VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
(Aucun mot recherché)
Résultats par types de document :
1681 mots
211 prenoms
2049 noms
3588 lòcs
450 banèras
936 grans de sau =====>
716 ligams
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsNomsLòcsBanèrasLigams
Prononciation de noms gascons de villages charnegues
Je souhaiterais connaître la prononciation de noms gascons de villages charnegues : Anglet, Bardós, Baiona, Biàrritz, Bocau, Guishe et Urt. Merci d'avance, en espérant que vous m'aiderez dans la prononciation !
Auteur : Peïo Dibon
07/12/08
Afficher Prononciation de noms gascons de villages charnegues en particulier, et peut-être donner votre avis...
Les noms français sont généralement repris de la forme administrative gasconne.

En graphie "franco-gasconne" pour mieux faire comprendre :

Anglet : An'gleut
Bardos : Bar'doss
Bayonne : Ba'youne
Biarritz : 'Biarris/'Biarrits
Le Boucau : Lou Bou'kaw
Guiche  : 'Guiche
Urt : 'Urrt
Auteur : Vincent.P
07/12/08

Réponse de Gasconha.com :
Merci Vincent, un còp de mei !
L'apostrophe (il faut le rappeler) est une convention de la notation phonétique internationale qui désigne la syllabe accentuée. Celle-ci est derrière l'apostrophe.
Je confirme que "Biarritz" était accentué en gascon sur la première syllabe, et cela très loin de Biarritz : ma mère m'a rapporté que mon grand-père le prononçait ainsi, et c'était donc à Réaup (47).
[Tederic]
Je vous remercie pour les prononciations des villages !
J'aimerais savoir aussi si vous êtes d'accord avec leur graphie gasconne.
D'autre part, pouvez-vous me répondre de la même façon pour la prononciation de :
Cama, Bidaishe, Verguei-Vilanava, Arancon, Samas et Escós.
Si la graphie n'est pas juste, signalez-le moi !
Milesker  !
Auteur : Peïo Dibon
08/12/08
Came : 'Came
Bidache : Bi'dache
Bergouey-Viellenave : Ber'gwey Bieule'nabe
Arancou : A'rancou
Sames : 'Samess
Escos : Es'coss

Leur écriture en graphie occitane pose un double problème : d'abord, il incite à restituer les lettres étymologiques, ensuite il faut tenir compte des particularités d'un gascon déjà noir au vocalisme si spécial (dont la confusion de a et e atoniques en un son unique proche du e français).
Auteur : Vincent.P
08/12/08
Voici cependant la manière dont ces villes et villages sont orthographiés :

Anglet : Anglet
Bardos : Bardòs
Bayonne : Baiona
Biarritz : Biàrrits (pas de consensus sur la manière d'écrire les sifflantes d'origine basque)
Le Boucau : Lo Bocau
Guiche : Guíshen
Urt : Urt

Came : Càmer
Bidache : Bidàishen
Bergouey-Viellenave  : Verguei-Vielanava (la notation uei du son ouey est ridicule mais c'est la norme)
Arancou : Arancon
Sames : Samas
Escos : Escòs
Auteur : Vincent.P
08/12/08

Réponse de Gasconha.com :
Notez bien la différence de prononciation selon que l'accent est aigu ou grave sur le "o" :
Bardos : Bardòs
Briscous : Briscós
Je vous remercie encore pour ces explications.
Auteur : Peïo Dibon
09/12/08
Il faut l'écrire : Vergüei pour avoir ce son 'GW'.
Auteur : Parpallol
10/12/08
Heu non, dans la graphie occitane, guei se prononce gouey, le trigraphe uei représentant le son ouey.
Ce qui est stupide : on écrivait uei du temps où u avait bien pour valeur "ou". Dès lors que u est passé au u dit français, il faut adapter en conséquence et écrire Vergoei.
(La première attestation est Bergui en 982, ce qui devait se prononcer Bergouy, puis diphtongaison classique devant palatale en Bergouey).
Auteur : Vincent.P
10/12/08
C'est quand même stupide... comment différencier les prononciations [g] et [gw] ???
Ça me fait penser au mot "quan"...
Auteur : Hlo
12/12/08
Savez-vous quel sont les noms gascons de Arrast-Larrebieu, Esquiule, Gestas, Montori et Osserain-Rivareyte ?
Je ne sais pas si le village de l'Hôpital St-Blaise est charnègue ! Si oui, j'aimerais savoir son nom gascon.
Auteur : Peïo Dibon
22/12/08

Réponse de Gasconha.com :
Pour Gestas, voir la fiche de Gasconha.com.
Les noms gascons de ces villages sont les noms repris par l'Administration française qui a pris la suite de l'Administration gasconne.

En graphie française :
Arrast-Larrebieu : Ar'ras(t) Larre'biw (notez la vocalisation gasconne de l'étymon Larrebil)
Esquiule : Es'quiwlo
Gestas : Yes'tas
Montory : Moun'tori
Osserain-Rivareyte : Awssa'ragn (Ar)riba'rèito
L'Hôpital Saint-Blaise : L'Espi'taw Sent 'Blasi

Arrast-Larrebieu et L'Hôpital Saint-Blaise sont les deux seules communes exclusivement bascophones.
Gestas et Osserain-Rivareyte sont uniquement gasconophones, Montory et Esquiule sont bilingues (Montory la souletine gasconnisée via le Barétous et son statut de Bourg Royal, Esquiule la béarnaise basquisée via des défrichements au XVIème siècle).
Auteur : Vincent.P
23/12/08
En graphie classique :

Arrast-Larrebieu : Arrast-Larrebiu
Esquiule : Esquiula
Gestas : Gestars
Montory : Montòri
L'Hôpital St-Blaise : L'Espitau Sent-Blasi
Osserain-Rivareyte : Aussaranh-Arribarèita
(du latin ripa fracta qui donne arriba hrèita, repris par le basque en Erribareita)
Auteur : Vincent.P
23/12/08
Correction (Ar)ribarèite (le a atone est prononcé e dans ces régions orthéziennes). Par contre à Oloron, dont Esquiule dépend, le -a final atone est prononcé o.
Auteur : Vincent.P
24/12/08
J'oubliais, Mouguerre et St-Pierre d'Irube en gascon, pour terminer ??
Auteur : Peïo Dibon
30/12/08
Mouguerre  : Mou'guérre (Moguerre en normalisé ; a et e finaux atones ont le même son en gascon noir bayonnais et ici c'est bien le basque Muga-Erre l'étymon)

Saint Pierre d'Irube : SénPè d'I'rube (Sent Pèr d'Irúber)
Auteur : Vincent.P
31/12/08
BORN
Je ne trouve notre patronyme nulle part...
Auteur : BORN
26/11/08
Afficher BORN en particulier, et peut-être donner votre avis...
En dépit de l'homonymie avec le pays de Born, il ne s'agit pas d'un patronyme gascon mais quercynois (probablement de même sens que le toponyme gascon "limite des terres") et mosellan francique (aucune idée sur le sens).
Auteur : Vincent.P
27/11/08
Born to be alive !
Auteur : Cerrone
21/05/10
COUTEROT
LA MAISON QUE NOUS AVONS RENOVEE ET QUI DATE DE 1818 ENVIRON S'APPELLE "COUTEROT".
Nous aimerions savoir ce que cela signifie.
Auteur : LABADIE
25/11/08
Afficher COUTEROT en particulier, et peut-être donner votre avis...
Peut-être une déformation de Couturot diminutif du gascon cotura au sens de terre défrichée, tout comme il existe des Couturet.

A titre personnel, je préfère l'hypothèse "coteròt" (petit couteau, du latin cutellus d'où cotèth en gascon, -r en composition) comme sobriquet pour un coutelier, équivalent du français Coutelot, ou bien tout simplement pour distinguer la maison d'une maison-mère Coutet.
Auteur : Vincent.P
26/11/08

Réponse de Gasconha.com :
Il est tentant d'y voir des diminutifs de "cotèth" (le nom de famille Couteigt existe, mais est rare), mais l'IGN donne relativement beaucoup de "Couterot", et aussi des "Couteret".
Comment est-il possible que "couteau" donne tant de toponymes, ou que "Couturot" soit déformé aussi souvent d'une manière identique ?
Le toponyme "Coutet" existe aussi, qu'on pourrait analyser à la rigueur comme diminutif de "cout/cot" ("coin" selon Palay). Mais alors, le lien Coutet/Couterot est rompu.
Deux questions :
1) Est-ce que "cot" a un dérivé "cotèr" ?
2) Est-ce que "cotèth" a un autre sens, plus toponymique, que "couteau".
[Tederic]
On trouve chez Vincent Foix à l'article coutè : "Fer qu'on fait rougir au feu pour forer le bois". (Landes) Coutès, d'aùs cops qu'y gn"abè à toute porte ; des forets, jadis on en trouvait dans toutes les maisons."
Auteur : Vincent.P
26/11/08

Réponse de Gasconha.com :
Interessant, pr'amor que coutè correspon totalament a la demanda de "cotèr", mès coma hont de toponimes, ne sembla pas hèra mei realista que "cotèth". Si ?
L'étymon latin cultellus désignait tout un tas d'objets tranchants.
On peut imaginer une métaphore pour désigner des sommets un peu remarquables, ce qui correspond bien par exemple au Couterot du Mas d'Agenais, voisin d'un lieu-dit justement dit Cuq.
Auteur : Vincent.P
26/11/08
Je ne sais pas ce que signifie COUTEROT au sens propre mais ce que je peux vous dire c'est que j'y ai passé toute mon enfance, mes grands parents y habitant et que c'est pour moi un endroit magique, s'il s'agit bien de COUTEROT à MOMUY.
Si c'est le cas, bravo pour la rénovation faite avec gout.
J'ai toujours des frissons lorsque je passe devant.
Auteur : Nathalie LACOUTURE
05/10/09
MAILLOS, DOUAT et TARISSANS
Pouvez-vous me dire quelle est la signification des noms MAILLOS, DOUAT et TARISSANS, présents dans les communes de Bidache et Sames... ?
Auteur : Peïo Dibon
22/11/08

Réponse de Gasconha.com :
Douat : nom individuel, prénom correspondant à Donat
Tarissans = Taris + Sans ?
Maillos : voir la discussion sur le lieu Maillos de Saint-André-de-Cubzac
Afficher MAILLOS, DOUAT et TARISSANS en particulier, et peut-être donner votre avis...
"arriecs" ?
Pouvez-vous me dire que signifie le mot gascon "arriecs" en français ?
Merci, je ne trouve pas sur le dictionnaire.
Auteur : IRIGOYEN JACQUELINE
21/11/08

Réponse de Gasconha.com :
Note pour aider les chercheurs :
L'IGN donne un lieu LES ARRIECS [HORSARRIEU - 40], un ARRIEGTS [LABATUT - 40], et plusieurs "Arriet" et "Larriet", principalement dans le sud du département des Landes.
Afficher "arriecs" ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
"gritiaoule" ?
Traduction de "gritiaoule" ?
Auteur : Eric Haclin
18/11/08
Afficher "gritiaoule" ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
Peut-être que la "gritiaoule" d'Eric est une variante de "grithòla" [gri'tjòlo] qui est l'un des noms de la sauterelle en Béarn.
Auteur : Daniel Séré
18/11/08
Week-end
Comment se traduit "week-end" SVP ?
Auteur : Annie Arbouet
18/11/08

Réponse de Gasconha.com :
"dimenjada" qui correspond à "dimanchée" (prononcer entre "dimenjade" et "dimenjado").
Afficher Week-end en particulier, et peut-être donner votre avis...
"week-end" peut se traduire par dimenjada" ou "fin de setmana", à moins de créer un néologisme du genre "oïquènde" ou "voïquènde", ce que je me garderais de recommander afin de ne pas enlaidir notre pauvre langue ancestrale déjà si maltraitée...
Auteur : daniel.sere@wanadoo.fr
18/11/08
"tarir" en gascon
Je cherche la traduction de "tarir" en gascon ? Parler du gers et des Landes.
Mercé hèra.
Auteur : Joanet
18/11/08

Réponse de Gasconha.com :
estarir ?
Afficher "tarir" en gascon en particulier, et peut-être donner votre avis...
Réponse identique à celle de Tederic, mais sans le point d'interrogation.
Auteur : Daniel Séré
18/11/08
"des vieux briscards" en médocain
Bonjour, je cherche la traduction en patois médocain de "des vieux briscards", si vous pouviez m'aider svp.
MERCI,
Sébastien.
Auteur : Sébastien BOURA
18/11/08
Afficher "des vieux briscards" en médocain en particulier, et peut-être donner votre avis...
Des vieux Ricards ?
Auteur : Jean-Pierre Pernot
21/05/10
Traduction de menu de mariage
Bonjour,
J'ai une demande un peu spéciale.
Voilà, je suis originaire de Saint Pierre du Mont, mais ma connaissance du Gascon est assez pauvre...
Je me marie bientôt et souhaiterais traduire notre menu en Gascon.
Quelqu'un pourrait-il m'aider ?
Merci d'avance.
Auteur : PENICAUT
07/11/08
Afficher Traduction de menu de mariage en particulier, et peut-être donner votre avis...
Lancez cet appel sur la liste Gasconha Doman, vous y serez en contact avec les plus fins connaisseurs du gascon qui seront capables de localiser précisément les termes de Saint Pierre du Mont.
Je vous conseille de faire une demande de traduction en graphie phonétique pour le gascon.

groups.yahoo.com/group/gasconha-doman
Auteur : Vincent.P
08/11/08

Réponse de Gasconha.com :
Bonne suggestion.
De plus, il serait plus facile d'obtenir des aides en fournissant le texte français du menu, et de préférence un début de traduction (en demandant les noms de certains mets à des vieux...) pour que les "fins connaisseurs du gascon" aient un stimulus de départ, et n'aient pas l'impression qu'on leur demande du tout mâché.
Mais pour poster à la liste G-doman, il faut en être membre (ce qui est très facile...).
Après, on peut poster en cliquant sur "Envoyer", à l'adresse web indiquée ci-dessus.

La nécessité d'être membre est justifiée principalement par l'arrivée de spams à l'adresse de la liste. Ils sont ainsi refusés d'office, ce qui évite de donner du travail au modérateur.
Auteur : Tederic
08/11/08
Ne vous mariez pas !!!
Auteur : Desperate housewife
21/05/10
Hourmagerie
Sur le cadastre (merci geoportail) et sur la commune d'Aragnouet (65), je lis le lieu-dit "Hourmagerie".
Doit-on en conclure qu'on faisait là du fromage ?
Pour ceux qui s'interessent aux bergers :
amusoire.net/Bergers en Aure
Auteur : Filou
23/10/08

Réponse de Gasconha.com :
Pour la fromagerie, oui, sans doute !
Voir hormatge.
Afficher Hourmagerie en particulier, et peut-être donner votre avis...
Ce serait donc une francisation de "hormatge" ?
Comment ont été "normalisés" les toponymes figurant sur les cartes IGN ?
Merci
Auteur : Filou
23/10/08

Réponse de Gasconha.com :
Comme francisation, il y a pire...
Une francisation radicale serait "Fromagerie".
Les toponymes gascons (et occitans en général) dans leur forme IGN ne sont pas normalisés, dans le sens où aucune démarche réfléchie générale de transcription tenant compte de l'appartenance gasconne ou occitane n'a été appliquée.
Les toponymes gascons de l'IGN sont un mélange de représentation de la phonétique gasconne par l'orthographe française, de représentation (parfois erronée) d'étymologie, de résidus de graphies anciennes, de francisation partielle ou (rarement) totale*.

Il m'est revenu que la question de la normalisation des toponymes en langue régionale a été étudiée par l'IGN.
Elle s'applique, semble-t-il, déjà, aux noms catalans.
Je n'ai pas vu que les toponymes basques de l'IGN avaient été normalisés graphiquement.
Pour les toponymes occitans, je subodore que la question de la graphie à leur appliquer est un obstacle majeur :
Ex : ce serait "Hormatgeria" en graphie alibertine, et peut-être "Hourmadgerio" dans une autre graphie, plus proche du code français.

*Une francisation totale est une traduction pure et simple, possible quand le sens gascon a été compris.
Ex :
Un cas probable de francisation totale : "Métairie neuve", en Marmandais, probablement pour remplacer le gascon "Bòrda nèva" (prononcé à peu près "Bordo nébo")
[Tederic]
L'IGN est une mine d'or car les toponymes sont un mélange décapant entre traditions écrites (toponymes béarnais en écriture béarnaise, francisations plus ou moins intenses selon les régions) et prononciation locale.

Les transcrire ferait perdre la grande diversité en les homogénéisant, d'autant plus que cette transcription serait une fois sur deux arbitraire dans l'incapacité d'en connaître l'étymon (et comme l'écriture alibertine est étymologique ...).
De plus, qui aurait encore aujourd'hui la vision d'ensemble de la Gascogne pour normaliser ?

Sachant de toute manière que nombre de toponymes ont été changés entre le cadastre napoléonien et les cartes actuelles, il me semble que les Catalans ont fait une erreur, et se contentent la plupart du temps de transcrire les dénominations transparentes, ce qui n'amène franchement rien identitairement parlant.
A savoir aussi si les Catalans chargés de la normalisation des lieux-dits respectent les caractéristiques du roussillonnais, à mi-chemin entre catalan proprement dit et languedocien : je crois que non malheureusement. Le jacobinisme n'est pas toujours où l'on croit...
Auteur : Vincent.P
23/10/08

Réponse de Gasconha.com :
Les toponymes sont une trace majeure de notre histoire.
Dans une Gascogne qui se respecterait, il devrait y avoir un travail intense sur les toponymes (explication, normalisation graphique...).
Ce travail se ferait avec le souci d'être pédagogique pour le grand public.

Normaliser veut dire aussi simplifier, mettre en évidence un mot ou une racine communs, parfois cachés par une multiplicité de graphies dont certaines sont erronées (voir les nombreuses "hont" (fontaine ou source) transformées en "fond").

Une part assez grande des toponymes gascons sont transparents... pour nous qui connaissons un peu le gascon.
C'est un devoir de les expliquer à la population générale
qui ne les comprend plus.
L'IGN serait le lieu où faire ce travail. Les contribuables gascons le financent par l'impôt comme les autres contribuables français...
L'Agence gasconne que j'appelle de mes voeux devrait l'aiguillonner et l'aider.
[Tederic]
Pour préciser le travail qu'il faudrait faire, déjà quelques exemples dans le domaine des corrections :
- Les noms en -eaux, ou même en -aux (Cazeaux...) : cette terminaison est une francisation ; aucun intérêt à la garder  ; au contraire, le rétablissement de "Casaus" permet de retrouver le "Casaous" qui est le même nom en graphie "franco-phonétique".
- les faux "Jean" (Courréjean, Méjean...) : Courréjan, Méjan, sont corrects et sobres.
- les mauvaises coupures (L'Abeyrie pour Labeyrie, La Rouquet pour L'Arrouquet, "Au Gé" pour "Augé"...).
Auteur : Tederic
25/10/08
Ne manquez pas la première de "LAS SASONS"
Un film de Pamela Varela (France, 90', 2008)
Film présenté en langue occitane sous-titré français, en présence de la réalisatrice

jeudi 23 octobre à 20h au cinéma Jean Eustache à Pessac

Résumé : Une femme arpente à la manière des anciens troubadours les routes verdoyantes du Périgord.
Rêve, mythe ou simple réalité, elle fait la rencontre d'autres femmes qui se racontent.
Un périple propice à l'errance, à la liberté ; cette transhumance devient un moyen d'aborder une certaine vision de l'identité, touchant les questions liées à sa perte et à une certaine forme d'oubli.
Auteur : Esther
09/10/08
Afficher Ne manquez pas la première de "LAS SASONS" en particulier, et peut-être donner votre avis...

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :