Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

Nom Bernatets (en graphie alibertine)

Le rapport avec le vieux nom-prénom gascon Bernat est probable.
Mais on peut penser aussi à une interférence avec un nom de lieu issu de "vèrn".
Michel Grosclaude fait cette hypothèse.
Dans tous les cas, le suffixe "ets" surprend un peu. S’agit-il du suffixe gascon "etz" ?
On ne trouve pas d’Arnaudets (Arnaut étant un nom gascon qui aurait pu avoir la même descendance que Bernat)...

vèrn / vergne, aulne

Prononcer "bèrn".
Viendrait du gaulois "vernos".
dérivés :
Vernet, verneda, vernhet, vernheda
= aulnaie
Le masculin "vernet" désigne un bois plus petit que le féminin :
vernhet < vernheda
(explication de L. Vernhet)
Le "vèrn" était autrefois planté en bord de rivière pour bien le tenir par ses racines.
Et de son bois, on faisait des "esclòps " (d’où l’expression "arbre aux sabots").
"bois léger et imputrescible, il servit à confectionner jougs de boeuf et esclops. Avec l’écorce, on peut faire de la teinture brun-oranger et avec le bois un chauffage qui laisse très peu de cendres". [Guy Suire]

"Bois rouge, arbre de 25 à 30 m. Bois recherché en menuiserie, ébénisterie. Ecorce utilisée en décoctions contre l’angine et pharyngites."
[Gilles Granereau]

Bernat / Bernard

Escotatz / Ecoutez : bernat.wav

Bien prononcer le "t" final.



Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document


Le drapeau de la Gascogne