Notre région, c’est la Gascogne !


Lòcs

Albret néracais

Armagnac

Gascogne médiane

Lannes (commune) / Lanas / Lànos
L'église de Fousserie

L’église de Fousserie / La glèisa de Hossaria ? / La gleÿzo de Houssarïo ?

Il y a aussi un château de Fousserie à Grazimis, pas très loin, mais il semble que ce ne soit pas le château du seigneur de Fousserie qui aurait fondé l’église ci-dessus. Ce dernier château aurait disparu, d’après une autre source.

Les attestations latines du nom dans quelques documents médiévaux sont "Fonsaria", bien que "Forsaria" figure pour le Fousserie de Grazimis, mais il y a peut-être une transformation du n en r par mauvaise lecture.
Wilhelmus de Fonsaria est attesté localement.
"parrochia de Fonsaria" aussi...
"justitia fonsaria" existe dans des documents latins médiévaux. Est-ce que "fonsaria" serait en rapport avec le français "foncier" ? On imagine un terme lié à l’appropriation du sol.

Je termine par une excusrsion à "As Fonsarias" dans les Asturies, dont le nom officiel serait Alfonsares !

JPEG - 116.5 ko
prepausat per Tederic Merger ;

 

Armagnac

Larroque-sur-l’Osse (commune) / L'Arròca d'Òssa / L'Arròco d'Òsso
L'église de Heux

L’église de Heux / La glèisa de Heuç / La gleÿzo de Héws

Ou "Heux Church"...
Cette église et Maison forte "entre Garonne et Pyrénées" est justement vantée dans le panneau explicatif.
Ce qui manque, c’est le son de son nom en gascon, qui n’est surement pas "Hœ", mais quelque chose comme Héws !

JPEG - 297.2 ko
prepausat per Tederic Merger ;

heuguèra / fougère

dérivé : heugar (fougeraie, "houga" ou "heuga" écrit à la française)
heuç (prononcer entre "héous" et "héws") et basta (prononcer "baste") existent aussi.


 

Albret néracais

Armagnac

Gascogne médiane

Lannes (commune) / Lanas / Lànos
Sarrade

Sarrade / Sarrada / Sarrado

La bastisse : On dirait qu’il y en a deux qui se mélangent !
Côté levant, l’ajout de petits embans s’est imposé.

Le nom : Il doit s’agir de "La Sarrade". On est bien sur la ligne de collines entre le bassin versant de l’Auzoue et le bassin versant de l’Osse, au sud de Mézin. Mais pourquoi cette maison en particulier en ferait-elle son nom ?

prepausat per Tederic Merger ;

Nom Sarrada (en graphie alibertine)

Existe aussi en Occitanie non gasconne.
Selon Claude Larronde, "succession de collines : LASSERRADE, SARRADE, SERRADE de sarrade, serrade."

sèrra / colline ou chaîne de collines

Ou ensemble de collines.
Prononcer entre "sèrre" et "sèrro".

serròt (prononcer "seurròt" en pays de "parlar negue") doit être un diminutif, dont la signification exacte est à précisér.


 

Albret néracais

Armagnac

Gascogne médiane

Lannes (commune) / Lanas / Lànos
Enferrus

Enferrus / En Herrús

Herrus et Ferrus apparaissent ici et là dans la toponymie gasconne. Le second apparait surtout dans la marge orientale, mais aussi hors Gascogne jusque dans les Alpes.
"En" est sans doute la particule honorifique précédant un nom de personne.
En et Na particules honorifiques (texte d’Ernest Nègre numérisé)

On peut donc penser que Herrus est un nom de personne. Origine à trouver !

prepausat per Tederic Merger ;

Nom Herrús (en graphie alibertine)

La toponymie gasconne a des Herrus, mais aussi "Le Herrus" ou "Au Herrus", et une forme féminine La Hérusse (Lahérusse à Lombia).
Tout ça suggère un nom commun. Racine hèr (fer) ?


 

Fontarabie est au premier plan, Luzen au second sur la colline.
"Luzent" sur la carte d’état major du 19e siècle ; le t final semble justifié, s’il ne se prononce pas : lusent = luisant ; ce nom de lieu existe en Gascogne, sa signification exacte pour un lieu-dit serait à préciser.
Nicole - Le Luisant

Le ruisseau de Larluzent passe en contrebas de "Fontarabie" ; y a-t-il un rapport avec le nom Luzen(t) ?
Montréal-du-Gers - La vallée du Larluzent

J’avais signalé déjà ce "Fontarabie" de Montréal à propos de la Fontaine de Fontarabie de Bazas.
« Nous allons résoudre ce mystère ! » s’exclame Vincent P. ici à propos de ce toponyme qui fait irrésistiblement penser au Fontarrabie basque.

Pour ma part, je penche pour une formation gasconne.
En ce moment même je balaye le Fantoir et j’y trouve :
- "Fount Arrabio" à 31510 Saint-Pé-Delbos ("Fontarabie" aussi pour l’IGN).
- HOUNTARRABIE 65182 Gaillagos
- Gouaux-de-Luchon ARTIGARRABIO semble contenir le même adjectif "arrabi" (raide ou abrupt selon Palay).
- 65192 Gèdre POUY ARRABY
- Gavarnie POUEY ARABY
- 40288 Sarbazan ARRABY
Donc, il faudrait mettre l’accent tonique sur la syllabe ra : Hountarbi

prepausat per Tederic Merger ;

hont / fontaine, source

hontan ou hondan seraient d’autres formes, féminines aussi, de ce mot.

MP3 - 63.8 ko
Cau pas diser de nada hont "n’aurei pas besonh de çò de ton" !
Il ne faut dire de nulle fontaine "je n’aurai pas besoin de ce qui est tien" !

 

Albret néracais

Gascogne médiane

Landes de Gascogne

Barbaste (commune) / Barbasta / Barbasto
Prentigarde

Prentigarde

1) Le chêne liège surrèr
Lous surrès : que’n démoure, sustout àu loung dous camins é de las routes. Dén l’ahourès, qu’an souén dispareishut a càuse de las coupes a blanc estòc.
On est dans une ancienne zone d’exploitation du liège. Il subsiste des surriers ici et là, au bord des routes et chemins, parce qu’ils ont pu échapper aux coupes rases.
Le Liège gascon, passé, présent
Le blog du Musée du liège de Mézin

2) "Propriété et chemin privés - Défense d’entrer"
Ouverture et partage de l’espace rural

On aimerait pourtant bien fouler ce sous-bois lumineux !-)

Mais c’est de plus en plus fréquent : le propriétaire signale son droit, et l’absence de droit d’autrui à fouler sa propriété. Force est de s’incliner. Sauf cas de privatisation abusive d’un chemin communal.

En l’absence de ces panneaux, un propriétaire ne manifeste pas de volonté ; indifférence ou négligence de sa part, volonté louable de ne pas s’embarrar, d’autoriser l’accès aux cueilleurs ou promeneurs, comme autrefois ? faute d’information à ce sujet, pratiquer la cueillette ou la promenade avec modération et respect ! Sinon, les interdictions d’accès fleuriront encore plus ; or elles compartimentent l’espace, empêchent la promenade et la cueillette, isolent les propriétaires ou habitants (qui cependant préfèrent être isolés que dérangés !).

Mais il faut se tourner vers l’avenir :
Imaginons des panneaux positifs, aidant à organiser le partage entre propriétaires et usagers, dans l’esprit de l’économie du partage (Blablacar etc.) où le détenteur d’un capital sous-exploité rentre en contact avec des usagers possibles, et leur offre une jouissance à bas coût, les deux parties étant finalement gagnantes.

A l’ère du smartphone et de l’internet des objets, le propriétaire pourrait apposer sur le panneau un flashcode reconnaissable par les smartphones, qui renverrait aux conditions du partage : usage gratuit ou à faible prix (payable par quote-part de la cueillette ?), en contrepartie de règles de bonne conduite...

3) Le nom Prentigarde
Un grand classique gascon, qui devait signaler un lieu dangereux.
Sur la pancarte, c’est "Printigarde" qui est écrit. L’IGN et les vieilles cartes notent "Prentigarde" qui est plus satisfaisant étymologiquement. Maintenant, pour la prononciation, "Prentigarde" risque désormais d’être lu "PrAntigarde", et "Printigarde" est alors un moindre mal.

prepausat per Tederic Merger ;

 

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 4110

Bastisses

Pour envoyer quelque chose à Gasconha.com sans passer par l' Espace privé...
Se connecter est facultatif mais utile.
modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Enregistrement

Vous inscrire sur ce site

Une fois enregistré (une fois pour toutes), vous pourrez vous connecter à l'Espace privé du site, ou Souillarde, pour proposer des lòcs, des ligams, des banèras, des articles..., leur associer des documents, etc.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.