.P le 12 avril 2008

    Parce que l’Ikurriña, ça marche.
    Les drapeaux grec et breton ont imité le drapeau américain, parce que ça marchait.
    L’Irlande et l’Italie ont imité la France.
    L’originalité n’est pas de mise en vexicologie : on voit à quelles catastrophes on a abouti avec des municipalités qui se sont piquées d’héraldique (des blasons surchargés, dont même un Conseil Régional ne voudrait pas comme logo).
    Etre original, c’est se condamner à la marginalité alors que les symboles répondent à des canons classiques.

    Maintenant, les couleurs se marient mal avec un motif Union Jack : la version de la vidéo était déjà plus équilibrée (j’avais pris exactement les couleurs de l’écartelé).

  • par Ben le 13 avril 2008

    Le drapeau à la dame n’a rien d’héraldique.
    Je trouve d’une part qu’il passe mieu que celui qui a pour modèle l’Ikurriña qui a des couleurs qui se marient très mal (il faut tout de même avoir un peu de sens de l’esthétisme même si les gouts et les couleurs ne discutent pas), et d’autre part le drapeau à la dame a pris le devant et a l’avantage.
    Il est déposé pour éviter toutes modifs, des autocollants sont en cours, il a l’appui de nombreuses associations, et bientôt peut être de marques.

    Adishatz.

  • par Joan Peiroton le 13 avril 2008

    Jo que’m permeti d’insistir :
    Lo drapèu deu doble triangle roge e blanc dab "Na Brassempoi" au miei qu’ei extra !
    Los drapèus son pas hèits tà estar dessenhats a la man.
    Assajatz de dessenhar lo drapèu american, breton, espanhou (dab l’escut au miei), europèu o còrse, e veiratz s’ei tant aisit !
    Taus país gascons, que podem imaginar ua version completa, oficiau, dab "Na Brassempoi" au miei, e ua version simplificada, "light" sense la dauna.
    Exactament com en Espanha lo drapèu dab o sense l’escut.
    Jo qu’ei adoptat Na Brassempoi, l’èi hicada suu men blòg
    (loblogdeujoan.blogspot.com).

  • par Vincent.P le 13 avril 2008

    Je suis assez éberlué par la hargne insidieuse à l’encontre de mes propositions (vieilles de deux ans) qui n’ont pour seul mérite que celui de la réflexion.
    Je ne me drape pas dans les oripeaux de l’officialité et je me fous bien de savoir si c’est par milliers ou dizaine de milliers qu’il faudra compter les personnes qui colleront le "drapeau à la dame" au cul de leur voiture (pour ma part, sur ma bagnole, ce sont les vaquetas biarnesas).

    Je crois qu’un peu de réalisme est bienvenu.
    Quant à mon goût de l’esthétisme, il est certainement défaillant, même si j’ai la prétention de croire que je peux renifler pas mal ce qui marchera ou pas (à l’occurrence, mes propres propositions, que je ne défends même plus, n’avait pas plus de chances : elle n’était que la transcription de ma stratégie, qui est de coller aux basques des Basques, parce que toute solution endogène est vouée à l’échec et au ringardisme aux yeux d’une jeunesse hispano et bascophile).


    Réponse de Gasconha.com :
    Gasconha.com cherche des solutions endogènes (mais pas isolationnistes ni autistes). Sinon, vau mei barrar la botica !
  • par Ben le 14 avril 2008

    Je suis jeune et je peux vous dire que la jeunesse (landaise et béarnaise en tout cas) ne voudra pas d’un drapeau copié sur les basques (avec toute l’amitié qu’on leur porte).
    Et mes nombreux camarades basques n’ont aucune envie qu’on leur copie leur drapeau. (On a leur amitié aussi. Décidément tout le monde s’aime. C’est beau.)

    Si vous voulez vraiment vous rattacher à eux, autant faire un drapeau commun en plus des nôtres respectif.
    Moi je suis pour, c’est à voir... Mais déjà que c’est difficile, on véra plus tard.


    Réponse de Gasconha.com :
    Notre défi est d'affirmer une identité gasconne jeune, qui n'imite pas servilement l'identité basque, tout en revendiquant le cousinage Gascogne-Pays basque, donc la Vasconie (qui devra aussi avoir ses symboles).
  • par Flo le 14 avril 2008

    Moi je pense que copier un drapeau parce qu’il marche est beaucoup plus "ringard" que d’essayer d’en trouver un différent pour que ça marche, mais bon chacun sa philosophie.
    Moi je suis pour un drapeau gascon spécifique (la dauna en l’occurence) et un drapeau Vascon qui nous rappellerait notre parenté avec les basques, mais pas un drapeau qui imiterait l’ikurriña pour nous raprocher des basques, cela ne ferait que renforcer le phénomène de "basquisation" de certains gascons, enfin je pense.

    Après, pas besoin d’être agressif non plus, Vincent a fait une proposition de drapeau, et même si ça ne vous plait pas, il faut pas partir au quart de tour.

  • par Ben le 14 avril 2008

    Juste une remarque par rapport à ce qu’à dit Joan, au sujet de la reproduction simplifié lorsque l’on dessine le drapeau à la main, (à "l’espagnole", c’est à dire sans la tête) : je suis tout à fait d’accord !

  • par Flò le 15 avril 2008

    Quelqu’un aurait une bonne adresse (dans la région paloise de préférence) d’une fabrique de drapeaux personnalisés afin d’en faire un gascon ?
    Merci d’avance :)

  • par Flò le 17 avril 2008

    Arrés ne’n coneix ? :(

  • par Jack333 le 22 avril 2008

    Il est clair que l’originalité amène souvent à des désastres (cf le drapeau de la Réunion).
    Il faut un drapeau simple.
    Et pourquoi pas la croix de Saint André ?
    J’ai envoyé une version au webmaster avec l’écusson de la Gascogne au centre et il est vraiment pas mal !!
    L’authenticité historique n’est pas une vérité absolue...
    Le drapeau basque s’est inspiré de l’union Jack... donc bon

  • par Flò le 22 avril 2008

    Franchement, je trouve pas que le drapeau de la dauna est si difficile que ça... je suis le seul ou quoi ????

  • par Flò le 22 avril 2008

    Et pour la croix de St André, je trouve qu’il manque complètement d’originalité, je sais pas, mais j’ai du mal à m’y reconnaître en tant que gascon.

  • par lo Stef le 22 avril 2008

    Té, ça faisait longtemps que j’avais pas donné mon avis sur la question et je trouve que la mainmise de la "Dauna" sur la question me laisse perplexe.

    Ça ne me dit rien.
    Autour de moi, que ce soit en Gascogne Bazadaise, Médoquine ou D’albret, personne ne se tracasse beaucoup d’un drapeau et tous pensent que le "blason" habituel est le drapeau.
    J’ai simplement mis sur ma voiture (immatriculée 17 !!) la croix de saint André (qui est le drapeau historique reconnu la plus ancien) avec inscrit "Gascunha, diu vivan" !

    Mais quitte à inventer, le bicolore rouge blanc avec l’étoile me satisferait plus qu’avec la Dauna.
    M’enfin...., la croix de Saint André, je trouve ça bien....

  • par Flò le 22 avril 2008

    Encore une fois (à moins que je me trompe), il n’y a aucune preuve que la croix de Saint-André ait été un jour le drapeau de la Gascogne.
    Personnellement, je trouve que ça fait trop écossais.
    En ce qui concerne "la mainmise" sur la dauna, il ne s’agit en aucun cas de mainmise, seulement on défend cette proposition car elle nous semble la plus à même de représenter notre pays !

  • par Tederic le 22 avril 2008

    La Dauna, pour moi, peut symboliser que la Gascogne puise ses racines très loin dans l’histoire.
    Même si ses 25000 ans lui donnent quand même une antériorité énorme à la Gascogne...
    On peut voir son choix comme une exagération ou un clin d’oeil.

    Mais elle devra se faire adopter par les gascons... Que nous sommes cruels de lui imposer cette épreuve, à son âge !

  • par lo Stef le 24 avril 2008

    Historiquement la croix de Saint André aurait été accordée aux Gascons pour je ne sais plus quelle croisade, donc, le moyen age.
    C’est pas mal comme antériorité.
    La dame de Brassempouy, ne parle pas à grand monde et fait un peu blason de société savante.

  • par Isa du moun le 5 mai 2008

    Le mieux que j’ai vu jusque là est celui de la Dame, qu’on identifie au premier coup d’oeil, contrairement aux autres.

  • par Lo Bèth le 5 mai 2008

    Allons-y avec la mouquère de Brassempouy !

  • par Daniel Menal le 6 mai 2008

    Evidemment il ne faut pas "Gascogne" en Français seulement, mais il ne faut pas non plus "Gascougno" qui serait le mieux prononcé.
    En revanche, nous ne sommes pas vraiment des produits de la romanisation mais des basco-romains...

  • par Txatti le 10 mai 2008

    Est-ce que le débat ne tourne pas en rond ?
    Les "moi, je..." ne vont pas faire beaucoup avancer la cause.
    Il faudrait un vaste programme de sensibilisation de la population résidant en Gascogne (et pas seulement les Gascons ou initiés).
    Cela permettrait peut-être que les habitants de Gascogne se recentrent sur leur pays, à cheval sur deux régions administratives françaises et deux pays européens, ça n’est pas rien.


    Réponse de Gasconha.com :
    Gasconha.com s'inscrit dans ce programme de sensibilisation.
    On attend 1000 autres initiatives.
  • par Flò le 13 mai 2008

    Bon une campagne de sensibilisation ok... mais bon on va pas faire un referendum non plus ???
    Parce que les occitanistes sont toujours pas venus taper à ma porte pour me demander mon avis sur leur drapeau toulousain !

    Mais bon, 1000 autres initiatives, c’est faisable, il faudrait faire un sondage "officiel" (pas un sondage sur ordinateur de préférence, car des personnes pourraient voter plusieurs fois, comme cela a été vu sur le blog de ben) pour l’adoption de ce drapeau, sur un site prévu à cet effet.
    Qué’n pensatz ?


    Réponse de Gasconha.com :
    A prepaus deu drapèu de la Dama : Consideri qu'un prumèr (mini)sondatge qu'a avut lòc aci sus Gasconha.com.
    Que'm sembla véser ua majoritat favorabla, çò qui n'era pas jamei arribat entà ua prepausicion de banèra.
    Doncas, adara, "il faut foncer" !
    Je pense diffuser un exemplaire du drapeau aux "sits ligats" de Gasconha.com.
    Ils seront peut-être, dans un premier temps, deux ou trois à adopter la Dauna, et à faire figurer le drapeau sur leur site. Ce sera un début, peut-être que la mayonnaise prendra.
    Je suis persuadé qu'il y a une attente, je vois, ici même, que ce drapeau est plutôt bien accueilli, il peut remplacer progressivement l'escut avec les gerbes et les lions.
    A nous d'expliquer que pour symboliser le renouveau gascon, il faut ce nouveau drapeau.
    [Tederic]
  • par Flò le 14 mai 2008

    Qu’ei vertat...
    C’est pour ça que je me demandais si quelqu’un connaissait un endroit où il serait possible de se faire des drapeaux personnalisés ?

  • par Ben le 14 mai 2008

    A hum de calhau, a huec ! ! Que chacun imprime le drapeau sur des papiers puis qu’il les sème un peu partout !
    Aussi, des autocollants sont en préparation par le CPG.

    A force d’arguments, la communauté de Wikipédia a accepté le drapeau, ce qui n’est pas rien quand on sait que la majorité des internautes vont sur Wikipédia dès qu’ils se posent une question sur quelque chose (http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_gascon) !

    Pour la croix de saint andré donnée lors de la 3èmè croisade, j’attends des preuves : source historique, artéfact archéologique, n’importe.

  • par Flò le 14 mai 2008

    Ouais mais bon, regarde ce que quelqu’un a rajouté à l’article "gascon" :

    "Dans cette tentative, on propose la figure de la Dame de Brassempouy (Chalosse), vieille de 25 000 ans, ce qui est assez plaisant mais pas sérieux, surtout qu’elle est en ce moment détenue dans l’Île-de-France (Saint-Germain-en-Laye). On a également associé plusieurs éléments du duché d’Aquitaine, comme les léopards, on a essayé de rapprocher les vachettes du blason du Béarn ou de faire figurer des symboles sylvestres pour la plus grande forêt d’Europe.

    Le plus simple est de considérer que la Gascogne linguistique est un espace culturel qui n’a jamais été un territoire régi, ni un État avec des frontières. Elle n’a donc pas de drapeau."

    Donc en gros, la Gascogne ne mérite pas d’avoir de drapeau.
    Bon ben de toutes façon on a la croix occitane...


    Réponse de Gasconha.com :
    Il ne faut surtout pas se laisser impressionner par ce genre d'arguments.
    Ni le Pays basque dans ses 7 provinces ni l'Occitanie n'ont, au vu de l'historien, été "un territoire régi, ni un État avec des frontières", et on ne leur fait pas la même objection.

    La Gascogne lingüistique est un espace historique :
    Ce n'est pas par l'opération du Saint Esprit ou par magie qu'on était arrivé à y parler gascon, mais parce qu'il y a eu suffisamment, au cours des derniers millénaires, de moments de vie commune entre toutes ses composantes.
    Les parties périphériques de la Gascogne, comme le Bordelais ou la Gascogne toulousaine, ont simplement participé moins souvent, moins longtemps, à cette vie commune.
  • par lo_sam le 15 mai 2008

    Adishatz tot lo monde !
    On pense aux autocollants et aux drapeaux, mais si on voit que la mayonnaise prend, ça serait bien sympathique d’envisager les drapeaux désodorisants (de voiture) gascons, comme on les voit en Béarn avec les vaches ou chez les cousins avec l’ikurriña !

  • par Flò le 15 mai 2008

    Je ne savais pas que ce genre de drapeaux étaient désodorisants !
    Mais oui, c’est une idée. Je m’était fait moi même (eh un bien fait svp, avec papèr plasic e tot ! ! !) un blason béarnais pour les voitures, mais bizarrement j’avais pas pensé à en faire à l’effigie de la Gascogne.

  • par Tederic le 15 mai 2008

    A propos des drapeaux désodorisants :
    Est-ce bien ce qui pend au rétroviseur ?
    Sachant qu’en général un désodorisant ne fait que rajouter une odeur, quelle odeur sera celle du drapeau gascon ?
    Je penche pour le parfum "pinhadar"...

  • par Ben le 16 mai 2008

    Flo, ce que tu dis surl’article wikipedia n’y est plus, ou alors je ne l’ai pas vu.
    Ne t’inquiète pas on ne peut pas mettre ce que l’on veut, il y en a qui veillent au grain, et je sais de quoi je parle (Pour le drapeau je peux te dire que j’ai du argumenté. Merci à eux d’ailleurs pour l’avoir accepté.).

    Amistats monde !


    Réponse de Gasconha.com :
    Le contenu de Wikipedia peut changer d'un jour à l'autre, suivant des règles de discussion et de validation assez complexes.
    On peut en cliquant sur l'onglet "discussion" en savoir plus sur l'état de la réflexion entre auteurs de la page.
    Voici les pages concernées :
    fr.wikipedia.org/wiki/Gascogne
    fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_gascon

    Il faut saluer le sérieux de la plupart des intervenants, et comprendre, aussi, que l'idée du triangle, donc de la Gascogne lingüistique, ne passe pas comme une lettre à la poste, bien qu'elle soit à mon avis plus juste historiquement, parce que diachronique.
    Qu'entends-je par "diachronique" ?
    Que la carte lingüistique en 1900, donc le triangle Mar/Garona/Montanha, est le condensé de 3000 ans d'histoire, voire plus.
    Elle est donc plus représentative de la Gascogne qu'une carte datée précisément, qui se ressentira forcément de circonstances politiques passagères.

    Un exemple : certains, se basant sur une division médiévale, englobent le Labourd ou la Basse Navarre dans la Gascogne, et en excluent le Bordelais.
    Si on prend une carte d'une autre date, les contours seront différents.
    L'évolution des contours doit être connue et diffusée, mais la carte lingüistique de 1900 résume l'histoire de la Gascogne, et doit être la référence première.
    D'où l'importance du triangle...
    [Tederic]
  • par Flò le 16 mai 2008

    Ben, ce passage y est toujours, il n’est pas dans "Gascogne" ou "Drapeau gascon" mais comme je l’ai dit dans mon message, dans l’article "Gascon" (la langue gasconne).
    C’est moi qui avait rajouté le drapeau (le mien, celui que certains trouvent si laid !).
    La réponse m’avait fait bien rire étant donné la légitimité du drapeau occitan que l’intervenant concerné doit fièrement arborer (et c’est tout à son honneur. Mais c’est juste un peu contradictoire !).

  • par Arnulf le 29 mai 2008

    Ma préférence va à la Dauna de Brassempoi.
    Dans la forme ce drapeau est simple et agréable.
    Dans son esprit, je le ressens bien selon celui résumé par le site de Wikipedia.

    Ceci étant, si un autre projet devait être adopté par la majorité, je le soutiendrai, comme je soutiens maintenant la dame, l’union devant faire la force de la Gascogne comme de tout pays.
    Une fois unis, nous verrons comment tendre la main autour de nous.

  • par Ta mum le 11 juin 2008

    Je trouve ce drapeau pire que moche. Jamais je le reconaitrai et toc.

  • par Antoine le 6 juillet 2008

    En ce qui me concerne, le drapeau à la dauna me plait bien.

    Quand à l’argument de l’inadéquation de la Dauna parce qu’elle est "détenue" en île-de-france, il ne tient pas vraiment, les artéfacts Egyptiens, Chinois, Aztèques ou autres ne cessent pas de "representer" leur civilisations ou peuples parce qu’ils sont exposés ailleurs que sur leur lieu de trouvaille.

    Quand au drapeau, il ne reste plus qu’a en faire faire un de trois mètres sur cinq et de l’accrocher au pont d’Aquitaine ;-)

  • par Txatti le 11 juillet 2008

    Tederic se vòs, ce pòt hèr unh aute sondatge sus eth blòg mie ? Txatti.blogspot.com


    Réponse de Gasconha.com :
    E be qu'ac podes sajar !
  • par Hubert CASTEX le 30 juillet 2008

    Bonjour,
    Moi, je l’adopte ce drapeau.

    serveur_ambre.hd.free.fr


    Réponse de Gasconha.com :
    Bravo ! Nous serons de plus en plus nombreux !
  • par Lou Bin' le 30 juillet 2008

    Vous pouvez aussi en acheter par moi, sur loblogdeubin.blogspot.com

    Adishatz !

  • par Hlo le 30 juillet 2008

    Tiens, je vois qu’on parlait de blason désodorisant un peu plus haut... justement je m’en suit acheté un béarnais.
    J’ai gardé l’emballage qui est bilingue béarnais/français, je le scanerai et je le posterai sur ce site.
    Encore une fois merci aux basques (ce blason est commercialisé par une entreprise basque), même si c’est bourré de fautes !! :)

  • par Pèir le 2 septembre 2008

    Qu’aimi hèra plan lo drapèu bicolor de Gasconha. Lo cap de la Dauna, pas guaire.
    Benlhèu la calerè estilizar, pr’amor aqueth dessenh qu’es un chic lo d’un escolan d’escola mairala !

  • par Hlo le 19 septembre 2008

    Que sòi de l’avís deu Pèir. Jo que n’èi hèita ua aute, mès n’agrada pas tròp au monde. Acò rai, que l’emplègui ta jo !

    Sinon j’ai remarqué que sur Wikipedia tous les articles et passages d’articles concernant le drapeau de la Dauna ont été supprimés...
    Apparament il ne fait pas encore l’unanimité !

  • par DESTANDAU le 26 novembre 2008

    Drapeau Gascogne :
    La dame me va, mais j’aurais préféré GASCONHA au lieu de GASCOGNE.
    C’est lisible pour tout le monde mais plus identifié comme l’est Breiz ou Eskual.


    Réponse de Gasconha.com :
    "GASCONHA" affirme davantage l'identité puisqu'il utilise la langue de la Gascogne.
    A noter cependant : une partie des gasconistes refuse la graphie "GASCONHA" trop "occitane" et préconise par exemple "GASCOUGNE".

    Mais le drapeau proprement dit ne comporte pas d'inscription.
    Ceux qui veulent le populariser par des autocollants, des ti-shirts, des bérets ont bien sûr intérêt à le commenter par l'inscription qu'ils préféreront : GASCOGNE, GASCONHA, GASCOUGNE, GASCOUGNO...
  • par Frederic le 27 novembre 2008

    Adopté pour ma part, sauf pour le francais, aurais preféré en gascon, car meme si je comprend trés trés peu le gascon (malgré le fait que mes gds parents et quelques oncles le parlent couramment), je me sens fier d’etre gascon ! !


    Réponse de Gasconha.com :
    Bienvenue au "clup" (comme disaient nos "ayòus") !
    Quant à l'inscription "GASCOGNE", elle ne fait pas partie du drapeau !
    C'est un commentaire qui peut aussi se faire en gascon (et pourquoi pas en basque ?) et dans quelque graphie que ce soit.
    Et plus le drapeau de la Daune sera connu, plus il parlera de lui-même, et moins il aura besoin de commentaire !
  • par Hlo le 30 novembre 2008

    Apparemment la nouvelle ne se répand pas très vite...
    Je me permets donc de poster l’adresse d’un article du blòg deu Bin’ :

    lo-drapeth-le-drapeau

    Il ne reste plus qu’à le mettre partout !

    Adixatz !

  • par Txatti le 5 décembre 2008

    Avec cette chose que vous appelez drapeau de Gascogne, vous finissez de décrédibiliser tous ceux qui essaient de rendre une quelconque authenticité et l’amour propre de la Gascogne.
    Les pistes sont définitivement brouillées. La RF, les mouvements occitanistes, entre autres, les avaient déjà bien entamés, vous achevez le travail.
    Quelle tristesse de se servir ainsi d’un patrimoine ancestral millénaire et de le détourner au point qu’il ne veut plus rien dire du tout.

  • par Hlo le 7 décembre 2008

    Chacun son trip, désolé que ça ne te plaise pas.


    Réponse de Gasconha.com :
    Aucune banèra ne fera jamais l'unanimité, mais, dans l'ensemble, le drapèth de la Dauna plait, la lecture des réactions sur ce site (aucun filtrage n'a été fait) le montre, entre autres signes.
  • par Tederic le 9 décembre 2008

    Eth Txatti qu’a escrit (aulhors) :
    "Era dauna non inspira quau que sia en Gasconha o sonque quauquarren ad eths qui an creat eth drapèu."
    E eth Ficelon qu’a escrit :
    "Tederic,
    aqui coneishèm quitament pas Brassempoi !"

    E be oc, vertat que lo gascon de basi ne coneish pas la Dauna de Brassempoi.
    Mès avisatz-ve que lo gascon de basi ne sap pas tanpau ço qu’ei la Gasconha (la Gasconha deu triangle, voi diser...).
    Se i avosse dejà un simbèu gascon coneishut de tots e qui arrepresentesse de plan la Gasconha sancèra, n’aurem pas besonh d’anar cuélher era Dauna.
    Aqueth navèth drapèth, qu’ac calerà explicar, e explicar lo drapèth que serà explicar la Gasconha :
    perqué lo triangle arroi, perque las colors roi e blanc, perque la Dauna...
    Perque la Dauna ? Pr’amor qu’ei talament antica que vad intemporau, pr’amor que significa que la Gasconha e vien de hort lonh, pr’amor qu’ei beroia (la Dauna), pr’amor que ne sabem pas qui era, ni si correspon a quauqu’un qu’a realament viscut.
    Que balha umanitat au drapèu.
    Que pot estar a la Gasconha ço que la Mariana ei a la França.

  • par Hlo le 9 décembre 2008

    Qu’ei triste de léger acò : "Era dauna non inspira quau que sia en Gasconha o sonque quauquarren ad eths qui an creat eth drapèu."...
    Qu’as eth dret de no pas aimar era dauna, mès díser acò qu’ei maixanta fe.
    En plaça d’escopir sus aquera iniciativa, perpausa unh aute drapèu mes "autentic" segond tu sus Gasconha.com o sus eth tué blòg, lhèu qu’averà mes succès.
    En esperar, era dauna qu’ei ce’m sembla era banèra qui agrada eth mes oei eth dia.

  • par Joan Peiroton le 10 décembre 2008

    Tà jo, lo drapèu mes bèth qu’ei lo de la Dauna !!!!
    Visca la Dauna, visca la Gran Gasconha !!!

  • par Txatti le 8 janvier 2009

    Uèi, no’s pòd díder quau que sia xens éster targat de "maixantèr".
    Era critica, sia positiu o negatiu non ei possibla.
    Eth çò que trobatz escandalós ena crotz occitana que hètz parièr dab aquera dauna.
    Eth triangle arroi sus hons blanc qu’ei pro ta jo, pro ta un drapèu, e segur era dauna de B. que pòt estar ara Gasconha çò qu’era Mariana ei ara França mes sonquement.
    Un país be pòd aver mes d’un simbèu ! drapèu, colors, figures, armes...

    "Qu’avetz burri, jo qu’ei pan, qu’en haram sengles ròstes" ... mès cap de torrin xens sau !

  • par Philippe le 13 janvier 2009

    J’ai pris le temps de lire tous les posts, et je me pose une question, quasiment personne ne parle du blason écarlelé d’azur aux lions et de gueule aux gerbes d’or, qu’est ce qu’il a fait de mal pour qu’il soit ignoré à ce point ?

    Bien sur, ce blason de province n’est que de 1696 lors de l’enregistrement sur l’armorial de France sous Louis XIV (roi de France ça peut fâcher du monde) et n’a rien à voir avec le duché, mais il est connu depuis longtemps...

    En tout cas depuis que j’ai appris à lire et j’ai cinquante ans, c’est lui qui a symbolisé pour moi la Gascogne, c’est lui qu’on retrouve dans les vielles collections de timbres (pauvre argument)...
    Mais aussi, c’est sous ses couleurs (légérement modifié puisque simplifiées en gueule et argent = rouge et blanc) que les aviateurs de la France libre du groupe de bombardement Gascogne se sont battu pendant le 2ème conflit mondial et les ont fait connaître aux alliés (allez, un argument guerrier maintenant... mais les blasons aussi vieux soient ils viennent tous justement de seigneurs guerriers !) et malgré la fonte des effectifs et des unités, il va continuer à traverser le ciel.

    Et si l’article que j’ai trouvé il est dit qu’il ne faut pas chercher de symbolisme particulier, où que l’on regarde, le lion représente le courage et les gerbes soit l’opulence ou la valeur du travail c’est donc assez sympa, non ? (ne me demandez pas sur quel site j’ai trouvé ça, je suis trop nul en informatique pour retrouver le quel c’est).

    Amitiés à tous, quelles que soit vos opinions sur les différentes propositions.
    Mon intervention ne se veut pas une proposition pour détrôner les autres, mais si un jour vous croisez une voiture avec ce blason sur la plaque, c’est que j’aurais réussi mon bricolage !

    Adishatz.

  • par lo pé négue le 14 janvier 2009

    Lo Halip a arrason qu’ei dija braneire.


    Réponse de Gasconha.com :
    ???
  • par DE SAINT-MONT le 25 mars 2009

    Concernant le sautoir gascon avec la croix de St André : un de mes parents possède un livre familial du XVIIIe siècle consacré aux croisades et où on décrit ce drapeau (de gueule à la croix de saint André d’argent).
    Donc, même si ce drapeau est une invention postérieure aux croisades, il était déjà connu au XVIIIe.

  • par lou-aner le 7 septembre 2009

    Adishatz
    Au fur et a mesure de mes lectures sur vos commentaires, je me sens de moins en moins gascon et de plus en plus béarnais.
    Qu’elle chance j’ai d’avoir mes vaquetas. Qu’elle perte de temps j’ai le regret de vous informer que la croix occitane a gagné la guerre des symboles.
    Nous béarnais "fier comme nous sommes" nous n’avons pas de problemes a arborer les deux drapeaux occitan/béarnais car le drapeau occitan represente "la langue" et "le rassemblement" et rien de plus.
    Notre identité et notre culture ne sont en rien menacé le probleme est ailleur vous vous cherchez des racines, une identité commune qui a cessé d’exister depuis 1000 ans
    Vous voyez votre dauna de brassempoi flotter sur la mairie de pau ou orthez ou dans les vallées béarnaise voire bigourdane.........ridicule
    pourtant l’idée de fédérer tout les gascons sous une banniere n’est pas sans noblesse.
    mais elle se fera avec la croix tous unis ou elle ne se fera pas chacun pour soi.

  • par Sébastien le 28 septembre 2009

    Je pense que le drapeau gascon est celui écartelé gueule et azur avec les lions et les gerbes.
    Ce serait bien que ceux qui se sentent gascons (depuis de nombreuses générations) et de culture arborent ces couleurs.

  • Quel drapeau ?
    par B.T. le 5 janvier 2010

    Je me suis souvent posé la question : quel est le drapeau gascon ?
    J’ai été interloqué de voir celui choisi par Adishatz qui pour moi ressemble trop à l’Ecossais.
    Je pense que celui des lions et des gerbes est très bien.
    Quant à celui de la Dauna, même s’il me semble très bien pensé, il ne me plait guère.

  • par Tédéric D. le 22 février 2010

    A Sébastien du 28/09/09 et Philippe du 13/01/09 "écartelé gueule et azur avec les lions et les gerbes", ce n’est sûrement pas un drapeau, ce sont des armoiries ou un blason, la différence est très grande !

    Quand je vois le débat sur Gasconha.com qui se fait autour du drapeau Gascon, cela me réjouit face à ces polémiques qui se sont créés autour du fameux débat National.
    Ce débat sur un futur Drapeau Gascon est d’autant plus important que ce drapeau doit être le symbole fédérateur d’un peuple (on peut parler de peuple) dont l’histoire est tout aussi chargée que celui de notre pays national et si lié aussi avec ses personnages plus ou moins connus (hélas), avec une culture séculaire très riche et surtout une langue trop méconnue et si belle.
    J’ai encore à mes oreilles les histoires en gascon (parlé) de mes grands et arrières grands-parents (j’ai 47 ans) et je regrette aujourd’hui de ne plus entendre le Gascon réservé aujourd’hui à une minorité.

    Ce drapeau doit nous redonner cette identité au même titre que les Basques, que les Bretons (qui ont su s’imposer) et les Corses.

    Quand on lit la définition d’un drapeau : c’est une pièce d’étoffe attachée à une hampe, emblème d’un pays (une nation), d’une région etc.. ! (Définition du dictionnaire)
    Pour être fédérateur, il faut d’abord qu’il soit accepté par tous, donc je suis d’accord pour un vote.
    Ensuite il faut qu’il parle, ce drapeau, il faut une référence historique, l’emblème doit être typiquement gascon (regardez les hermines bretonnes et la tête de maure pour les corses)
    Aujourd’hui la tête de la Dame de Brassempouy se trouve dans les livres d’histoire, d’Art, scolaires etc…
    Tout le monde l’a vu au moins une fois dans sa vie. C’est un symbole fort et qui parle !
    Notre histoire vieille de 25 000 ans !!
    Qu’importe qu’elle soit à St Germain en Laye, là n’est pas le problème même si c’est en Ile de France chez les Francs (comme aimait à le souligner notre historien gascon Henry Ribadieu).
    Ensuite les couleurs : le rouge et le blanc sont les couleurs pour lesquelles des gascons sont allés se battre et verser leur sang en orient pour les croisades.
    Ces couleurs ont été leur symbole de ralliement autour de leur Duc !

    Que ce soit le Drapeau de la croix de Saint André rouge et blanc donné par le pape au Duc de Gascogne ou celui présenté avec la Dame de Brassempouy, je me réjouis pour l’un et pour l’autre que j’espère un jour voir flotter sur toutes les Mairies et bâtiments public de Gascogne.
    En tout cas c’est sur, vous verrez sur l’arrière de ma voiture le drapeau en miniature !
    Merci à l’équipe de Gasconha.com pour ce site.
    Juste deux petites remarques : la tête de la Dame de Brassempouy prend trop de place sur le Drapeau, elle mériterait d’être un peu plus petite.

    Message au Béarnais précédent, on peut remplacer la Dame de Brassempouy par la tête de notre Béarnais national à la barbe fleurie peut être que le drapeau flottera alors à la mairie de Pau ?.


    Réponse de Gasconha.com :
    Merci Tédéric !
    [Tederic]
  • par logranstef le 21 juin 2010

    Adishatz monde !
    J’ai fait bien d’autres propositions assez proches de la Dauna, je suis moyennement convaincu par celui là.
    Mais force est de constater qu’il se répand. J’ai trouvé sur internet une plaque "ici habite un gascon" qui reprend le drapeau à la Dauna.
    Il faut donc penser qu’il parle au monde ?
    J’y aurais moi, sans honte et sans culpabilité, inscrit en petit en haut à Droite la croix occitane.
    C’est un signe d’appartenance à une communauté encore plus fraternelle.

  • La Gironde n’est pas gascone
    par bougeard le 12 octobre 2010

    bonjour a tous,
    je lie partout Gascogne par la, drapeau par ici, c’est soulant a la fin, pour moi la Gironde n’est pas gascone, elle a ete car un iluberlu l’a decidé.
    Bon, les landais, ce que je suis, doive avoir leur propre drapeau, ainsi que la gironde doit avoir le sien.
    Moi je ne veux pas de ce drapeau a la dame, sauf si il s’agit bien du drapeau landais.


    Réponse de Gasconha.com :
    Adishatz !
    Nous sommes en désaccord sur toute la ligne !
    Gasconha.com, et non pas un "iluberlu", met en Gascogne tous les pays qui ont parlé gascon. C'est simple et net.
    C'est le cas de la plus grande partie du département de la Gironde, et notamment Bordeaux.
    Ce dernier est d'ailleurs aussi landais pour une part assez grande.
    Le département des Landes n'a pas le monopole des Landes de Gascogne !
  • par Laurenç le 1er février 2011

    Personnellement je suis aussi contre le fait de me ranger derrière la croix occitane.
    Etant montois à 100% j’ai déjà du mal à avaler que la mairie éssait de virer les clés de la ville pour un logo soit disant "jeune" !
    J’ai des amis toulousains à fond Occitanie et quand je suis avec, même si j’ai le même désir régionnal je me sens un peu à part !
    Pour moi le drapeau occitant me fait plus penser à Toulouse car il est le drapeau de Midi-Pyrénée.
    Alors je serais pour un drapeau plus près des Landes.


    Réponse de Gasconha.com :
    Une petite correction : "occitan" et pas "occitant".
    Pour s'en rappeler : au féminin, on a "occitane" et pas "occitante" !
  • par P. J.-Momas le 5 mars 2011

    Les conclusions qu’on peut tirer des vives discussions de tous les sites et blogs concernés sont :
    1) Une inclination forte se manifeste pour le rouge et le blanc comme couleurs de la Gascogne ethnique (le "Triangle").
    2) le vexille de la Gascogne province reproduit bien les armoiries au lion, avec les cantons bleus et rouges : c’est donc une "bannière" de Province-Généralité.
    3) La croix de Saint-André est mentionnée au XVIIIe siècle, mais son authenticité médiévale est à établir.
    4) La Testa ne fait pas l’unanimité (raisons diverses : lisibilité, contenu, esthétique, etc., et le noir n’est pas couleur spécialement gasconne).
    5) Il y a urgence à fédérer les Gascons et à répondre au désarroi général.
    6) Mais la sagesse implique de prendre son temps et de réfléchir.
    7)Il faut éviter l’empoignade.
    8) Il y a une amorce de consensus (ne serait-ce que sur sa nécessité).
    9) Le tranché (l’oblique, héraldique trencat) peut porter dans sa partie blanche un écu de commune, de ville, de province, voire de département ou de Pays, ce qui le rend pratique et apte à l’implantation locale.
    10) Le modèle basque séduit, mais en même temps on voudrait s’en distinguer (attraction / répulsion ?).
    11) L’estela d’argent à huit rais, sur le fond rouge est pertinente parce que conforme aux critères de la vexillologie et très lisible, mais il faut retrouver la source, mentionnée sur un site (non retrouvé).
    12) La croix censée occitane ne s’est pas définitivement imposée.
    13) Le symbolisme "pan-occitan" allégué pour l’étoile à sept rais est caduc (il n’y a pas "sept provinces occitanes", et l’étoile provençale dire "Astrado" est tout autre chose (un de ses rais est prolongé, il s’agit d’une étoile "caudée"). Aucune raison de l’adopter.

    PROBLÈMES À RESOUDRE D’URGENCE :
    1) Trouver le texte historique référencé qui attribuerait une croix et des couleurs spéciales aux Gascons (années 1095 ou 1188 en principe), s’il existe.
    2) Retrouver la référence à l’estela de Vasconia, qui est un motif authentiquement attesté.
    3)Populariser l’équation : Sud-Ouest = Gascogne.

    Au moins accepter l’idée des deux couleurs commune et sans doute du Tranché. Après, c’est à creuser.


    Réponse de Gasconha.com :
    Pour la clarté du débat : ce que P. J.-Momas nomme "La Testa", c'est "la Daune/la Dauna" (de Brassempouy) aussi nommée parfois "la Dame au capulet", qui figure sur le tranché de la "banèra" à qui s'adresse le présent "gran de sau".
  • par P. J.-Momas le 5 mars 2011

    La Testa pour Lo Cap m’a échappé, à cause du terme héraldique.
    Vous trouverez l’estela sur le site Arriba Eskerra, rubrique Banèras, ou en cherchant "Drapeau de Banban". Mais il nous faut l’explication détaillée de l’estela. Merci d’avance pour une fiche documentée.


    Réponse de Gasconha.com :
    "testa" était, semble-t-il, connu en Gascogne (voir la ville de la Teste de Buch), mais c'est "cap" qui l'a emporté dans le sens le plus courant.
    [Tederic M.]
  • par P. J.-Momas le 15 mars 2011

    On tend à distinguer en vexillologie les "drapeaux", formés de partitions simples, géométriques, rarement de plus de trois couleurs, et les "bannières" qui reproduisent des armoiries. Quand la bannière se charge de quantité de quartiers, c’est un pennon.
    Par exemple, un drapeau polonais chargé d’une aigle d’argent couronnée est une bannière. Le drapeau correspondant est le coupé blanc et rouge, abstrait.
    Cela dit non pour faire pédant, mais parce qu’il est utile de distinguer les bannières "aux vaches, aux lions, aux gerbes, aux otelles, etc.", des drapeaux proprement dits.
    La croix de Saint-André est très belle, mais il faudrait produire le texte d’origine de la chronique, avec sa traduction, et ses références. Travail de documentation à faire une fois pour toutes.
    Un drapeau pan-gascon serait d’abord ethno-linguistique et ne serait pas en concurrence avec les vexilles provinciaux très légitimes, dont celui de la "Gascogne province et généralité".
    L’estela de Gasconha serait un emblème ethnique populaire équivalent du lauburu basque, de l’Astrado provençale, de la croix d’Alcantara hispanique ou de la Croix de Brigid irlandaise, etc.

    P. J.-M.

  • par Salisseau le 29 avril 2011

    La dernière fois que j’ai placé un ’drapeau désodorisant gascon’ dans ma voiture, elle a senti le chou et les graisserons pendant six mois."
    Henri Salisseau

  • drapeau
    par Passi le 15 décembre 2011

    Pourquoi sur le drapeau ne pas inscrire GASCOGNE écrit dans la langue ?

    Et j aimerais savoir pourquoi changer de drapeau ???? l’autre ne représente pas la Gascogne n’a-t-il pas une histoire ?
    merci !
    adishatz

  • Bravo à la dauna
    par saugnac le 13 décembre 2012

    Bonjour,
    Il semble que ce drapeau ait fait couler beaucoup d’encre.
    Pourtant, puisant ses racines dans la préhistoire et résolument moderne en s’affranchissant des blasons moyenâgeux, il est beau et pertinent.
    Sauver la culture et peut-être la langue ne se fera pas en rabâchant le passé surtout que ceux qui s’y adonnent ont tendance à réécrire l’histoire...
    Soit le Gascon se projette dans l’avenir avec une culture et une langue vivante, soit...
    Mais à ce sujet, qu’est devenu le Conservatoire du Patrimoine de Gascogne puisqu’on ne le trouve plus sur internet ? a moins que le site soit en panne...

  • par Tederic M. le 13 décembre 2012

    A Saugnac :
    J’ai dit par ailleurs tout le bien que je pense du "drapèth de la dauna".
    Il est à la fois pédagogique, esthétique, moderne, ambitieux, provocateur.

    J’ai participé à sa diffusion et constaté, en ces quelques années de lancement (avec des moyens modestes), qu’il plait à un large public :
    gasconistes chevronnés, occitanistes à sensibilité gasconne, amoureux de la langue... mais surtout gascons (et gasconnes !) de coeur et de base qui ne comprennent pas pourquoi la Gascogne n’a pas d’emblème populaire comme l’ont Bretagne, Pays basque et Corse...

    Je pense que sa diffusion à grande échelle peut "booster" la Gascogne.

    A Passi (dont je redécouvre tardivement le gran de sau), je réponds :

    - inscrire GASCOGNE "dans la langue" ?
    Sur le drapeau, non, parce que ça ne se fait pas : le rôle du drapeau est justement de nous dispenser d’écrire le nom du pays qu’il représente.
    Sur des autocollants, on peut le faire, et on l’a fait, en français jusqu’à présent, mais il va de soi qu’il faudrait aussi des autocollants qui portent "GASCONHA" ou "GASCOUGNE" ou "GASCOUGNO"...


    - "Pourquoi changer de drapeau ???? l’autre ne représente pas la Gascogne n’a-t-il pas une histoire ?"
    L’écartelé (le blason) ne représente pas la Gascogne intégrale, celle du triangle mar-Garona-montanha. Il n’inclut pas le Béarn, par exemple.
    Il n’a pas de pouvoir pédagogique pour la Gascogne, il porte des signes peu lisibles de nos jours et étroitement liés à une époque post-médiévale au cours de laquelle la Gascogne continuait à s’effacer devant l’absolutisme des rois de France...
    Ce n’est pas un symbole d’avenir.
    Et un blason n’est pas un drapeau.

  • Talha deus pegasolets
    par Guilhèm le 23 décembre 2012

    Arrés n’a balhat la talha deus pegasolets de la Dauna...
    Quin son ?

    Bonas hèstas !


    Réponse de Gasconha.com :
    Que son de 10 cm x 6,8 cm, mès en aquesta fin 2012, lo CPG ne'n a pas mei, e que'n dèu tornar comandar.
  • par Kheloufi le 19 janvier 2013

    Adishatz,
    Intéressante discussion. Je rejoindrai tous les avis exprimés sur l’impossibilité de proposer un symbole qui fasse l’unanimité et heureusement car nous sommes encore tous différents.
    Pour ma part, je m’intéresse moins à l’esthétique du drapeau qu’à sa fonction. Un drapeau doit permettre de se réunir sous une même bannière et symboliser un peuple.
    D’ailleurs, l’adoption du drapeau français ne fait pas débat qu’on le trouve joli ou non. On est français, on accepte son drapeau.
    C’est pourquoi j’accepterai tout drapeau dit représentant la Gascogne.
    Vraisemblablement les couleurs rouge et blanche séduisent.
    Reste la question de la dame. Elle peut représenter un encrage territorial, renforcer un poids historique (procédé souvent utiliser pour fédérer des peuples même si cela part d’éléments erronés. Il n’y a qu’à regarder les gaulois pour la construction de l’Etat français). Sur la difficulté à la reproduire oui mais tous les drapeaux ne se reproduisent pas facilement (Corse, Bhoutan, ... )
    Et comme cela a été dit, il est possible de simplifier si nécessaire comme cela se fait en Espagne.

Proposez un gran de sau !
Titre :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :


VIELH

Proposez une banèra !
Titre :

Commentaire :

Votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée) :

Votre nom :


(Transmettre le fichier image par e-mail au webmestre)
Le drapeau de la Gascogne