Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

La transmission deu gascon existis
par Gaby le 25 septembre 2012

On nous dit souvent (..ici) que plus personne ne transmet le vrai gascon.
Je connais un employé agricole de 35 ans, originaire de la région d’Auros, qui le parle couramment.
Eh bien, j’ai constaté qu’il s’adresse à son jeune fils en gascon bazadais. (ex "damòra dab ta mair")
On me dira que ce n’est qu’une exception, mais ça ne fait rien, je tenais à le dire parce que ça ne fait pas de mal ;)




  • par Vincent P. le 25 septembre 2012

    En 27 ans de vie, je n’ai rencontré que deux personnes de ma génération qui savaient le gascon de famille, deux fils de paysans, l’un de Chalosse, l’autre du Béarn.

  • par Gaby le 26 septembre 2012

    N’i’n a chic mès n’i’n a !

  • par R Lattuga le 12 octobre 2012

    Que cau anar ara montanha !
    Que n’i a hèra de monda.

  • par D.Séré le 10 février 2013

    Oui, Gaby, c’est admirable, mais c’est l’exception qui confirme la règle qui est l’abandon massif et la non-transmission massive de la langue depuis des décennies.
    Et, comme chacun sait, une hirondelle ne fait pas le printemps.
    Je crois que nous devons naviguer à vue afin d’éviter ces écueils que sont, d’une part un optimisme béat, et d’autre part un pessimisme noir et mortifère.

Proposez un gran de sau !
Titre :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :

Le drapeau de la Gascogne