Notre région, c’est la Gascogne !

Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Touilla / Tojar ?

En "normalizat" :

Tojar
Prononcer "Touyà" ou "Toujà".

toja / thuie

Prononcer entre "touje", "touye", "toujo", "touyo".
La forme tuja existe aussi.

Petit ajonc épineux autrefois beaucoup utilisé pour faire la litière du bétail et donc le sostratge, sorte de fumier.
Le tojar (prononcer entre "touyà" et "toujà") est un terrain de lande où pousse la toja.
tojet (prononcer entre "touyét" et "toujét") pourrait bien avoir le même sens.

L’équivalent français "thuie" a été trouvé chez l’écrivain gascon Pesquidoux, mais il n’est pas certain qu’il soit passé dans l’usage commun.

Un proverbe tiré de V. Lespy (proverbes du pays de Béarn - éditions Lacour) :
Non cau pas tròp usar la haus si vòlin que cope la toja.
Il ne faut pas trop user la faux si on veut qu’elle coupe la "toja".


La maison n’es pas briga vascona. Lo beròi portau que hè pensar a l’esplendor bordalesa !-)

C’est plutôt le nom "Touilla", qui figure déjà au Cadastre napoléonien, qui marque l’appartenance à la Gascogne, avec probablement cette terminaison -a qui pourrait bien être -a(r) comme dans tojar (touya(r)). Mais habituellement, un lieu Tojar est plutôt écrit "Touya" ou "Touja".

prepausat per Tederic Merger



Grans de sau

  • Anne Zink dans son livre "Clochers et troupeaux" parle de l’exploitation "touyas" (ainsi orthographiéz) comme un des éléments importants de la vie paysanne dans les Landes.
    Son exploitation sur les communaux par les voisins, permettait non seulement de faire les litières, mais aussi l’amendement des terres lors du défrichage des "artigues" par la communauté paysanne, et la "récupération" des barthes pour les transformer en pacages.
    Il fallait couper, tailler,disposer sur le sol, terrasser et égaliser.
    L’exploitation des touyas, toujours collective, dans une visée de transformation et d’amélioration des élevages et du labourage a été fondamentale dans l’économie de la Gascogne du côté des Landes et de la Chalosse.

  • La "toja" ou "tuja" nom désignant le soutrage dans la zone du Marensin comme litière utilisée pour les étables.

  • Chez nous le ’’j’’ se prononce ’’j’’, et on dirait plutôt la tuje ( ou la jaugue). ce serait Tuja. Donc il faut partir sur une autre piste.

    • La carte d’état major du 19e siècle écrit "Fouillat" mais je ne lui fais guère confiance : elle dérive souvent du Cadastre napoléonien, mais avec des erreurs.
      Le Cadastre napoléonien donne bien "Touilla".
      Le FANTOIR donne ceci :
      33165 Fargues-Saint-Hilaire MALAVEAU TOUILLAT
      40076 Cauna TOUILLAS
      40076 Cauna TOUYA
      40098 Eyres-Moncube TOUILLAS
      A Cauna, TOUILLAS et TOUYA sont des lieux nettement distincts.
      Il faudrait trouver une racine tolh (touil...). Palay, Lespy et le Trésor du Félibrige parlent de dindon et de chien de mer, de liche ou de roussette (un poisson !).
      Multidiccionari francés-occitan


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document