Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

hurlupar

français : ?

"béver en hent brut", e’ns ditz lo diccionari "Tot en gascon".

Prumèr diccionari tot en gascon : lo de Pèir Morà !




  • Com los xibaus
    par Gerard Saint-Gaudens le 3 avril 2014

    Que credi la forma mès espandida qu’es "horrupar" e qu’en permer que s’empleava ta descriver lo biaix de bever deus xibaus (que beven en beth har brut de nasics).
    A Bordeu, au menx quan eri gojatòt, la forma "hurruper" en francès regionau que descriveva lo biaix de béver d’un veire trop pleat tà que’s pusqui lhevar de la taula ; qu’era impossible alavetz de béver au veire atau xens har brut, lo ...deus xibaus.

  • Xorrup
    par inconnu le 4 avril 2014

    E qüan la cabala e pisha (o la baca, o l’omi !) xorrupar que-s ditz, non ?
    Horrup ta dehens, xorrup ta dehora...
    Lo bin xorrupar que pòt de pinton en beire push horrupar deu beire au pintaire !
    Le luenga qu’aima de har petar lo son atau com s’audesh, crei jo. Qu’en bad mes biba !

  • chorrupar
    par GSG le 4 avril 2014

    E lo pichon diccionari "occitan/frances segon los parlars de Gasconha" de Peir Mora(1994) que balha "chorrupar"(pron ; tchourrupà) com arrevirada de "siroter" e "chorrup" per " gorgée".

  • Deixem xorrupar [titol deu validator]
    par inconnu le 7 avril 2014

    Saberut ta har diccionaris non so. Totun, abosse badut sinonime de "siroter" a partir de xorrup="petit jet"... estonat non seri pushqu’en frances e-s pot diser "s’en jeter un petit" ! O dilheu que so jo qui desconi (que i a momen qui non audexi mes parlar gascon) dab mon sobier de xorrup="petit jet qui fait du bruit".
    "Cara-t alabets !" ce-m hè ua bots en lo cap...
    Bon.

  • Autes cas ?
    par GSG le 8 avril 2014

    No’v caretz pas, desconegut, qu’atz plan segur rason dab las vostas ipotesas de derivacion !
    Co que voleri saber qu’es perque aquestas derivacions de mots (que son totas onomatopeas,pensi ) e’s hen en tot cambiar sonque l’iniciala deu mot. A veder se i auré d’autes cas com lo de horrupar/xorrupar/chorrupar ?

  • en Medòc se ditz harlupar.
    par Clapadèira le 2 décembre 2014

    en Medòc se ditz harlupar.

  • et chez Vignacour en Béarn
    par GSG le 8 décembre 2014

    Dans une poésie du béarnais Vignacour (vers 1927), commémorant le complément laic au baptême d’Henri de Navarre (1553 , l’ail et la goutte de Jurançon,sans doute autant pour des raisons prophylactiques que symboliques), on trouve "horrupar"(hourrupa) plus ou moins dans l’acception que je lui donnais il y a quelques semaines :
    "de bou Yuransou que-u plee lou coupet,
    Henric que-u hourrupa chens ha nade grimace
    "

Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document