VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
(Aucun mot recherché)
Résultats par types de document :
1667 mots
211 prenoms
2041 noms =====>
3555 lòcs
449 banèras
926 grans de sau
752 ligams
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsLòcsBanèrasGrans de sauLigams
Brouquèreen graphie occitane normalisée :
Broquèra
oc. gascon : bròc
français : buisson épineux
Pourrait bien être d'origine celtique.
bròc blanc : aubépine
"Arbuste pouvant dépasser les 10 m, épineux, pouvant vivre plus de 500 ans ; utilisé comme haie défensive (bétail), mais aussi comme porte-greffe. Fruits (cenelles) comestibles (excellentes confitures) et plante médicinale connue (cœur, antispasmodique, insomnies…)."
[Gilles Granereau]
bròc negre : prunellier
dérivés :
brocar (prononcer "brouca"), broquèira (prononcer "brouquèÿre"), broquèra (prononcer "brouquère") : endret plantat de bròc (donc, taillis épineux).
 
= épine. Me souy plantat un broc den lou dit.
Auteur : Bernat
01/01/06
En Haute Lande, l'aubépine se dit "bre" et il me semble que les prunelles sont appelées "pruues de can".
Auteur : Christophe
13/02/07
broc : c'est la bruyère
Auteur : LAFONT
06/02/08

Réponse de Gasconha.com :
Vous êtes sûr que ce n'est pas plutôt "bruc" ?
En béarnais, "bròc" désigne bien l'aubépine.
Auteur : David Escarpit
17/03/08
Bruc est la forme girondine.
On dit bròc à Biscarrosse et Bruc à La Teste. Cabane de Maubruc, sur la carte IGN série bleue, à l'ouest de l'étang, près de Cure Pipe et Peyroutas.
Auteur : Philippe Lartigue
18/03/08
Aux confins du Bazadais et de l'Agenais "bròc" signifie "épine".
En graphie classique, la phrase citée par Bernat s'écrira "me soi plantat un bròc dens lo dit".
Bien que je me demande si, lorsqu'il n'y a pas le sens d'appartenance personnelle comme dans "me soi lavat les mans", il n'est pas plus correct d'employer le verbe "àuger" au lieu du verbe "èster". La phrase de Bernat devenant alors "m'èi plantat un bròc dens lo dit".
Auteur : Daniel Séré
31/10/08
Bruch
Que pensez-vous de Bruch ? peut-on le confondre avec Bruc ? Un village porte ce nom près d'Agen et c'est aussi celui de ma femme originaire de La Réole.
Auteur : servente
02/02/10
Afficher Bruch en particulier, et peut-être donner votre avis...
Il me semble que Bruch s'est écrit "Brulh" dans le passé, ce qui indiquerait peut-être une relation avec le Bruilhois, plus qu'avec le mot "bruc" (fougère). Mais je ne retrouve plus ma source, miladiu !-)
De plus, mon impression générale est que les noms terminés en "ch" en Gascogne n'ont jamais été prononcés "k" en fin de mot.
On a l'exemple avec "puch"... "ch" transcrivait autre chose, de plus mouillé, mais je n'ai pas le vocabulaire des lingüistes pour en parler...
Auteur : Tederic
22/02/10
Le lexique du lectourois Noulens (1) donne : BRUCHOC, BRUCHOT, BRUCHOU, BRUCHO.
Buisson, hallier.
BRUCH ne serià la racina. Podrià venir de brucs (bruyères) o de bush, bosh (buis) dambés un R ajustat coma per vriulet violet)

(1) se pòt telecargar aqueste petit dictionari (2300 mots) en tustar sus Internet "Noulens la flahuto gascouno" en PDF o en format teste borrat de fautas mès que pòdi enviar corregit as que lou damadaran.
Auteur : l'aurador d'agenés
27/02/10
A priori lo brush (lou bruch) en gascon est le "sorcier" en français (lanusquet :hetilher aussi).
Auteur : Gerard Sent-Gaudens
17/05/10
Je sens mal "le sorcier" comme origine d'un nom de village.
Auteur : Tederic
18/05/10
En Nébouzan, le broc, ne désigne pas des "buissons épineux" :
Le manque de paille nécessaire aux litières des animaux obligeait naguère nos grands-pères à "pelar broc" l'hiver, c'est à dire à faucher de la bruyère dans les landes et les bois, bruyère à laquelle pouvaient se mélanger des genêts et aussi les feuilles tombées des arbres.

On ne saurait faire des litière composées d'épines !
Auteur : G P SOUVERVILLE
19/02/12
Bruc n'est pas broc..
En Nébouzan, nos grands parents partaient l'hiver faucher de la bruyère "pelar broc" dans les bois et landes. "pelar" s'appliquait au geste du faucheur qui tirait sa faux très courte vers lui, un peu comme si elle avait été un rateau.
En aucun cas la litière n'aurait pu se composer d'épines et encore moins d'aubépine  !
Auteur : Guy Pierre Souverville
19/02/12

Votre avis sur "bròc" ?

Votre avis sur le nom "Broquèra" ?
Broustaut (Attestations au 18e siècle à Donzacq.


Le "t" final est-il vraiment logique dans "Broustaut" ? Je suggère que non, et rattache "Broustaut" à la forme normalisée "Brostau".
),
Broustau (Attesté par Geneanet à Saint-Cricq-Chalosse.)
en graphie occitane normalisée :
Brostau
La racine "brosta" est très prolifique.
 
oc. gascon : brosta
français : buisson, branchage
dérivés : brostèir (prononcer "brousteÿ"), brostic, etc...
camin brostèir : chemin forestier
 

Votre avis sur "brosta" ?

Votre avis sur le nom "Brostau" ?
Brousteten graphie occitane normalisée :
Brostet
Prononcer "Broustét".
 
oc. gascon : brosta
français : buisson, branchage
dérivés : brostèir (prononcer "brousteÿ"), brostic, etc...
camin brostèir : chemin forestier
 

Votre avis sur "brosta" ?

Votre avis sur le nom "Brostet" ?
Broustick,
Broustik
en graphie occitane normalisée :
Brostic
Broustic
Solo en Chile, queda familia con este apellido.
Auteur : J.Edgar Broustic
30/04/05

Réponse de Gasconha.com :
Broustick e Broustik parecen el mismo apellido, aunque con un "k" un poco extraño en francés.
Jean Broustic Lavat, llegó a Chile a principios del 1900, aparentemente no queda más familia con este apellido en su lugar nativo.
broustic@hotmail.com
jbrousti@bancoestado.cl
Auteur : J. Edgar Broustic, Punta Arenas - Chile
30/01/06

Réponse de Gasconha.com :
Si, verdad que "Broustic" parece haber desaparecido como apellido en Francia. Muy bien que siga viviendo en Chile !
Broustic, sin embargo, existe varias veces en la toponimia landesa (gran zona ahora forestal al sur de Burdeos).
oc. gascon : brosta
français : buisson, branchage
dérivés : brostèir (prononcer "brousteÿ"), brostic, etc...
camin brostèir : chemin forestier
 

Votre avis sur "brosta" ?

Votre avis sur le nom "Brostic" ?
Bruen graphie occitane normalisée :
Brun
Prononcer entre "Bru" et "Brung".
 
Plusieurs origines possibles selon mes recherches : soit "eber", sanglier, d'origine celte, soit dérivé de l'hébreu, peut être d'origine maranos (juifs d'Espagne convertis).
Auteur : Bru
29/05/05

Votre avis sur le nom "Brun" ?
Bruqueten graphie occitane normalisée :
Bruquet
Prononcer "Bruquét" en faisant entendre le "t" final.
Diminutif de "bruc", ou lieu où on trouve du "bruc".
 
Lieu-dit différent de Brouquet, lequel est situé sur la route Preignac - Villandraut.
Auteur : Bernat
17/01/06
oc. gascon : bruc
français : bruyère
Viendrait du mot gaulois "bruca", qui a le même sens.
dérivé :
brucar (prononcer "brucà") : endroit où il y a du "bruc".
 
"bruc" ou "touge" en patois ou gascoun.
Auteur : alain.bordessoules
30/04/05
"bruc" est la bruyère d'été, "caluna" la bruyère d'automne.
Auteur : P.Mora
02/10/06
Alain Bordessoules présente les mots "bruc" et "touge" comme synonymes.
Le mot "touge" ("tuje" en gasc.bazadais) reste à mes yeux ambigu.
Il désignait l'ensemble des plantes diverses (fougères, mousses, bruyères, ajoncs, genêts, brandes, etc.) destinées à constituter la litière d'hiver des animaux.
Ces végétaux, ou dominaient certes les bruyères, entassés en "pilot" (tas qui tenait plus de la meule) près des étables étaient alors coupés en tranches avec un "coupe-tuje" dit encore "pique-tuje", sorte de scie à grosses dents tenue par deux poignées.
Par ailleurs un autre outil, le "trunc-tuje", énorme bêche crochue à deux dents (poids 2-2,5 kg) servait à dessoucher les mêmes brandes, genêts, ajoncs etc.dans les défrichages.
Il me paraît donc difficile d'assimiler "bruc" et "tuje".
Auteur : Claude Margueritat
12/12/06
Affichage du mot associé "toja"

Votre avis sur "bruc" ?

Votre avis sur le nom "Bruquet" ?
Brusaut (Attestations anciennes dans le départ. 65.),
Bruzaud (C'est bien gascon : Bigorre... Bruzau existe en nom de lieu.)
en graphie occitane normalisée :
Brusaut

Escotatz !

Votre avis sur le nom "Brusaut" ?
Brutailsen graphie occitane normalisée :
Brutalhs
Nom surtout localisé au Sud des Landes et un peu au Nord de Bordeaux.
Selon Philippe Soussieux ["Les noms de famille en Gascogne"], viendrait du latin "brutalis" (brutal).
 
Je m'appelle BRUTAILS et jusqu'à présent, mes recherches ne m'ont pas permis d'affirmer ou d'infirmer que "BRUTALHS" était l'ancienne orthographe.
Auteur : Jacqueline TYLSKI-BRUTAILS
02/09/05
Je crois vraiment qu'il s'agit de brutalis.
Auteur : Brutails Daniele
29/01/06
D'après les recherches de Francis Hirigoyen portant sur la Vicomté de Maremne, on retrouve un seigneur-cavier "de Brutails" à Saint-Geours de Maremne à la fin du Moyen-âge. Le nom "BRUTAILS" était encore inscrit au-dessus de la porte d'entrée de l'église du village sus-cité il y a quelques années, avant les rénovations.
Auteur : Jacqueline TYLSKI-BRUTAILS
24/03/06
Je retire ce que j'ai dit le 24 mars 2006. Je n'avais pas su voir l'inscription Brutails à l'intérieur de l'église, en haut du premier pilier gauche.
Cette inscription daterait du XIIIe siècle.
Auteur : Jacqueline Tylski-Brutails
27/09/06
D'après le bulletin de Borda - N° 412 - de 1988, il est dit que ce nom fut d'abord celui d'une "Maison noble" en Saubusse puis celui d'une Seigneurie.
Ensuite ce fut le nom d'une Caverie à St Geours de Maremne où les seigneurs De Brutails avaient obtenu du curé, un droit de banc dans l'église, attendu que les armes des seigneurs De Brutails y étaient gravées sur un arceau.
Elles y sont d'ailleurs encore, en 2011, puisque j'ai pu les photographier.
Auteur : Michèle BRUTAILS
21/11/11
J'ai oublié de préciser que le nom de Brutails apparait sous cette orthographe déjà en 1224 et aucun historien ne semble être en mesure d'en donner l'origine.
Auteur : Michèle Brutails
23/11/11
Cabarrus - Brutails
Etienne Cabarrus de la famille celebre de Capbreton capitaine de navires avait épousé Marie de Brutails vers 1690 jeune femme de Capbreton.
Auteur : Batsale
20/11/13

Votre avis sur le nom "Brutalhs" ?

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :
Proposez-nous un(e)
nom !
Attention, pour chercher, ce n'est pas ici ! Utilisez la case "Cercatz" quelque part ailleurs sur l'écran !-)
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

nom de famille gascon :