Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

prepausat per Vincent.P


  • par Vincent P. le 23 septembre 2012

    Un toponyme aquitain ? Ce serait l’un des plus orientaux, or il est classiquement admis qu’ils ne sont pas présents entre Auch et Toulouse.

    Il est envisageable que l’on soit face à "tilhòus" mais je ne trouve pas d’attestations franches de l’utilisation du terme.

    Ou alors l’un de ces toponymes botaniques en -os comme Bedos pour lequel il n’y aurait pas eu fermeture du o final pour des raisons inconnues ?

    Tillos est aussi un patronyme gascon très localisé en Bazadais, dans une région connue pour ses toponymes en -os qui peuvent devenir des noms de famille.

  • par Vincent P. le 23 septembre 2012

    Peut-être que je dois résumer pour être plus clair, les différentes hypothèses :


    - un toponyme basco-aquitain en -os ? L’existence d’un patronyme homonyme en Bazadais, région à forte densité aquitanique, semble aller dans ce sens. Tillos n’apparaît pas sur la carte de Cassini, mais il n’y a aucune raison de penser qu’il ne s’agit pas d’un toponyme authentique (par opposition au nom d’une maison du fait d’une migration familiale).

    Quelle base ? On peut envisager le terme roman tilh "tilleul", une sorte de doublé romano-basque comme Bernos. Sinon, un patronyme ancien à élucider.


    - un toponyme botanique en -os ? On ne sait pas pour quelle raison, mais il existe toute une série de toponymes formés sur des noms d’arbres, plus notamment en Languedoc, où le suffixe latin -osus qui doit donner -ous en oc (cf Tillous) est resté ouvert en -os (le plus connu est Bedos).

    Le seul hic, c’est que ce Tillos serait le seul cas avéré.


    - le dimunitif -òu qui est -òl en languedocien, au pluriel ? Ce serait un cas similaire à Pujos (pujòus en gascon, pujòls en languedocien).

    A titre personnel, l’existence du patronyme bazadais tend à consolider la première hypothèse, auquel cas il faudrait fouiller la toponymie des coteaux d’avant les terrasses qui tombent dans la Garonne, rive gauche, il est possible d’y trouver des toponymes aquitains.

  • par Vincent P. le 23 septembre 2012

    Maison parfaitement vasconne au demeurant, orientée plein Est (les Pyrénées sont dans mon dos).
    Dommage que l’architecture gasconne n’inspire pas plus les constructions modernes ...

  • par Gaby le 25 septembre 2012

    A propos des constructions gasconnes : hier, j’ai été épaté en voyant, du côté d’Aillas (j’essaierai de retrouver la situation précise), une maison en briques (donc tout à fait récente) qui avait une forme "vasconne"....
    Je regarde de l’autre côté : il y avait un super envan en bois !!! Pour une surprise... !

Proposez un gran de sau !
Titre :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :


VIELH

Proposez un lòc !
Nom du lieu (à la française) :

Nom du lieu (à la gasconne) :

Commune :

Commentaire :

Votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée) :

Votre nom :


(Transmettre le fichier par e-mail au webmestre)
Le drapeau de la Gascogne