VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
(Aucun mot recherché)
Résultats par types de document :
1664 mots =====>
210 prenoms
2036 noms
3409 lòcs
447 banèras
915 grans de sau
788 ligams
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

PrenomsNomsLòcsBanèrasGrans de sauLigams
oc. gascon : ?
français : barbecue
Barbacoa (mot vengut d'Americas a través l'espanhòu) mas benlhèu i a un mot nòstre.
Auteur : cantaperditz
18/06/09
Dans tous les cas surtout pas "barbacuja" proposé dans le dico français/occitan (gascon, lol) de per noste ! qui veut plutôt dire "épouvantail"  !!
Ce dernier mot signifie mot à mot "barbe-citrouille".
Je proposerais "carboar" pour ceux qui font le barbec au charbon ou un équivalent du castillan "a la plancha" = "ara / a la taula" qui sonne un xinhau paubròt pour ceux qui le font sur une plaque.
Ou alors encore un néologisme du style "taulèr caut" ?
Pour ceux qui utilisent un "grill" je crois qu'il faut se rabattre sur "padena" (et dérivés) quel que soit le support.
Je serais intéressé aussi par d'autres propositions ?
Auteur : Txatti
26/06/09

Réponse de Gasconha.com :
plancha = palanca ?
Que'm semblava que "palanca" o "palanga" ei sonque ta ua "planche de bois", e donques gaire adaptada a un huèc o ta codinar (Cf eth 'squetx' de Chevalier e Laspalès dab eth lor "four EN bois et non pas four à bois"...)
Auteur : Txatti
27/06/09

Votre avis sur "?" ?
oc. gascon : esperar
français : espérer
Prononcer "espérà".
 
Pour moi "esperar", c'est attendre (idem en espagnol).
Auteur : Lou JC
25/06/08
En espagnol "esperar" tout court signifie espérer alors que "esperar a que"... ("...vengas" par exemple) signifie attendre (que tu viennes).
Auteur : Eric Galera
15/06/09
Et "attendre" en gascon c'est surtout "demorar" (démorà).
Ex : "attends !" = "demora !" ou "mora !" tout court.
Auteur : Txatti
27/06/09

Votre avis sur "esperar" ?
oc. gascon : esparrar
français : étaler, disperser
Verbe.
Prononcer "esparrà".

En Bigòrra, esparrar-se : déraper
En Comenge (St Gaudenç), esparrat : épars
[Miquèu d'Òc]. Il y a aussi en gascon le verbe "esparrisclar" ou "esbarrisclar", qui veut dire "disperser", "éparpiller".
N'y a-t-il pas d'ailleurs dans le verbe français "éparpiller" la même racine ?

En français régional du Médoc, "esparrer" veut dire étendre (du linge par exemple).
[Tederic]
 
A Luchon, on "s'espatarre" (espatarrà's).
Auteur : Txatti
27/01/07

Réponse de Gasconha.com :
"s'espatarnar" est dans le lexicòt de Gasconha.com. Ce mot et ses variantes sont encore populaires en Gascogne.
De la Gascogne maritime à l'Agenais et du Médoc au Bazadais le verbe "espar(r)ar" signifie "étaler", "étendre le linge de la lessive, étendre le foin".
Auteur : D.Séré
15/06/09
Affichage du mot associé "esparra"

Votre avis sur "esparrar" ?
oc. gascon : menu
français : ?

Votre avis sur "menu" ?
oc. gascon : quilhar
français : dresser
Passé en français régional : "quiller"
Et aussi "bander", au sens sexuel.
 
J'aimerais remettre au goût du jour le mot "quilhon" [prononcer kiyoung] qui décrit un enfant qui commence à marcher et pas seulement le cochonet (aux quilles) ou le quignon de pain, que nous nommons "cantet" et dans d'autres parçans "crostet".
Auteur : Txatti
25/01/07

Réponse de Gasconha.com :
Hòrt sabrós, aqueth "quilhon" !
On l'utilise aussi pour dire "bander".
Auteur : Philippe Lartigue
18/03/08
Segur qu'as arrason, Philippe ! "Hèr quilhar era quiqua"...
Auteur : Txatti
07/04/08

Réponse de Gasconha.com :
quica...
Ua quica, dues quiques ^^
Auteur : Txatti
05/06/09

Votre avis sur "quilhar" ?
oc. gascon : ?
français : pot commun

Votre avis sur "?" ?
oc. gascon : menusèr
français : menuisier
Prononcer "ménuzè".
Variante nord-gasconne : menusèir (prononcer "ménuzèÿ")
 
Dans mon ascendance, j'ai des Menuzé : je crois qu'il n'y a aucun mystère, il s'agit de cagots.
Auteur : Vincent.P
04/06/09
Fustè(i)r, Fustier o Carpentè(ir), Carpentier en bona lenga
Auteur : parpallol
18/06/09

Votre avis sur "menusèr" ?
oc. gascon : estauviar
français : économiser, épargner
Prononcer "estaoubià".
 
A le Hawte-Lane, ke diden"esparagna"
Félix Arnaudin :
Harte-të é 'sparagne (Rassasie-toi et économise).
Auteur : Garluche
06/01/08
Bernard Manciet :
Jou ke sarrawi le péce de bint liures de le mi may. Ke calé esparagnéssim...
Esparagna, esparagna... Toutjamé esparagna, forçats d'apedaça, de ha cas a le biande, de sala lou camajoun...
Esparagna le luts, lou huc, lou groun, se méte les hardes d'ous uns lous awts, pr'amoun, uncouére urous, baden pa grans touts amasse. Jou ke sarrawi hort le mi péce d'argën, doun bouli pa desmouneda.
(Casaus perduts "Les castagnes de noste"
Auteur : Garluche
06/01/08
En Bazadais et en Agenais en particulier on connaît la forme "espranhar" [éspra'nya].
Auteur : D.Séré
16/05/09
Tan d'estaubiat !
Quanti còps s'enten adara e encara quan ua crompa no's hè, tan de sòus s'en va demorar ena pòcha o lavetz quan quauquarrés non vòu de çò qu'òm balha o hè eth mus en taula : "n'en vòs pas ? tan d'estaubiat ! es auti qu'en volen..."
Auteur : Txatti
03/06/09
"estalviar" en catalan
Auteur : parpallol
18/06/09

Votre avis sur "estauviar" ?
oc. gascon : salat
français : salé
Comme le salé aux lentilles ?
 
O com er arriu coseranés ? eth/lo Salat(h) ? O com un con·hit ?
Auteur : Txatti
03/06/09

Votre avis sur "salat" ?
oc. gascon : lopgrata
français : ?

Votre avis sur "lopgrata" ?
oc. gascon : poutcho
français : ?

Votre avis sur "poutcho" ?
oc. gascon : quan Garona monta
français : quand Garonne monte
Pour une fois, c'est la forme française (régionale) qui justifie la présence dans ce lexicòt :
"Garonne" sans article , comme ça se dit encore souvent en 2007, chez les garonnais de souche.
 
Les Toulousains disent aussi "aller à Garonne" (ou plutôt "disaient"...).
Auteur : Txatti
30/10/07
Dans la vallée du Lot, j'ai toujours entendu "le Lot" et non pas "Lot".
Mès mon papè a Senta-Liurada disià "vau pescar a Lòt", "tòrni de Lòt".
C'est bien Lòt e non pas l'Òt : Òlt (forma référenciala) es conescuda sonca en Avayron.
Le "l" de Òlt est donc remonté vers le début du mot (les linguistes appellent ce déplacement une métathèse) comme par exemple le latin capra qui a donné cabra en òccitan sauf en Gascogne prolongée jusqu'en sud-Périgord, Quercy, Tarn et Aude où le "r" remonte et donne "craba".
On a donc une zone linguistique qui a gardé "cabra, cambra, Òlt" et une autre zone (très grande Aquitaine) qui a donné "craba, cramba, Lòt" .

Pre ne tornar a nòstres rius corrents (un riu en Agenés es pas qu'un clòt o cròs plen d'aiga), los gròsses prenòn pas l'article "la,lo", en contra los petits se disòn lo Tolzat, lo Trec et quitament per los tots petits que i córròn : un petit tolzat, un trec .
Auteur : A. Hauradou
30/05/09

Votre avis sur "quan Garona monta" ?

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :
Proposez-nous un(e)
mot !
Attention, pour chercher, ce n'est pas ici ! Utilisez la case "Cercatz" quelque part ailleurs sur l'écran !-)
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

mot gascon :

mot français correspondant :