Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

"Empreintes Landaises"
par Tederic D le 7 septembre 2012

Adishatz a tots
L’institut National de l’Audiovisuel a mis en ligne en collaboration avec le Conseil Général des Landes + de 300 vidéos (des reportages) du début du 20ème siècle à aujourd’hui sur les Landes. C’est passionnant !
Je vous recommande entre autres celle sur le congrès de la forêt landaise dans les années 30 (film muet) où les idées du laboratoire de Pierroton pour améliorer l’industrialisation de la forêt ne manquent pas d’imagination.
http://www.ina.fr/fresques/landes/accueil




  • par Vincent P. le 7 septembre 2012

    Super ! C’est vraiment passionnant. Cela participe à la redécouverte des Landes, malheureusement départementales ici, depuis une dizaine d’années.

    Ce qui serait beau, ce serait un musée landais, que n’est ni Marquèze (trop ethnographique), ni le Musée d’Aquitaine, ni le Musée basque (qui dans ses collections déborde pourtant sur la lande aturine).

  • par Dominique le 8 septembre 2012

    Remarquable, merci d’avoir mis le lien.

  • par Christophe L. le 10 septembre 2012

    fantastique !!!
    le reportage muet de 1921 est extraordinaire !

  • par inconnu le 18 septembre 2012

    Alors là merci du fond du coeur !
    Je regarde mes Landes depuis Bilbao, dans ma petite salle des profs d’un collège maintenant déserté. Le petit reportage sur l’inauguration du canal transaquitain par Chaban. J’y étais ce jour là, j’avais six ans.
    Et je viens d’écouter Manciet, et je suis si heureux et si fier d’être de son pays et de sa langue neugue. Et je suis si heureux de l’entrendre parler de son gascon, de sa langue gasconne, sans mentionner une seule fois le qualificatif occitan.
    Messieurs les exégètes au travail ! Qu’est-ce que ça peut bien vouloir signifier. Pourquoi le plus grand auteur de langue d’oc se refuse-t-il à dire "occitan". Un oubli ?
    Certains se rassureront en le pensant et en s’efforçant de le croire. Je sais lesquels, ils sont si prévisibles.

  • par Philippe Lartigue le 18 septembre 2012

    Pardon pour le dernier message, oublié de signer, l’émotion. C’est Lartigue Philippe depuis la Biscaye. Mais ses amis et ainsi que ceux qui ne l’apprécient pas outre mesure l’auront bien reconnu.

  • par PJM le 19 septembre 2012

    Ces images ne sont pas du révolu, ni du périmé. Mais il y a eu dépossession et déformation.

    Urgence de collecter tout document un peu ancien (et l’ancien commence maintenant avant 1980 !) sur la vie ordinaire du pays : photos de famille, extraits de films tournés en Gascogne, journaux, lettres et papiers (comme ces livrets militaires de 1914 qui mentionnent le chafre avec le patronyme), etc.

    Quelqu’un pourrait-il rechercher le moyen-métrage "Les fêtes d’Arzacq" qui fut projeté dans quelques grandes salles (même en zone nord), en complément de programme, au début des années 1940 ?

    Ce n’est qu’un exemple entre cent de ce qui reste à découvrir.

Proposez un gran de sau !
Titre :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :


VIELH

Le drapeau de la Gascogne