VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
mot : La
Résultats par types de document :
743 mots
134 prenoms
1122 noms
4966 lòcs
410 banèras
618 ligams
Annuler la sélection
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lana de Bordèu
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsNomsLòcsBanèrasLigams

mot = La
Origine de DIJOS
Bonjour,
Je recherche l'origine de DIJOS partout et rien.
Ma mère m'a dit qu'1 arrière... venait du pays basque ?
D'autres que ça venait du nom jeudi en patois.
Alors ?
Pouvez-vous m'aider ?
Merci
Auteur : Dijos
25/09/06

Réponse de Gasconha.com :
On peut imaginer que "dijòus" (jeudi) soit transcrit "dijos".
Mais on ne trouve pas de Dimars (mardi) ou de Dibès (divès=vendredi) ni guère de jour de la semaine en nom de famille gascon.
De plus, Géopatronyme donne le nom de famille Dijos à Châtillon sur Indre entre 1891 et 1915. Y a-t-il une piste berrichonne ?
Le même nom peut cependant exister ici et là avec des origines géographiques et étymologiques différentes.
D'ailleurs, Castelnaud de Grattecambe, où est aussi attesté "Dijos", n'est pas en zone gasconne, ce qui affaiblit une hypothèse vasconne avec le "os" aquitano-vascon, et ne prêche pas pour la parenté avec des noms gascons comme Laudijos, Dodijos, Audeyos...
Afficher Origine de DIJOS en particulier, et peut-être donner votre avis...
D'après geneanet, les Dijos sont attestés depuis le XVIIème siècle en Périgord. Mais ça ne veut rien dire.

J'avais pensé à une forme locale ou déformée de "dejós" (=en dessous). Mais c'est peu probable.
Ça pourrait être aussi une déformation d'Audijos (signification inconnue) :
Audijos>Au Dijos>Lo Dijos>Dijos
Pour le Audejos béarnais, beaucoup de théories ont été proposées avec des anthroponymes. J'avais pensé pour ma part à un composé du basque "aldai" (versant/côte?) :
*aldaios qui donnerait par vocalisation de l'initiale *audeios puis audejos ?
Je ne suis pas certain que ça explique le j : on peut imaginer alde-(ihi-otz) autrement dit le versant (alde) où l'on trouve du jonc (ihiots>ihotz>ihos).
Puis *adleihos qui devient audejos comme oihan devient ogenne. Tordu ?

A noter que le patronyme Jeudi est plutôt fréquent.
Auteur : Vincent.P
29/09/06

Réponse de Gasconha.com :
L'attestation en Périgord et l'absence d'attestation en Gascogne sont un indice du fait que ce n'est pas un nom gascon.
Castelnaud-de-Gratecambe se trouve en Lot-et-Garonne (47) donc en Aquitaine.
Auteur : Dijos
08/05/08

Réponse de Gasconha.com :
Oui, dans l'Aquitaine telle qu'elle est présentement découpée.
Mais Castelnaud-de-Gratecambe n'est pas dans le domaine lingüistique gascon, or c'est bien ce dernier qui est déterminant pour expliquer les noms de famille ou de lieu.
Bordelais nombrilistes ?
Pourquoi les bordelais sont-ils si nombrilistes, eux d'abord, eux encore et eux toujours ?
Auteur : Cerne Anne
18/09/06

Réponse de Gasconha.com :
Tous ne sont pas nombrilistes.
Mais il peut y avoir le complexe de supériorité des habitants des grandes villes...
Gasconha.com veut faire repasser le courant entre Bordeaux et son arrière-pays gascon !-)
Afficher Bordelais nombrilistes ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
Je serais prêt à reconnaître Bordeaux nombril de la Gasconha, à condition qu'il en assume clairement sa langue, son histoire, son rôle politique, ce qui serait tout autre chose que du chauvinisme étroit.
Auteur : P. Mora
17/05/06

Réponse de Gasconha.com :
Plutôt que comme le nombril de la Gascogne, considérons peut-être Bordeaux comme une porte, ou une bouche d'aération !-)
Qu'entend notre bien aimé webmaster par "bouche d'aération" ? A l'entrée ou à la sortie ?
Auteur : Philippe Lartigue
18/09/06

Réponse de Gasconha.com :
A l'entrée. C'est-à-dire que Bordeaux peut apporter à la Gascogne l'air du large.
Au fait, merci pour "bien aimé" !-) (pourvu que ça dure...)
Que pensez-vous du réseau des ports BBB (Bordele, Baiona, Bilbao) ?
Est-ce que ça veut dire l'union maritime de la Vasconie vers la mer ?
Du Golfe de la Vasconie ? Du Golfe de la Gasconie ? Ou, du Golfe de la Bizkaia ?
Mois je préfère Euskariako Golkoa !
Auteur : Hutsune
20/09/06

Réponse de Gasconha.com :
Tout ce qui renforce les liens entre la Gascogne et le Pays basque (sud et nord) est bien !
Non mais... C'est le "sinus aquitanicus" ! Akitaniako Golkoa !
Auteur : Vincent.P
28/09/06
Slogan pour un club sportif
Adishatz,
Pourriez-vous s'il vous plait m'apporter votre aide :
Dans le cadre de la recherche d'un slogan pour un club sportif, j'ai proposé le recours à la langue gasconne, histoire de se démarquer des formules habituelles que l'on retrouve sur les banderoles de tous les stades de France.
Malheureusement, je ne parle pas la langue de nos ancètres.
Quelqu'un pourrait-il m'aider à traduire les slogans ci-desous :
- Allez la Gascogne ! (Haut Gasconha! ?)
- Gascon d'abord (gascon abans ?)
- Soyez fiers ! (Siatz hardits ! ?)
- Fiers de nos couleurs (?)
- Fiers de ce que nous sommes (?)
Merci par avance.
Auteur : Stéphane
05/09/06

Réponse de Gasconha.com :
Très bonne initiative.
Espérons que vous recevrez des propositions.
"A bisto de nas", "Haut Gasconha" est bon*, mais risque d'être mal compris et prononcé. C'est bien sûr "Haout Gascougno" ou quelque chose comme ça, mais pour l'expliquer au grand public...

*L'expression "Haut" est très gasconne et exprime bien une exhortation à l'effort !
Afficher Slogan pour un club sportif en particulier, et peut-être donner votre avis...
"En davant !" me semble un slogan gascon approprié au sport (en dabann!).
Pour "Gascon d'abord", "Gascon cap e tot" correspond bien (~Gascoun, capétoutt).
Auteur : Vincent.P
05/09/06
O tanben "Harditz!"
Auteur : lo Pèir
15/06/07
Nécessité d'un drapeau Gascon
Il serait temps d'arrêter un modèle de drapeau Gascon.
J'en ai marre de voir sur les routes du tour de France le drapeau basque et autres, et rien pour la Gascogne.
Pour les fêtes nous n'avons rien pour nous identifier Gascon !
Alors, je ne sais pas qui doit prendre la décision, mais qu'une autorité la prenne.
Merci.
Auteur : Fourment Michel
03/09/06

Réponse de Gasconha.com :
Gasconha.com en a marre aussi !
Pour l'instant, le seul drapeau gascon est l'écartelé rouge et bleu, qui est arboré ici et là.
Hélas, ce drapeau n'est pas satisfaisant. A terme, il faut trouver autre chose. Les propositions sont multiples. Voir baneras.gasconha.com.
Aucune autorité ne tranchera, la compétition se jouera dans le public.
Afficher Nécessité d'un drapeau Gascon en particulier, et peut-être donner votre avis...
Tant que ça n'évoluera pas, il faut conserver et arborer l'écartelé rouge et bleu, que l'on peut voir sur les devants de certaine mairie.
Meme si plusieurs le trouvent vieillot et peu esthétique, il est quand meme reconnu de tous.
Auteur : JULIAN
03/09/06
Pourquoi ne pas adopter celui qui daterait de la 3e Croisade et qui a néanmoins l'avantage d'avoir un graphisme moderne :
celui composé d'une croix de St André de couleur blanche sur fond rouge ?

Le drapeau écossais présente le même aspect sauf que le fond y est bleu.
De plus il aurait l'avantage de faire vraiment drapeau, les autres étant autant de blasons plus ou moins chargés et tarabiscotés.
Auteur : Daniel Séré
11/09/06
Je partage tout à fait l'avis de Daniel sur la question.
Il s'agit là du premier emblème des représentants gascons (en l'occurence des croisés gascons).
Ce drapeau a d'ailleurs été choisi comme emblème de notre site Gasconha,Diu vivant ! (gasconha.diuvivant.free.fr), pour exprimer notre croisade pour le réveil de la culture gasconne et de notre identité !
Auteur : Lou Cambé
08/10/06

Réponse de Gasconha.com :
Diu vivant, ua crotzada, arren mensh qu'aquò !-)
Economie d'énergie
C'est la première fois que je rentre dans ce site.
MACAREU! Que de débats pour savoir si l'on est gascon, occitan, béarnais, bordelais, arcachonnois, bigornotte, tursantais ou albretien ???
N'en déplaise à quelques esbagats pseudo-futurs-intellos ou aux vieilles badernes ultra réactionnaires, nous sommes de ce PAYS bien défini qui est l'OCCITANIE.
Chez nous on n'est pas un et indivisible !
Je suis Béarnais, je suis Gascon donc je suis Occitan.
L'occitan est riche car il est divers.
Notre écriture est Une car c'est notre lien, notre patrie.
Nos parlers sont divers car c'est le coeur qui parle.

Créez des calandretas, ouvrez des classes bilingues, allez remuer vos élus (mettez y toute l'énergie gaspillée en polémiques stériles) ; demandez partout les panneaux de signalisation bilingue, ouvrez des cours de gascon, chantez à tue-tête, dansez vos danses gasconnes mais arrêtez ces histoires de vieux...

Ah, au fait, le X que certains gascons emploient, c'est réservé aux films de cul...
Auteur : A Abadie
30/08/06
Afficher Economie d'énergie en particulier, et peut-être donner votre avis...
Belle profession de foi à laquelle il ne manque que des arguments pour être convaicante.
Auteur : Vincent.P
16/08/06
Cela dit, pour être honnête, l'Occitanie est une réalité socio-culturelle, réalité accentuée par l'appartenance à un Etat appelé France.
L'Occitanie est le résultat de la romanisation de la Celtique entre Seine et Garonne.
Ce processus a été perturbé au Haut-Moyen Age par les Francs puis par la puissance économique francilienne ce qui fait qu'aujourd'hui, cette Gaule romane sans influence germanique est réduite à l'Occitanie.
Auteur : Vincent.P
16/08/06
O-bé-de-bray !
Y a p'arrë de mé tris k'akeste "patrie" de l'HOMO OCCITANUS.
A le jawga (lande couverte d'ajoncs), n'an pa dawn d'ue escriwture normalizade. K'an lou céw, le ma, lous pins...
Le cante de les gruwes k'es mé cla ke nou pa le grafy classike d'ous troubadous.
Amistats d'ou Garluche de le Lëyre.
Auteur : Pierre Estève
30/08/06
Plan mercès l'amic per aquest punt de vista deus progressistes...
e ont t'as trobat un ordenator dens la lana ?
Auteur : Renò
13/10/06
A le Lane, chéts brigue de fatroulh, sengles patoas ke soun de librance.
Lou moun ordinatur (computer) k'es héyt per lou lengatge negue de le Hawte-Lane.
Ke-m l'éy troubat a l'estalet d' Emmaüs ;-)
Amistats
P.E
Auteur : Pierre Estève
18/10/06
En grafia occitana e non pas patesa (francimanda), se te plai.
Auteur : N'i a hartèra de los que sàbon escriure
23/10/06
Que suy bien dou toun abis Pierre.
Solide, se n'i awé pa awut sounque lous troubadous é lous inbentayres de le grafi occitane, i a pawze lou gascoun que serë mort (é ne parli pa dou gascoun negue...).
Soun lous bielhs doun nes an permetuts de couneche lou soum de le noste lengue.
E enta'ows arremèrcia, adare que hèn crede au mounde le sou lengue n'es pa le doun parlen its (é doun parlèwen lous souns ajows).
Auteur : inconnu
03/03/07
Pour les fanas de la graphie normalisée (basée sur le languedocien) : allez sur internet voir qui était Louis Alibert (son inventeur) "partisant actif du régime de Vichy" (dixit wikipédia).
Auteur : inconnu
03/04/07

Réponse de Gasconha.com :
Il faut juger la graphie occitane alibertine sur ses qualités intrinsèques, et non sur l'itinéraire politique de son inventeur.
Cette graphie, relativement simple, et logique, convient globalement bien au gascon.
Par exemple, son "a" englobant pour les syllabes finales non accentuées permet de noter d'une manière uniforme des réalisations gasconnes diverses ("a", "o", "e"...).
Lavetz, critiquem Alibert sus las soas errors politicas, mès pas sus çò qu'a hèit de melhor !
L'Estela de la Mar / L'Estele de la Ma
Je recherche le chant gascon Estelle de la mar.
Auteur : Duprat
30/08/06

Réponse de Gasconha.com :
Sur http://estaca.free.fr/, vous avez dans le menu de gauche :
Textes de Cançons
Parmi eux, il y a "L'Estela de la mar".
Pour la musique, vous pouvez prendre celle de Boune May dou Boun Diu, qui est la même.
Afficher L'Estela de la Mar / L'Estele de la Ma en particulier, et peut-être donner votre avis...
Télécharger le mp3 de "Bona Mair deu Bon Diu 1.83 MB
Auteur : Internaute
25/06/05
NB : N'ayant pas de serveur, la mise à disposition du fichier n'est que de 7 jours.
Auteur : Vincent.P
26/06/05

Réponse de Gasconha.com :
Aïe aïe aïe... Un peu court !
Bonjour,
Le texte proposé par Estaca diffère un peu de la version que je connais (landaise ?) : Estelle de la ma
En tout méchan passatye
Guide lou toun maynatye
E nous qu’et prométém
D’et serbi d’et aïma
Toustem toustem
...
Mais je ne connais malheureusement pas la suite. Si vous la connaissez, je suis preneur ! merci
Auteur : Techeney
29/08/06

Réponse de Gasconha.com :
Le texte figurant sur le site de l'Estaca est identique à la version que vous avez. Seule la graphie est différente : graphie occitane normalisée sur le site de l'Estaca.
C'est le refrain. Quatre couplets figurent ensuite sur le site.
Le refrain est bon, voici les couplets de cette merveilleuse chanson (version landaise) :

1) Lou yourn oun la souffrénse
En's biénéra visita,
Apprén-sé dab patiénce
A sabé tout suppourta.
Berye doulourouse
E tant générouse
Aou Golgotha.

2) A l'orphelin que ploure
En sé crede abandounat
Dits qu'ue may qu'ou damoure
Dé tu qu'é toustem aymat
Douce protectrice
et counsolatrice
Dé l'affligeat.
Auteur : Vinvin
14/07/07

Réponse de Gasconha.com :
Merci Vinvin !-)
J'ai rectifié "biery" en "byerye". Cela me parait plus correct pour "vierge".
Tederic
Bonjour, merci pour la rectification.

Je me permets de mettre un lien youtube pour remplacer le fichier mp3 qui ne marche plus. Bien amicalement à tous.
fr.youtube.com
Auteur : Vinvin
15/07/07
Transmettre !
Moi qui suis un mélange Gascon(Père nord Médocain, mère de Nérac en Albret, femme du Bazadais), et maintenant exilé en Saintonge, quel bonheur de trouver tant de travaux sur le Gascon par le net !
Il ne me manque plus qu'à l'apprendre pour de bon pour le transmettre à mes filles !
Auteur : Stefan Rooy
24/08/06

Réponse de Gasconha.com :
La transmission... c'est ce qui a cruellement manqué depuis un siècle. Et c'est le cheval de bataille de Gasconha.com : reprendre conscience de la valeur de notre patrimoine, l'actualiser et le transmettre.

Quant à "l'exil en Saintonge" : il y a pire ! La Saintonge est voisine de la Gascogne. Vous êtes bien placé pour observer les points communs et les différences entre les deux.
Afficher Transmettre ! en particulier, et peut-être donner votre avis...
Gascogne-Saintonge
De retour de vacances entre le Médoc, le Bazadais et le Gers, j'ai repris un peu de l'air gascon.
Et effectivement je me suis empressé, une fois installé en Saintonge, de me renseigner sur la culture locale et sur le "picto-saintongeais".
C'est très différent du gascon, avec beaucoup de h aspirés très fortement comme dans "parlanjhe" qui veut dire "langage" mais on retrouve beaucoup de mots que je considérais, moi qui ai grandi autour de Bordeaux, comme de l'argot bordeluche. Ils disent "drole" pour enfant, ils disent "souillarde", mais ils jurent bien que "cagouille" est charentais et pas médocain !
Il existe même un groupe très couru des jeunes du coin, "les binuchards", qui fait du rock "picto-celtique" et qui chante partiellement en Saintongeais.
Moi qui suit fan de Nadau, je trouve qu'il manque un groupe" jeune" qui chanterait en gascon sur des rythmes plus vifs !
Auteur : inconnu
24/08/06
Pour les fans de Nadau qui veulent plus de jeunesse ou des rythmes plus vifs, le tout en béarnais, en gascon et/ou en occitan, il existe DiubiBand !
Auteur : Txatti
19/01/07
La frontière de Garonne
Dans la Guerre de Gaules, César ne parle ni de basques, ni de Gascons, ni de Vascons. Il parle d'Aquitains qu'il différencie des Gaulois qui occupent la rive nord de la Garonne.
Sous l'empire, la Novempopulanie n'est pas la Gaule. Les Gaulois sont tenus de révérer Auguste au Confluent à Lyon, les Aquitains au Lugdunum des Convènes (St B. de Comminges).

Pour les Francs et les Arabes et plus tard les Castillans et l'Angloy, les Basques, les Vascons et les Gascons sont le même peuple.
V de Vascons devient B de Vascos en Castillan, V de VVascon devient G de Gascon lorsque les Angloys prennent le contrôle de l'Aquitaine (tout comme les Guilhem deviennent des Wilhem dans les cartulaires).

Le bays basque aujourd'hui, au sud des gaves et de l'Adour, n'est plus que l'ombre de lui-même. Il s'étendait jadis jusqu'à la Garonne.
Les forteresses romaines de Bordeaux ou franque de Fronsac ou de Blaye témoignent de la présence d'un voisin inquiétant insaisissable dans les profondeurs des landes ou des pyrénées au haut moyen âge.
Auteur : Mat
23/08/06
Afficher La frontière de Garonne en particulier, et peut-être donner votre avis...
Je me méfie du mysticisme.
La Vasconie a aussi été un lieu de forte romanisation (c'est éclatant en Comminges, en Bordelais, ...), des liens cordiaux et dynastiques ont été établis avec les puissances germaniques du haut Moyen-Age, complétés par la suite par une relation intime entre familles nobles gasconnes et françaises jusqu'à l'annexion définitive et totale par jeu d'alliances.

Nos ancêtres ont été autant que nous sensibles aux modifications culturelles.
Si le fond reste vascon, faire de nous de fiers et inquiétants guerriers venus de la nuit des temps, c'est confirmer, plus d'un millénaire après, les stéréotypes des divers envahisseurs (wisigoths, francs, ...) qui ne nous voyaient que comme des barbares.
Auteur : Vincent.P
23/08/06
D'après certaines études linguistiques, Aquitanie = Ausquitania = pays des Auscii, c'est à dire de l'ethnie qui peuplait l'Aquitaine à l'époque, dont les actuels Basques sont la dernière trace vivante.
Auteur : David Escarpit
02/03/08

Réponse de Gasconha.com :
Et cette explication parait plus convaincante que celle par "aqua" (pays des eaux...) : même si nous sommes assez bien dotés en eau, de là à caractériser notre région par cet élément...
A moins que ce soit un mélange des deux, les latins ayant assimilé peu à peu "Ausquitania" à "Aquitania" par l'attraction du mot "aqua".
Talhurat
Bonjour,
Je recherche l'origine et le sens du sobriquet "Tailhurât" originaire du Couseran en Ariége (village d'Ercé, vallée du GARBET).
Ce sobriquet est à l'origine de mon nom de famille.
Merci.
Auteur : CAROLE T
19/08/06
Afficher Talhurat en particulier, et peut-être donner votre avis...
Talhurat=Talhur+at
Petit tailleur ?
Auteur : Vincent.P
20/08/06
Demande de traduction
Bonjour,
Je travaille à une édition de textes poétiques du XVIème siècle.
Un de mes auteurs, Joseph Du Chesne, évoque un proverbe gascon que je ne saurais traduire :

Plan hé bau més, que babillat ta plan :
"Lou Gareit negre aporto lou boun gran :
Et boulentés la Terro blanqu’ et bero
Au loc d’Estouil és pleo de Heuguero."


Auriez-vous l'amabilité de m'en donner la signification?

Merci d'avance
Auteur : Stéphanie Aubert Gillet
29/07/06

Réponse de Gasconha.com :
Une proposition à compléter :

"Le terreau (?) noir apporte le bon grain :
Et ??? la terre blanche et belle
au lieu de ??? est pleine de fougère."
Afficher Demande de traduction en particulier, et peut-être donner votre avis...
Je propose :
Le tombereau noir apporte le bon grain : et poussièreuse (volante), la terre blanche et belle Au lieu d'Estouil est pleine de fougères. Estouil est certainement un lieu dit boulentés s'utilise chez moi pour traduire la capacité à voler.
Auteur : Nouilhan
17/04/06

Réponse de Gasconha.com :
Merci !
Mais il semble bien que "gareit" ait la signification d'une qualité de terre propice à la culture, que le proverbe oppose à la "Terro blanqu’ et bero" qui ne donne que de la fougère.
Pour "gareit", on me donne l'explication de "terre meuble" (en Médoc).
Le sens du proverbe serait donc qu'il ne faut pas s'arrêter aux apparences, et qu'un aspect extérieur peu engageant peut recéler de grandes qualités, et vice versa.
Tederic
Je n'ai jamais parlé gascon, mais entendu.
Je suis agriculteur.
J'ai entendu "gareit" avec un B, donc "bareit" signifiant terre labourée, voire la couche ameublie par la herse, qui constitue le "lit de semence".
Auteur : François Brèthes
22/07/06

Réponse de Gasconha.com :
Que "gareit" et "bareit" soient deux formes du même mot, cela semble probable.
On aimerait cependant la confirmation d'un lingüiste, parce que le passage de "b" à "g" (ou l'inverse) n'est pas fréquent en gascon.
J'ajoute que ce mot est encore souvent utilisé en Tursan et Chalosse, même en parlant français, on dit "préparer le bareit" ou "faire le bareit", comme on disait en "patois" "ha lou bareit", pour "préparer le lit de semance".
Auteur : François Brèthes
29/07/06
J'ai oublié de préciser qu'une terre noire est une terre riche en humus, donc fertile.
Il s'agit, typiquement, d'anciennes landes, anciens "touyas" qui ont été défrichés et sont donc devenus des "treytins".
Au bout de quelques dizaines d'années de culture et d'amendements, la teneur en matières organiques diminue, puis se stabilise si on cultive bien. Plus l'épaisseur de cette terre noire est importante, plus la culture (maïs!) résiste à la sécheresse.
D'anciennes prairies sont presque aussi noires.
Une terre paraît d'autant plus noire qu'elle est humide. Pour travailler la terre, elle ne doit pas être trop humide, mais bien ressuyée. Pour assurer la germination, il faut suffisament d'humidité...
Auteur : François Brèthes
29/07/06
À Saint-Sardos (82) "barèit" = terre labourée.
Auteur : Raymond GRANIÉ
06/09/06
garach / garait / garag (fr. guéret, cat; guaret) : laurada en repaus ; entremièg de dos selhons (regas) de laurada. diccionari Cantalausa.

Guaret [1342; del ll. vg. veractum (cl. vervactum), íd., amb pèrdua de la segona v per dissimilació, i amb pas a *waractu per influx germ. difícil de precisar]
/ 1 Paratge de terra molt gruixuda, que té la roca molt endins.
/ 2 AGR Sistema de conreu que consisteix a deixar reposar un any sí i un any no un terreny empobrit per tal que torni a adquirir fertilitat. Gran Enciclopedia Catalana
Auteur : Pèir
20/04/07
Que veut dire "eiron" ou "eyron" ?
Beaucoup de noms se terminent ainsi (ex : Pourteyron ; Barbeyron etc.
Une explication dit que cela viendrait de iron fer en anglais.
Je pense qu'il y a une autre signification occitane, mais je ne la connais pas.
Merci d'avance pour une réponse.
Auteur : Lateyron Fabienne
22/07/06

Réponse de Gasconha.com :
Vous avez raison, ça n'a rien d'anglais.

Ce n'est pas un mot, mais la juxtaposition de deux suffixe : "èir" + "on"

Le premier suffixe est principalement nord-gascon, il correspond au suffixe sud-gascon "èr", au suffixe occitan "ièr", au suffixe français "ier".
Ex : barbèir (noté "barbey") = barbèr (noté "barbé") = barbièr = barbier

Le suffixe "on" a valeur de diminutif. Il se prononce entre "ou" et "oung" suivant les endroits, et existe largement en Occitanie. Il est même passé en "francitan" (le "pétitou(n)"...).

Ainsi, Portèiron (Pourteyron) est "petit portier", et Barbeyron "petit barbier" !

Pour "Lateyron", il faudrait trouver la signification de "latèir" (lattier ?)...
Afficher Que veut dire "eiron" ou "eyron" ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
Merci de ces explications qui semblent plus justes que la version anglaise.
Il faut trouver ce que veut dire latéir. Je vais essayer.
Cependant il y a une chose troublante avec les versions anglaises. Un village en écosse s'appelle latheron. Et des gens de Londres s'appellent lateyron avec cette même orthographe. Ils se demandaient s'ils avaient une origine écossaise...
Auteur : Lateyron Fabienne
22/07/06
Un "latèr" est un poseur de lattes en Sud-Gascogne.
"Latèir" a donc surement le même sens, donc Lateiron (Lateyrou) ~ petit poseur de lattes, par extension petit ardoisier ?
Auteur : Vincent.P
26/07/06
Après réflexion, il ne risque pas d'y avoir beaucoup d'ardoisiers dans la vallée de la Dordogne girondine d'où est issu le patronyme. :)
Auteur : inconnu
26/07/06
Semence de melon d'Espagne
Ceci n'est pas un commentaire, mais une question.
Je suis, depuis deux ans, à la recherche de semence de melon d'Espagne, introuvable ici au Quebec (Canada).
Jeune, ma mère, maintenant centenaire, nous faisait des confiture de melon. Je voudrais pouvoir me faire de ces délicieuses confitures.
Pourriez-vous m'indiquer ou je pourrais trouver de ces semences ?
Merci beaucoup. Georges Dupras, m.d.
Auteur : Georges Dupras
14/07/06
Afficher Semence de melon d'Espagne en particulier, et peut-être donner votre avis...

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :