féminin :
prenom mascle

Esteve

Estebe

dérivé de

Estéven / Estébe / Stéphane

Prononcer le féminin entre "Estébène" et "Estébèno" et le masculin entre "Estébé" et "Estébéng".

Le spécialiste du gascon Jean LAFITTE nous signale ceci :
"Attention à la graphie et à l’accent tonique :
C’est Estéven avec -n muet, qui donne le nom de famille Estève, variante
de Estephe célèbre en Médoc !
"

"Estéven" est donc à prononcer avec l’accent tonique sur "té", et le "n" final ne s’entend pas forcément.
Il semblerait même, d’après J. Lafitte, qu’il ne s’entende plus nulle part, mais Gasconha.com a peut-être mal compris (c’est assez compliqué !)

Stéphane, Etienne


 

Ce prénom fait un retour (encore timide) ces dernières années, d’après les statistiques de l’INSEE.

La forme "Estèfe" existe aussi (Saint-Estèphe dans le Médoc), mais parait moins gasconne, avec le son "f" que les gascons ont eu tant de mal à assimiler...

En fait, Esteve serait une variante graphique de Estéven dont le "n" final ne se serait plus prononcé depuis longtemps.


 

Grans de sau

  • Estèfe, contrairement à ce qui est dit ici, semble très landais (donc gascon), du moins si on s’en tient à la répartition géographique du nom. Ceci dit le "f" pose effectivement problème sur le plan morphologique...

  • Si Estèfe est landais, ne pouvait-on pas prononcer Estèhe tout en écrivant Estèfe ? C’est, j’imagine, ce qui s’est passé pour les patronymes Baffoigne ou Saffore - encore qu’ils possèdent deux ’’f’’ utilisés pour ’’h’’ ?

  • Les doubles FF sont en fait des ultra corrections qui masquent immanquablement un H originel. Ainsi les Laffargue, Laffite, Duffaure etc...


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document