Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

La place centrale de Bivès est pourtant l’incarnation de la Gascogne ...

prepausat per Vincent.P


  • par PJM le 2 octobre 2012

    Le commentaire doit faire référence au drapeau occitan qui flotte sur Bivès (photo prédédente, celle avec le clocher).

    La croix de Toulouse prend la place d’emblèmes identitaires qu’on n’a pas su promouvoir depuis cinquante ans (en particulier le Saint-André blanc et rouge, qui avait pour lui d’être un peu connu dès cette époque).
    Effet de la dynamique occitane des années 1960 et constat de faiblesse des milieux gascons ?

    On me répondra qu’il s’agit de l’emblème de la région Midi-Pyréneés.
    Soit. Mais que fait alors cette même croix de Toulouse sur les panneaux bilingues (et plus souvent digraphes) du Limousin ? Bientôt on ne cherchera même plus à comprendre.

  • Bivès
    par jmcasa le 4 octobre 2012

    C’est exactement cela : il ne faut pas que les habitants de la Gascogne et d’ailleurs cherchent à comprendre !!!
    Comme disait un officier à mon père lors de son service militaire :
    "Chercher à comprendre c’est désobéir !".
    Et chercher à comprendre çà énerve les officiers et aussi les officiels...

    Gascoûs Toustém !

  • par Vincent P. le 4 octobre 2012

    Les habitants sont en demande de symboles identitaires, c’est la leçon optimiste qu’il faut tirer.

    La leçon plus pessimiste, c’est que lors d’un pareil choix, en effet, les édiles ne questionnent pas les offres en présence, parce qu’ils ignorent largement toutes nos problématiques, c’est donc notre échec en communication depuis 40 ans et le petit succès de l’occitanisme.

    Toute la question est de savoir si un tel drapeau emporte une adhésion à Midi-Pyrénées, je le crains assez de ce que je retiens des conversations que je peux avoir avec des Gersois sur Toulouse.

    Au demeurant Midi-Pyrénées n’est pas un vrai problème, après tout, c’est une partie de l’ancienne Guyenne-et-Gascogne et un tout petit bout de Languedoc.
    Qu’il est étrange que ce petit bout autour de Toulouse soit parvenu à imposer son attirail idéologique ...

  • Croix occitane, drapeau à la Dame...
    par La Cloqua le 23 février 2013

    Bonjour,

    Cette question du drapeau comme symbole de notre région me rend assez perplexe..
    Autant la croix dite "occitane" ne représente en rien la Gascogne mais uniquement le comté de Toulouse originel et désormais la région française Midi-Pyrénées, autant le drapeau "à la Dame" me paraît incongru ; sa symbolique est un peu tirée par les cheveux je trouve..
    Pourquoi diable aller chercher une figure préhistorique ? En quoi représente-elle une culture qui a fleuri des dizaines de milliers d’années plus tard ? Le SPQR romain y serait plus légitime à mon avis..
    J’ai conscience qu’il a été élaboré par ce site et j’admets que la tentative de fédérer "lo nòstre païs" est légitime et bien fondée mais je doute également que ce nouveau symbole ne fasse l’unanimité.
    Il ne sera jamais aussi "design" que la croix toulousaine ou que le ikurriña basque ni aussi légitime qu’un drapeau breton ou corse.

    Il me paraît illusoire et futile de représenter par un drapeau la Gascogne qui, à ma connaissance, n’a jamais réellement été une entité politique sinon un espace géographique, linguistique et culturel..
    C’est déjà beaucoup, certes, et il faut se battre pour préserver tout ça mais mieux vaut, à mon humble avis, se concentrer sur la promotion de la langue et de nos richesses culturelles qui, elles, ont passé les siècles mieux qu’un bout de tissu héraldique (ou que cet infâme visage qu’on dirait tout droit sorti d’un album à colorier).

    Bref, je ne veux pas me faire plus virulent que je ne suis car j’aime beaucoup ce site et l’esprit qui l’anime.

    Pour revenir à cette fameuse croix "occitane", que même mon traître de père béarnais porte en sautoir (quina vergonha !) le problème doit justement résider dans ce fait : on peut le porter en bijou, affirmer et montrer ainsi que "Vé ! Je suis du Sud-Ouest", chose impensable (ou carrément de mauvais goût) avec une paire de vaches, une gerbe de blé.
    Le lion héraldique d’Armagnac pourrait faire l’affaire à la limite mais trop commun.. on pourrait vous confondre avec un Flamand voyez-vous.
    C’est l’unicité et donc l’originalité, couplée à la joliesse du symbole qui fait sa force et son attrait, au-delà de toute cohérence historique ou culturelle.

    Une chose est sûre, le besoin est là. Combien de gens veulent apprendre l’occitan et se contentent de porter son supposé symbole ?

    Merci de m’avoir lu. ;)

Proposez un gran de sau !
Titre :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :


VIELH

Proposez un lòc !
Nom du lieu (à la française) :

Nom du lieu (à la gasconne) :

Commune :

Commentaire :

Votre adresse e-mail
(ne sera pas publiée) :

Votre nom :


(Transmettre le fichier par e-mail au webmestre)
Le drapeau de la Gascogne