VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
mot : La
Résultats par types de document :
749 mots
134 prenoms
1135 noms
4981 lòcs
412 banèras
1195 grans de sau
626 ligams =====>
Annuler la sélection
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lana de Bordèu
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
(Aucune aire géographique ni thème recherché)
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsNomsLòcsBanèrasGrans de sau

mot = La
Prospective
Muret
Gascogne toulousaine
"Le territoire du muretain échappe au phénomène de banalisation et d'uniformisation, conséquence habituelle de la péri-urbanisation.
L'environnement du muretain est préservé grâce à un développement économique et démographique qui s'est fondu dans les paysages existants.
Son territoire présente une imbrication d'espaces urbanisés, agricoles et une nature préservée en bord d'Ariège et de Garonne"
Remarquez combien la CA de Muret correspond aux villages de langue gasconne et s'arrête aux premiers villages languedociens de la rive droite de l'Ariège (en fait, encore 25% de traits gascons vers Vieille Toulouse mais passons).
Je pense qu'il y a des frontières naturelles avec lesquelles on ne peut pas transiger, et l'Ariège en cet endroit coupe net l'influence de Muret, sa rive droite étant encaissée, l'habitat se développant sur les hauteurs, quand le pays de Muret est un pays de plaine.
Auteur : Vincent.P
07/12/10
S'il est vrai que le Muretain "échappe au phénomène de banalisation et d'uniformisation, conséquence habituelle de la péri-urbanisation", on aimerait avoir la recette...
Auteur : Tederic M.
11/12/10
Le déni de réalité allié à une solide communication sont un commencement.
Il n'y a rien de plus désordonné et banalement péri-urbain que la banlieue toulousaine.
Mention spéciale au site du confluent Garonne-Ariège, complètement massacré.
Mais c'est vrai qu'en moyenne, la rive gauche me semble moins atteinte que la rive droite, peut-être parce que le saccage de coteaux est toujours plus impressionnant que celui d'une plaine, morne comme il convient de l'être.
Auteur : Vincent.P
11/12/10
Ce groupement de communes a pu se constituer en "communauté d'agglomération" (statut envié pour avoir des dotations supplémentaires de l'Etat) parce qu'il comportait une ville de plus de 15000 habitants (Muret) et un total de plus de 50000 habitants.
Il me semble qu'on est cependant ici dans la métropole toulousaine.
Le discours officiel "murétain" serait donc de jouer l'autonomie et la différenciation par rapport à Toulouse.
N'est-ce pas un peu artificiel ?
La réforme des collectivités locales en cours prévoyait initialement de constituer des métropoles qui pourraient se substituer à ce genre de d'intercommunalité suburbaine.
Difficile de juger ce qui serait le mieux :
une communauté de métropole assise sur la réalité géographique parait souhaitable.
D'un autre côté, cela risque de constituer un monstre, alors qu'une communauté murétaine autonome peut explorer des voies originales de développement autocentré (si on en croit le site)...
On pourrait imaginer de concilier les deux en permettant l'existence d'une communauté d'agglo membre de la grande métropole...
Mais alors, il faut sortir la métropole du département*, sinon, ça accroit encore l'empilement administratif d'un niveau.
Le même genre de question peut se poser pour la "Communauté de Montesquieu" au sud de Bordeaux.

* C'est d'ailleurs ce que je souhaite... même que je voudrais sortir les métropoles de leur Région...
Auteur : Tederic M.
11/12/10
Langue
Pyrénées
Bravo pour le nom ("miey/miei" = "milieu" en gascon), surtout s'il a été choisi récemment !
Bravo ! Il serait même possible de rajouter la traduction complète en béarnais, encore un petit effort de bilinguisme ! Courage à nos élus gascons !
Auteur : Casa
26/11/10
Prospective
Plaisance-du-Touch
Gascogne toulousaine
"Collectif citoyen contre le projet inutile et nuisible de méga-centre-commercial "Les Portes de Gascogne" à Plaisance-du-Touch - Plateau de la Ménude."
Histoire - Vasconie
Brassempouy
Landes-Adour-Chalosse
Voir aussi {{[le site général de la Dame->http://www.prehistoire-brassempouy.fr/]}}.
Je l'ai visité il y a deux étés, c'est vraiment bien fait, visite agréable, démonstrations très bien faites....
et la reproduction géante de la Daune est impressionnante.
Auteur : Christophe L.
09/11/10
A l'heure où l'on rétrocède à l'Egypte certains de ses trésors, que penser du fait que la plupart des chefs-d'oeuvre du patrimoine gascon se retrouve en banlieue parisienne (en l'espèce Saint-Germain-en-Laye) ?
On aurait pu imaginer que Bordeaux serait un bon compromis, mais enfin, c'est trop tard.
Pour les antiquités commingeoises, il faut aller à Toulouse.
Auteur : Vincent.P
09/11/10
Voilà la photo que j'avais prise à l'époque :
sphotos.ak.fbcdn.net
Auteur : Christophe L.
13/11/10
Jòcs, hest@s, heir@s - Vasconie
Carte en construction.
Il manque encore beaucoup de frontons.

Si vous en connaissez qui n'y sont pas, soumettez-les nous, même s'ils sont hors Gascogne !

Le but est de cerner la diffusion de ce sport d'origine basque en dehors du Pays basque.
Pour l'instant, les départements 64 et 40 sont considérés comme fortement pourvus de frontons, sans faire de détail.
En cliquant sur les repères, vous pouvez obtenir du texte d'information.
Je connais un fronton à Savigny sur Orge (Essonne), au stade, un à Massy (Essonne), un à la Croix de Berny (Essonne, stade de l'Us Métro) ; Je ne connais pas precisément les adresses.
Auteur : Lo Pèir
07/08/10
Lo Pèir
sur ce site tu as tous les clubs d'Ile de France de Pelote Basque avec sûrement les Frontons qui vont bien :
trinquetdeparis.free.fr
Auteur : Tédéric D.
09/08/10
A priori pour répertorier les frontons dans le reste de l'hexagone, on peut en trouver :
dans le département du Nord, en Ile de France, le département du Rhône, Alpes maritimes, les Bouches du Rhône, tout le Midi-Pyrénées, dans la Vienne, la Charente et la Corrèze.
Auteur : Tédéric D.
09/08/10
Voir aussi , à partir du nouveau fronton des quais de Bordeaux, la méga-discussion sur la manière de dire "fronton" en gascon, puis sur la gasconitat de la pelote.
Auteur : Tederic M.
10/08/10
On peut ajouter Saint-Léger-de-Balson et Tournay, je fournirai des photos.
Auteur : Vincent.P
05/11/10
Un petit point sur ce chantier titanesque :
J'essaye de recenser les frontons, trinquets, etc. à partir de recherches méthodiques sur le web, plus ou moins par département.
A ce stade de la recherche, j'ai l'impression que la carte des frontons et trinquets ne recoupe pas celle de la Gascogne.
Quand on sort de la zone de haute fréquence qu'est le groupe Pays basque + hyperGascogne (en gros - le Bazadais fait un peu exception, qui n'est pas hyper-gascon de langue mais a des frontons), on tombe dans une zone de basse fréquence qui comporte aussi bien des zones gasconnes que des zones du Sud-Ouest non gascon (Agenais, Saintonge...).

Mon interprétation est que l'extension de la pelote basque au cours du 20e siècle s'est faite quand la Gascogne n'était plus une réalité active.
Il n'y avait donc pas de raison que les frontons poussent comme des champignons en Gascogne, et se fassent rares dès qu'on en sort.

Au fil de ma recherche, je trouve des sites web de clubs de pelote qui donnent parfois l'historique, les motivations et l'ambiance culturel du club. J'essaye d'en garder quelque chose dans les commentaires clicables de la carte.
Par exemple, un club dans le département du Tarn semble développer une sorte de culture "basque" qui dépasse la pratique de la pelote : groupe de chanteurs en rouge et blanc...
Auteur : Tederic M.
05/11/10
Il me semble que le phénomène de la pelote est à mettre en parallèle avec les politiques "hygiénistes" et sportives des années 20-30 genre Léo Lagrange (un Gascon), politique reprise sous Vichy plus précisément autour de la pelote (Ybarnegaray, Borotra, ...).
Ce phénomène est indissociable de l'éclosion du rugby à XV, du thermalisme, bref de tout un monde sportif de l'entre-deux-guerres, que l'on ne peut pas dire "gascon" dans sa variante régionale, mais assurément "Sud-Ouest" (en Bretagne ou dans les Flandres ce sera le cyclisme, le foot dans une grande partie de la France).
Si on ne peut pas expliquer l'implosion de la pelote dans ces années-là par le seul fait gascon, c'est au moins largement un phénomène vascon étendu au grand Sud-Ouest dont l'un des marqueurs est par exemple l'Art-Déco. C'est Royan, le Ramier à Toulouse, ...

Au fond, on retrouve le schéma classique du rayonnement de la vasconnité : le foyer basque "authentique" et idéalisé, la première couronne béarno-landaise acculturée au fait basque puis une seconde couronne très large que l'on peut dire "Sud-Ouest" - qui va de La Rochelle à Toulouse (le monde méditerranéen concurrence vite à l'Est cet esprit SO) - et qui est directement le produit de la France en voie d'urbanisation sous la IIIème République.

Par contre, le phénomène contemporain de construction de frontons semble assez étrangement concerner fortement les régions gasconnes plus périphériques.
Auteur : Vincent.P
05/11/10
Seré benlèu temps de s'esmagar das leçons balhadas per resultas aquèras.
Per jo, quò hèi necèra de mei qu'un simple comentari.
I a evidentament mantuns factors, mantuns corrents, mantunas dinamicas segon las tempsadas e los endrets de prénder en compte entà pusquessim analisar seriosament aquèra realitat de Gasconha modèrna.
Vincent, a la problematica de l'urbanizacion au cap dau sègle XIX, ajustaréi jo - çò dont es ligat - lo desvolopament das vias de comunicacion menant a l'espelida de "bassins" o zònas d'influença urbanas, çò dont contribuèt a restacar artificiaument l'Aunis e la Sentonja a la dinamica bordalésa (a maugrat l'abséncia de tradicion per aquò) e donc a n'en har un biais de "darrèir-pais" gascon, o pulèu de "darrèir-pais" dau Sud-Oèst.
Aqueth Sud-Oèst mitificat a l'eliom es tanben lo fruit d'un tresau fenomène totjamèi ligat aus dus autes, lo desvolopament dau torisme (l'invencion de la "Côte d'Argent") que hit passar un ventolin d'exotisme de Baiona aus Sables d'Olonne : cancha, fandango, chistera, chipirons, encierro, bandas, Chiberta... e lo fronton de Royan !
Auteur : Dàvid
06/11/10
Il y en a même jusqu'à l'île de la Réunion !
www.reunionpelotebasque.com
Auteur : Christophe L.
06/11/10
Et même à Mayotte !
Auteur : P.Lartigue
27/03/11
Celui de Libourne a même un nom basque : "Mahastien Erdian".

www.sudouest.fr--c-est-au-pied-du-mur-que-l-on-voit-les-pelotaris

Par contre, elle a un drôle de nom cette ligue de la côte d'argent : le littoral charentais n'est pas la côte d'argent, pas plus le Périgord !
Et Libourne n'est pas "bien loin" du berceau natal de la pelote !
Auteur : Vincent.P
29/02/12
Musique
Landes-Adour-Chalosse
"A la découverte d'un musicien gascon multi instrumentiste."
Sabres
Landes-Adour-Chalosse
[2014 : ligam mort] Sabras. Grana Lana.
[gaskonia.blogspot.com]
Je suppose que l'affreux réactionnaire qui sommeille en moi est insensible à ce panorama du génie humain.
Je m'arrêterai donc aux années 20-30, quand on peignait le bassin d'Arcachon sur une musique de Fauré l'enfant de l'Ariège ou que la bourgeoisie faisait construire de délicates maisons néo-basques sur la côte.
Auteur : Vincent.P
31/10/10
Je ne suis absolument pas non plus un gros fan de cette branche de l'art contempo, qui ne sait que rePRODUIRE ce qu'a inventé l'excellent Duchamp sans chercher à aller plus loin.
Cet art qui consiste à se retourner le cerveau pour essayer de comprendre une théorie des plus farfelues devant une toile blanche qui ne demande aucune prouesse technique ne dégage absolument rien, aucun waou...
Mais il ne faut pas non plus être complètement braqué et parfois admettre que certaines oeuvres sont abouties et réussies.
Les expos que j'ai vu au FRAC à Bordeaux m'ont toutes déplu, mais là (n'y voyez pas de chauvinisme :) ), j'aime plutôt bien !
Auteur : Bin'
31/10/10
Musique - Vasconie
Biscarrosse
Landes-Adour-Chalosse
Une banda.
Site toujours "en construction" depuis des années.
Mais la banda existe bel et bien à l'été 2008 !
La banda "los parlanchinos" est un petit groupe sympa et sans prétention qui propose des animations très festives et qui vous joue des airs connus et reconnus toujours au bon moment !!!
Auteur : Wil
30/04/05
Qu'èi espiat lo mon diccionari d'espanhòu. Que credí PARLANCHINOS qu'èra un jòc de mòts "los dond pàrlann en xinés" !
Praube colhon qui soi, que vòu díder "los chapilhets".
Auteur : Halip Lartiga
11/09/06

Réponse de Gasconha.com :
Ah, lavetz, tot que vai mei clar !-)
Le site n'est plus en construction, toujours à la même adresse, il propose un contenu renouvelé avec photos et dates de contrat.
Un passage au Festival d'Argelès Gazost cette année et des projets pour les années à venir, un groupe soudé et ambiance assurée.
Auteur : Wil
18/10/10

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :
Proposez-nous un(e)
lien !
(dans l'esprit Gasconha.com)
Attention, pour chercher, ce n'est pas ici ! Utilisez la case "Cercatz" quelque part ailleurs sur l'écran !-)
Thème :

Commune (si votre lien concerne spécifiquement une commune) :

Pays (par exemple Médoc, ou Chalosse) :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Titre :

Adresse du ligam (lien) :
Prepausatz ligams / Proposez des liens !
(Les images illustrant les liens doivent être envoyes sparment, par e-mail.)

Attention :
Les liens proposés doivent s'accorder avec "l'esprit" de Gasconha.com, et son domaine gographique : la grande Gascogne, entre la mar, la Garonne et les Pyrnes, et mme, au Sud des Pyrnes, le reste du domaine vascon...