Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

(de) Sangriède

Raymond de Sangriède est attesté en 1520 à Escalquens par Genéanet.



Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

En graphie alibertine :

Sangrieda

Prononcer "Sangriédo", "Sangriéde" ...
Il parait envisageable de rattacher ce nom à la racine sanguin, avec un r ajouté.

« 1775 BOSQ SAINGRIEDE FONTANÉ Jean » : http://pnds.genealogie32.net/COMMUNES/VIEL/VIEL_S73.htm

sanguin, sanguilh / cornouiller

« sanguî, senguìni sm. Cornouiller (cornus sanguinea, plante), sanguinelle. Cf. hust-du. En Arm. on dit sanguilh.
sanguinade,-néde sf. Lieu couvert de sanguîs. N. de l. et de p. Sanguinet,-nède. » [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

« SANGUINEDO, SANGUINADO (1. b.), (rom. sanguinado, b. lat. sanguineda, lat. sanguinctvm), s. f. Lieu couvert de cornouillers sanguins, v. courgnarcdo ; Sanguinède, nom de fam.’méridional. » [Tresor dóu Felibrige]
SENGUINI arbrisseau des haies, espèce de nerprun : Auron, senguini, espiaub... ARCH. Noisetier, nerprun, aubépine... - Voy. Sanglumi. [Lespy]

Un nom de lieu comme En Sanguillet (32430 Sirac) atteste Sanguilhet (ou Sanguiet ?) comme nom de personne.
« sanguilhà* (G.) sm. Bosquet de cornouillers. » [Palay]
*donc sanguilhar !
Autres dérivés dans la toponymie : Sanguinar, Sanguinadar, Sanguinhar... (Sanguina, Sanguinada, Sanguinia)...