VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
mot : La
Résultats par types de document :
746 mots
134 prenoms
1131 noms
4970 lòcs
411 banèras
622 ligams
Annuler la sélection
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lana de Bordèu
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsNomsLòcsBanèrasLigams

mot = La
Lagastet
Recherche origine Lagastet à Aurice dans les Landes.
Auteur : Crabos
24/05/07
Afficher Lagastet en particulier, et peut-être donner votre avis...
Sarkozy et Napoléon III
Les français semblent vouloir se donner un nouveau monarque, que certains comparent à Napoléon III (Edwy Plénel sur France Culture) : liens étroits avec la grande bourgeoisie d'affaires, volonté de réforme par le fait du prince...

Or, Napoléon III avait un intérêt particulier pour la Gascogne maritime : villégiature à Biarritz et Arcachon, village expérimental de Solférino dans les Landes, politique autoritaire de remplacement de l'économie agro-pastorale landaise par la monoculture du pin...

Sarkozy, lui, aime Arcachon, mais on n'a pas d'autre signe d'un intérêt pour la Gascogne maritime.

Peut-on tirer, cependant, des enseignements de l'époque du second Empire en Gascogne maritime ?
Est-ce que les mentalités politiques en ont gardé l'empreinte ?
Est-ce que le massif landais (40 % de la surface de la Gascogne) peut connaître une nouvelle révolution : remplacement de la forêt par une agriculture industrielle axée sur l'irrigation et les fertilisants de synthèse (malaÿe !)...

Historiens, géographes et autres, que ne pensatz ? Ou ma question est-elle saugrenue ?
Auteur : Tederic
17/05/07
Afficher Sarkozy et Napoléon III en particulier, et peut-être donner votre avis...
L'idée que je me fais de l'aventure landaise du Second Empire, c'est celle d'une épopée coloniale intérieure : civiliser le landais.

Il me semble que les mentalités n'ont guère changé :
toujours ce même discours, aussi bien pour justifier des autoroutes bien inutiles que pour faire avaler la pilule de la Californie française.
Il est malheureux que les "autochtones" intériorisent ce discours.
Pour autant, il doit s'agir là du sens de l'histoire.
Du Mali à la Thaïlande, les modes de vie convergent, les langues, les modes de pensée...

Je ne crois pas, sinon, que nous nous dirigions vers une politique agricole :
à terme, l'agriculture française est vouée à disparaître.
Par contre, la densification paraît inéluctable. Certains maires semblent mettre tous leurs espoirs dans le pétrole : qu'ils aillent du côté du Lacq pour apprécier le charme tout gazier du Béarn des gaves.

Je pense également que la période bénie du "socialisme municipal" est achevée : c'est lui qui a fait l'identité landaise aux XIX-XXèmes siècles. Il avait permis l'entrée dans la modernité en la rendant moins âpre.

Donc, à mon avis, pas de révolution, mais une lente métamorphose qui si elle n'est pas accompagnée, achèvera l'identité gasconne.
Auteur : Vincent.P
17/05/07

Réponse de Gasconha.com :
Je trouve deux points obscurs dans ta réponse, Vincent : "la densification" de quoi ? Et le pétrole ? Penses-tu à la culture intensive de biocarburants ?
[Tederic]
La densification au sens de la rurbanité.
Rendre constructibles des terres agricoles, en gros.
Ce à quoi l'on assiste dans la plus belle anarchie depuis 10 ans finalement (combien de pavillons inondés parce que construits près de ruisseaux ?).

Pour le pétrole, c'est une allusion à l'arlésienne landaise des forages.

Sinon, la métaphore que j'affectionne, c'est celle des marais d'Orx : la possibilité d'un retour en arrière raisonnable.

Si l'avenir est aux paysagistes qui égayeront les lotissements entourés de campagnes et bien délimités par des haies infranchissables, alors que ces paysagistes songent à retrouver les essences de la lande autres que le pin !
Auteur : Vincent.P
17/05/07

Réponse de Gasconha.com :
L'orientation présumée libérale, mais aussi peu écologiste, de notre Napoléon IV laisse entrevoir une poursuite du phénomène de rurbanisation.
La compétence en matière de PLU est cependant décentralisée, ce qui permet en théorie des politiques diversifiées selon le lieu.
Mais Le prix du carburant automobile est peut-être plus déterminant pour l'avenir que la réglementation.
Le développement prévisible du télétravail influence aussi le pronostic : en compensant le renchérissement du carburant, il brouille définitivement la frontière ville/campagne.
En effet, les deux ont en commun de s'être cachés derrière les valeurs républicaines pour être élus, avant de révéler leur caractère dictatorial.
On ne fait plus de coups d'état de nos jours, mais on sent que si les temps s'y prêtaient... on se laisserait tenter.
Napoléon III n'avait aucun amour particulier pour la Gascogne. Les Landes, terres sauvages, mal connues et non francophones, demandaient, selon lui, à être disciplinées et totalement annexées.
Il savait que la Gascogne, pays de plaine dans sa majorité, pays de petits propriétaires indépendants (ex-alleutiers d'Ancien Régime) était un terreau républicain.
Que les idéaux du grand capitalisme libéral n'y prendraient pas.
Il a choisi les Landes comme terrain d'expérimentation, parce que c'était la partie la plus "latifundiaire" de la Gascogne.
Auteur : David Escarpit
04/03/08
Varizat
Le nom "Varizat" est Gascon ?
Merci et salut (je ne parlais pas frances).
Auteur : Eduardo Varizat
16/05/07

Réponse de Gasconha.com :
Non, il n'est pas gascon. Voyez cette carte.
Cordialmente.
Afficher Varizat en particulier, et peut-être donner votre avis...
Adishatz bon
Bonjour, pouvez vous me dire que signifie la formule "adishatz bon" ?
merci encore
Auteur : Christophe
15/05/07

Réponse de Gasconha.com :
Je ne connais pas cette formule.
Tederic
Afficher Adishatz bon en particulier, et peut-être donner votre avis...
Ne serait-ce pas plutôt "Adishatz monde!" ? (prononcé "moundé")
Auteur : Txatti
16/05/07
Adishatz Mond !!! com se dit en Gasconha e non pas moundé (monde) deus ayatolesques normalisaires occitans.
Auteur : Lo Pèir
15/06/07
Comme ils le disent en pays d'Oye.
Adieu qui vient de "A dieu je te confie" ou "sois à Dieu".
Nos "Adishats" ou "Adiusias" etc. sont des autres façons de le dire suivant le pays occitan (Bearn, Languedoc, provence, cominges, Rouergue, Val d'Arran, quelques vallées en Italie et j'en passe..).
Donc on confiait à Dieu celui ou ceux que l'on quitte :
A Diu siatz (Sois à Dieu).
L'usure du temps sur la langue parlée a fait le reste, de la contraction des mots et les modifications locales.

Adiusias
Auteur : Stéphane 59
29/11/07

Réponse de Gasconha.com :
Adishatz !
Enta arrespóner ath Pèir, ce pòt díder en gascon "monde" o "mon" /'mun de/ o /mun/, es dus que son atestadi.
Auteur : Txatti
02/07/09
Enregistrement de Jan Petit en gascon
Bonjour, suite au décés d'un ami, je recherche une interprétation en gascon bien sur de la chanson "Jan petit" et libre de droit bien entendu. C'est pour illustrer une vidéo en hommage.
Auteur : Christophe
15/05/07
Afficher Enregistrement de Jan Petit en gascon en particulier, et peut-être donner votre avis...
Libre de droit, vous ne trouverez que des sons midi.
Après, la question est de savoir si votre ami valait bien une petite entorse à la législation. Dans l'affirmative, contactez-moi. ;)
Auteur : Vincent.P
15/05/07
Moi je dis qu'une personne chère à notre coeur vaut plus que la loi...
Auteur : Banban
23/05/07
Consulte le groupe Nadau chanson dans l'album Plumalhon de 97.
Bon courage.
Auteur : Giròni
02/06/07
Consulte le groupe Nadau chanson dans l'album Plumalhon de 97.
Bon courage
Auteur : Giròni
02/06/07
Encore Anglet
Anglet fait partie de la Gascogne, du Béarn ?
Merci de répondre.
Auteur : Hugo
08/05/07

Réponse de Gasconha.com :
De la Gascogne (on parlait gascon à Anglet) mais pas du Béarn.
Afficher Encore Anglet en particulier, et peut-être donner votre avis...
Je vois difficilement comment on peut avoir à l'idée de mettre Anglet en Béarn...

Sinon, pour moi, les choses sont claires :
Appartenance historique : Labourd
Langue : gasconne (basque parlé sporadiquement jusqu'au XIXème).
Je pense que nous gagnerons à populariser le concept de Pays Basque gasconophone (le BAB, rive droite de l'Adour, Labastide-Clairence, Montory, ...).
Il existe bien un Pays Basque castillanophone après tout.
"Pays charnégou" serait une dénomination séduisante.
Auteur : Vincent.P
09/05/07

Réponse de Gasconha.com :
Il faut rester simple et englober dans la Gascogne les parçans qui ont parlé massivement gascon pendant le dernier millénaire. C'est le cas du BAB.
Ouh la, Tédéric!
Tu en demandes beaucoup la ! Je suis plutot de l'avis de Vincent ! Tu sais, la jeune génération angloyse ne se sent pas gasconne, mais plutot basque !
Auteur : Julian
10/05/07

Réponse de Gasconha.com :
Si personne ne dit aux jeunes angloys le passé gascon de leur ville, il est certain qu'ils ne peuvent pas se sentir gascons !
Si on se fie au sentiment de la jeune génération pour établir la carte de la Gascogne, on va vite se limiter au département du Gers.
La jeune génération ne sait pas, c'est normal, on ne lui a jamais dit...
Heureusement, Gasconha.com est là !-)
Le BAB est une zone tampon, une zone mixte, point à la ligne.
Arrêtons de catégoriser tout. On a toujours parlé gascon à Bayonne et dans ses environs, mais il est normal que le Pays Basque, tout proche, pénètre et filtre dans cette partie de la Gascogne.
On a aussi sans doute plus ou moins parlé basque dans le BAB, vu la proximité d'Espelette, de Bidart ou de Bassussary.
En vallée d'Aspe aussi, on a toujours parlé basque. On y trouve des noms basques et même des toponymes.
Est-ce pour ça que l'on va contester que la vallée d'Aspe est en Béarn ?
Auteur : David Escarpit
04/03/08

Réponse de Gasconha.com :
"En vallée d'Aspe aussi, on a toujours parlé basque" peut prêter à confusion :
La toponymie d'Aspe laisse penser qu'avant le gascon on y a parlé quelque chose d'apparenté au basque, et cela plus tardivement qu'ailleurs en Gascogne, mais pas beaucoup plus tard que l'an 1000.
C'est très difficile de dater le changement de langue : soit on n'a pas de document écrit, soit on en a, mais on sait qu'ils n'étaient pas toujours dans la langue vernaculaire. On peut par exemple avoir des documents en gascon pour des zones de langue basque.
Je veux dire que les linguistes, les ethnologues et les occitanistes traditionnels ne prennent pas en compte assez cette notion de "zone frontière" qui peut être mêlée de gascon et de français (le Blayais) de gascon et de basque (le BAB, l'ouest du Béarn) voire très localement de gascon et d'espagnol (col de la Pierre-Saint-Martin).
Auteur : David Escarpit
05/03/08
Nom Ransinangue
Je deviens fou !!! Au delà de cette déjà remarquable réponse de Mr. Tosti, impossible d'en savoir sur mon nom ! A l'aide !
Auteur : Ransinangue
08/05/07

Réponse de Gasconha.com :
Restez zen, Monsieur Ransinangue !-)
Afficher Nom Ransinangue en particulier, et peut-être donner votre avis...
Notre ami Vincent.P a trouvé une explication. Voir la la discussion sur G(V) doman, et aussi ce nom sur Gasconha.com.
Auteur : Tederic
16/05/07
Vascons à Bascons et barbares au Barp
Je me suis laissé dire que Gascon vient de "Bascon" (ou Vascon), l'ancien nom des Basques.
Ils occupaient paraît-il autrefois tout le Sud-Ouest de la France et ont été repoussés par des invasions du Nord-Est jusqu'aux Pyrénées où ils ont résisté.
Certains seraient tout de même restés sur place, comme à Bascons, commune au Sud de Mont de Marsan.
On peut rapprocher cette hypothèse de l'origine de la commune Du Barp (de Barbarian = barbare), où seraient restés des "infidèles" après leur repli après la célèbre bataille de Poitiers gagnée par Charles Martel en l'an 732.
Auteur : Xavier HESSEL
26/04/07

Réponse de Gasconha.com :
Que les mots "gascon" et "basque" viennent de "vascon", c'est certain.
Que gascons et basques soient cousins, c'est vraisemblable.
Voir gaskoi.gasconha.com.

Le nom "Bascons" semble être comme vous le dites une transcription du mot "vascons". Votre hypothèse tient donc la route, mais dans ce domaine, l'absence de documents écrits empêche d'être trop affirmatif.
Afficher Vascons à Bascons et barbares au Barp en particulier, et peut-être donner votre avis...
D'après JB Orpustan, repris par B.Boyrie-Fénié, il est impossible de considérer que l'étymon de Bascons soit Vascons car depuis le VIème siècle, ce v initial aurait abouti au gw initial bien gascon. On aurait Goascons en gros. Donc, le nom de village est plus tardif et doit sans-doute faire référence à une implantation postérieure au changement phonétique, donc non pas de Vascons, mais de Bascons (c'est-à-dire de Basques).

Quant au Barp, je n'en connais pas l'étymologie, mais je suppose que la racine est à chercher dans le celtique *barb qui a donné le gascon barbotan, et qui indique un lieu boueux.
Auteur : Vincent.P
22/08/06

Réponse de Gasconha.com :
Et si justement Bascons n'avait pas suivi l'évolution "gw" parce qu'il était particulièrement vascon ?-)
Ce cas est passionnant, mais nous risquons d'être frustrés parce que nous n'aurons probablement jamais la solution.
Auta causa (atencion, messatge esoteric entaus qui son pas briga lingüistas) :
Me balhi compte que "basco" ("basque" en gascon) es presque parièr foneticament a "vàscon" - notatz l'accent tonic suu "a".
E n'i auré pas avut la medisha evolucion que la de Guíshen o d'Estében entà Guishe e Estebe ?
Lavetz, "basco" be seré sonqu'ua petitòta evolucion fonetica de "vàscon". Demora a s'assegurar de l'accent tonic sus "vas"...
Auteur : Tederic
24/08/06
Qüan los arromans s'an conquistat lo noste pais (52 d'avant lo Crist) qu'an aperat (en latin) aqueth parçan de duas faiçons : "Wasconia", e (o) "Guasconia".
Mei tard los ibèrs qu'an hèit evoluir "Wasconia" en "Vasconia", los gascons en "G(u)asconia".
Voleri har ua petita arremarca sus l'estabilitat extraordinària deu gascon, qui a l'ora d'ara emplegan enqüèra, dus milas an mei tard :
"wardar" e "guardar",
"wèitar" e "güèitar",
"wastar" e "guastar",
"waire" e "guaire", etc....

Enqüèra ua petita arremarca sus "wa" e "gua" de dus mila ans :
Aquesta particularitat g(u)ascona qu'es suu punt de desaparéisher gràcia a la "NORMALIZACION OCCITANA" qui arrefusarà : wastar, waitar...
Auteur : Pèir
07/09/07
Vincent est sur la bonne voie pour Le Barp. C'est l'hypothèse retenue par B.Fénié dans le dictionnaire toponymique des communes de Gironde en préparation.
Pas de barbares mais de la boue...
Auteur : Philippe Lartigue
27/11/07
langueS occitaneS ?
Que pensez-vous de cette façon de considérer les "langues occitanes" en dénigrant l'occitanisme ?
On a eu un aperçu avec la "contre-manifestation" d'Arles le 17 mars.
Moi personellement, ça me donne envie d'organiser une manifestation dans mon petit village de 500 habitants pour que l'on prenne en compte les différences dialectales et culturelles qui nous opposent aux villages voisins...
Auteur : L'òmi
31/03/07

Réponse de Gasconha.com :
L'occitanisme doit s'habituer à l'idée qu'il n'est pas sacrilège de parler de langueS occitaneS (au pluriel).
D'un aute costat, les anti-occitanistes, qui refusent le mot "occitan", et parlent plutôt de "langueS d'oc" devraient considérer le mot "occitan" comme synonyme de "d'oc".

Pour le grand public, l'appellation "dialecte" n'est pas valorisante. Si on veut donner envie d'apprendre le gascon ou le provençal, il est préférable de parler de "langue gasconne" ou "langue provençale".
Et parler uniquement de "langue occitane" (sans autre précision) pour désigner chacune de ses variantes crée la confusion. La distance entre ces différentes variantes est trop grande.
Exemple : quelqu'un qui apprend le gascon sous l'étiquette vague de "occitan" risque d'acheter un dictionnaire, ou un manuel "d'occitan" qui ne lui servira guère, parce que ce sera, par exemple, du languedocien.
Afficher langueS occitaneS ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
A ce sujet, j'ai fait l'acquisition d'un logiciel auprès des éditions "Per noste" qui est intitulé "Gascon logiciel d'apprentissage de l'occitan de Gascogne", qui souligne donc la particularité de la langue gasconne au sein de l'occitanisme.
Auteur : Jean-Pierre
17/04/07
oc aquo bray
jpierre, où peut-on trouver ce logiciel en oc gascon SVP ?
Auteur : lo medoc
21/05/07
Adishatz lo Medòc,
j'ai eu ce logiciel aux éditions Per noste www.pernoste.com, il est très intéressant.
le mail est le suivant : pernoste @w anadoo.fr
adresse :
maison Crestian
7 av. Francis Jammes
64300 ORTHEZ
Auteur : jean-pierre
04/06/07
Je tempérerais. Un Niçois et un Bordelais se comprennent à 90%.
Je pense que la Gascogne s'intègre pleinement dans le domaine occitan, ce qui ne l'empêche pas de posséder des racines autres qui lui sont propres dans l'ensemble occitan.
Elle en fait partie, tout en étant différente. Dans une moindre mesure, c'est vrai aussi de la Provence.
Auteur : David Escarpit
03/03/08
Un Niçois et un Bordelais se comprennent à 90%... Quand ils parlent français.
Auteur : Ô Niçois qui mal y pense
15/06/10
Traduction en gascon d'un site de jeux
JE CHERCHE A TRADUIRE EN GASCON UN SITE DE JEUX pour la promotion des produits de Gascogne.
Je comprends le patois mais je ne le parle pas, juste quelques mots car ma grand-mère me parlait en patois.
Où dois-je m'adresser, c'est pour une association.
Merci.
J'habite St-Sever.
Auteur : Mariejo
25/03/07

Réponse de Gasconha.com :
Contactatz "Gascon lanas" (gasconlanas.com) !
Afficher Traduction en gascon d'un site de jeux en particulier, et peut-être donner votre avis...
A Sanguinet : la botiga chanca
Vous pouvez désormais découvrir, acheter et pratiquer les échasses à Sanguinet ; le site se nomme ECHASSES LANDES, IL EST OUVERT À TOUS ;
BIENVENU AU PAÏS.
contact: 06 78 62 62 40
Auteur : PATRICE
19/03/07
Afficher A Sanguinet : la botiga chanca en particulier, et peut-être donner votre avis...
Les Cazenave sont-ils des gascons ou des béarnais ?
That is my question !
Auteur : Cazenave Michel
16/03/07

Réponse de Gasconha.com :
Cazenave est un nom typiquement gascon, qui peut être béarnais, le Béarn étant une partie de la Gascogne lingüistique.
Afficher Les Cazenave sont-ils des gascons ou des béarnais ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
Cazenave est surtout ouest-gascon.
www.geopatronyme.com (Cazenave)
La variante Casenave/Casanave semble béarnaise par contre, les foyers girondins étant concentrés dans les villes.
www.geopatronyme.com (Casenave)
Cazeneuve est la version est-gasconne.
Caseneuve est difficile à situer mais est plutôt non-gascon.
Cazanave est à la fois audois (donc non-gascon) et pyrénéen gascon (Béarn-Bigorre).
Auteur : Vincent.P
16/03/07

Réponse de Gasconha.com :
Merci Vincent, pour ces précisions.
En répondant "Cazenave est un nom typiquement gascon", Gasconha.com englobait toutes les variantes graphiques du même nom, qui s'écrirait "Casanava" en graphie occitane normalisée.

"Cazeneuve" est un peu plus qu'une variante graphique, puisque la partie "nava" du nom a été traduite en français.
Tederic, petit fils d'une Barrère-Cazeneuve et webmèste de ce site, déplore cette francisation...
Seuls des Béarnais peuvent poser une telle question...
Auteur : Txatti
18/03/07

Réponse de Gasconha.com :
Pas d'acrimonia, siuplet !
Qu'am besonh de Jurançon mei que de viagre*.

*Non, n'i a pas ací de faute de frappe !
Question à Gasconha.com : vous écrivez vinaigre "viagre", le dictionnaire élémentaire Per noste l'écrit "vinagre", et celui de Simin Palay Béarnais et Gascon modernes l'écrit "biàgre" où "binàgre". Alors j'y perds un peu mon Gascon débutant.
Auteur : Jean-Pierre
19/04/07

Réponse de Gasconha.com :
Planvengut dens la diversitat gascona !
Diversité dans la forme des mots, parce qu'aucune forme officielle unique n'a été choisie.
Diversité dans la graphie, parce que plusieurs normes existent. La norme la plus utilisée de nos jours est la graphie occitane d'Alibert.
Du temps de Palay, beaucoup (et Palay lui-même) utilisaient la "grafio de l'Escolo Gastou Febus".

Dans le cas de "vinaigre", deux formes existent en gascon : "viagre" et "vinagre" ; "viagre", avec disparition du "n" entre voyelles, est peut-être plus gasconne.
Palay écrit ces deux formes avec le code graphique qu'il utilise.
Se pot dide "biague" tabé en parla negue.
Auteur : inconnu
23/04/07

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :