Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

Prose de Hestiv’Òc
par Vincent.P le 14 août 2011

On rigole un coup avec nos amis occitanistes qui avec Hestiv’Òc essaient de se placer dans les pas des grandes fêtes du Sud-Ouest, notamment quant à l’attirail vestimentaire.
Alors juste un conseil, il n’est pas certain que le festayre soit sensible à cette prose :

"Un nouveau répertoire, à l’image du littoral occitan, de Marseille ou de La Ciotat, traditionnel et moderne, local et universel, nostalgique et boulégant.
Altérité et confrontation restent le passage obligé pour embrasser le réel, pour que face à la globalisation commerciale de la planète, émerge en réponse le libre et fraternel dialogue des peuples."

(à propos de Moussu T e Lei Jovents)

www.hestivoc.com




  • par jmcasa le 14 août 2011

    Il y a la prose avec un budget prévu de 350.000 EUROS pour que la hestejada occitana soit tot a gratis !
    Mais il faut se rendre compte sur place et aller voir la façade de la mairie oriflammée du symbole devenu officiel de l’Occitanie en Béarn : les vaches de Béarn crucifiées sur la croix toulousaine ! On dirait la kommandantur de Paris sous l’Occupation !
    Mais il reste la fête...

    Amistats paulines.

  • par Tederic M. le 15 août 2011

    L’impression que j’ai de loin, c’est que la mayonnaise prend.
    Et créer de toutes pièces un évènement de cette taille, bravo !
    S’inspirer des "férias", c’est bien aussi, surtout si on essaye de faire mieux qu’elles !

    La cantèra géante avec les trois classiques "Aqueras montanhas", "Bèth cèu de Pau" et "l’Immortela", ça me parait bien, très identitaire, et compatible avec une vision plus gasco-béarno-centrée.
    Je pense que je serais ému d’y participer... Mès ne poish pas, car que soi tròp... lonh !-)

    Qu’aimeri recéber reclams de participants a la cantèra e a tot Hestiv’Oc, ende’m héser ua idea...

    Le discours officiel occitaniste jacobin (qui place par exemple le Béarn et la Bigorre hors Gascogne) m’est insupportable.
    L’exaltation du "Sud" me déplait également. Clichés éculés, franchouillards ! Là, c’est un côté agaçant des "férias" que HestivOc devrait éviter.
    J’avais aussi été écoeuré par la bande publicitaire de l’an passé, à cause de l’accent totalement parisiano-médiatico-jeune de la "speakerine". Pour l’assoc "Accents du Sud", c’était le comble...
    J’encaisse mal également le foulard jaune, que je ressens - mais on me répondra que c’est normal de chercher à se singulariser et que c’est la couleur du Béarn - comme une volonté de se dissocier des "hestes" à foulard rouge.
    Je fais d’ailleurs le même reproche au "Moun" qui a choisi le bleu...

    Mais comme le dit Jmcasa : "il reste la fête", et on peut y appliquer l’esprit "porteteni*" !
    S’il était possible (en 2012) que je me joigne à un groupe de cantayres de rue pendant HestivOc, je ferais peut-être le voyage...

    * porte te’n i se’n bòs = porte-t-en si tu en veux = auberge espagnole = apporte ta bonne humeur !

  • par Miqueu Arroseres le 15 août 2011

    Adishatz a tots
    Que volevi responer a JMCASA soci de l’IBG.
    N’ei pas vertat e faus, que i a banèras biarnèsas dab eras vacas solas e banèras occitanas, que n’ei artèra de veder escriu mashants faus perpaus.
    e eth "panuelo" qu’ei a’ras colors deu Biarn.
    Mei d’aquo, au maugrat deu devis tostemps mashant de Vincent, qu’ei vadut ua grana hesta o eth pren gran plasèr a s’arcastar, manjar, e har era timpona en tota simplicitat e patz...

    Adishatz, jo que serei dab eths Pagalhos ta cantar...
    Miqueu

  • par Miqueu le 15 août 2011

    De plus comparer les drapeaux occitans aux drapeaux nazis sous l’occupation sont des propos inacceptables, et lamentables mais casamayou ne m’étonne pas...
    Par contre Tederic au niveau de la modération des propos haineux je trouve ton laxisme décevant.
    Atau dit...
    a beth leu
    NOTA : Casamayou n’a jamais rien fait ici en Béarn pour la défense du Gascon, je crois qu’il se fait appeler ETH baretounès sur d’autres blog mais il reste tjrs un sinistre individu, qui n’amène rien a part sa haine anti occitane nulle et ridicule.


    Réponse de Gasconha.com :
    Je trouve aussi que la comparaison avec la Kommandantur est déplacée.
    Fallait-il pour autant "modérer" ?
    Peut-être alerter l'auteur avant validation.
    Mais les auteurs des grans de sau doivent aussi assumer leur responsabilité.
    Et traiter un "gasconhaute" de "sinistre individu" comme tu le fais, Miqueu, pourrait aussi être modéré.
    Pour l'instant, je suis effectivement plutôt laxiste, aussi parce que chaque cas de modération ou de censure nécessite une réflexion préalable, des explications à donner à la personne "modérée" ou censurée, bref du travail.
    [Tederic eth moderator]
  • par Vincent.P le 15 août 2011

    Je n’ai rien dit de méchant, je me moque seulement de la prose empesée des organisateurs.
    Je n’aurais pas pu pondre un texte pareil sans avoir peur d’être ridicule.

  • par Lo Pec le 16 août 2011

    L’invocation à l’ "universel" ne cacherait-elle pas l’idée que tout ce qui est local est insuffisant ? Elle sonne comme une excuse.
    Est-ce la convention verbale obligée pour organiser une grande fête populaire ?
    Le "libre et fraternel dialogue des peuples", "passage obligé" vers "le réel" :
    Dialogue obligé ? fraternité obligatoire ?
    passage libre et obligé ? Traduit de quelle langue ?

  • par Joseph Staline le 17 août 2011

    Blablabla boboïsant et pseudo gauchiste totalement insupportable et dégoulinant de mièvrerie petit-bourgeoise cuculapralinesque !

  • par casamayou le 17 août 2011

    Ô Occitania ! Mea culpa !

    Je reconnais que mes propos étaient un peu trop provocateurs, de l’humour déplacé !
    Cependant, il faut aller voir sur place et constater que sur le balcon officiel de la mairie (bâtiment de la République française) il y a 5 drapeaux béarnais, 2 drapeaux toulousains, 1 drapeau français et 1 drapeau européen.
    Mais que sur la façade il y a 12 étendards rouges sur lequel est fixé le drapeau du Béarn avec les vaches "crucifiées" sur la "croix occitane" !
    C’est cette composition qui est choquante et scandaleuse.
    Est-ce une nouvelle bergougne-vergonha qui pousse à ce nouveau symbole ?
    Il ne fait pas bon d’être trop Béarnais à Pau, c’est bon pour les paysans pas pour les occitans !

    Et de relire cette citation de B.Manciet(1989) dans son Enterrement à Sabres :
    " Ce qu’il y a de pire maintenant - L’Occitanie vis d’Archimède à vide - ils t’auront, Gascogne abâtardie".
    Quand au Béarnais R.Lapassade (1997), il parlait déjà de Drapèus arlats en dénonçant ceux qui l’avaient trompé et de vanter le seul qui ait réjoui son coeur : le carré béarnais...
    Ce carràt peut facilement remplacer le mot "panuelo" pour les hestayres !

    Bibe la heste !

    Le sinistre individu.

    jmcasa

  • par Vincent.P le 24 août 2011

    Les statuts "facebook" de mes amis laissent entrevoir que Hestiv’Oc entame sa mue et que l’événement s’apparente désormais à un 4ème round après Mont-de-Marsan, Bayonne et Dax. Les Fêtes de Pau en somme.
    Le caractère culturel du week-end leur est indifférent.

    Au passage, c’est un exploit d’être parvenu à implanter une fête à Pau. Mais cela est révélateur des changements dans la sociologie paloise. Pau n’est plus une ville bourgeoise, elle est devenue plus "peuple" et mieux intégrée à son espace rural - pardon rurbain - environnant.
    Ce sont les répercussions à long terme de Lacq.
    J’avais épluché les résultats électoraux, même certains quartiers du centre votent à gauche désormais. C’est assez stupéfiant pour qui connait Pau.
    Evidemment, pour les nostalgiques de la culture bourgeoise (la Pau anglaise, la Pau du XIXème siècle des grands parcs ou la Pau de l’Entre-deux-Guerres des maisons néo-basques), ce n’est pas idéal mais bon ...

Proposez un gran de sau !
Titre :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :


VIELH

Le drapeau de la Gascogne