VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
mot : La
Résultats par types de document :
746 mots
134 prenoms
1131 noms
4972 lòcs
411 banèras
1185 grans de sau
622 ligams =====>
Annuler la sélection
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lana de Bordèu
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
(Aucune aire géographique ni thème recherché)
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsNomsLòcsBanèrasGrans de sau

mot = La
Ecologie
"Une longue, coûteuse et indigeste couleuvre de bitume..."
Page de la SEPANSO.
Commentaire de Gasconha.com : une des motivations de cette autoroute est de faciliter la liaison Pau-Bordeaux pour contrer l'influence de Toulouse sur Pau.
La Gasconha ne doit pas subir les nuisances de la concurrence entre les deux régions administratives qui se la partagent !

Mise à jour de septembre 2007 :
Hélas, cette autoroute a été déclarée d'utilité publique.
"Sud-ouest" du 26/09/07 nous annonce que "Le tracé de la future autoroute entre Langon et Pau fera disparaître 215 palombières".
En favorisant le tout automobile et camions, et la délocalisation de toutes les activités*, les décideurs de "l'autoroute de Gascogne" continuent de saccager la Gascogne.

*Un des arguments pour l'autoroute est de faciliter l'accès des bordelais et des "picto-charentais" aux stations de sport d'hiver ouest-pyrénéennes.
Je ne suis pas très au fait du dossier (honte sur moi) aussi mes propos pourront-il paraître déplacés.
Il me semble qu'il conviendrait ici d'être un peu plus mesuré.

Ce projet n'apporterait-il vraiment que des inconvénients ?
Peut-être est-ce la moins bonne des solutions pour désenclaver une Gascogne depuis trop longtemps réduite à l'état de province rurale.
En outre, elle est une réponse au malaise dû au fait qu'en France, tous les chemins (terrestres et aériens) convergent vers Paris.

Mais d'autres alternatives existent-elles ?
Je ne cherche pas à défendre ici un point de vue, on l'aura remarqué, mais à glaner des informations objectives sur ce dossier qui semble ne laisser personne indifférent.
Auteur : David Escarpit
24/11/05
Cela fait plaisir de savoir que Toulouse et Bordeaux se battent pour nous Palois et Béarnais : c'est très valorisant.
Cela dit, si l'on pouvait nous laisser nous battre pour nous-mêmes, ce serait aussi bien.
Pau est une ville relativement éloignée des deux grosses capitales gasconnes :
avec ses voisines et amies Tarbes, Bayonne et Dax, elle peut faire de grandes choses.
Je pense notamment à l'université commune, aux institutions délocalisées, ...

Plutôt que de nous forcer à consacrer bêtement cette ère de l'homme mobile, et qui donc ne prend le temps pour rien, donnez-nous la possibilité de développer une vie locale riche et complète.
De jolies routes sécurisées bordées de platanes et des trains plus réguliers, seront bien suffisants pour aller faire du tourisme dans le port de la Lune ou dans la ville rose.
Auteur : Vincent.P
25/11/05
Cette autoroute est en projet depuis les années 70, et perso, faisant régulièrement la liaison Paris-Pau, cela ne serait pas du luxe.
Et Pau restera gasconne même si l'influence de Bordeaux s'accroit.
Auteur : Beltof
25/11/05
Je ne vois pas en quoi l'influence de Bordeaux risquerait d'altérer la "gasconnité" de Pau.
Bordeaux n'est pas dans les Highlands, que je sache.
Auteur : David Escarpit
25/11/05
A propos de "désenclavement" :
C'est le maître mot des aménageurs depuis plus de 40 ans...
Or, la population est plus insatisfaite, plus désorientée et inquiète que jamais...
Auteur : Tederic
27/09/07
Au lieu de découper le massif forestier landais par de multiples itinéraires, pourquoi ne pas doubler la nationale Bordeaux-Pau en la laissant gratuite et limitée à 110km/h (bienfait écologique) ?
Auteur : Jean-Philippe
30/09/07

Réponse de Gasconha.com :
C'est en gros ce que proposent les opposants au choix de l'autoroute dans un sillon nouveau.
La refonte de la nationale était évidemment la solution, tant pis.
Maintenant, il faut voir l'avenir :
Il n'y aura pas de Somport-Oloron-Pau.
Dès lors, l'A65 va devenir une simple autoroute de desserte locale.
Dans un lointain futur, il n'est pas déraisonnable de penser qu'elle aura perdu tous ses attributs d'autoroute au sens du trafic et que dès lors, elle sera une nationale Pau-Bordeaux plus sûre et non pas le couloir à camions que nous redoutons tous.
Ce qui m'attriste essentiellement, c'est la naïveté des élus locaux qui pensent réellement qu'une autoroute amène des emplois :
Le manque total de vision des maires en France, parce que pas formés, parce que professionnels en dehors des activités de maire, me laisse penser que le modèle français, qui confie des pouvoirs importants aux mairies, dont l'urbanisme, est une aberration.
Une commune s'inscrit dans un contexte plus vaste, il faut retrouver l'échelle des anciens pays.

Sinon, l'A65 est dite "L'Autoroute de Gascogne". Jolie consolation, non  ?
Auteur : Vincent.P
21/10/08
Après mûre réflexion, je me rangerai du côté des adversaires (battus d'avance) de cette autoroute.
Qu'en est-il de ce beau discours sur l'évolution vers le ferroutage, la diminution des flux de poids-lourds, etc. ?
Je partage assez les propositions de Vincent.P
Auteur : David
28/10/08
Certains justifient l'autoroute par un gain en sécurité.
Mais le rail est bien plus sûr.
Sur la liaison Pau-Bordeaux, il faudrait donc investir sur le rail. La ligne existe déjà, mais pour l'avoir utilisée, je sais que les dessertes sont très insuffisantes : le manque de choix dans l'horaire conduit le plus souvent à préférer la voiture.
En soirée, il n'y a plus guère de TER.
Dès qu'on a une correspondance, par exemple à Bordeaux, il faut démarrer la première partie du voyage quasiment en milieu d'après-midi. Sinon, on n'aura pas la correspondance...
C'est donc sur l'ensemble des lignes régionales qu'il faut mieux répartir les dessertes dans la journée, et surtout les augmenter le soir.
Auteur : Tederic
01/11/08
Adishatz a tots !
Je me permets de relancer le débat sur l'autoroute : bordelais vivant à Pau depuis 8 ans, je suis réculièrement amené à réaliser le trajet Pau-Bordeaux.
Pour des raisons économiques et pratiques, je suis contraint de prendre la voiture. En prenant des petites routes et en ne respectant pas les limitations de vitesse, j'arrive péniblement à un 2h15-2h30 de trajet.
L'autoroute est pour moi, gascon de Gascogne, un vrai soulagement car il ne me faudra plus qu'1h30 pour réaliser ce trajet.
Le vrai problème pour moi est le prix exorbitant annoncé, entre 15 et 20€ de péage pour un Pau-Langon !!!
Plus généralement, l'essor économique de la Gascogne passe par une liaison rapide entre les 2 plus gros bassins d'emplois aquitains, et évite aux palois de se tourner constamment vers toulouse !
Auteur : Bastoulante
04/03/09

Réponse de Gasconha.com :
Adiu Bastou ! Content de recéber de las toas navèras, e que l'autorota de Gasconha e't facilite la vita...
[Tederic]
Juste une question à Bastou  : pourquoi vouloir que les Palois se détournent de Toulouse  ?
Ne serait-ce pas un atout supplémentaire pour Pau, le BAB, Dax, Tarbes, si le choix pouvait être double, si l'alternative était réelle ? Tout le monde aurait tout à y gagner, non ?
Auteur : Txatti
07/03/09

Réponse de Gasconha.com :
Tout à fait d'accord : c'est un avantage pour Pau et les autres de pouvoir choisir entre Bordeaux et Toulouse, dès qu'il s'agit de trouver des services que seule une métropole régionale peut offrir.

Mais c'est exactement l'idée de Bastou quand il dit que l'autoroute de Gascogne peut "éviter aux palois de se tourner constamment vers Toulouse". Il veut que les palois aient vraiment le choix entre Bordeaux et Toulouse. Pas vrai, Bastou ?
Il est exact que je vois difficilement pour quelle raison les Palois, voire les Béarnais, auraient à choisir entre les deux capitales régionales.
In fine, cela pose le problème de la complémentarité Bordeaux-Toulouse, question qui ne semble pas vraiment à l'ordre du jour alors que la Garonne est tout de même un axe bien plus naturel qu'une hypothétique grande façade atlantique, raffarinade grotesque.
Auteur : Vincent.P
07/03/09

Réponse de Gasconha.com :
Oui à la coopération entre Toulouse et Bordeaux, qui sont deux métropoles pour la Gascogne !
Sur la proposition de Raffarin et Bussereau, voir Fusion Aquitaine et Poitou-Charentes ?
J'ai emprunté la déviation d'Aire : si celle-ci est un avant-goût conforme de ce que sera l'autoroute, alors il faut être de bonne composition. C'est une très belle route "naturalisée" en grande partie avec une intégration sans reproche au paysage et ce que je suppose être la conservation des maisons des habitants expropriés.
En tout état de cause, après avoir traversé la Beauce dans cette même journée, le contraste est saisissant et outre que la Gascogne est un splendide pays (ne serait-ce que dans la transition entre Saintonge et Bordelais), ses autoroutes ne sont pas de sordides saignées dans le paysage (car la Bayonne-Tarbes est également très agréable).
Auteur : Vincent.P
20/07/09
Architecture
Landes-Adour-Chalosse
"Le Conseil d'architecture, de l'urbanisme et de l'environnement des Landes est une association de service public. Elle regroupe tous ceux qui partagent la même ambition de qualité pour l'architecture, les paysages et le cadre de vie et agit sur le terrain pour des réalisations de qualité."
Il a notamment édité un très bon liberòt sur l'airial landais.

Sur ce site, les règles de base pour construire sans défier l'environnement naturel et paysager.
La maison écologique est expliquée, et "l'avenir, la construction bois".
Prospective - Ecologie - Architecture
Le pin des Landes.
Vasconie
Video en castelhan d'ua emission de la TV basca ETB2, sus un sit consacrat a Krutwig, qui, dens los sons libes "Vasconia", prepausèt l'idea d'ua Grana Vasconia, dab la Gasconha deguens.
Mès los sons libes que carrejan hèra d'autas ideas, hèra personaus...
Hètz-ve la vòsta opinion !
Aquera entervista no parla pas hòrt deu son prètz-hèit vasconista mès susquetot de çò qui èra a har a la fin de la soa vita.
Que parla hòrt vista e que cau vertaderament plan escotar entà compréner tot.
Qu'es clar aqueth òmi qu'èra un umanista vertadèr, cultivat mès totun un chic especiau.
Que'm brembi lo comentari d'un occitanista tolosan suu Krütwig.
Aqueth que disè Krütwig qu'èra un "nazi basco". Praube c...
Auteur : H.Lartiga
30/01/09

Réponse de Gasconha.com :
Malurosament, lo sit krutwig.org ne sembla pas balhar de texte qui nse balheré ua idea mei precisa deu(s) messatge(s) de Krutwig.
Çò qu'ei lejut de Krutwig ne m'a pas convençut.
Au contrari, quan n'avèvi pas d'eth prejutjats maishants, qu'i trobèi tròp d'afirmacions (dont ideas de superioritat de quauquas etnias sus d'autas) shens fondament, pas pro d'umilitat.
Va de còps suu terren de la ciencia, shens n'aver la metòda. Jo qu'ei sentit aquò.

S'escotatz e comprenetz un chic de çò que ditz dens l'entervista d'ETB2, i trobaratz un exemple d'afirmacion de "café deu comerci" : los italians son "cultos" (si me rapèri plan), mucho màs que los españoles (vascos incluidos, s'ei plan comprés).
Desencusatz-me de mesclar castelhan e gascon  !-)
Sus la Vasconia, que presentèt ideas "delirantas", coma de tornar instalar en Gasconha vascos d'America... N'ac ei pas inventat, cresi... mès n'ei pas la referéncia a portada de man (e soi piri que lo Krutwig ?)... cresi qu'ei dens un passatge deu son libe "La Nueva Vasconia".
Auteur : Tederic
30/01/09
Vertat aqueth òmi qu'èra un chic estranh e a bèths còps contradictòri e provocator.
Auteur : H.Lartiga
02/02/09
Adiu,

Qu'èi lejut VASCONIA, LA NUEVA VASCONIA e LA VASCONIE ET L'EUROPE NOUVELLE mès n'èi pas trobat aqueth passatge, o ne me'u brembi pas mei.
Krütwig que "peguejèva" un chic a bèths còps e los sons pleiteis que pòdenn tabé ahurbir lo dond lei aquò.
Totun, qu'avè ua vision cöerenta, utopica bilhèu, de Vasconia, quitament la soa pensada s'es a bèths còps de mau seguir.
Provocator e iconoclasta que sonn los adjectius dond m'arríbann en cap.
Tederic, s'ac vòles, que't poix prestar los líbers qui mentavi.
Auteur : H.Lartiga
02/02/09
Cau diser tanben lo coratge de Krutwig qui s'opausèt au franquisme, e causigot l'exili meilèu que la somission, quan, en viéner d'ua familha richa, auré avut ua vita confortabla en carar las soas conviccions.
Auteur : Tederic
02/02/09
Adixatz,

Se vatz sus YOU TUBE e que trúcatz Federico Krutwig, que poderatz véder ua arrecuperacion neo-nazi deu concèpte de Vasconia e deus tribalhs de Krutwig.
Qu'es har de dòu.
Com har entad empaixar aquò se haci ?
Qui sonn aqueth monde ? Arré no permet pas de'us identificar.
La tiraranha qu'es vertaderament lo lòc de tots los dangèrs.
Auteur : H.Lartiga
13/02/09
Que son ANVistas. Que m'an deishat un comentari sus ua de las meas videos Youtube : n'èi pas volut suprimí'u pr'amor qui n'aimi pas la censura, totun que'm gena un drin.
Auteur : Vincent.P
14/02/09
Langue
Landes-Adour-Chalosse
Le premier mérite de cette radio "décentralisée" est d'avoir choisi le nom "Gascogne", alors qu'elle n'est pas centrée sur le Gers mais sur les Landes départementales.
En cherchant bien, on y trouve des émissions en gascon...
Deux suggestions (que's pòt tostemps saunejar / on peut toujours rêver) :
1) Qu'il y en ait davantage.
2) Que la radio élargisse sa diffusion et sa thématique à toute la Gascogne.
Ouaip je suis pour !

Au pire tant pis je suis Landais. Mais je dis stop à la "diaspora" !
Auteur : Bin'
01/12/08
Pour moi qui suis un gascon déraciné qui habite en Bretagne, cette radio est un lien important qui me permet par le biais d'internet d'écouter les matchs de rugby et les émissions en gascon tous les matins et le dimanche matin.
Un parfum du pays qui me fait un bien immense.
Les brigades du pire sont également super amusantes.
Bref que de bonnes choses à en dire et que cela continue longtemps.
Adichatz,
Jean-Pierre
Auteur : Jean-Pierre Depeyris
03/12/08
Oui les Brigades du Pire sont un vrai régal où l'humour gascon est bien manié. Bravo  !!
Auteur : François du Moun
04/01/09
"Au pire tant pis je suis Landais. Mais je dis stop à la "diaspora"  !"
J'ai pas compris, Bin'...
Auteur : Tederic
03/12/08
Moi non plus je n'ai pas compris, Bin.
Auteur : Jean-Pierre
03/12/08
Non, je parlais du fait que certains se disent pas Gascon, mais seulement Landais, ou Gersois, ou Bearnais etc...
France Bleue Gasc devrait émettre partout en Gasc, pour qu'il y ait enfin une réelle conscience de la grande taille de cette province !
Auteur : Bin'
06/12/08
Langue
Saint Pierre d'Aurillac
Gascogne bordelaise
On aurait pu aussi écrire Sent Pey d'Aurelhac.
Lire la contribution du Comitat Girondin de la Lenga occitana e de la Cultura Gascona, à l'occasion de la mise en place de ces panneaux à l'entrée de cette commune proche de Langon.
Cau raperar que la vila "Aurillac" (Cantal) es normalizada "Orlhac" en occitan.
Auteur : Pierre Mora
30/04/05
et pourquoi ne pas faire ca à Bordeaux ?
Auteur : inconnu
01/08/05

Réponse de Gasconha.com :
Ce serait très bien d'avoir des panneaux "Bordèu" aux entrées de Bordeaux, mais l'élite bordelaise n'a pas forcément envie d'insister sur le caractère gascon de Bordeaux. Dommage !
Je crois deux choses :

1.Un panneau, de cette petite taille, sans même une explication ou un petit blason, n'a pas d'efficacité.
2.Il faut indiquer la prononciation, et pour les touristes, et pour les habitants dégasconnisés.

Ex : Léguevin en Gascogne toulousaine http://www.geocities.com/fotografiaoc/31legavin.jpg
C'est un peu mieux (un blason du pays toulousain ou de la ville aurait été bienvenu).
Auteur : Vincent.P
06/08/05
On veut "Bordèu" à l'entrée de Bordeaux.
Faisons circuler une pétition citoyenne à Mossu Juppé.
Auteur : Vincent B
02/12/05
Ok pour la pétition !
bonne idée...
Auteur : Emilia estudianta medoquina e bordalesa
28/12/05
Il faudrait mettre des "eu" à la fin de "Bordèu" vu comme y causent les Bordeluches à présent !
Auteur : La Périnclette
27/01/06
Moi aussi trés motivé pour une pétition tà MOssu Juppé.
Que seram ço que bastiram !!
Auteur : Clèm de Bordèu
04/09/07
Perqué pas ua peticion, bona idèia !
Auteur : Florent
10/11/07
Selon moi, ce panneau situé dessous l'autre est une sorte de bricolage qui ne tient pas du tout la route  ! Le Pays basque rencontre aussi ces problèmes, mais en moins grande importance.
Le panneau de signalisation gasconne (ou basque), devrait être de la même taille que celui qui porte le nom officiel de la commune, la même typographie devrait être utilisée, mais en italique. Et pour déterminer la région historique, une croix occitane (ou basque) est la bienvenue  !
Adishatz  !
Auteur : Peïo Dibon
07/12/08

Réponse de Gasconha.com :
C'était bien du bricolage, mais c'était ça ou rien, puisqu'aucune politique concertée n'est mise en place en Gascogne ou en Occitanie.
Bravo, donc, au maire de l'époque, Monsieur Hilaire, d'avoir fait voter ça par son conseil !

Maintenant, la critique est permise.

Le format, bien sûr. D'ailleurs, au moins un des panneaux est déjà cassé.
Ensuite, "Pey" serait passé plus facilement que "Pèir" : il y a déjà des "Saint-Pey" qui sont officiels, on pouvait tenter un "Sent-Pey".
C'est aussi du bricolage, mais il vaut mieux bricoler intelligemment que tenter de faire passer en force une graphie que les gens ne vont pas comprendre.

Quant à la croix occitane :
Oui, il faut un symbole graphique, mais un symbole gascon !
L'Occitanie, c'est 33 départements français (par exemple, Vichy et Nice en font partie).
C'est une autre dimension que le Pays basque.
L'Occitanie est l'ensemble des pays d'oc, comparable à l'ensemble des pays d'oïl, qui regroupe par exemple la Saintonge et le pays chti.
Une identification populaire à l'Occitanie est probablement impossible.
Gasconha.com reconnait l'appartenance de la Gascogne à l'Occitanie, mais préconise d'insister sur l'appartenance gasconne, déjà très large, et parfois déjà assez difficile à faire passer, par exemple chez les béarnais.
Les normands, les chtis (ou picards), etc., ne brandissent pas leur identité d'oïl !

Enfin, comme symbole gascon, Gasconha.com préconise le nouveau drapeau, le drapeau de la Daune qui figure en haut de chacune de ses pages, qui a déjà un succès d'estime, et qu'il faut populariser, parce qu'il a les qualités pour faire avancer la Gascogne !
Excusez moi mais je suis Commingeois et votre Dauna ici elle n'inspire absolument rien !
Et puis arretez de vous referer aux picards normands ou saintongeais. Il faut sorir de cadre franco français et voir aussi ce qui se fait ailleurs (Espagne, Italie, etc...)

Adishatz
Auteur : Ficelon
07/12/08
Je ne suis pas d'accord, Tédéric.
Le terme "occitan" est passé dans le vocabulaire courant à notre époque.
Quant au terme "gascon", il reste en outre lourd d'une image, d'un passif folklorisant (d'Artagnan, les mousquetaires...) tout comme le terme "provençal".
Cette logique contient en elle les germes de velleïtés de séparer la Gascogne de l'ensemble occitan et de nier l'unité (dans la diversité) de celui-ci : c'est une faute.
La Gascogne, pas plus que le reste de l'Occitanie, ne s'en sortira jamais sans une force occitane sérieuse et rassemblée derrière elle.
Auteur : David
08/12/08

Réponse de Gasconha.com :
La Gascogne devra surtout compter sur elle-même, et c'est normal.
L'Occitanie devrait fédérer, je dirais même syndiquer les terres d'oc (Gascogne, Provence, Limousin...).
Mais même dans une fédération aux débuts égalitaires, les tendances centralistes peuvent prendre le dessus.
L'Occitanie ne doit pas effacer les identités régionales qui la composent.
Et la tendance grandit, chez les occitanistes, à utiliser le qualificatif "occitan" sans préciser "gascon", "provençal", "languedocien", "limousin", à parler de "langue occitane" au singulier, et à mettre sous cette étiquette indifféremment du gascon, du languedocien, ou autre... mais plutôt du languedocien (voir "La Setmana", où les premières pages sont massivement écrites en languedocien, alors que le gascon est par ailleurs présenté comme une réalisation possible et égale en droit de "la langue occitane").
[Tederic]
Ficelon, qu'ei espiat sus ua carta...
Comenge qu'ei a pau prèps a 150 km de Brassempoi, lo lòc de "naishença" de la Dauna.
S'ei dejà tròp ende tu coma distància, segur qu'auràs dificultats damb la Gasconha qui va de Baiona dinc a Tolosa, e deu Medòc ara Vath d'Aran !
Auteur : Tederic
08/12/08
Non pensi qu'eth ficelon avè pensat ara distança geografica ... Era dauna non inspira quau que sia en Gasconha o sonque quauquarren ad eths qui an creat eth drapèu.
Auteur : Txatti
08/12/08
Tederic,
aqui coneishèm quitament pas Brassempoi !
Auteur : Ficelon
08/12/08
Ficelon e Txatti, que'vs responi suu hiu de discussion deu drapèu de la Dauna, enta ne pas encombrar aqueste hiu relatiu au panèu d'entrada de St-Pèir d'Aurelhac...
Auteur : Tederic
09/12/08
Peu panèu fau saber qu'estó prepausat e acceptat au parat d'una jornada "Gironda tèrra occitana" au sègle passat ? Ne'm brembi pas mei de la data exacta.
Las polemicas ne manquèn pas a saber : com-or-to-gra-fiar-lo-nom ?
Per en.hialar pèrlas dab guants de bòxa ns'i coneishem nosautes !
Passi sus las pelejas de marrida fe de gents qui saben díser a pro pena "adishatz" en gasconejar dab l'accent francimand e qui pretenden ensenhar nadar a un peish.
Los qui prepausan ortografias per una lenga autas que la soa pròpia cèrcan a impausar la lor incompetécia lingüistica o/e desaunestetat intellectuala.
Mais qu'est-ce qu'on rigole  !... Tant qu'il y aura du foie gras.
Auteur : Eric Astié a l'iniciativa deu panèu de Sent Pèir d'Aurelhac
11/12/08
Non i a pas jamei nada ortografia qui sia pròpia a ua lenga.
Tot qu'ei arbitrari e hruta d'ua consentida ad un moment dat, consentida cambiadera segon lo rapòrt de las fòrças.

Que'm sembla qu'enter neo-locutors, qui èm tots, parlar d'incompeténcia lingüistica quan tota la nosta coneishença ei libresca e tirada de las medishas òbras, açò n'ei pas guaire elegant : b'ei temps de har petar lo monopòli occitanista sus la reflexion lingüistica, hèit d'intimidacions e de vitupèris sectaris.
E sustot, un monopòli qui non produseish pas mei arren desempuish la mort deus grans occitanistas biarnés.
Auteur : Vincent.P
11/12/08
Ah l'escòla... La melhora e la sordeish de las institucions (suu diccionari de Per Noste disen que sordeis(h) es masculin e feminin... desaprobi mes ic apliqui.)
Copacap deus fonèmas e deus grafèmas.
Una lenga a son ortografia pròpia, lo mei sovent per exprimir fonèmas qui li son pròpis.

H' de puta se ne soi pas elegant abans cap d'an, me vau tornar arrenovelar l'apelhatge se vòli gaimantejar e har l'aleta  !
Bonas hèstas a tot(a)s. Eric A.
Auteur : Astié
23/12/08

Réponse de Gasconha.com :
A tu tanben, Eric ! E que 2009 e sia plan granada e seguida de fòrça d'autas !-)
Eric profitera peut-être de 2009 pour élargir ses lectures au delà du champ de la socio-linguistique catalane des années 30, lectures qui peut-être l'amèneront alors à s'intéresser à la notion d'arbitraire.
A moins qu'il ne se place dans le domaine du religieux, auquel cas évidemment, il n'est de choses que naturelles et a fortiori "propres", définies selon un schéma immuable que des prophètes se chargent de révéler au peuple abasourdi et crédule.
L'immanence graphique pour atteindre la transcendance alibertine, la rédemption de l'âme et le pardon de nos péchés.
Ite missa est et bonnes fêtes !
Auteur : Vincent.P
25/12/08
País - Ecologie
Saint-Sever
Landes-Adour-Chalosse
"Solidarité, écologie, infos, coups de coeur et coups de gueule !"
"Chaladour" comme "Chalosse-Adour".
Ce site contient notamment des infos concrètes sur le ramassage des bouchons et objets en liège ("Opération tire-bouchon" avec les "Anges gardiens").
Jòcs, hest@s, heir@s
Gascogne bordelaise
"Permet de descubri tout lou petit mounde aoutourn dou Ciroun :
dempuy les lagües de Lubboun, en passan per les lanes, lous doucs, lous paloumeys, lous castets de Cazeneuve, Villandraout, Saouternes, Boumes é Pujos, dinca Barsac, ses bignes é la Garoune.
Tout aco dab broyes fotos é une fine prose que baille embéje de pédala den lous pins.
Ey assajat...Ey adouptat...
Adichats"
[Bernat]
Boumes ou Bomes alors ?
Auteur : Vincent.P
10/11/08

Réponse de Gasconha.com :
Un partout !-)
"la" pignada sur la page d'accueil, ça fait quand même mauvais genre.

Cela dit, la page GOUALADE-ST MICHEL DE CASTELNAU montre de belles photos, avec la bergerie circulaire de Goualade.
Auteur : Tederic M.
14/12/11

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :
Proposez-nous un(e)
lien !
(dans l'esprit Gasconha.com)
Attention, pour chercher, ce n'est pas ici ! Utilisez la case "Cercatz" quelque part ailleurs sur l'écran !-)
Thème :

Commune (si votre lien concerne spécifiquement une commune) :

Pays (par exemple Médoc, ou Chalosse) :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Titre :

Adresse du ligam (lien) :
Prepausatz ligams / Proposez des liens !
(Les images illustrant les liens doivent être envoyes sparment, par e-mail.)

Attention :
Les liens proposés doivent s'accorder avec "l'esprit" de Gasconha.com, et son domaine gographique : la grande Gascogne, entre la mar, la Garonne et les Pyrnes, et mme, au Sud des Pyrnes, le reste du domaine vascon...