Notre région, c’est la Gascogne !


 
Navèth nom !

 

(de) Piis

Le gascon a autrefois, lorsqu’il était utilisé officiellement du côté du Béarn, noté les finales du type "an" ou "in" (etc.), où le "n" final n’est quasiment pas prononcé, par une double voyelle.
Même chose d’ailleurs, pour la terminaison "ar" où le "r" n’est pas prononcé.
Ainsi, "Pins" a été noté "Piis", "Morlans" a été noté "Morlaas", "Mar" a été noté "Maa" (à vérifier).



Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Pins

pin / pin

Prononcer "pi(ng)".
dérivés :
pinhadar (pignada), par un dérivé intermédiaire pinhat (pignat - petit ou jeune pin) : plantation de pins
pieda (pïéde, pïédo...) : pinède
pinhòt (pignot) (tronc de jeune pin utilisé dans le Bassin d’Arcachon)
pinha (pigne, passé également en français régional pour "pomme de pin"), pinhon (le pignon, qu’on trouve dans les pignes des pins francs, et qui se mange)
et probablement pinassa (pinasse)

Pin maritime, Pin des Landes :
"1° résineux de France, favorisé par l’homme, il constitue la plus importante forêt de production de France, la forêt landaise (950 000 ha)."
[Gilles Granereau]



Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Piis

Peut-être de l’ablatif latin pluriel pinis "aux pins"