Notre région, c’est la Gascogne !


 
Navèth nom !

 

Arnuero

Arnuero

border=0

Le gascon est en accord avec le castillan (pas toujours) et l’aragonais pour ce qui est du traitement d’un o latin fermé devant palatale.
Ainsi, le suffixe latin -orium qui est -oir en oc médian, est -er en gascon selon les étapes suivantes :

oriu > oiro > ouir puis or (prononcé ou)

Le gascon connait une autre évolution via une diphtongue.

ouir > oueir > ouer > er (r non prononcé à une certaine époque)

Exemple : un lavoir (du latin lavatoriu) va se dire lavador en oc, lavader en gascon, lavadero en castillan. Dans certains cas, le castillan n’a pas réduit la diphtongue : c’est le cas pour Arnuero.

Arnuero est Arnorio dans les textes latins du Xème siècle : c’est très probablement un dérivé du latin arenoriu(m) sur arena, grosso-modo un endroit sableux. Arnero serait l’étape finale.

Peut-on expliquer le village du Magnoac "Arné" de la même manière ? Grosclaude relève une prononciation avec une finale ouverte ce qui ne permet pas de penser que cela soit possible.
Les attestations anciennes sont très récentes et sentent les relatinisations (Arnerio au XVème siècle). Le site est-il sableux ? En tout cas, Grosclaude préfère y voir le prénom germanique Arnerius.

Pour l’Arnuero cantabre, disons que c’est plus évident : c’est en bord de mer, entre Santander et Santoña.

prepausat per Vincent.P



Grans de sau

  • Au premier plan, les petites maisons collées sont dans le style "néo-cantabre" : c’est évidemment du vascon.
    C’est pas laid ce qu’ont fait les Espagnols en matière de revival du style vernaculaire.
    Plus inventif assez souvent, moins élitiste.
    Et surtout ça perdure encore aujourd’hui. Il semble qu’en Cantabrie, on aurait pas idée de construire autrement.

  • On trouve la "Sierra de Arnero" à Valdáliga, également en Cantabrie.

  • Je suppose qu’un toponyme comme "Les Areneys" à Arès est formé sur ce même suffixe avec maintien nord-gascon du yod à moins qu’il ne s’agisse du suffixe -arium qui donne -èir avec e ouvert en phonétique claire.

    Difficile de choisir sans savoir la prononciation locale : on trouve de nombreux "Les Areniers" en pays d’oïl et d’oc, ce qui laisse penser que -arium est plus probable.
    Cela donnerait quand même Arnero en castillan, Arneiro en portugais (là aussi maintien du yod).

  • A propos d’Arès, il faudrait vérifier les attestations anciennes, mais je me demande si au fond ce ne serait pas le doublet de "Les Areneys", avec chute du n intervocalique, comme autrefois dans le domaine nord-gascon.

    arenoriu(m) peut donner "arer" plutôt que "arener/arner" mais il est vrai que l’on attendrait plutôt "areir".
    Sinon, il faut juste convenir qu’il s’agit du suffixe -és. Ou tout autre chose.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document