VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
mot : La
Résultats par types de document :
741 mots
134 prenoms
1120 noms
4961 lòcs
410 banèras
616 ligams
Annuler la sélection
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsNomsLòcsBanèrasLigams

mot = La
Partition de "La pinassa"
Je cherche la partition de "la pinassa" traduite en français par le père DELBEAU. merci.
Auteur : PATRICIA
07/01/07
Afficher Partition de "La pinassa" en particulier, et peut-être donner votre avis...
Coquine !!!
Auteur : Pinassotte
31/05/10
Bòna annada 2007 a tots
e mercia tanben a Gasconha pre la riquessa dau site.
Auteur : Valèria
02/01/07

Réponse de Gasconha.com :
Bona annada a tu tanben !

E tè, puishque sem dens los vòts, los mens, aus listaires de "G(V)asconha doman", que son ACÍ, e que pòden interessar tanben aus amics de Gasconha.com (i a quauquas informacions, e opinions mias, en relacion damb l'anar deu sit, e deu combat gascon).
Tederic
Afficher Bòna annada 2007 a tots en particulier, et peut-être donner votre avis...
Le ruby
Le rugby, très présent en Gascogne, très symptomatique de la tension entre le conformisme centralisateur et la frondeur naturelle gasconne... ne se retrouve-t-elle pas dans l'opposition qui dure depuis 1934 entre le rugby à XIII et le rugby à XV ?
Qu'en pensez-vous ?
Auteur : Régis
24/12/06
Afficher Le ruby en particulier, et peut-être donner votre avis...
Je ne comprends pas très bien la formulation de la question.
Oui, je pense que le rugby, de par son énorme poids ethno-culturel en Gascogne, s'est substitué vers 1900 à un fond de culture traditionnelle qui commençait à mourir.
Je pense que le rugby a servi de relais à la conscience endormie de ce peuple.
Quant à l'opposition XIII-XV, c'est beaucoup plus dur d'y répondre. Le XIII n'a jamais vraiment pris en Gascogne. En Angleterre, ç'a été le sport des prolétaires (parce que professionnel) opposé au XV, sport des bourgeois.
Ici, les clubs de XIII sont souvent nés de dissidences vis à vis du XV.
Auteur : David Escarpit
05/03/08
Prononciation de "Tonneins"
Tonneins en français
Tonens en gascon selon vous
Tonnin selon les tonn(i)nquais
alors, qu'es la vertat?
Auteur : Régis
24/12/06

Réponse de Gasconha.com :
La vertat, Mossur... que la cercam !

Prononciation de "Tonneins" en français : le "s" final doit-il s'entendre ?
Les avis sont divers. Mais le gascon prononce généralement ce "s" final.
La prononciation "des tonneinquais" peut avoir évolué au cours des dernières décennies, et s'être éloignée de la prononciation gasconne.
Une enquête chez les vieux tonneinquais pourrait être intéressante.

Prononciation en langue d'oc :
Tonneins est gasconne, mais située près de la limite entre le gascon et le languedocien.
La prononciation "Tounén" est attestée dans un texte du voisinage languedocien.
L'idéal serait de trouver des attestations dans des textes tonneinquais ou du voisinage gascon.
De toute façon, le "o" se prononce "ou", et le choix reste entre "Tounén" et "Tounéns".
Afficher Prononciation de "Tonneins" en particulier, et peut-être donner votre avis...
Certes, le "o" se prononce "ou", mais les noms de villes ont rarement été francisé par rapport à la graphie normalisée. Au contraire, cela s'est fait sur l'oral. Donc, ce serait "Tòn.."
Auteur : L'òmi
31/03/07

Réponse de Gasconha.com :
On tombe vite, ici, dans des débats spécialisés.
Oui, dans la majorité des cas, les noms de villes ont été francisés en orthographiant à la française la prononciation occitane. Ex : "Toulouse" pour "Tolosa", parce que le "o" se prononçait "ou".
Il y a des cas plus complexes.
Remarquons qu'on a écrit "Bourdeaux" quelques temps, puis on revenu à "Bordeaux" plus proche de la graphie "Bordeu".

Mais il y a un autre argument assez pointu sur le plan lingüistique :
Les théoriciens de l'occitan pensent que le son "ò" reçoit toujours l'accent tonique. Les "o" non accentués sont supposés avoir toujours évolué vers le son "ou", et écrits "o" ou "ó" en graphie alibertine.
Si on écrivait "Tònens", cela supposerait que l'accent tonique est sur "Tò", ce qui n'est sans doute pas le cas.
Il y a des débats sur le nom "Orthez/Ortès" qui est prononcé "Òrtès", et qu'on devrait écrire ainsi, sauf que la logique de la graphie alibertine interdit qu'il y ait deux accents graves dans le même mot, précisément parce que l'accent tonique ne peut pas être à la fois sur deux syllabes.
Aux dernières nouvelles, il semblerait que la prononciation "Ortès" n'est pas d'origine, et qu'elle a été adoptée en gascon par l'influence du français... On aurait pu avoir "Ourthez", comme peut-être "Tounneins"...

L'analyse de la francisation des toponymes gascons ou occitans n'est pas simple !
Voir l'avis de l'homme de lettres, poète et enseignant tonneinquais Crestian Rapin que je me suis permis de citer à la première pages des "lòcs" de Tonneins.
Auteur : David Escarpit
21/02/08
Quant à la francisation des noms, il me semble qu'elle a répondu à des logiques différentes voire inverses suivant les cas.
Parfois, on s'est contenté de transcrire la prononciation locale (pour Toulouse) mais parfois, on a volontairement francisé la graphie du nom (Bordeù, Bourdeaux jusqu'à la Révolution, puis Bordeaux) voire même de l'étymologiser : San Sephrian devenu St Symphorien, Navalhan et Ravalhan devenus Roaillan et Noaillan, etc.
Auteur : David Escarpit
21/02/08
En 1242 : "homines de Toninge".
Tonneins est donc bien une formation germanique en -ingos, qui donne -ens, prononcé en gascon (à moins d'avoir la preuve que les s finaux étaient lâches en gascon tonneinquais).
Auteur : Vincent.P
24/04/08
Méfions nous des déclinaisons pour le latin médiéval !
Auteur : David
08/05/08
Conservation des vieilles bâtisses
J'ai entrepris de photographier en ce début de millénaire, tout ce qui restait dans la campagne de vieilles bâtisses qui pouvaient avoir été construites avant 1830 sur le canton de Bazas.
L'ensemble des clichés déjà effectués montre qu'il y avait deux ou trois types de constructions au caractère très typé.
Certaines ont été restaurées avec un souci de conservation de ce caractère mais d'autres ont été complètement défigurées.
Il me semble que dans le cadre d'un programme de conservation de ce petit patrimoine l'Etat se devrait d'intervenir en établissant un certain nombre de règles qui interdirait de faire n'importe quoi afin de préserver un caractère local.
Auteur : Claude
24/12/06

Réponse de Gasconha.com :
Les lòcs de Gasconha.com pourront-ils bénéficier de quelques unes de ces photos ?

Quant à la protection du patrimoine : faut-il créer de nouveaux outils ? ou réorienter ceux qui existent ?
Le contrôle des architectes du patrimoine est parfois mal ressenti là où il s'exerce.
A nos politiques de décider, et aux fonctionnaires d'appliquer intelligement !

On doit aussi éduquer, faire comprendre aux propriétaires la valeur de ce qu'ils ont, améliorer la culture des constructeurs professionnels ou du dimanche.
Afficher Conservation des vieilles bâtisses en particulier, et peut-être donner votre avis...
Oui, je suis d'accord, il faut protéger notre patrimoine.
Je suis moi même propriétaire d'une vieille landaise que je m'efforce à restaurer dans la lignée de ce qu'elle a été.
Il y a aussi un four a pain que nous avons arrangé, il y a des personnes qui s'arrêtent à la route pour le regarder !!!!
Auteur : Morin
02/12/07
La langue occitane, ou les langues d'oc ?
MEFI !
Prouvènço reguigno !
Lou Couleitiéu Prouvènço fai la crido pèr uno grando manifestacioun lou 17 de Mars 2007 en ARLE
Pèr lou respèt de la pluralita di Lengo d'O, Prouvençau, Nissard, Lengadoucian, Biarnés…
Pour le respect de la pluralité des Langues d'Oc, Provençal, Nissart, Languedocien,Béarnais...
http://pageperso.aol.fr/Lacrido/MEFIi.html
Auteur : JC Tabacchi
16/12/06

Réponse de Gasconha.com :
I a tanben ua manifestacion a Besièrs :
Anem! Per la lenga occitana, òc!.

Pour les profanes :
La manif d'Arles s'oppose à l'occitanisme (qui met l'occitan au singulier), et donc à la manif du même jour à Béziers.

Pendant ce temps, les langues d'oc continuent d'agoniser.

La survie du béarnais se joue au Béarn, et dépend de la capacité de ses défenseurs à montrer que le Béarn de demain sera plus riche, plus beau, plus digne, en faisant revivre (peu ou prou) sa langue.
Tederic
Afficher La langue occitane, ou les langues d'oc ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
Croyez vous qu'il soit nécéssaire de faire mieux que ses voisins pour faire en sorte de sauver une langue ou croyez vous que ce soit par la diversité et le respect des différences.
Hors en Provence notre langue c'est le provençal cette langue est mistralienne, nous avons une culture et une langue, nous respectons les autres, tous les autres.
Par contre nous serons intransigeant quant au respect de ce que nous sommes.
De la diversité nait la démocratie, de l'unicité, les extrémismes.
Demain les langues d'oc gagneront si nous sommes pluriels, c'est la raison de la manif du 17 mars à Arles.
Auteur : Jan-Pèire Richard
03/01/07
L'Institut béarnais et gascon se joindra à cette manifestation d'Arles.
Nous encourageons les associations gasconnes à faire de même, et à nous contacter pour un départ groupé.
Auteur : Institut béarnais et gascon (Emmanuel)
07/01/07

Réponse de Gasconha.com :
Besièrs qu'ei suu camin d'Arla...
Ua suggestion, har lo camin tots amassa dinc a Besièrs !-)
E benlèu que i auré ua fraternizacion...
Qu'ei sonque plan domadge que n'aja pas agut un paubròt sus aqueth hiu de discussion a parlar de (o en) gascon !
Qu'ei un pecat adara arreparat.
Auteur : Txatti
18/01/07
E qu'ei tanben plan domadge que n'aja cap arren d'organizat en terra gasca.
Auteur : Txatti
28/02/07
Croix de St André
Bonjour, pour ce qui est du drapeau, j'ai vu sur internet (svowebmaster.free.fr) que la croix de St André à été officiellement adoptée pour représenter la Gascogne le 13 janvier 1903.
Il n'est pas indiqué par qui.
Le drapeau occitan s'est imposé car le Maire de Toulouse, Dominique Baudis, l'a fait mettre partout à Toulouse et il devient le drapeau de l'Occitanie.
Il faut donc que les maires des principales ville gascones (Bordeaux, Bayonne, Pau, Tarbes, St-Gaudens, Auch etc... mettent la croix de St André sur la façade de leur mairie, et ainsi il sera reconnu de tous.
Il est à noter que le Val d'aran affiche la croix du languedoc.
Adiu
Miqueu dit "le cabuchot"
Auteur : Michel Fourment
15/12/06

Réponse de Gasconha.com :
Que vòu díser "le cabuchot" ?

Sur la croix de Saint-André comme symbole gascon, voir le débat qui a lieu ici.
Afficher Croix de St André en particulier, et peut-être donner votre avis...
Je penche pour cette solution vexillologique.
Auteur : PJM
19/03/12
Noms en "ilot"
Sur le canton de Bazas, nous avons trouvé les locs : "Ile" à Bazas, "Ilot" à Aubiac, "Iliot" à Bernos-Beaulac.
Par ailleurs L.Alibert nous dit "illon / illot" = îlot, pâté de maisons.
Alors peut être faudrait-il analyser autrement la formation de tous ces locs cités sur gasconha.com :
"Mat - ilot"
"Bour - ilot"
"Toum - ilot"
"Berthoum - ilot"
"Peyb - ilot"
C'est un élément de réflexion. Que vaut-il?
Votre avis SVP
[Claude]
Auteur : Claude Margueritat
13/12/06

Réponse de Gasconha.com :
Matilot (Matilòt), Bourdilot (Bordilòt), Berthoumilot (Bertomilòt) sont les diminutifs respectifs de Matiu, Bordiu, Bertomiu.
A la réflexion, "Toumilot" pourrait être un dérivé de Berthoumilot.
"Peybilot" ne peut pas s'analyser en "Peyb-ilot", parce que "Peyb" est impossible. Ce pourrait être "Pèir Vilòt" ou "Pèi Vilòt"
Plus généralement, une construction du genre de celles que vous donnez ("Paul-maison" pour "Maison de Paul") ne me parait pas fréquente pour des noms de lieu gascons, sauf peut-être des noms très anciens du genre "Loudenvièle".
Tederic
Afficher Noms en "ilot" en particulier, et peut-être donner votre avis...
Les Gascons veulent-ils leur "independance" ?
Deux questions que je me pose :
Je veux savoir si les Gascons veulent leur "independance" et si ils veulent revendiquer ce statu.
Bordeaux est elle une ville Gasconne ?
Merci.
Très cordialement
Seb.
Auteur : Sebastien
11/12/06

Réponse de Gasconha.com :
Vous ne devez pas vivre en Gascogne... Sinon vous sauriez que l'aspiration à l'indépendance y est rarissime.
Mais il peut exister des sentiments patriotiques gascons, qui ne se diront pas comme tels :
La défense de l'"esprit Sud-ouest", de l'accent ou des parlers régionaux...

Bordeaux a une histoire gasconne, et Gasconha.com aimerait qu'elle ne l'oublie pas, et au contraire s'en nourrisse.
Afficher Les Gascons veulent-ils leur "independance" ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
Aucune velléité d'indépendance.
Par contre, et peut-être Sébastien s'en rendra compte s'il vient en Gascogne, l'amour du pays, souvent chauvin, parfois ombrageux, est exacerbé.
Il ne s'exprime pas sous le vocable de gascon mais c'est tout comme dans les faits.
C'est un nationalisme négatif, au sens où il s'exprime contre, à tort ou à raison, ce qui est assimilé comme une intrusion étrangère.
Cela va du juste combat contre l'uniformisation nationale à la haine des néo-ruraux.

Pour ce qui est de Bordeaux, on ne devrait pas avoir à le justifier.
C'est la tendance lourde de l'histoire gasconne que de voir la Gascogne culturelle partagée entre un coeur conservateur, isolé et rural, et une frange garonnaise, attirée dans l'orbite des voisins.
Cela remonte à l'Antiquité et c'est le cadre d'interprétation de toute notre histoire locale. Il explique les différences dialectales, l'opposition ville-campagne,...
Auteur : Vincent.P
12/12/06
Ce serait déjà un grand pas, si les Gascons aspiraient a la "conscience".
Auteur : Pèir
17/09/07
Brique alvéolée
La brique alvéolée est un matériau écologique construit en terre cuite.
Il résiste au feu, à l'eau et est un trés bon isolant.
Seul inconvénient : la consommation énérgétique à sa fabrication !!
Auteur : Laure
10/12/06

Réponse de Gasconha.com :
Il n'y a donc pas que le béton cellulaire !-)
Afficher Brique alvéolée en particulier, et peut-être donner votre avis...
Je crois que la brique alvéolée n'est pas considérée comme matériau traditionnel à la différence du BC.
Auteur : Colin
14/12/06
La brique cuite alvéolée n'est pas un très bon isolant acoustique.
Je suis d'ailleurs en instance d'un doublage acoustique d'une cloison mitoyenne en brique par un couple feuille de "Madex" ou "Sound Barrier" + béton cellulaire + toile de verre en finition.
Auteur : Gérard Mouillaud
22/06/07
Tout dépend de l'épaisseur de la brique.
Enduite et épaisse de 37.5cm, je n'ai pas de soucis de bruit.
Auteur : Buet
21/01/08
Je ne connaissais pas ces restrictions concernant le BC.
Je suis en train de restaurer un vieux mas en Lozère et d'agrandir une vieille grange pour en faire mon habitation.
Bien que le toit et la charpente seront réalisés de façon traditionnelle (Châtaigner et Lauzes) la construction elle-même est réalisée avec de la brique "Monomur" et non du schiste.
Je pense que le béton cellulaire est très efficace lorsqu'il s'agit de cloisonner, mais malgré sa très grande résistance, son état très friable n'encourage pas à une utilisation vouée a perdurer dans le temps...
Auteur : Christian Hardouin
17/08/09
"Je pense que le béton cellulaire est très efficace lorsqu'il s'agit de cloisonner, mais malgré sa très grande résistance, son état très friable n'encourage pas à une utilisation vouée a perdurer dans le temps..."
Auteur : Christian Hardouin
Rien à dire de plus étant donné les convictions.
Auteur : Edouard
15/09/09
Nous savons tous, nous entrepreneurs dans ce domaine que le bc nous joue des tours par son acoustique ainsi que par sa fiabilité côté étanchéité, mais nous le savons tous c'est un produit d'exception, certes mieux connu en 2010 qu'en 1990.
Evidement il demande une certaine attention affranchie pour toute réalisation.
Pas sérieux s'abstenir (HUMOUR).
Concernant sa fabrication, le produit n'est pas winner dans le bio ni dans l'acoustique.
Il mériterait, éventuellement, un ajout de bois.... ou autres composants BIO (voir torchi).
Auteur : douvenot yann
19/01/10
Prénom océanique
Je recherche un prénom de garçon venant de la mer, l'océan. Exemple pour fille : Oceane.
Auteur : Isa
25/11/06
Afficher Prénom océanique en particulier, et peut-être donner votre avis...
cap de mar (ne pas confondre avec cap de mare)
Auteur : lo medullii
21/05/07
Douence
Bonjour.
Je me pose depuis 30 ans la question de l'origine du nom Douence (c'est le mien).
Au début du XVIIème siècle, nous sommes originaires de Saint-Symphorien et du Tuzan. Pas très loin de là se situe le lieu dit "Douence", commune de Villagrains.
Les Douence peuvent avoir donné leur nom à ce hameau, où avoir pris leur nom de lui.
En tous les cas, cette homonymie serait très ancienne.

NB : il y avait aussi des Douence à Barsac à la fin du XVIème siècle.
Par ailleurs, on trouve aux Antilles une famille Doëns, originaire de hollande.
Dans les registres de Saint-Symphorien au XVIIème sicle le nom est parfois orthographié Douens.
En Normandie, un lieu dit se nomme Douinse.
On sait les liens qui ont existé entre la Hollande, la Normandie et la Gironde, notamment pour des questions d'assèchement de marais.
Ou alors, ce sont des Douence de Gironde qui seraient partis en Hollande vers 1570(guerres de religion) ?
Cherchons encore !
Auteur : Alain Douence
25/11/06
Afficher Douence en particulier, et peut-être donner votre avis...

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :