Lòcs (toponymie, paysage...) de Latresne

Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

Dartès

La ruine au fond, que l’on devine dans ce beau paysage vert, c’est la maison qui figure comme étant Dartès sur les cartes anciennes, un nom bien gascon, qui doit être un patronyme, pour quelqu’un originaire à date fort ancienne d’un des nombreux Arthez de Gascogne.

D’autres hypothèses sont possibles, D’Artois en gascon par exemple.

Palu des Dartès

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

L’immeuble de la Communauté de communes des Portes de l’Entre-deux-Mers

Latresne n’est pas au centre, mais à une extrémité de la Com-de-com des Portes de l’Entre-deux-Mers, qui va (depuis 2017) jusqu’à Langoiran* ; mais ça n’a peut-être pas grande importance pour un bâtiment qui reçoit peu de public.

Ce bâtiment est dans la zone artisanale et commerciale de la Palu des Dartès , voisinant avec Eurasie, Point P, Marie Blachère...
Palu des Dartès

Par son aspect et son environnement (parkings, clôture...), il se distingue peu du siège d’une entreprise privée qui aurait un certain standing...
Il est courant de trouver les sièges de com-de-com dans des zones d’activités extérieures aux coeurs de ville ; ça correspond aux usages présents en matière de transport (automobile) et d’étalement urbain.
D’ailleurs le vieux bourg de Latresne est à moins d’un km.
Mais on sent que c’est la proximité de la voie rapide qui a primé.

*A Gasconha.com, nous sommes attentifs à ces regroupements intercommunaux qui ont des pouvoirs étendus...
même si les regroupements volontaires d’intercommunalités (maintenant nommés hors métropoles les PETR -Pôles d’Equilibre Territorial et Rural) nous intéressent encore plus, en se rapprochant parfois, au moins par leur taille, des pays gascons que nous voudrions voir revivre.
Par exemple, la Communauté de communes des Portes de l’Entre-deux-Mers participe au Pôle Coeur Entre deux Mers.
Les projets du Pôle Coeur Entre deux Mers vus par ReGasPro

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

Arcins


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

Lartigot
L'Artigòt

en graphie alibertine :

(l')Artigòt
Bien prononcer le "t" final. Petite "artiga".

artiga / friche

Beaucoup de noms de lieu et de personne sont composés avec "artiga" francisé en "artigue" (ex : Artiguevieille).
Les lieux ainsi nommés ont parfois été défrichés au Moyen-Age pour faire face à une augmentation de population.
Le verbe "artigar" veut dire "défricher" en castillan, de même que "eishartigar" en gascon.

Ce mot appartient à une couche lingüistique très ancienne, peut-être ligure.
Le toponyme "artigue" et les défrichements médiévaux

Lartigot n’apparait pas sur les cartes anciennes, mais sur celle, présente, de l’IGN.
L’IGN 1950 donnait "l’Artigue", mais de l’autre côté de la route (du Port de l’Homme au bourg de Latresne).
L’Artigòt est le diminutif normal de L’Artigue, comme Le Landòt (ou Lanòt) l’est de La Lande.
Une des bastisses de l’Artigòt arbore fièrement son nom !


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

Céris

IGN : Céris
FANTOIR : Séris
Le Cadastre napoléonien met "Vidar" à la place de Céris.
Il faudrait expliquer ce Céris ou Séris ; rapport avec Cerres de Camblanes-et-Meynac ? l’accent tonique est peut-être sur la première syllabe, ce qui serait un attrait supplémentaire !

Au bout de ce chemin vert, une descente à pic vers les palus de Garonne !


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

Le Foussat

en graphie alibertine :

(lo) Hossat, Fossat
Prononcer "(lou) Houssatt". "Fossat" existre en toponymie, dans des zones (...)

hossat / fossé

Prononcer "houssat".

Cad. napo. (Section C feuille 1 : Le Port-de-l’Homme) : Foussat (on n’a pas "Houssat", pourtant on peut suspecter un H gascon à l’origine !)
Google Maps : chemin de Faussat
IGN : chemin de Foussat, Le Foussat ; "Foussat" est meilleur que "Faussat", mais comme c’est Le Foussat, ce devrait être chemin du Foussat !


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

Le Berg

IGN et FANTOIR : allée du Berg
Cad. napo. (Cantelou Canteloup) : Bercq
Le FANTOIR donne aussi Bert.
On est aussi près du lieu "Bergerie" !

Bères higues qu’a lou higuè...
Lou Higuè / Lo Higuèr


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

Le Bamboulayre

Cad. napo. (Section B feuille unique : La Côte) : au Bamboulayre
Rappel : le Cadastre napoléonien est la source la plus fiable, même si la confrontation avec les autres sources est toujours bienvenue.

FANTOIR : Bamboulayre, Bambouleyre (d’où prolifération de cette dernière forme)

Il est temps que Gasconha.com arrive pour mettre de l’ordre : entre la féminisation injustifiée ("Allée de la Bamboulayre") et la graphie "Bambouleyre" (or, la terminaison -eyre n’a rien à voire avec la terminaison -ayre, se prononce différemment, et n’est pas attestée pour ce nom !), on est en pleine déshérence !

Ensuite, il faudrait trouver le sens de ce Bamboulayre. Une activité artisanale ? On est à côté du Cardayre.
Cardayre


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

Chibaou

en graphie alibertine :

Chivau

chivau / cheval

Prononcer entre "chibaou" ou "chibaw".
Sans doute un emprunt très précoce (il pourrait dater de la fin du Moyen-Age) de l’occitan au français.
La forme normale aurait dû être en gascon "cavath".cavath = cheval

dérivés :
chivalèir (nord-gascon ; prononcer "chibalèÿ") : chevalier

JPEG - 12.1 ko
Lou chibaou
Centre équestre à Barbaste.
Tederic M.

Le FANTOIR donne "Jean Got Chibaou", mais Jean Got est un lòc distinct, voisin (Cad. napo. - Section B feuille unique : La Côte).
Carte d’état major du 19e siècle : Chibäou (le tréma est utilisé pour annoncer une diphtongue, ça a été un usage)
IGN : Chibau

La vue ci-dessus est prise du chemin ci-dessous, qui n’est pas une via ferrata, malgré l’avertissement "Passage délicat - Prenez la main courante" !
Ce caminòt permet de monter sur la coste, de rejoindre le chemin de Céris à partir de la mal nommée impasse Linas.
Céris

Linas

Il permet donc de passer de la plaine aux collines.

A côté (Cad. napo. - Section A feuille unique : La Mate), il y a Lous Mejans (au second plan sur la première photo).
La toponymie de Latresne est très gasconne !


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Latresne

Desclaux

en graphie alibertine :

Deusclaus
"Des clos"

claus / clos

Prononcer "claous" (ou "aou" est une diphtongue).
Espace fermé.
A été aussi utilisé come adjectif : lo trobar claus = les compositions hermétiques des troubadours

Desclau + Desclaus
Prononcer "Desclàw(s)". Comme nom de famille, Desclau ne parait pas gascon. (...)

claus / clos

Prononcer "claous" (ou "aou" est une diphtongue).
Espace fermé.
A été aussi utilisé come adjectif : lo trobar claus = les compositions hermétiques des troubadours

esclaus / écluse ? (mot à préciser)

Attesté par un nom comme LESCLAOUS [MAGESCQ - 40] et les "Pedesclaux", Lesclaux...
"esclausa" trouvé dans un texte gascon ancien (Riscle), pourrait être la forme féminine, qu’on trouve dans le NF Lesclause.
Il y a la racine "claus" (clos).

Un petit hameau assez dense, pour laisser la place aux vignes ?
Demi-tour impossible... pas pour les vélos !