VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
(Aucun mot recherché)
Résultats par types de document :
1669 mots
211 prenoms
2041 noms
3555 lòcs
449 banèras
926 grans de sau =====>
752 ligams
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsNomsLòcsBanèrasLigams
Redécouper la Gascogne?
Adixat munde,

1) Suite au messages de Tederic sur "La Gascogne et une révolution régionale" et aux commentaires initiés par Vincent P sur le lieu "Bascous" et la "midi-pyrénéisation", j'ai essayé d'anticiper un redécoupage possible (les années à venir, pas dans 30 piges, plus anticipation que rêverie) de l'espace gascon.

Il pose:
-le maintien très probable de deux régions Aquitaine et Midi-Pyrénées autour de Bordeaux et Toulouse, instituées en véritables métropoles,

-la possibilité, en s'appuyant sur la position marginale vis-à-vis de ces métropoles, d'en séparer une collectivité cohérente "pays de l'adour".


2) J'ai essayé de présenter sur deux cartes, l'une illustrant la situation actuelle, l'autre le scénario ci-dessus.

C'est une esquisse rapide faite "à l'estoufade"avec paint, pour faire réagir.


3) Petite lecture des deux situations en termes qui intéressent ce site, à savoir la dynamique des espaces et des populations gasconnes:

3.1 Situation actuelle:
[klikar !] Le fait gascon fait face à trois écueils qui freine son affirmation:

- les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, qui coupent toute la Gascogne en deux jusqu'au coeur,

- les métropoles Bordeaux et Toulouse, qui orientent de plus en plus les choix desdites régions vers leurs projets, attirent les gascons dans leur orbite vers des dynamiques largement non-gasconnes;

- les départements mixtes gascons-non gascons, qui ont du mal à affirmer leur "gasconitude" avec des pans de gascogne qui s'oublient,

3.2 Scénario
[klikar !] Le fait gascon à pour lui
-un coeur autonome avec une dynamique propre autour de l'axe Bayonne-Pau-Tarbes, regroupant les pays de l'adour et pesant 1Mhab,

-l'éclatement des Landes et du Gers d'un côté, dont une partie est recentrée autour de l'Adour, l'autre partie reste "naturellement"tournée vers Toulouse et vers Bordeaux;

-Parallèlement, si Bordeaux et Toulouse s'individualisent en tant que métropoles de niveau départemental, on peut espérer un redécoupage de la Gironde et de la Haute Garonne, au moins. C'est l'opportunité, de créer des départements à la gasconitude affirmée au Sud de Bordeaux et à l'Est de Toulouse. Ainsi les gascons peuvent peser aussi en Aquitaine et Midi-Pyrénées.

Est-ce un combat valable selon vous?

Bam, ke dexi mun blabla e kesperi reacsius. En particulier de Landais et de Gersois :)
Bu dio a tuts
Auteur : Artiaque
05/03/14

Réponse de Gasconha.com :
Merci hèra entà la toa contribucion, Artiague. Qu'èi sajat de har lo miélher qui podèvi damb las cartas. [Tederic M.]
Afficher Redécouper la Gascogne? en particulier, et peut-être donner votre avis...
Le Pla d'Adet
Un commentateur du Tour de France s'interroge sur le Pla (d’Adet) et en donne une définition erronée sans confirmer toutefois.
Le "pla" (en Aure et Louron), c'est le plan, c'est à dire un plateau. Dans ces vallées on ne prononce pas le n final qui devient plaa en Béarn. Quant à Adet, il se pourrait fort qu'il s'agisse de la prononciation locale d'Azet, communauté voisine. Aux portes de la Bigorre le S et le Z deviennent D. On pense à des pâturages d'Azet sur le territoire de Saint-Lary ou de Soulan, pratique courante autrefois où il y avait des propriétaires forains, mais aussi des villages ayant des droits sur le foncier. Guchan et Bazus ont encore des estives à Aragnouet.
Auteur : Guy pierre Souverville
24/07/14
Afficher Le Pla d'Adet en particulier, et peut-être donner votre avis...
In memoriam, Peir Bec 1921/2014
In memoriam Peir Bec,1921/2014
La mort de Peir Bec,la setmana passada, que merca la fin d’ua epòca e d’ua generacion : la permèra generacion occitanista e tot singularament deus occitanistes gascons. Pielar de la linguistica romana,lo Bec, vadut en Comenge, qu’avè tostemps aunestament reconeixut la singularitat deu gascon,tan clara com la deu catalan,hens lo grop occitanò-roman (cf lo famos « Que sais-je ? » sus la lenga occitana e lo son manuau de linguistica romana ).Prosator gascon de talent, que ‘s volo tanben poèta en gascon : se las soas poesias e’m tòcan menx com la sua pròsa,qu’eran tà d’eth , la letradura « per excéllencia » : a despart de la linguistica romana la sua passion qu’esto la poesia trobadorenca  ; de l’ua com de l’aute esto un especialista internacionaument reconeixut com professor a l’universitat de Peitius ( Poitiers) .Hòrt tard en la sua vita , dejà retirat ( 1997) qu’apitè ua antologia bilingua deus poètas gascons de la Renaixença d’òc : « Le siècle d’or de la poésie gasconne, 1550/1650 » on desvelhava lo sovier deus grans poetas qu’eston los Peir e Joan de Garròs,Bertran Larade,Guilhèm Ader,Joan-Géraud d’Astròs, Jacòb de Gassion e autes , revelats a un public desmemoriat peu Ròbert Lafont en las annadas 1970 amassa dab poètas occitans e provençaus de la medixa epòca en lo son magnific libe « Renaissance du Sud » (ençò de Gallimard se’m brembi com cau ).Mes en mei d’aqueths poètas dejà coneixuts , lo Bec deixudè tanben en aquera antologia noms clarament oblidats despuix segles com Andriu Du Pré, Louis Baron o Gérard Bedot.Curiosament aquera antologia n’es pas mencionada en la rubrica de Wikipedia suu Bec (aperat « Peire Bec » a la faiçon occitana ) ,rubrica hòrt discreta d’aulhors sus la sua gasconitat ,.
Qu’es de notar qu’empleguè pas lo dialecte comengès per la sua òbra : xens de hueger totaument mots e fòrmas locaus,qu’escrivo un gascon literari ,hòrt centrau e aisit d’entener peus gascons de tota tasca.
Non sèi pas çò qui pensè de l’occitanisme de la vint darrèras annadas  ; e’m sembla que , retirat a Peitius on passè la maja part de la vita , e’ s damorè a despart de las polemicas e discutidas, susquetot sus la plaça deu gascon en l’ensemble d’òc. Qu’auré hèit, e’m pensi , un bon president (d’aunor au menx, pramor deu son atge) deu comitat de sapients necessari tà arreglar questions de lenga e de grafia de la nòsta lenga .Qu’espèri que , deu cèu estant, e’ns poderà un chic inspirar los bons camins de seguir  !
Auteur : Gérard Saint-Gaudens
19/07/14
Afficher In memoriam, Peir Bec 1921/2014 en particulier, et peut-être donner votre avis...
Castillon - 17 juillet
Rappel :

17 juillet 1453
Catastrophe de Castillon.
Auteur : PJM
15/07/14
Afficher Castillon - 17 juillet en particulier, et peut-être donner votre avis...
Devront-ils changer leur phrase d'accueil ?
"Au "centre géographique" de l'Aquitaine, Bernos-Beaulac est une agréable commune rurale du sud-gironde." http://www.bernos-beaulac.fr Il n'y a pas si longtemps, il était même question de construire {{tout un attirail touristique sur ce "centre géographique" de l'Aquitaine, dont on mesure aujourd'hui la vanité}}... Ça vaut le coup de citer le projet (2004) : " Le Centre de l'Aquitaine L'objectif de ce projet est de créer un événement annuel au centre géographique de l'Aquitaine pour en faire un lieu à forte puissance symbolique où se déroulerait tout événement à connotation régionale. Un totem ou une œuvre d'art sera érigé à cet endroit lors du « baptême du centre » qui aura lieu fin 2005. L'IGN (Institut géographique national) situe ce point central dans le Sud-Gironde sur la commune de Bernos-Beaulac. Le « baptême » n'est qu'un point de départ pour une suite d'événements annuels. Afin de communiquer sur cette opération, les « Savoir-Faire » ont publié et envoyé en mars 2005, 250 exemplaires d'un livre blanc composé d'une dizaine d'articles illustrés de photos, sur le thème du Centre de l'Aquitaine écrits par des personnalités de tous horizons. " http://www.savoir-faire-aquitaine.com/association/Realisationsarchives/realisationsarchives.asp
Auteur : Tederic M.
14/07/14
Afficher Devront-ils changer leur phrase d'accueil ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
Utilitat deu "o" en le grafia normalisada
Ua question entaus participants. Le grafia normalisada qu’es de hòrt mau legir preu monde. Mes que pòt aver interèsts, mè que mè d’unitat deus parlars a l’escriut. Oc-be. Lo "a" finau que pòt servir a prononçar a le mòda deu son parçan, bien. (encoèra que seré probable qu’estossi prononçat [a] quèn védetz lo tractament deus mots compausats com "tinhA hus", o "cadA un"suu maine pirenenc... mes bon)
Mes, a l hèita fin, en qué pòt servir aqueth "o" prononçat [u] (ou) ?? Qu’i calculi, mes n’i vei pas sonque desavantatges. Entà jo, i avossi quauquarré de tornar har, que seré aquò. Çò que’n pénsatz ?
Auteur : Renaud
30/06/14
Afficher Utilitat deu "o" en le grafia normalisada en particulier, et peut-être donner votre avis...
Castets en Dorthe 33 [2e demande et mise au point du webmèste]
Je consulte aujourd'hui Gasconha.com en espérant trouver une réponse à mon interrogation sur Castets en Dorthe mais je ne trouve même pas trace de mon "gran de sau" !!!

Je réitère donc ma demande.
Si l'on connaît le "Pays d'Orthe" c-a-d le "Pagus aortensis" ou encore le "Pays des des Orthenses, qu'en est-il de ce sous entendu "pays Dorthe" de Castets "en Dorthe"?
Auteur : claude margueritat
30/06/14

Réponse de Gasconha.com :

Bonjour Claude,
Votre gran de sau "Castets en Dorthe" figurait pourtant - avec une réponse de ma part - jusqu'à aujourd'hui en deuxième position des grans de sau "mèstes" sur la page d'accueil de Gasconh.com.
Celui-ci va figurer en première position jusqu'à ce qu'un nouveau gran de sau mèste le devance.
Je sais, il faut maîtriser la différence entre les grans de sau "ligats" (liés à d'autres contenus) - qui eux même se subdivisent en grans de sau "forum" ou non. Les grans de sau ligats des deux types apparaissent, eux, sur le côté droit de la page d'accueil, si on descend par l'ascenseur.
Mais si vous ne trouvez pas quelque chose sur Gasconha.com, pensez aussi à utiliser la case "Rechercher :" en haut à gauche de la page d'accueil*. En l'occurrence, taper "Dorthe" dans cette case conduit directement à vos grans de sau sur Castets en Dorthe.
Et si rien ne marche, essayez tout bonnement Google. Dans le cas présent, une recherche "dorthe gasconha.com" par Google conduisait pile sur votre premier gran de sau en 2e résultat.
Enfin, je demande à tou(te)s d'être patients et compréhensifs. Gasconha.com a un contenu très riche ; quand on fait une recherche précise, il faut parfois ruser et essayer plusieurs tactiques.
De plus, depuis des années, je m'efforce de migrer le site depuis un ensemble de programmes que j'avais faits moi-même vers un système plus standard et pérenne qui s'appelle SPIP. Les opérations sont déjà bien avancées, mais loin d'être terminées. Sachez que j'y passe des heures chaque semaine, parce que la pérennité du site et sa gestion collective sont en jeu. La complexité des grans de sau, avec plusieurs types différents , est liée à cette histoire de transition du site sur plusieurs années. Vous savez qu'il n'est pas bon de faire table rase, et que le "vielh" doit constamment coexister avec le "navèth".

* Attention, pour compliquer les choses, la recherche par la case "Rechercher" bugue quand on y met plusieurs mots séparés par des espaces ; contentez-vous y d'un mot unique, par exemple "Dorthe".
Afficher Castets en Dorthe 33 [2e demande et mise au point du webmèste] en particulier, et peut-être donner votre avis...
Pellebousset, Pellevisot...
[lòcs proposés à notre avis en 2007 ; mei vau tard que jamei / meÿ baou tar que jameÿ] "Pellebousset" à Gans 33.
"Pellevisot" à Cudos 33.
votre avis SVP.
Auteur : Claude
28/06/14
Afficher Pellebousset, Pellevisot... en particulier, et peut-être donner votre avis...
Pèla... hèra de causas !
"Bousset" est présent ici et là dans la toponymie gasconne, et aussi languedocienne. J'ai récemment abondé dans le sens de l'explication par "boish", le buis (bouch, bouss). Reste le composant "Pele", qui m'intrigue depuis longtemps. Pelebizot (Cassini) / Pelevisot (IGN) existe à Marmande. Je le rapproche de [Pèlebusoc d'Allons->http://www.gasconha.com/spip.php?loc5723]. Le "c" final peut souvent se prononcer "t", et "busoc" devient alors "busot", proche de "bizot" ou "visot". Je trouve une série de toponymes qui commencent par "pèle", en Gascogne et au-delà. Souvent, "pèle" (parfois écrit "pelle") est complété par un nom d'animal dont on comprend qu'on en fait la peau : - Pellegrue - Pelecan (chien) - Pelegarie (poule) - Peleperdrix - Pelebusoc - Pelegahus (variante graphique ancienne du lieu de Sénestis noté "Pellégaus" par l'IGN) - Pellegasse (pela-agassa, donc la pie ?) - Pelemouton Du côté de l'Auvergne, je trouve Pelleloup et Pelebouc. Vers la Saintonge, je trouve un "Pèlejau" où "jau" est peut-être "coq" en saintongeais (je ne sais plus d'où je tiens ça). Les choses se compliquent quand je trouve comme mot associé à "pele" des mots qui ne désignent pas des animaux : - Peleben (ma mère disait "aqueth vent que pela (pèla ?)") - Pelefigue - Pelegaric Et je continue à m'interroger sur "Pellehaut/Pelahot etc."... Alors, "Pellebousset", quand on vient de découvrir que "bousset" est un bois de buis... : ? {{Quels sont tous les sens du verbe "pelar" ?}} Même genre d'interrogation que pour le verbe "picar"...
Auteur : Tederic M.
28/06/14
Compléments pêle-mêle
- J'ai oublié dans la liste notre Pelleporc-Pelleport, qui est aussi un nom de lieu.

- Je trouve aussi Pellepout. Je suis souvent mauvais pour distinguer les accents graves et aigus sur le "e" ({n'es pas negue qui vòu...}).
La graphie française ne nous aide pas non plus : {{quel type d'accent se cache à l'origine sous la graphie "pelle"?}}
Il est donc possible que ce soit en fait un accent aigu partout, y compris dans la forme du verbe à la 3e personne qui est le composant de tous ces noms propres.
En graphie alibertine, c'est donc "Pela*" et non "Pèla*". C'est d'ailleurs comme ça que je vois écrit "Pelagrua".

A propos de "aqueth vent que pela (pèla ?)", il me semble que ma mère prononce "pélo", et en plus je trouve dans un recueil de textes provençaux* en graphie mistralienne, "fai uno fre que pelo", or cette graphie noterait un "è" si le "e" était grave.

*{{Lou prouvençau a l'escolo}}, de Dourguin et Mauron : de beaux textes émouvants ; en plus, on sent bien la parenté entre le gascon et le provençal - aux deux extrémités du domaine sud-occitan - dans le vocabulaire si ce n'est pas dans la prononciation.
Auteur : Tederic M.
04/07/14
Caouques idèyes
- Bousset : signifie "bouchon" en Bazadais.

- Pelle- : cela m'intrigue aussi.
Voyons sur le Trésor dou Felibrige :
PELA = peler, ôter la peau, le poil, l'écorce ; écorcer ; épiler, raser, tondre, éplucher, râtisser, détruire le gazon ; écorcher, dépouiller ; décaver, plumer ;
châtier, punir ; grappiller, voler.
Avec des noms d'animaux:
PELACAN = vautour percnoptère (cela ne nous concerne guère !)
PELAFOL = nom de lieu (Drôme)
PELAGAT = nom de lieu près d'Aiguillon
PELAGAU, PELAGAL = nom de famille et de lieu
PELAGOUS = Pelagoz, nom de famille
PELAGAGNÈRO = terre de mauvaise qualité, friche, lande, en Gascogne (voilà qui pourrait nous intéresser)
PELO-CAN, PELO-CAS = surnom des mégissiers (Béarn)
PELO-DENIé =pince-maille
PELO-FIGO, PELO-HIGO = oiseaux, nom de lieu
PELO-GAI, PELO-GACHS = sobriquet des gens de Fozières (34)
PELO-GRUO = OK.
PELO-MOURGO = nom de famille
PELO-PORC = traquet rubicole
PELO-PORT = nom de famille et de lieu
PELO-VESI =idem

Peut-on aussi mettre dans le même sac : Plume la Poule, Piquelaine, Gratte Bourse, Pille Bourse, Pille Boursicq, Cure Bourse.... ?

Quelques pistes :
1) Pour Pellegrue, cf. Boyrie-Fénié. Je ne l'ai pas sous les yeux, mais je crois que pel- correspond à la racine oronymique pré-indoeuropéenne pal- , et que grua = terre argileuse mêlée de pierre (cf. le fr. groie)
2) Pelle + nom d'oiseau : signifierait "plume pigeon" ? Donc un lieu où l'on détrousse les gens
3) Moins sérieux : surnoms de lieux incultes ?
4) Et enfin.... pourquoi pas, dans certains cas, des chafres ?
Auteur : Gaby
04/07/14
Pela-questions
Merci Gaby.
Finalement, la définition de verbe "pelar" éclaire bien les toponymes dont il fait partie.
{{On voit qu'on peut "péler" aussi bien des animaux (dont l'homme), des végétaux ou des espaces végétaux...}}
Ensuite, l'histoire de chaque toponyme qui contient "pelar" est particulière : caractéristique directe d'un lieu, transfert depuis un {chafre}, réinterprétation d'un nom plus ancien (Pelagrua ?)...
Je remarque aussi que cette application de "pelar" dans la toponymie dépasse largement la Gascogne et même le domaine d'oc, même si la Gascogne est très forte sur ce coup.
Ce n'est pas étonnant puisque "peler" existe aussi en français. Quant à "Pelabosset", je ne crois pas là à "bosset=bouchon*", le sens de "pelar" ne le permet guère à mon avis.
Je reste sur "bosset=bois de buis" : voir [Bosset à Belus, Bousseta à Saint Perdon, Boussède à Bélis... dans le fil Toponymie de Came->http://www.gasconha.com/spip.php?page=gran&id_gran=18681] * "Bouchon" existe en toponymie gasconne, mais n'est pas le bouchon de la bouteille ; je croyais à une version gasconne de "buisson", mais maintenant, je ferais aussi la relation avec le buis (qui explique aussi, peut-être, le mot français "buisson" ?).
Auteur : Tederic M.
06/07/14
Castets en Dorthe
Quelqu'un peut-il m'éclairer sur ce "en Dorthe" ?
Qu'est-ce que cela veut signifier ?
S'il y a un "Pays d'Orthe" quelque part au sud des Landes, il n'y a pas de Pays Dorthe en Sud Gironde ...
Auteur : claude margueritat
25/06/14

Réponse de Gasconha.com :

"en Dorthe" est une erreur et, écrit comme ça, ne signifie rien : Voir la fiche Castets-en-Dorthe [commune] / Castèth-Andòrta / Castèth-Andòrte.
Afficher Castets en Dorthe en particulier, et peut-être donner votre avis...
Narcam
Nom de loc sur la commune de St-Michel de Castelnau.
Mais aussi patronyme attesté et qui aurait pour berceau la Gironde et les Landes.

Dans un premier temps je l'ai décomposé en "nar ° + "cam"
ce dernier élément traduit par "champ".
Mais "nar" ????
Et puis je suis tombé sur "narserp" nom donné à la couleuvre d'eau.
Sachant que "narsos" signifie humide, la couleuvre d'eau - la couleuvre humide.
Alors "narcam" pourquoi pas le champ humide...
Auteur : claude margueritat
19/06/14
Afficher Narcam en particulier, et peut-être donner votre avis...
Rendez Miquelon à la Gascogne !
L'article Saint-Pierre-et-Miquelon sur Wikipedia, Toponymie : "Le nom actuel de Miquelon a été noté sous la forme de Micquelle dans le manuel de navigation d'un capitaine basque, Martin de Hoyarsabal (en), en partance pour Terre-Neuve6 au XVIe siècle. Miquelon pourrait être une forme basque de Michel, la traduction en langue basque de Michel étant Mikel. De nombreux Basques espagnols ont pu être influencés par la forme espagnole de Miguelón qui signifie grand Michel. L'île adjacente, Langlade, est une contraction de l'île à l'Anglais" Donc, pour "Miquelon", on va chercher au pays basque et jusqu'en Espagne, alors que sur les 7 Miquelon donnés par l'IGN en France métropolitaine, 6 sont en Gascogne et le 7e à Mouguerre (Pays basque limite Gascogne). Miquelon est le dérivé normal en gascon de [Miquèu->http://www.gasconha.com/spip.php?page=prenom&id_prenom=48], avec suffixe -on. "Langlade" est donné par l'IGN en domaine languedocien, mais il existe en Gascogne, et Gasconha.com a un [Langlade à Sauviac->http://www.gasconha.com/spip.php?page=loc&id_loc=4044] ; la "contraction de l'île à l'Anglais" évoquée par Wikipedia parait aussi tirée par les cheveux ! On peut en principe modifier/corriger un article de Wikipedia.
Auteur : Tederic M.
25/05/14
Afficher Rendez Miquelon à la Gascogne ! en particulier, et peut-être donner votre avis...
"Venez tous" en gascon bas-aturin
On m'a fait une demande. Comment diriez-vous en gascon du Bas-Adour : "Venez tous !" ? Il semble qu'à l'infinitif, la forme bayonnaise soit "bine" autrement dit "víner". De manière fort logique, l'on devrait donc avoir : "Vinetz tots", à prononcer "Bineuts touts". Mais il est possible que le gascon du Bas-Adour ait connu une forme contractée, comme dans "ça-vietz", prononcé alors "ça-bieutz". Votre opinion ?
Auteur : Vincent P.
26/04/14
Afficher "Venez tous" en gascon bas-aturin en particulier, et peut-être donner votre avis...

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :