Notre région, c’est la Gascogne !


Bas Adour

Maremne & Seignanx

Pays negue

Sainte-Marie-de-Gosse / Senta-Maria-de-Gòssa

La

La maison Baoure, au quartier de Horgave

prepausat per Tederic M.



Grans de sau

  • JPEG - 75.4 ko
    Sainte-Marie-de-Gosse - Maison Baoure
    vista-de-biais / biste de biais
    Elle est en face du "Bec de Gave", au confluent entre l’Adour et les Gaves réunis, en aval de Peyrehorade.

    Vue avec davantage de recul (donc depuis une barque ?) :
    www.maison-hote.fr/im/im_client/6820/090c87464116cce6d355e24c36de38b1.jpg

    Vista de l’aute costat de l’Adou/ Biste de l’aoute coustat de l’Adou :
    http://gasconha.com/spip.php?page=loc&id_loc=7752

  • Qu’aimeri sàber çò que vòu diser "Baure"...
    Nat indici damb las vielhas cartas (Cassini...) : lo nom n’existis pas.
    Geneanet que balha atestacions ancianas deu costat de Lon e Ortés ("de Baure" - ua familha nòbla ?).
    Que i a lòcs "Baure" en Gasconha.

    Cette maison Baoure en face du Bec de Gave regarde donc un site emblématique pour la Gascogne aturine : une bonne partie des eaux des Pyrénées gasconnes s’y réunit, sauf bien sûr celles qui vont à Garonne.
    Je me demande si le lieu est inondable.

  • L’étymon est probablement le celte *vabra "endroit humide" qui a donné voivre en oïl. Cf Vabre en languedocien.

  • Palay donne bien "baure" :sf , boue liquide, N de lieu et de personne ainsi que comme adjectif (boueux) ; il ne dit rien des cas ni de la fréquence d’emploi face aux classiques et fréquents "hanga, hangous"(hangue,hangous).
    La maison est bien en zone inondable : une marque à plus d’un mètre du sol indique l’arrivée de la crue de 1856 et bien que la situation se soit améliorée, la zone me parait encore inondable.

  • A òc, que me’n brembi, adara...
    En cas d’inondation, on doit avoir l’impression d’être negat hens le mar.
    Pour ceux qui font du tourisme d’émotions fortes, ce serait le moment de louer à la chambre d’hôte, qui, de plus, me semble abordable pour ce qui est du prix.

  • Si la maison est un vrai toponyme (et non pas un transfert de patronyme), alors il est possible qu’elle soit ancienne, du moins l’implantation, antérieure au 12ème siècle, car postérieurement, on aurait "Labaure" avec article.

    Mais c’est ambigu, il y a beaucoup de lieux-dits "Baure" sans article. Ou alors c’est l’adjectif.

    On ne trouve aucun lieu-dit "Hangue".

  • On pourrait bien penser à cette famille "de Baure" qui encadre géographiquement ce Bec de Gave.
    Mais il est, dans ce cas, curieux qu’une graphie franco-phonétique "Baoure" se soit installée.

  • Cristian Rapin balha Baure/baldre (f.) en lengadocian, e ua varianta qu’am tanben en gascon "Bard" (m.) emplegat en construccion com ligam dab la palha deu tapiat, que Manciet s’avé tranladat au "mortier" e "ciment" de las construccions modèrnas.

  • J’essaye de trouver des mentions de Baoure dans la jungle généalogique qui m’est bien peu familière.
    Geneanet donne "DUGAY 1786 - 1786 Sainte-Marie-de-Gosse, 40390, Baure".
    C’est bien de Baoure qu’il s’agit ; je le trouve écrit "Baoure" ici :
    geneanet.org
    Mais je n’arrive pas à remonter l’arbre pour remonter le temps.
    Le but serait de tracer le nom Baoure...


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Bastisses