VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
(Aucun mot recherché)
Résultats par types de document :
1681 mots
212 prenoms
2050 noms =====>
3588 lòcs
450 banèras
940 grans de sau
716 ligams
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lana de Bordèu
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsLòcsBanèrasGrans de sauLigams
Larrecqen graphie occitane normalisée :
Larrec
oc. gascon : arrec
français : cours d'eau ou ravin
autre forme : arric
dérivés :
règa (voir le français régional "rège"), arrèga : sillon

mot basque parent : erreka
rica (sillon) aurait été un mot gaulois.
 
rega, arrega (avec e fermé)
Auteur : inconnu
29/08/06

Votre avis sur "arrec" ?

Votre avis sur le nom "Larrec" ?
Larègle,
Larrègle
en graphie occitane normalisée :
Larrègla
Le double "r" est important !
Est-il d'origine basque ou gasconne ?
Ce qui pourrait faire pencher pour un nom basque, c'est "Larre".
Une explication donnée par un spécialiste (J.Tosti) :
"pour désigner une terre "le nom le plus répandu est le basque Larre, avec le sens de pâturage naturel (plutôt que lande, une autre acception du terme), que l'on retrouve aussi dans Larralde, Larronde (= à côté du pâturage), Larramendy (la montagne du pâturage ou le pâturage montagnard)."
Donc Larrègle pourrait avoir une racine basque.
Mais on trouve une autre étymologie (Toponymie gasconne, de B. et JJ Fénié) avec une origine gasconne/béarnaise : du gascon "règla, rèula", la règle monastique, qui a donné La Réole (en Gironde ou Haute-Garonne) ou Larreule (en Béarn). Larreule, que l'on écrit aussi avec deux "r" !
Ce patronyme viendrait de "la rèugla", entre "la règla" et "la rèula", lieu où se trouvait un monastère.
Voilà des hypothèses que l'on peut discuter.
[Alain Lalanne (Larrea en basque)]

Le double "r" peut être basque ou gascon, mais je penche fortement ici pour l'hypothèse gasconne (à partir du latin "regula") :
- On trouve le nom de famille, et aussi des noms de lieu, Larrègle ou Larègle, presque uniquement en Béarn et dans le Sud des Landes, mais pas au Pays Basque.
- Si la partie "Larre" de "Larrègla" était basque, il faudrait expliquer "gla" en basque...
En revanche, si l'explication par "regula" est bonne, il y a bien eu une évolution particulière, qui a donné "Larrègla" et non "Larrèula".
La localisation des "Larrègla" en bordure du Pays Basque pourrait expliquer cette particularité par un substrat vascon plus fort que dans le reste de la Gascogne.
[Tederic]
 
La forme "réglat" existe également, d'après nos propres recherches notre nom viendrait également du terme latin "regula" et de la localisation de monastères en Gascogne.
Auteur : Reglat
14/01/06

Votre avis sur le nom "Larrègla" ?
Larreyen graphie occitane normalisée :
Larrei
Très probablement "L'arrei", donc "Le roi", "arrei" étant probablement une forme très gasconne de "rei".
 
Larrey
Il y a un patronyme sur lequel tout le monde zappe, y compris S. Palay, Longnon, Dauzat, Lemoine etc . Donc, c’est le parapluie grand ouvert, que je me permets d’avancer une proposition, sachant à l’avance que je vais essuyer un feu nourri de contestations.


La charrue ancienne, l’araire c’était la reille. Contrairement aux personnalités citées, Adelin Moulis écrit dans son Dictionnaire-Languedocien français : Relha : soc de la charrue et je lis sur un autre dictionnaire :
Reille, soc triangulaire ou losangique qui se prolonge par une tige et ligaturé sur l'araire par de forts anneaux.
Ce mot revient souvent du 16 au 19e siècle. On achetait du fer pour la reille quand le précédent était usé ou par trop émoussé.

Au Moyen Age, sur les censiers de Boudrac (1340-1449 - ADHG HMT) figurent certains censitaires, Vidau et Domenge de la Rey que l’on devrait transcrire en gascon par d’era Rey, le copiste toulousain ayant, comme à son habitude, « languedocianisé » l’article mais séparé les deux mots. Ceci est extrêmement important car il y a là une connotation sociologique. Sous l’Ancien Régime, sur tous les documents, on distinguera le laboureur (ce terme suppose la détention d’au moins 7 ou 8 arpents de terre) du brassier moins nanti, lequel offre ses services aux précédent, à l’occasion ou régulièrement.


La reille ou reye n’étant possédée que par les premiers. Eth d’era Reille orthographié La Rey peut très bien désigner le laboureur et je pense sincèrement qu’il n’y a pas d’autre explication, surtout pas celle de lo rey, le roi -roi de qui et de quoi - par dérision ? On pourrait l’envisager s’il n’y avait autant de personnes de ce nom, surtout dans certains villages proches de Bagnères.


Mon trisaïeul était un Larrey. Le fait d’exercer, très modestement, l’art de maître-chirurgien (il semble qu’il y ait eu un grand nombre de Larrey autres que Dominique et Jean, dans cette profession), ne l’empêchait pas d’exploiter une propriété assez étendue pour l’époque. J’ai essayé d’étayer au mieux mes arguments, il y a peut-être des définitions plus convaincantes, mais en attendant aucune n’a été exprimée jusqu’ici sur le patronyme Larrey.
Auteur : Guy Pierre Souverville
11/08/13
Perqué pas L'arrei / le roi ?
Il y a beaucoup de Leroy en pays d'oïl. Pourquoi exclure l'explication "L'arrei"?
Une recherche dans Google books me sort ceci, extrait de "Le Nom de Famille en Bearn et ses origines" de Régis de Saint-Jouan :
"Ainsi dans une liste de vingt-trois jurats de la Vallée d'Aspe au XIIIe siècle, il y a un seul nom sans particule, un sobriquet, Arnaut Arrey (Arnaud Roi)" http://books.google.fr/books?id=flq_DBRPTEwC&pg=PA133&dq=arrey+castet&hl=fr&sa=X&ei=fjsJUvuQCOqE4ASDs4DYBA&ved=0CDoQ6AEwAQ#v=onepage&q=arrey&f=false
Auteur : Tederic M.
12/08/13
Les deux définitions peuvent être partagées
On ne sait trop sur quoi cela repose mais on ne peut le rejeter. Si je me suis montré par trop abrupt, c'est parce la proposition à laquelle je crois n'a jamais été avancée.

Les deux définitions peuvent être partagées. Quoiqu'il en soit, leur signification originelle est tributaire de l'orthographe fluctuante de copistes qui ne se sont guère préoccupés de la vocation terminologique de LARREY
Auteur : Guy Pierre Souverville
13/08/13
oc. gascon : rei
français : roi
Prononcer "rèÿ".

dérivés :
reiau (prononcer "réyaou") : royal
reiaume (prononcer "réyaoume") : royaume
reiòt (prononcer "réyott") : roitelet (notamment l'oiseau nommé ainsi en français)

Selon Palay, "rey" a aussi signifié "massif important, mont".
 

Votre avis sur "rei" ?

Votre avis sur le nom "Larrei" ?
Larré (Attention, "Larre" sans accent est basque (veut dire "lande").
Larré existe en France d'oïl, mais il existe un "Larré" gascon, attesté par exemple en Bigorre au 17 et 18e siècles.
)
en graphie occitane normalisée :
Larrèr
L'arrèr = l'arrière ? A confirmer.
 

Votre avis sur le nom "Larrèr" ?
Larrèreen graphie occitane normalisée :
Larrèra
C'est aussi un nom de lieu qui doit signifier "L'arrèra" (L'arrière).
 
En occitan "larèr" / "laràs" = "archibanc" en vieux français, banc d'honneur à l'église ou devant le foyer. Le mot occitan est dérivé du mot latin : "laraire" (Lararium).
C'était un autel familial dédié aux Dieux et divinités protecteurs de la maison et de la famille : les Lares" (Lar,Laris). L'origine première du mot vient de l'étrusque qui signifiait "chef".
Les racines de la famille Larrère se perdent entre l’ancien petit royaume de Basse Navarre, le vicomté du Béarn et le Duché de Guyenne-Gascogne où l’on retrouve le sceau de son blason : « d’argent à une croix de gueules cantonnée de 4 maillons de chaînes » (Archives de "Cronista Rey De Armas").
Le Nobiliaire de l’ancien pays du Bordelais (Girondes, Landes) rappelle à la mémoire les ancêtres fameux de la famille Larrère auxquels les rois accordèrent la noblesse.
En 1656, la famille Larrère est confirmée dans sa noblesse lors de contrats de mariages avec les "De Lartigue" et "De Saphir" dans le Bordelais.
Citons aussi une seigneurie Larrère qui fut le fief de plusieurs familles de Guyenne & Gascogne jusqu’à la révolution française.
Au XIIX siècle, enfin, le berceau généalogique des Larrère se situait dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes.
Auteur : Alban Larrère
26/04/06

Réponse de Gasconha.com :
Merci pour vos informations sur la lignée Larrère !
Mais pour ma part, je persiste à privilégier l'hypothèse "L'arrèra=l'arrière", pour les raisons suivantes :
- Il est courant qu'un nom de famille vienne d'un nom de lieu ; or, l'IGN donne 9 lieux "Larrère" tous gascons, mais aucun "Larère".
- L'orthographe n'est certes pas toujours conforme à l'étymologie ; mais la constance du double "r" est un indice sérieux ; le gascon distinguait clairement le double "r" du simple "r" qu'on trouve dans larèr.
- Des lieux "Laban" existent aussi en Gascogne  or, "Laban" ("L'avant") est le complémentaire de "L'arrèra"  ce couple Larrère/Laban fait penser à d'autres couples bien gascons comme Dessus/Débat (dessùs/devath).
Cordialement.
Tederic
Je ne suis pas d'accord avec cette dernière explication.
En effet le nom de Larrère ne peut avoir comme origine "arrière".
Consultez s'il vous plaît le livre de claude Larronde qui est un inventaire complet des noms gascons avec leurs origines.
Le nom de Larrère n'a pas pour origine "arrière" (mot issu de la langue d'oil or ici nous parlons d'une langue "gasconne" particulière dans le sud de l'Adour).
Tant que vous y êtes pourquoi vous ne dites pas que l'origine est "l'araire" (charrue en bois du temps jadis).
Je vous fait remarquer que seul un généalogiste professionnel peut donner des précisions aussi détaillées sur l'origine du nom, des armoiries, des localisations et des dates. Donc lorsque Alban écrit cela, c'est qu'il a des preuves officielles, rédigées par un professionnel.
Auteur : Dinitey
26/05/06
M. Claude Larronde a édité un livre sur les origines des noms gascons qui confirme l'explication de M.LARRERE.
De plus, je crois utile de signaler que les Larrère sont localisés principalement en Chalosse et au Sud de l'Adour jusqu'au pays d'Orthe.
Donc si s'était un nom de lieu on trouverait géographiquement celui-ci.
De plus le mot "arrière" est de langue "oil". Larrère est un nom gascon donc de langue "OC".
N'essayez pas de franciser les noms gascons.
Auteur : Liliane
26/05/06

Réponse de Gasconha.com :
L'IGN donne 10 lieux-dits "Larrère" en Gascogne : http://www.ign.fr/rubrique.asp?rbr_id=865&saisie=86141
Quant à "franciser les noms gascons", feuilletez Gasconha.com, et vous verrez que ce n'est pas son optique !-)
Certains mots gascons peuvent cependant ressembler aux mots français correspondant (ainsi, "darrèr" = "derrière").

Votre avis sur le nom "Larrèra" ?
Larrebaigt,
Larrebat
en graphie occitane normalisée :
Larrevath
Ce nom est composé de "larre" et de "vath".
"larre" pourrait être le mot basque qui veut dire "lande".
Vu l'implantation du nom de lieu et de personne, non loin du Pays Basque, une signification moitié basque moitié gasconne est admissible.
Ce serait donc un nom sharnègue...? Voir [Larribar / Larrevath->http://www.gasconha.com/spip.php?loc7669].
 
oc. gascon : vath
français : vallée
Prononcer entre "bat" et "batch".
 


Escotatz / Ecoutez !
Affichage du mot associé "varat"

Votre avis sur "vath" ?

Votre avis sur le nom "Larrevath" ?
Larriauten graphie occitane normalisée :
Larriaut
Attesté selon Généanet en 1671 à ST PEY (de Mons, probablement), donc en Bazadais.
L'IGN donne LARRIAU [JURANÇON - 64], ARRIAOUT [MEILHAN - 40] et ARRIBAUT-BARRIER [OGENNE-CAMPTORT - 64]...
Il y a probablement en premier "l'arriu", mais on peut aussi imaginer une formation plus compliquée à partir d'un mot de la même famille (arriba...).
Après, est-ce l'adjectif "haut" ? Le "t" est parfois rajouté arbitrairement.
Voir aussi l'exemple de Rehaut\/Arriaup qui suggère que les consonnes finales peuvent se transformer...
 
oc. gascon : arriu
français : ruisseau
riu en nord-gascon ou languedocien.
arrieu (prononcer "arriéou") en luchonnais.
 
À propos de arriu il semble que cette prononciation soit béarnaise avec un substrat de basque, ARRIEU étant plutôt occitan.
Mais on prononce aussi ARRIOU en Béarn.
Auteur : Arriudarré
26/05/06

Réponse de Gasconha.com :
"arriu" est gascon en général (béarnais, mais aussi armagnacais, landais, etc...) et se prononce "arriou".
On trouve des Darrieutort ou Darrieumerlou plus dans les Landes ou Gers que dans le Béarn. Arriu-mage, Arriusec vers Laruns.
Auteur : Arriudarré
27/12/07


Escotatz / Ecoutez !

Votre avis sur "arriu" ?

Votre avis sur le nom "Larriaut" ?
Larribau,
Laribau
en graphie occitane normalisée :
Larribau
L'arribau.
Prononcer "Larribaou" où "aou" est une diphtongue.
 
"L'arrivau" pourrait désigner spécifiquement une maison riveraine d'une rivière...
Je découvre une autre forme graphique pour ce nom dans des lieux de l'IGN :
ARRIOUAU [URDENS - 32]
LARRIOUAU [CÉZAN - 32]
LARRIOUAU [ORDAN-LARROQUE - 32]
LARRIOUAU [SAINT-JEAN-POUTGE - 32]
LARRIOUAU [SAINT-LARY - 32]
LES ARRIOUAUX [SEISSAN - 32]
Auteur : Tederic M.
19/09/10
oc. gascon : arriba
français : rive
Prononcer entre "arribe" et "arribo".
riba en Nord-Gascogne.

arribèra, arribèira : plaine ou large vallée
 

Votre avis sur "arriba" ?

Votre avis sur le nom "Larribau" ?

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :
Proposez-nous un(e)
nom !
Attention, pour chercher, ce n'est pas ici ! Utilisez la case "Cercatz" quelque part ailleurs sur l'écran !-)
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

nom de famille gascon :