VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
mot : La
Résultats par types de document :
747 mots
134 prenoms
1110 noms
4892 lòcs
404 banèras
659 ligams
Annuler la sélection
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsNomsLòcsBanèrasLigams

mot = La
Revue "Atlantica"
"ATLANTICA est le magazine des lettres, des arts, des hommes et des terres atlantiques et pyrénéennes.
Du Pays Basque à la Bretagne*, de l'Océan aux gaves des Pyrénées."

Atlantica ne couvre donc qu'une bonne moitié de la Gascogne. Dans son jargon, Gasconha.com dira qu'elle est plus vasconne que gasconne...

C'est un magazine attrayant, en couleurs, un peu à mi-chemin des revues "Gascogne" et "Revista".

Voir la présentation de la revue, et les sommaires de ses derniers numéros.

*De la Bretagne, il y a peu de choses dans Atlantica...
Auteur : Gasconha.com
30/04/05
Afficher Revue "Atlantica" en particulier, et peut-être donner votre avis...
Revue "Pyrénées"
"Elle offre, sous le signe du pyrénéisme, l'image encyclopédique de plus d'un siècle de vie pyrénéenne.".
Voir la page web de présentation.
Auteur : Gasconha.com
30/04/05
Afficher Revue "Pyrénées" en particulier, et peut-être donner votre avis...
La Vasconie vue par Krutwig
Cette carte est tirée de "La Nueva Vasconia" de Fernando Sarrailh de Ihartza (Ediciones vascas - EV Argitaletxea).

"Fernando Sarrailh de Ihartza" serait un pseudonyme de Krutwig, nationaliste basque qui aurait appartenu au gouvernement basque sous la République Espagnole, puis à ETA.

Elle est à manier avec précaution. Il faut y voir un rêve de re-vasconisation, et pas une proposition pour demain !
Les noms basques donnés à des parties de la Gascogne ("Albareta" pour "Labrit/Albret"), Autxerri (pour pays d'Auch ?) peuvent faire sourire, ou inquiéter.
On ne comprend pas bien pourquoi "Akitania" est réduite au Bordelais.
Dans l'ensemble, les limites extérieures et intérieures de la Vasconie ne semblent pas aberrantes. A vérifier par exemple pour l'Albret.

Dans l'ouvrage d'où est tiré cette carte, et qui décrit la Vasconie qu'il souhaite, l'auteur précise que le gascon serait reconnu officiellement dans la partie gasconne de la Vasconie...
Auteur : Gasconha.com
30/04/05
Afficher La Vasconie vue par Krutwig en particulier, et peut-être donner votre avis...
Akitania = Guyenne
Auteur : Vincent.P
30/04/05
OK ! Caw bet mout, mé celtike ke latin !
Papilou de le Leyre
Auteur : Pierre Estève
30/04/05
Es nosti amics (?) de Bascoat qu'an desbrembat era Val d'Aran d'aquera carta v(b)asc(on)a d'un irredentisme de que hèr paur un shinhau.
Quan sabem que "Aran" e pòd vóler díder "vath" o "val" o "trauc" en euskara, be'ns pòd susprénguer !
Auteur : Txatti
11/08/06
Ha ha ! Il manquerait plus que les basques nous imposent leur langue...
Auteur : hlo
19/08/08
Les limites de la Vasconie sont données par Pierre Riché.
Auteur : Claret
02/08/10
Revue "Patrimoine Midi-Pyrénées"
Elle est très bien illustrée, avec des articles de qualité, signés par des spécialistes.
Exemples tirés du n° de Juillet-septembre 2004:
- un article sur les "Bastides du Gers" qui "relativise le phénomène des bastides";
- une présentation de l'artiste contemporain Jacques Fauché, en particulier à travers ses oeuvres sur la répression des Cathares, qui rappellent l'art roman, le cubisme et "Guernica" de Picasso.

Une critique :
Comme la revue "Festins", sa soeur de la région Aquitaine, "Patrimoine Midi-Pyrénées" s'inscrit exclusivement dans le cadre de la région administrative et des départements qui la composent.
Cela peut amener des erreurs de cadrage : ainsi, pour un sujet comme celui des bastides, choisir le cadre du département du Gers est arbitraire ; il est apparu cinq siècles après les bastides, et il n'y a sans doute aucune spécificité gersoise des bastides...
Auteur : Gasconha.com
30/04/05
Afficher Revue "Patrimoine Midi-Pyrénées" en particulier, et peut-être donner votre avis...
Architecte de "Ene etchola" à Capbreton ?
La villa "Ene etchola" a été bâtie en 1910/1911 à Capbreton pour un écrivain parisien, Georges Bonnamour.
En l'absence de toute marque d'architecte (Claude Laroche n'a pas su l'identifier) est-il possible de retrouver son créateur ?
Auteur : J.-M. D.
30/04/05
Afficher Architecte de "Ene etchola" à Capbreton ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
Recherche de paroles de chanson "Quan iran tous eunte leus allées marines"
Voila quelques temps que je recherche les paroles de cette célèbre chanson de mes parents que je voudrais apprendre à mes enfants.
Ne sachant pas écrire le gascon (je le comprends) je vous l'écris en phonétique.
"Quan iran tous eunte leus allées marines, au pinche-cul daré lou blanc pignoun....."
Merci d'avance.
Auteur : F. D.
30/04/05

Réponse de Gasconha.com :
Si la chanson est célèbre, nous devrions arriver à les retrouver !*

En "normalizat", ce devrait être quelque chose comme çà : "Quan iran (iram ?) tots entà las aleas marinas, au pincha-cuu darrèr lo blanc pinhon....."

C'est du "parlar negue" (Landes maritimes, Bayonne).

*Lien finalement fourni ci-dessus
Afficher Recherche de paroles de chanson "Quan iran tous eunte leus allées marines" en particulier, et peut-être donner votre avis...
Benlèu "Qu'aniram"....
Auteur : p.m.
10/01/06
Coste gascoune
Parlait on gascon sur le littoral landais ?
Peut on considérer que la côte d'argent était "gasconne" ?
Auteur : Pedro
16/08/07

Réponse de Gasconha.com :
On parlait gascon de Biarritz jusqu'à Soulac. Donc, on peut parler de côte gasconne (còsta gascona, coste gascoune) pour tout cet intervalle.
Non seulement on peut le faire, mais on doit le faire, car ça a plus de "gueule" et de profondeur historique que l'appellation récente et touristique "côte d'argent".
Afficher Coste gascoune en particulier, et peut-être donner votre avis...
Je suis tout à fait d'accord avec vous en ce qui concerne l'appellation "Côte Gasconne" qui a effectivement plus de profondeur que l'appellation "Côte d'argent".
Auteur : Jean-Pierre
17/04/07
Franchement, le combat est perdu d'avance, la culture basque est trop forte, concentrons-nous sur la Gasconha réelle, celle d'aujourd-hui.
Meme si cela me met la rage de voir çà, qu'ei la vita qu'ei atau, connaissez vous INICIATIVA en Biarn, c'est trés interessant, cela vise au developement de notre culture et langue.
Si demain c'est totalement appliqué (la plate forme a été acceptée par le conselh generau), le Biarn sera la Catalogne.:-).
Nous faisons pression avec notre mouvement de jeune (www.hartera.org) pour que Pau signe INICIATIVA, car cela est du ressort des communautés d'agglomeration, et Pau represente 40 pourcents des bearnais.
Je serais aussi interessé de faire une lettre à la région pour leur demander pourquoi les basques ont plus d'argent que la langue occitane/gasconne, sachant qu'ils sont seulement 200000 sur 3millions, sommes nous inférieurs, notre langue est elle inferieure ???
Amistats patrioticas.
Mon mail si vous voulez me rencontrer ou discuter=hanibal64140 @ msn.com
Auteur : libertat1620
16/08/07

Réponse de Gasconha.com :
Une des causes de la force relative de la culture basque (qui d'ailleurs est notre amie), c'est que le mouvement occitaniste a largement échoué, et pas seulement à Bayonne et sur la coste gascoune : il a échoué partout dans ce qui était son objectif premier, la transmission de la langue.
Et il ne se remet pas en question.

Ton enthousiasme est sympathique, mais quand on voit à quel point, par exemple, l'occitanisme est absent des fêtes populaires de Gascogne, (en Biarn, com ei ?) alors même qu'il y a une demande d'identité régionale (qui se manifeste maladroitement par une basco-espagnolâtrie), on se dit qu'il faut une relève.

La relève viendra d'un mouvement gascon décomplexé, qui certes ne niera pas l'appartenance de la Gascogne à l'Occitanie, mais n'aura pas peur de se dire gascon, et aussi vascon, qui ne sera pas dogmatique sur la graphie, mais proche du terrain, ambitieux, optimiste, réaliste, créatif...

E bisqui le coste gascoune / visqui la còsta gascona !-)
Elle est inférieure car nous sommes des cons occitanisés.
Auteur : Un con
21/05/10
Qui peut me communiquer la chanson complète :
quan iran tots a leus aleas marines ?
Auteur : Lacoste
17/08/11

Réponse de Gasconha.com :
J'espère retrouver le document...
Aquò's hèit. Document enviat !
[Tederic M.]
Merci pour votre site
Merci pour votre site.
Où pourrais-je trouver une carte de la grande Gascogne, ainsi qu'un topo sur l'histoire, mon fils Guilhem est aussi très interessé, pourquoi les cases de son prénom sont-elles vides, nous sommes avides des infos sur notre pays, de plus existe-t'il un endroit sur Bx ou CUB ou apprendre le gascon 
Merci et bravo.
Auteur : Durou
30/04/05

Réponse de Gasconha.com :
Avez-vous épuisé les ressources de Gasconha.com ?

Il y a quelques cartes sur www.gasconha.com--vista=mapas.
Il y a en "ligami" des sites qui parlent de l'histoire de la Gascogne.
Et il y a aussi le site des Editions Princi Néguer, qui ont publié des ouvrages, et peut-être des cartes, sur la Gascogne.
Enfin, en "Que sais-je", il y a "L'histoire de la Gascogne" de Renée Mussot-Goulard. Et encore d'autres...

Sur les cours de gascon à Bordeaux-Gironde, vous pouvez consulter la liste du Comitat Girondin, sur le site de l'Estaca.

Merci pour vos encouragements !
Afficher Merci pour votre site en particulier, et peut-être donner votre avis...
Voir : perso.wanadoo.fr/passama/histoir1.htm
Auteur : Bernat
29/12/05
Carta de la Gasconha en gascon, de Halip Lartiga
Dab las "hitas lingüisticas" (limites lingüistiques) precisas de la Gasconha.

Carta de la Gasconha en gascon, de Halip Lartiga.
Auteur : Gasconha.com
30/04/05
Afficher Carta de la Gasconha en gascon, de Halip Lartiga en particulier, et peut-être donner votre avis...
Un "must".
Auteur : Txatti
28/05/05
Mise à jour 2011 :
L'éditeur a cessé son activité.
Il reste à l'auteur 23 cartes à vendre au prix de 10€ port inclus.
Plus de détails
Auteur : Tederic M.
27/02/11
Juste pour préciser que cette carte "honore" ma chambre depuis des années : un des déclics de ma conscience gasconne.
Auteur : Vincent.P
28/02/11
Merci pour le compliment Vincent.
Ceci dit, cette carte souffre de nombreuses erreurs, mes connaissances de l'époque étaient moindres que celles que j'ai acquises depuis, et les recherches en matière de toponymie étaient moins complètes qu'aujourd'hui.
Donc la nouvelle, dont je parle dans Gascogne débats, sera plus fiable.
Les 23 exemplaires restants sont donc "vintage", en quelque sorte.
Je vous tiendrai informés de l'avancement. Le cartographe est à Bassussary, on peut voir son site sur le net, LE CARTOGRAPHE.

Amitiés.
Auteur : P.Lartigue
03/03/11
YOCS FLOURAUS BIARNES Y GASCOÛNS
CONCOÙRS LITERÀRI
EN LENGUE NOÙSTE

LOUS YOCS FLOURÀUS 2013

ESCRIUTS
BIARNÉS Y GASCOÛNS

Ouverts du 1er mai au 15 août 2013

REMISE DES PRIX LE SAMEDI 19 OCTOBRE

Envoyez vos textes, productions et manuscrits au siège social de:

Institut Béarnais et Gascon
MJC du Laü, 81 avenue du Loup.
BP 60580. 64010 PAU.

Ou par Internet, méls :
contact@languebearnaise.com
contact@languegasconne.com
Auteur : jmcasa
05/06/13
Afficher YOCS FLOURAUS BIARNES Y GASCOÛNS en particulier, et peut-être donner votre avis...
Stendhal fait l'éloge de la liberté bordelaise avant la conquête française
"Pendant les deux siècles qui précèdent la réunion définitive de Bordeaux à la France, opérée en 1451 par le traité de Charles VII, cette ville était gouvernée à l'anglaise, c'est-à-dire un peu comme nous le sommes depuis 1815. Le peuple assemblé était consulté sur toutes les affaires essentielles et, souvent, il était d'un avis différent de celui du prince. [...] En s'unissant à la France, Bordeaux tomba dans une monarchie absolue, où le favori décidait despotiquement de tout ; de là ses fréquentes révoltes. Aucun des nigauds vendus qui ont écrit son histoire n'ont vu ce grand fait." [Stendhal - Bordeaux (1838) - Editions Proverbe - p.101]
Auteur : Tederic M.
24/05/13
Afficher Stendhal fait l'éloge de la liberté bordelaise avant la conquête française en particulier, et peut-être donner votre avis...
Lou Petit Auseth
Bonjour à tous,

J'espère trouver ici un peu d'aide à mon gascon plutôt approximatif :-)
Je suis peintre, et {{je souhaite peindre une phrase sur une façade de maison signifiant " Le Petit Oiseau "}}, pour rendre hommage à mon grand père aujourd'hui disparu.
Je l'aurais traduit " Lou Petit Auseth ", et j'aurais voulu savoir si, déjà cela est correct, ou si vous pouviez me proposer d'autres traductions. :-)

Merci d'avance de votre aide amis gascons !
Auteur : Marie
10/05/13

Réponse de Gasconha.com :
Très bonne idée ! " Lou Petit Auseth " est correct. En graphie alibertine, ce serait " Lo Petit Ausèth ", avec l'inconvénient du "lo" prononcé "lo", et non "lou" comme il se doit, par la plupart des gens...
Afficher Lou Petit Auseth en particulier, et peut-être donner votre avis...
Types de ferme selon Val de Garonne Agglomération
C'est bien que l'intercommunalité du Marmandais-Tonneinquais communique sur les "bordes". En même temps, la typologie et la terminologie paraissent un peu légères : la grange-étable de la plaine inondable serait "inspirée du style basque", alors que la borde des côteaux serait "d'influence landaise"... C'est vraiment mieux de réunir ces types sous le qualificatif de "borde vasconne", comme le fait Gasconha.com. {{Il y a sans doute une souche commune et unique à toutes ces maisons, dont on trouve au moins des restes dans une bonne partie de la Gascogne.}} Les constructeurs du Marmandais-Tonneinquais ne sont sans doute pas allés chercher leurs idées au Pays basque ni dans les Landes, ils ont plutôt développé leurs propres variantes à partir de modèles communs vascons. Dans les années 1850-1900, le style "chalet" s'est greffé sur ces bordes vasconnes, avec ses jambes de toit caractéristiques. On le voit assez souvent dans la campagne marmandaise et tonneinquaise. C'était une adaptation ou une interprétation de plus. Le 21e siècle apportera-t-il sa pierre ?
Auteur : Tederic M.
06/05/13
Afficher Types de ferme selon Val de Garonne Agglomération en particulier, et peut-être donner votre avis...

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :