Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

aubar

français : saule blanc
Mot languedocien correspondant : albar

Prononcer "awbà".
aubier en français régional.
Selon le dictionnaire de Yolande Vidal, "ses feuilles longues et souples servaient à faire des matelas".

dérivé : aubarèda (endroit planté d’aubiers, connu en français régional sous la forme "aubarède").




  • par Bernat le 31 décembre 2005

    L’"auba" est également l’aubier du bois, c’est à dire la partie située autour du coeur du bois de chêne, laquelle se délite après quelques années de séchage du bois en extérieur.

  • par Xavier HESSEL le 26 juillet 2007

    Je me suis laissé dire que des aubarèdes étaient des sortes de claies (treillages en bois - sans doute en saule) qui servaient à consolider les berges des ruisseaux, rivières, fleuves pour éviter leur érosion par le courant.

  • par David Escarpit le 18 février 2008

    Pour la vallée de la Garonne, je pense que l’étymologie des "aubarèdas" est bien "peupleraies, auberaies".
    La localisation géographique de ces lieux-dits ne laisse aucun doute.
    A Langon, le lieu-dit "les aubarèdes" est encore de nos jours une peupleraie.

  • par Filca le 6 mai 2008

    Une aubarède n’est pas une peupleraie puisque l’aubier est le saule blanc. En revanche, saule et peuplier aiment les endroits humide.
    Pour fixer une rive, soit on plante des piquets, soit on laisse pousser une aubarède, soit encore les deux !

  • par Gaby le 5 mai 2011

    "Aubarèda" désigne bien la peupleraie des bords de Garonne.
    En Bazadais, on dit aussi "aubanèra", paraît-il.

    Ces "aubarèdas" ont une double fonction : stabiliser les terrains alluvionnaires ("getins", "pradèus" ou "vacants" d’après Virac), et autrefois servaient à l’industrie des allumettes.

  • par Gaby le 9 mai 2011

    Ajoutons qu’en Gironde, le peuplier se dit briule, biule ou piple ; le saule, aubar ou sauceringla...
    L’aubier, partie vivante du bois, se dit, lui, aubèc ou aumèc ; "aubier" pour "saule" est un régionalisme.
    Quant à l’obier (fam. des Caprifoliacées), qui connaîtraît sa traduction en gascon bordelais ?

  • par D.Séré le 9 août 2012

    Au sens strict et étymologique du mot, une "aubarèda" n’est pas une peupleraie, mais une saussaie, une saulaie.
    C’est seulement par extension qu’une "aubarèda" peut être assimilée à une peupleraie
    Pour plus de détails : http://www.snpn.com/IMG/pdf/ZHI_67.pdf

Proposez un gran de sau !
Titre :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :


Proposez-nous un ou des mots gascons
(béarnais, commingeois etc.) !
mot(s) gascon(s) :

mot français correspondant :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :
Le drapeau de la Gascogne