Notre région, c’est la Gascogne !


Graves & Cernès

Landes de Gascogne

Saucats

La Couye

La Couye / La Coia

En "normalizat" :

La Coia

cujalar / bergerie

Prononcer "kuyalà".
Parc à bétail, pré où on fait coucher les troupeaux à la belle saison.
Nombreuses variantes : cojolar (prononcé couyoulà, coujoulà, connu en Occitanie hors Gascogne), coeilar (coueÿlà), coilar (couÿlà)...
A dû donner "kayolar" en basque. .

JPEG - 142.8 ko
Hastingues - Lo cujalar de Jausep
Tederic M.

Racine latine cubile selon le FEW.
Mais cette racine latine a dû donner d’abord des mots plus courts : còi, coi (coy, couy) qui avec un premier suffixe -al donnent cojau (Couyau...), et avec le deuxième suffixe -ar cojalar...
Elle est donc bien présente dans la toponymie gasconne, avec toute la variété permise par les prononciations de base et les suffixations.

Je n’ai pu résister à proposer ce nom de loc en pensant à l’actuel occupant du loc qui aurait pu hériter d’une cacographie !!! Alors qu’il s’agit de "la coia" = la brebis.
Non non non, je fais pas de mauvais esprit.
A Cudos on trouve le loc "La Houille" qui est manifestement une énorme faute puisqu’il s’agit de "l’aolha" qui se prononce "l’aouille".
[Claude M.]

Mise à jour 2017 par Tederic M. :
Cassini écrit "La Couge".
Le Cadastre napoléonien écrit "La Couye".
La carte d’état major du 19e siècle écrit "Coye".

FANTOIR :
24002 Agonac COUYES
24002 Agonac COUYES DES COMMUNAUX
24101 Champs-Romain LE PRE DE COUYE
33484 Saint-Symphorien LE COUYE [avec le LE negue probablement]
33527 Le Teich LA COUYE
40200 Moustey COUYE
40295 Saugnacq-et-Muret COUYES
33042 Belin-Béliet LA COUYELLE
40094 Escource COYOLE
82026 Bruniquel LAS COUYOS

Nommer des lieux "la Brebis", c’est bizarre. Mais un sens en rapport avec les brebis, peut-être bien. Ou plus largement avec les troupeaux, en rapport avec la série cujalar, cujolar (gîte de troupeaux)...
Le nom Coyola est bien attesté à Cabanac...
Wartburg - FEW donne une racine latine cubile (lit, gîte, tanière...).
Un nom comme "La Coye" (La Còia et non La Coia... attention chers gasconhautes à l’accent aigu sur le o, qui change tout en graphie alibertine !) peut être de la même famille.
Lacoye

J’ai parlé avec deux habitants du lieu, qui habitent deux maisons en pierre identiques de ce hameau dans la forêt.
Les deux étaient très joviaux et accueillants, et pas du tout gênés par le nom "La Couye", dont ils ne connaissaient pas le sens, n’étant pas du coin*.
Ci-dessous la maison du premier, venu de loin prendre sa retraite à La Couye.

JPEG - 158.5 ko

*Mais de nos jours, même quelqu’un "du coin" ne saura pas expliquer des toponymes du genre "couye" !




Grans de sau

  • Je connais un "La Houillé" à Réaup-Lisse, qui me hérisse pour la même raison.

    On peut d’ailleurs imaginer que "La Houille" ait perdu son accent aigu, ce qui en ferait un "L’aolhèr" (le berger, et non plus la brebis).


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document