VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
(Aucun mot recherché)
Résultats par types de document :
1664 mots
210 prenoms
2036 noms =====>
3409 lòcs
447 banèras
915 grans de sau
789 ligams
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsLòcsBanèrasGrans de sauLigams
Dehillotte (Attesté en Pays de Buch.)en graphie occitane normalisée :
Dehilhòta
"HILLOTTE" et "HILLOT" existent comme nom de famille et doivent venir d'un nom de lieu habité par la fille ou le fils de...
 
oc. gascon : hilh
français : fils
lo men hilh = mon fils

hilhòu (prononcer "hiyow") : filleul
 


Escotatz / Ecoutez !
Affichage du mot associé "hilha"

Votre avis sur "hilh" ?

Votre avis sur le nom "Dehilhòta" ?
Defos,
Dehos
en graphie occitane normalisée :
Dehòs
Explication du site des noms de J. Tosti :
"Porté dans les Landes, le nom s'écrit Defos. Il renvoie à une famille noble ayant détenu la seigneurie de Fos-sur-Mer, dont un membre est venu s'installer Villeneuve-de-Marsan au XIIIe siècle."

L'information est intéressante aussi d'un point de vue lingüistique : Elle montrerait qu'au XIIIe siècle, le gascon était encore totalement réfractaire au "f", qu'il remplaçait par un "h".
 

Votre avis sur le nom "Dehòs" ?
Deycard (Deycard = nom de las Lanas girondinas.
Eycard = sembla mèi au nòrd.
)
en graphie occitane normalisée :
Deicard

Votre avis sur le nom "Deicard" ?
Deyresen graphie occitane normalisée :
Dèiras
"Viendrait de "èira", qui viendrait du latin "area" (=surface).
Désigne dans les Landes la surface défrichée où sont bâties la maison et ses dépendances.
Mais originellement, peut désigner toute surface défrichée (Èira et Airau (Eyre et Airial) auraient donc la même étymologie selon Grosclaude.
Par extension, les rivières qui «courrent» sur ces terrains auraient pris le nom du lieu : la Lèire, l’Eyre)" (tiré de M. Grosclaude)
 
Et Dayre alors ? cela viendrait de la même origine ?
Auteur : Myriam
28/06/06

Réponse de Gasconha.com :
Dayre doit être "D'Ayre" : personne originaire d'un lieu nommé "Ayre" (Aira ou Aire).
Peut-être Aire-sur-l'Adour ?
Et Ayre peut avoir la même racine que "Eyre".
J'habite un lieu-dit en Corrèze appelé "Neix" mais qui au 17ème siècle s'appelait encore "Eyr" et qui a évolué ver "Ney" (en Eyr, sur les registres).
Est-il possible que ce soit la même origine que èira ? Le nom "Dey" est porté par une famille dont les ancêtres sont partis d'"Eyr" au 17ème.
Auteur : Rémi Rousseau
26/05/07

Réponse de Gasconha.com :
Gasconha.com n'est pas bien compétent pour le domaine limousin.
Mais il se peut que votre "Eyr" vienne aussi du latin "area". De plus, il se peut que, comme en gascon, le "r" final ne se prononce pas, auquel cas "D'Eyr" peut bien avoir donné "Dey".

Votre avis sur le nom "Dèiras" ?
Dayries,
Deyris (Le rattachement à "Dèirias" est hypothétique.
Bénédicte Fénié-Boyrie propose ce qui suit :
Sachant que Poyartin s'est d'abord appelé Sanctus Germanus de Agyrizi... Deyris pourrait venir de d'Agyrizi, ce dernier pouvant être d'origine aquitanique-protobasque : agerre+aitz
),
Deyries
en graphie occitane normalisée :
Dèirias
Prononcer "Deÿries" en faisant entendre le "es" final.

On trouve ce nom de famille en Armagnac.

"Viendrait de "èira", qui viendrait du latin "area" (=surface).
Désigne dans les Landes la surface défrichée où sont bâties la maison et ses dépendances.
Mais originellement, peut désigner toute surface défrichée (Èira et Airau (Eyre et Airial) auraient donc la même étymologie selon Grosclaude.
Par extension, les rivières qui «courrent» sur ces terrains auraient pris le nom du lieu : la Lèire, l’Eyre)" [M. Grosclaude]
 

Votre avis sur le nom "Dèirias" ?
Dèche (C'est difficile de trancher entre "d'Eche", qui conviendrait bien pour les Dèche du Condomois) et "Dèche".
Locs :
DECHE [LAGRUÈRE - 47] (peut-être un nom de famille devenu nom de lieu)
CASTEL DECHE [LA DOUZE - 24]
ECHE [CONDOM - 32]
RUISSEAU DE LA DECHE [AZUR - 40]
Il serait intéressant de comprendre ce que veut dire "la Dèche" dans ce "ruisseau de la Dèche", mais c'est de toute façon bien loin des Dèche de Gascogne médiane ou tonneinquaise.
Dérivé du verbe "deishar" (laisser) ?
En languedocien, on pourrait avoir le correspondant "Deysse". On le trouve comme NF attesté près de Nontron (Périgord limousin).
Même en absence d'explication de ce nom, il parait possible de le transcrire "Dèisha" en graphie normalisée, ce qui permettra au moins de le trouver plus facilement sur Gasconha.com.
)
en graphie occitane normalisée :
Dèisha

Votre avis sur le nom "Dèisha" ?
Delesten graphie occitane normalisée :
Delestèr
"le nom DELEST (le mien !) [est] bien gascon et originaire du pays de Born. Rien qu'à Mimizan il y a un "nid" de DELEST, idem à Lit et Mixe.
Au XVIII° siècle on retrouve ce nom écrit DELES mais c'est la même famille."
[Isabelle DELEST]

J.Tosti, sur son site des noms, écrit sur "Delest" :
"Nom porté dans les Landes.
Semble une graphie erronée de Deleste, qui désigne celui qui est originaire de Lesté. Trois hameaux des Landes s'appellent Lesté, à Castets, Sainte-Marie-de-Gosse et Sort-en-Chalosse. Sens du toponyme : peut-être un cours d'eau marécageux."

Lesté doit donc être "L'Estèr" (voir "estey" en Nord-Gascogne), et "Delesté" a pu devenir "Delest", puis "Deles", après avoir perdu son accent aigu sur le "e" final.

Sur ce terrible problème de l'oubli des accents, voir ici.

"De l'Est" semble improbable : le gascon landais ne semble pas avoir connu le mot "est" pour désigner le point cardinal (il utilisait "darrèr").
 
oc. gascon : estèir
français : estey
Prononcer "estèÿ".
Affluent de la Garonne, de la Gironde, et du bassin d'Arcachon (?), qui généralement grossit à marée haute.
Même racine latine que les mots français "étier" ou "étiage".
 
Dans le bassin d'Arcachon un estèir est un petit chenal.

Celui qui draine l'anse du Petit Piquey entre la dûne des Jacquets et la Pointe aux chevaux a toujours été appelé "l'estey".
Auteur : Jean-Michel Soulié
30/04/05
Nom d'origine celto bretonne (ster=rivière) donné aux petits cours d'eau qui se jettent dans la Garonne.
Sur le site de Burdigala les esteys sont les effluents des nombreuses sources.
Voir www.chez.com/woozwoo/palaisgallien/annexe.htm#CASTRUM
Auteur : Bernat
09/01/06
Cette explication recoupe celle sur la palus. L'estey de Lugon forme l'île du Carney, d'où le nom de la commune: Lugon et l'île du Carney.
Auteur : inconnu
21/04/06
Je ne pense pas que "estè(i)r" soit un mot breton mais plutôt l'aboutissement gascon du latin "estuarium".
Auteur : Philippe Lartigue
28/04/06
On relève dans le Cartulaire de Berdoues (ch 293, 294, 295 et 536, la famille D'ESTE ou DESTE vivant en Astarac vers l'an 1100...
Impossible d'en trouver sa provenance, sinon de penser qu'ils étaient d'origine Lombarde, et étaient venus en Astarac après la 1° croisade,par ex... ?
Auteur : S.Sant-Arroman
15/08/11
I a tanben las jalas : son afluents de la Gironda, mès en avath de Bordèu, quòra los estèirs son en amont
Auteur : Gaby
22/08/11
On trouve aussi la dénomination Estey dans les barthes de l'Adour (Saubusse par exemple).
Auteur : Charles Latterrade
21/12/11
L'IGN donne en effet "Les Estés" à Toulouzette, et bien dans les barthes de l'Adour.
Normalement on ne doit pas trouver la forme "estey" aussi au sud, mais "esté" (ester).
Auteur : Tederic M.
21/12/11

Votre avis sur "estèir" ?

Votre avis sur le nom "Delestèr" ?
Deloubeen graphie occitane normalisée :
Delobe
Si on transcrit "Deloube" par "Delobe" (prononcer "Déloubé), c'est qu'on n'y voit pas la louve ("loba").
Autant "Canteloube" semble bien signifier "Chantelouve" et donc devoir s'écrire "Cantaloba", autant le rattachement de "Deloube" à "loba" parait incertain.

On pourrait y voir un Delube qui a subi l'attraction de "loube".
 
Recherche descendance de Papy DELOUBE
En 1970 il m'a été donné de rencontrer un homme extra-ordinaire, extraordinairement bon, "beau", un pur gascon, fier de l'être (et le revendiquant haut et fort), portant berret basque, avec un accent rauque, pierreux, venu d'un autre temps....

C'était à SAINT-LAURENT-du-MARONI (GUYANE), mon gascon s'appelait Constant DELOUBE et n'avait plus de "qualité" que d'être un ancien bagnard, enlevé à son pays à l'age de 20 ans.... libéré en 1948 et à nouveau condamné mais cette fois ci à l'exil de l'indifférence des hommes jusqu'à ce que mort s'en suive !

DELOUBE Constant, né le 12 décembre 19OO à ARMAGNAC (GERS) fils de Julien DELOUBE et de Léontine DEBOUCHE //// (transcription de l'acte de décès)///

DELOUBE Constant : mort à ST-LAURENT-DU-MARONI (Guyane) le 7 novembre 1978 à la crique MARGOT, juste à l'entrée de ST-LAURENT au carrefour de Mana à gauche....

DELOUBE Constant "sans profession" mais qui était le plus merveilleux chasseurs de papillons, le plus prévenant des pépés avec mon fils Tristan, le plus merveilleux des hommes que j'ai pu connaître, DELOUBE Constant qui m'a offert tout ce qu'il n'avait pas.... et bien plus !!

DELOUBE Constant innocent, fier, fidèle qui n'a pas voulu dénoncer.... jusqu'à sa mort il a accepté d'être "là" ....... juste pour l'HONNEUR................ fier de n'avoir jamais "donné" !!! jusqu'à son dernier souffle.

Une seule obsession au crépuscule de ma vie : QUI ???... qui ??? MAIS :: QUI ???????????? m'aidera a retrouver descendance de mon Papy DELOUBE, de mon fier GASCON ???

A ce rendez-vous de ma vie, j'aimerai donner de lui tout ce que j'ai reçu comme héritage, j'aimerai rendre CONSTANT à SA GASCOGNE....
Auteur : Martine CHARQUILLON
30/04/05
Afficher Recherche descendance de Papy DELOUBE en particulier, et peut-être donner votre avis...
Article très interessent
gros bisous chére marianne
Auteur : Gugenheim
30/04/05

Réponse de Gasconha.com :
Non, c'est Martine !-)
Touchant, combien ont été déportés alors qu'ils étaient innocents ou ne pouvaient révéler la vérité (curé déporté qui avait reçu la confession du coupable, ).
Martine, tournez vous vers le cercle de généalogie de Gascogne ou vers un historien amateur local, vous trouverez de l'aide pour formaliser votre devoir moral de mémoire.
Auteur : Jondreville
30/04/05
à tous : merci...
je viens, grâce à vous de retrouver la commune de naissance de Constant DELOUBE, ex-bagnard de ST-LAURENT DU MARONI, mon Papy DELOUBE et espère retrouver maintenant quelques descendants à qui je pourrais dire combien il est beau, il est bon d'être fier Gascon... merci !!!
Auteur : Charquillon Martine
30/04/05
On aimerait bien savoir où en est Martine de sa quête !
C'est passionant et digne d'inspirer les meilleurs romanciers.
Merci pour ce témoignage.
Auteur : Txatti
22/01/07
Bonjour,
J'ai connu le père Deloube en 1977 à Saint Laurent du Maroni nous avons passé 77 et début 78 bien souvent ensemble à la chasse au papillon dans son jardin avec ses chiens et son collègue le père Lamouroux, il était malade mais il ne voulait pas se faire opérer.
J'aurais beaucoup de plaisir à vous parler de lui car c'était une personne remarquable et j'ai des lettres de lui.
Bien a vous
Raymonde
Auteur : Raymonde
03/04/07

Réponse de Gasconha.com :
Je communique votre message et votre adresse e-mail à Martine Charquillon, en espérant que son adresse à elle est toujours valable.
Tederic
oc. gascon : lop
français : loup
masculin : prononcer "loup" en faisant entendre le "p" final.
féminin : loba (prononcer "loube" ou "loubo")

lobèra (prononcer "loubère") : lieu des loups (voir le dictionaire de Vincent Foix) [Max Loubère]
 
ce trouve aussis en espagne loppé ou lopez fils de loppé.
Auteur : Justingarde
30/04/05

Réponse de Gasconha.com :
Oui, "Loup" a aussi été un nom de personne, et la terminaison "ez" hispanique signifie bien "fils de".
Je connais un Loup (le p est prononcé), prénom de garçon dans le Béarn.
Auteur : Filou
23/10/08

Réponse de Gasconha.com :
"Lop/Loup" est d'ailleurs répertorié dans la base de prénoms gascons de Gasconha.com.

Votre avis sur "lop" ?

Votre avis sur le nom "Delobe" ?

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :
Proposez-nous un(e)
nom !
Attention, pour chercher, ce n'est pas ici ! Utilisez la case "Cercatz" quelque part ailleurs sur l'écran !-)
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

nom de famille gascon :