Notre région, c’est la Gascogne !


Loit (Louit)

Probablement originaire de LOUIT (LOIT) à 10 km de Tarbes (65) Quelle en est la signification ?
l’IGN donne deux autres "Louit" dans le secteur Rabastens-Marciac. Une hypothèse : "Lo Hit" en supposant que le mot "hit" (masculin de "hita" borne limite) ait existé. Un seul lòc trouvé portant le nom "Hit" : à Montsoues (40)
Autre piste : "Loubit" existe à Uchacq-et-Parentis (40). Or, en gascon, le "v" étymologique entre des voyelles est parfois prononcé "b", parfois "w". Or, "Louwit" a pu être noté "Louit". Il faudrait connaître l’usage local du côté de Louit...
Autre piste : "Lovit" existe à Puylaurens (81) qui est aussi en domaine occitan (mais non gascon).
Puylaurens (81). Mais là, ce pourrait être la transcription de la prononciation locale de "La vit" (la vigne).
L’hypothèse "latin "obitus" - L’ovit - Louit" n’est pas infirmée pour l’instant, mais elle reste fragile parce que nous n’avons rien pour la confirmer.
Le rapprochement avec "Louis" semble à exclure.
H.L.


 
Variante(s) graphique(s) :

Louit




Grans de sau

  • Des attestations de Louits (avec un "s") existent aussi , dont une "Louits, Louit" comme commune des Hautes Pyrénées, dans Geneanet.

  • Premières lignes lues et ramassis de contre-vérités et faussetés sur la page internet personnelle de cette personne :
    ""Voici PALAUQUI de Foix, DELGA du Lauragais, LOUIT du Gers,

    aux côtés desquels j’ai combattu à Toulouse. "

    C’est ainsi que Maurice MAGRE, dans son roman poétique "Le Sang de Toulouse", cite des chevaliers occitans défendant la forteresse cathare de Montségur lors de sa chute en 1244."
    Je vous laisse le soin de les débusquer ...

  • Remarquez qu’il existe un ruisseau en Béarn en Montanérès "le Loubit" qui est attesté anciennement "le Loeyt".
    Je pense qu’on a là une fois de plus une preuve de l’extension galopante du phénomène w>b.

    loueyt>louweyt>louwit>loubit

    Cf :
    bearniaiseries.blogspot.com/le-nom-basque-de-pau-et-autres

  • Le toponyme LOYT est extrêmement ancien :Le lieu de LOYT était tenu ca.1313par Johanne de LOYT, damoiseau. [Debita Regi Navarre (livre des droits dus à Louis Le Hutin comme roi de Navarre et comte de Bigorre)]
    Et plus ancien : "La communauté existait dès le Haut Moyen-âge comme le prouve l’existence de deux mottes féodales"[Bigorre et Quatre Vallées de J.F. Soulet et J.F. Le Nail]
    "Les Aquitains diffèrent des Gaulois par le langage, les coutumes et les lois (Caesar, BG, I, 1)" [Recherches sur les Aquitains André Coffyn Revue des Études Anciennes Année 1986 Volume 88 Numéro 1 p. 57]
    "L’Aquitain a été étroitement lié à une forme plus ancienne de la langue basque7. [Aquitains — Wikipédia
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Aquitains]
    Je pense donc que ce toponyme vient vraisemblablementde ce "protobasque" qu’on parlait en Aquitaine, ancêtre des mots basques "lohitsu" = boueux ou "lohitzu" = bourbier

    Henri LOUIT 21/03/2017


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Loit

Ce nom est ancien en Gascogne.
Une synthèse détaillée des hypothèses et des connaissances actuelles sur ce nom figure sur le site d’Henri Louit.
Henri Louit est toujours à la recherche d’informations sur ce patronyme. Vous pouvez nous les communiquer par le formulaire "gran de sau".

Remarque : d’après la phonologie gasconne, Loit est très proche de Lobit/Loubit qui existe comme nom de famille et de lieu dans le département 40. On ne peut exclure que ce soit le même nom à l’origine. Cela donnerait de la force à l’hypothèse "obitus" signalée sur le site d’Henri Louit.

Autre hypothèse, basque celle-ci :
lohi-eta, donnée pour le nom Louet, proche phonétiquement.