Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

Beaulac dominé par le Pic du Midi d’Ossau.
Le voyez-vous ?

prepausat per Vincent.P


  • par Tederic le 11 juillet 2008

    Non, mais mon hilhdepute d’écran est trop sombre !-)

  • par Vincent.P le 11 juillet 2008

    C’est une tâche bleue difficile à voir à l’horizontale de la cheminée de la première maison à gauche. On voit un autre massif plus à droite au dessus de la fumée.

    Pour voir toutes les Pyrénées, il faut monter plus haut.

    flickr.com

  • par Vincent.P le 12 juillet 2008

    Les Pyrénées de Beaulac :
    imageshack.us

    Quelqu’un reconnaitrait-il les sommets ?

  • par Tederic le 12 juillet 2008

    E be òc, qu’ac vesi, a l’orizont, immediatament a dreta de la verticau qui parteish de la punta de la teulada de la prumèra maison a gaucha...
    Mès sus las toas fotos de flickr e imageshack, qu’ei hòrt mei vesedèr.
    Bravo Vincent ! Que i angueram en peregrinatge... e que haram un vòt !

  • par David le 16 juillet 2008

    Se ved hòrt plan ! Mes que m’estona que sian tan vesederas.

  • par Txatti le 16 juillet 2008

    Bravo ! mès, e com díder ? be sabi que son luenhècs des montanhes aquesti lòcs, mès e’s cau cridar "miragle" pr’amor ce véden es Pirinées ? (m’en vau hèr aperar "pixadrut" un cop mes...)


    Réponse de Gasconha.com :
    O pisha-viagre ?
    Ne détruis pas notre rêve !
  • par David le 22 juillet 2008

    Justement. N’est-ce pas juste un beau rêve ?

  • par Clèm de Bordèu le 19 janvier 2009

    Jo que soi tostems enter Bordèu et Pau sus aquèra rota, qu’aurèi volut beder aco un cop... qu’es tant beroï dab ua tant grana distança.
    Bravo Vinçent !

  • par Vincent.P le 28 janvier 2009

    J’ai observé ce phénomène deux fois : un 22 octobre et un 13 janvier, à chaque fois dans les mêmes conditions atmosphériques, couvert sur le Sud-Gironde, beau temps sur les Pyrénées.
    Je n’ai jamais pu voir les Pyrénées de Sainte-Croix-du-Mont.
    Par contre, je vois assez souvent en toute saison les Pyrénées très nettement à partir de Roquefort en venant de Langon : j’en déduis que c’est statistiquement courant.
    C’est souvent entre Roquefort et Captieux que l’on perd la vague bleue dans le rétroviseur, ou inversement que l’on commence à distinguer quelque chose à l’horizon sans qu’on sache jamais si ce sont des nuages ou les montagnes.
    Après Roquefort, plus aucun doute, on aperçoit en général le Pic du Midi d’Ossau à quelques moments.

  • par P.Lartigue le 25 septembre 2011

    Bonjour,

    Hier matin à 10h00. Je faisais un footing entre Preignac et Sauternes. En passant au lieu dit Le Craquet, juste après Yquem, j’ai eu la surprise d’apercevoir une ligne d’horizon quelque peu étrange.
    Je me suis demandé s’il s’agissait des Pyrénées. J’ai repéré l’endroit et bien mémorisé les formes que je voyais, au cas où ce serait des nuages.
    Je suis repassé 10 minutes plus tard au même endroit. La vision était toujours là et rien n’avait bougé, ce n’était donc pas des nuages.
    Par conséquent, ce samedi 24 septembre 2011 entre 10h00 et 10h10, j’ai vu la chaîne de Pyrénées depuis un lieu situé à proximité du château Yquem et du quartier Caplane.
    Altitude 77 mètres. La vision s’est estompée et a disparu au bout d’une vingtaine de minutes.
    Temps couvert sur le Langonnais et dégagé sur les montagnes. Nous étions deux et avons vu la même chose.

  • par Vincent.P le 26 septembre 2011

    Remarquable ! Avec le bon appareillage photographique, on doit pouvoir faire quelque chose de très beau. Mais encore faut-il être le bon jour au bon endroit ...

    Du reste, c’est étonnant car pour tout dire, hier, les Pyrénées étaient obstruées, tout du moins en Béarn, à la différence de vendredi 23 ou d’aujourd’hui.

  • par P.Lartigue le 26 septembre 2011

    Nous n’avions qu’un téléphone portable. La photo n’aurait rien donné.
    Mais je confirme que, vu depuis Yquem, les montagnes semblaient dégagées. On voyait même l’Ossau sur la droite.

  • par Stéphane le 27 septembre 2011

    Sur ce site (forum.velovert.com) un internaute déclare, photo floue à l’appui, avoir aperçu les Pyrénées depuis Langoiran !

  • par P.Lartigue le 27 septembre 2011

    A 7h50 fin novembre il fait nuit. A moins que la photo ait été prise à un autre moment. Langoiran ? Pourquoi pas ? Mais je pense que ce doit être l’extrême limite ou pas loin.

  • par Vincent.P le 27 septembre 2011

    Il ne le déclare pas en fait, il le prouve ! C’est grosso-modo la vue que je ne suis jamais parvenu à avoir, depuis Sainte-Croix-du-Mont, un peu plus au Sud.
    Bientôt, les Pyrénées vues de Bordeaux ! Il est assez évident que les coteaux de la rive droite sont un belvédère impressionnant.

    En tout cas, je réitère ce que j’ai pu dire, pour quelle raison ce mirage n’a-t-il pas passionné les foules ? Enthousiasmé les écrivains ?
    La Gascogne, le pays d’où l’on voit les Pyrénées en somme.

  • par P.lartigue le 27 septembre 2011

    Chers amis Vascons,

    J’oublie toujours quelque chose. Un vieux Sanguinétois, Raymond Sentucq, m’a affirmé les avoir vues, une fois, depuis la base aérienne de Cazaux, où il travaillait, au bord du lac de Cazaux-Sanguinet, plein sud-sud-est. Momon n’est pas du genre affabulateur.

  • par P.Lartigue le 27 septembre 2011

    Oui Vincent, et les autres, les Pyrénées et leurs divinités vasco-aquitaines veillent sur la Gascogne, depuis le piémont jusqu’au Bazadais et au Bordelais, en passant par les collines du Gers et du Lot-et-Garonne, le plateau landais et le littoral gascon, des confins du Buch au pays de Maremne.
    Et au sud, elles prennent soin de la Vasconie ultérieure, depuis l’Aragon jusqu’à la Rioja et la Cantabrie orientale.
    Quel beau rêve, quel puissant imaginaire ! Quel bonheur d’appartenir corps et âme à cette civilisation vasco-aquitaine !

  • par Gaby le 23 novembre 2011

    BERNÒS-BAULAC, nom de Diu !! pas Beulac !! Encara un -E- fautiu dens la grafia francesa !!


    Réponse de Gasconha.com :
    Coma Beautiran/Bautiran...
  • par Lo Pèir le 24 novembre 2011

    Arnaudin hens "Un jour sur la grand’lande" on parla de fenomèns arregüeitats sus la lana (vuèita en aquest temps), conda un testimòni d’un gent qui arrenvèrs de las vòstas observacions, deu nòrd decap au sud, eth deu sud decap au nòrd, e dempuish lo Mondarrain (en 1843) ved (dab ua luneta) la Laca d’Arcaishon, e Sent Miquèu de Bordèu.
    Aqui tanben ditz que lo lum d’aquesta jornada qu’èra pro especiau. E que son aparidas qui ce semblavan miraclosas, sustot en aquesta temporada on lo miravelhós qu’èra enqüèra hòrt gostat.

  • BAAAAULAC !!!
    par gaby le 4 mars 2012

     ;)

  • Bon nadau, Gaby !
    par Tederic M. le 25 décembre 2012

    E be Gaby, lo Pair Nadau que’t pòrta un beròi "Baulac" a la plaça deu "Beulac".

    Deu men costat, qu’avèvi notat aquò :
    "Ne veut pas dire "beau lac", viendrait du nom de personne latin "Belliacus" [source : Nicolaï].
    Et comment nos "ajòus" gascons le disaient-ils ?"

    Mais Belliacus donne-t-il "Baulac" ? Pourquoi pas "Beulac" ?-)

  • Bon Nadau a tots !
    par Gaby le 26 décembre 2012

    E merci Pair Nadau !!

    Ven pas de "vau lat" ?

  • Les Pyrénées depuis Biscarrosse
    par Philippe Lartigue le 7 janvier 2013

    Bonjour,

    En compagnie de mon amie et de ma fille, le dimanche 23 décembre 2012 à 16h30, nous avons vu les Pyrénées depuis Biscarrosse.
    Temps beau et parfaitement dégagé.
    Température de 18 degrés, vent de sud, effet de foenh. Direction sud-sud-est. Lieu, dunes de Pin Courbey, lac sud ou de Biscarrosse-Parentis, rive occidentale nord-ouest, altitude 60 mètres. Nous avons très clairement vu la chaîne entre le pic du midi de Bigorre et celui d’Ossau, tous les sommets enneigés entre les deux.
    Un soleil rasant éclairait tout cela avec netteté.
    Comme la photo de Vincent, la grande, mais un peu plus lointain et sous un angle différent.
    J’avais des témoignages de chasseurs me disant avoir observé le phénomène depuis leurs palombières mais je n’en avais jamais été le témoin direct. C’est chose faite. La première fois en 47 ans de vie.
    Il faut simplement avoir la chance d`être là au bon endroit et au bon moment. Je pense qu’avec un bon téléobjectif la photo aurait été splendide.
    Voir ainsi surgir les montagnes à l’horizon de l’étang et des pins fut un moment merveilleux pour nous trois.
    C’est un spectacle vraiment très beau et rare, sachant que la distance moyenne est de 180 kilomètres à vol d’oiseau.
    Nous sommes trois à avoir vu la même chose, il n’y a donc pas de doute possible.
    Nous avons observé suffisamment longtemps pour que ce ne soient pas des nuages car l’image est restée identique tout le temps, le ciel était pur (nous avons observé pendant 10 minutes environ en nous émerveillant et en plaisantant sur le fait que nous allions peut-être voir des skieurs) et les silhouettes étaient trop géométriques, avec la neige qu’on voyait très distinctement étinceler.

    Amitiés

  • par Vincent P. le 8 janvier 2013

    Génial !

    On a confirmation que le phénomène est fréquent en automne et en hiver, j’ai quelques décennies devant moi pour le photographier !

  • par Christophe le 8 janvier 2013

    Bonjour,

    J’ai quand à moi vu apparaître la chaîne pyrénéenne juste avant Uchac, sur la route du Moun le 29 décembre.
    Ce jour là et le 24 ma marraine l’a vue depuis Sabres. Sur la même période un collègue m’a dit l’avoir vue depuis Garein.
    C’est la première fois que cela nous arrivait.
    Personnellement je ne connaît pas le nom des différents sommets, mais j’ai pu identifier facilement le Pic du Midi d’Ossau.
    La luminosité était telle que les parties enneigées brillaient beaucoup (c’est d’ailleurs ça qui m’a fait m’arrêter sur le bord de la route et découvrir ce que j’ai vu).
    C’était autour de midi, le ciel était dégagé, par contre le soir il s’est mis à pleuvoir.

    Boune anade a touts


    Réponse de Gasconha.com :
    Boune anade a tu tabé, Christophe ! Au plaser de te legir...
  • par Vincent P. le 9 janvier 2013

    Là où je m’en veux, c’est qu’aujourd’hui, je maîtrise mieux l’outil photographique et que mes photos rendraient mieux ...

    Pour ce qui est de voir les Pyrénées d’Uchacq, c’est assez classique, quand j’habitais Bordeaux, en partant depuis Pau, je voyais très souvent les Pyrénées dans le rétroviseur jusqu’à Roquefort.

    Uchacq n’est qu’à la hauteur de Lectoure, or on voit parfaitement les Pyrénées depuis la ville.

    Je possède des photos des Pyrénées depuis Parleboscq :

    http://sphotos-d.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/260085_10151188069364797_982291604_n.jpg

  • par Philippe Lartigue le 9 janvier 2013

    Bonjour,

    J’ai oublié de vous dire qu’une photo de l’endroit précis d’où nous avons vu les Pyrénées est visible au "lòc" Biscarrosse. C’est la photo intitulée "Estanh deu mijorn vist deu pin Corbèir".
    Nous étions quelques mètres plus haut et avons vu les montagnes exactement dans la direction que vous voyez ici, un peu plus vers l’ouest puisque l’Ossau était derrière le château d’eau de Sainte Eulalie, qui est un peu plus vers la droite.

    Amitiés

  • par Philippe Lartigue le 9 janvier 2013

    Bonjour Christophe,

    Que nous soyons aussi nombreux à les avoir vues à peu près au même moment est l’indice que la période fut propice. Je suppose que les conditions climatiques du printemps et encore plus de l’été sont moins favorables.

  • par Tederic M. le 12 janvier 2013

    Vincent, ta photo des Pyrénées depuis Parleboscq est superbe.
    Je suis un peu surpris, parce que depuis le haut de Sos qui n’est qu’à 15-20 km au nord, je vois (quand je les vois) les sommets beaucoup moins gros.

  • par Vincent P. le 13 janvier 2013
  • par Tederic M. le 30 janvier 2013

    Aujourd’hui 30 janvier, ciel dégagé et temps très doux ; à trois km de Durance en allant vers Réaup (Albret), dans la descente après Le Bourdieu, j’ai eu, alors que je ne m’y attendais pas, la "sublime vision" :
    les montagnes enneigées droit devant moi au fond dans une échancrure, au droit de la route qui, je l’ai vérifié après, est exactement de direction nord-sud.
    C’est à peu près à la latitude de Nérac.
    Ensuite, de la descente avant Sos, venant de Réaup, vers le lieu dit "Bouaou", belle vision de la chaîne des Pyrénées, avec le Pic du Midi d’Ossau, et un mont plus conique à l’est.
    Hélas, je ne suis pas au point pour les photos...
    Une recherche d’images par Google donnerait peut-être des résultats ?

  • par Philippe Lartigue le 11 mars 2013

    Bonjour de Bilbao,

    Je ne participe plus, nulle part, à aucun débat concernant la Gascogne, l’Occitanie etc...
    Pour les raisons que j’ai expliquées dans mes derniers courriers à ce sujet en octobre ou novembre, je ne sais plus. Cela ne signifie pas que je ne lis plus ce qui se dit ici.
    Le sujet de la vue sur les Pyrénées, chose qui m’émerveille, me fait revenir vers vous un instant. Pourquoi ne pas faire une carte avec des jalons avérés ?
    Point, date, conditions, photo si possible (et là je regrette toujours de ne pas avoir eu l’outil le fameux jour, le résultat aurait éte à peu près celui de Langoiran).
    Nous aurions ainsi une vision globale des endroits d’où c’est possible, et surtout quand c’est possible. On pourrait même faire une extrapolation théorique.
    Pour Langoiran, donc, c’est à peu près l’image que nous avons eue depuis Biscarrosse, un peu plus en oblique ouest-est et avec la neige en plus.
    Il n’est pas impossible qu’on les voie de plus au nord mais pas excessivement plus à mon sens. Il doit bien y avoir une limite physique théorique. Peut être même peut-on la calculer mathématiquement.
    Tout continue à très bien se passer ici en Biscaye et je n’ai aucune envie de revenir en France.

    Amitiés.

  • C’est l’interclasse !!
    par Philippe Lartigue le 11 mars 2013

    Atsedenaldia da (C’est la récré),

    Quelques données kilométriques. A vol d’oiseau, l’endroit d’où j’ai vu les Pyrénées, à Biscarrosse, est à 34 km au sud du Haut-Langoiran et à 64 km à l’ouest (en traçant des lignes plein sud et plein ouest).
    En diagonale ouest-sud-ouest ça fait 74 km. Si on trace une ligne droite plein ouest, depuis Langoiran, on se trouve au niveau l’Île-aux- Oiseaux, Piraillan.
    Verrait-on les montagnes depuis ces endroit, depuis les dunes entre Piraillan et l’océan par exemple ?
    Est-ce théoriquement possible ?
    Où serait la limite physique vers le nord, en allant vers le Médoc ?
    S’il y a de bons matheux parmi vous...

  • par Vincent P. le 12 mars 2013

    Il doit être très possible de voir les Pyrénées depuis la Dune du Pilat, je pense. Mais comment s’y prendre nbsp ; ?

    La carte proposée par Philippe est une bonne idée, d’ici quelques années, nous aurons une idée précise de la période de l’année optimale et nous pourrons observer ce phénomène ! : )


    Réponse de Gasconha.com :
    Google Maps permet, entre autres, de faire ce genre de cartes. Je m'y suis essayé pour les frontons de pelote et les anciennes voies ferrées de Gascogne.
    [Tederic M.]
  • par P.Lartigue le 12 mars 2013

    Je propose que Tederic plante sa tente au sommet et y demeure du 1er octobre au 31 décembre, avec un appareil photo muni d’un bon téléobjectif. Nous irons le ravitailler à tour de rôle.

    Comme Vincent, je pense que ce doit être possible (environ 100 mètres d’altitude, c’est à dire 40 mètres plus haut que l’endroit d’où je les ai vues, à environ 30 km à vol d’oiseau vers le sud).
    En scrutant l’horizon vers le sud-sud-est et à condition d’être là au bon moment. Pour ma part, je les avais aussi vues à plusieurs reprises quand je pratiquais le parachutisme à l’aérodrome de La Teste-Villemarie. Mais c’était depuis l’avion et, ensuite, sous la voile.
    Elles disparaissaient quand je passais au dessous de 200 ou 300 mètres d’altitude. Bref, je trouve ça très poétique.

  • par Christophe le 13 mars 2013

    Adichats a touts,

    Que les èy encouère bistes diluns (lou 11-03) decap a mijourn desempus Uchacq, debat lous crums.

  • Les Pirénées desempus Cantegrit
    par Christophe le 23 décembre 2013

    Adiu,

    Jey é parjey (21 é 22/12) qu’èy bis les Pirénées desempus Cantegrit (enter Pissos é Commensac).
    Qu’i aué crums sus les Lanes, mé pa en Biarn.

    Boun Nadau a touts

  • Mountagno claro
    par Tederic M. le 23 décembre 2013

    O, qu’es lou boun moumén (a parti de noubéme) ende bése las Pireneos. Jou que las èi bistos anèit e gè en haout de Sòs, énte "Bouaou" et "Caillaou" (mei de 130 km capbath de la mountagno !).
    Lou Pic dou Mieijour d’Aoussaou qu’apareish redde claromén, et que’m demandi adara si ne recounéshi pas tabé lou Pic dou Mieijour de Bigòrro, damb l’oubserbatòri.

Proposez un gran de sau !
Titre :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :


Proposez un lòc !
Nom du lieu (à la française) :

Nom du lieu (à la gasconne) :

Commune :

Commentaire :

Votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée) :

Votre nom :


(Transmettre le fichier par e-mail au webmestre)
Le drapeau de la Gascogne