VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
mot : prat
Résultats par types de document :
10 mots
0 prenom
8 noms =====>
36 lòcs
2 banèras
25 grans de sau
11 ligams
Annuler la sélection
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lana de Bordèu
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsLòcsBanèrasGrans de sauLigams

mot = prat
Banqueyen graphie occitane normalisée :
Banquèir
Prononcer "Bankèÿ".
Vient (peut-être) d'un jeu ancien qu'on pratiquait sur un banc avec des boules.
[explication de A. Champ]

On peut aussi y voir le métier de "banquier" en nord-gascon.
 
La relation entre ce nom et la profession de banquier est aussi liée au banc que tenaient certains commerçants, le plus souvent des orfèvres, qui tenaient "banc" aux abords des foires, pour y faire des opérations de change (métal contre monnaie, billets de change contre monnaie et inversement).
Auteur : Franc Banquey
17/06/06

Votre avis sur le nom "Banquèir" ?
Cauboue (- Du latin cava, le ravin, puis du gascon caube, la grotte + le suffixe qualificatif –os du latin –ossum. Celui qui est originaire ou qui demeure dans une vallée. - Cauboue est un toponyme très original et très remarquable dans le Gers entre les cités de Condom et Lectoure. Ce toponyme a une particularité : son accès. Il s’agit d’une colline aux pentes abruptes où en moins d’un kilomètre, on grimpe à plus de 75 mètres de sa base. Élie Ducasse (Généalogie Gascogne Gersoise, n° 29, décembre 1999.) donne cette interprétation très plausible même si elle est pratiquement invérifiable : « Cauboue en gascon se dit et s’écrit Cauboa, Cau bo(h)a. Il faut souffler, ce qui, vu la situation du site était indispensable pour les attelages venant d’un côté comme de l’autre. » Selon cette hypothèse phonétique Cauboue ou Cauboa se traduit par il faut souffler. Si on accepte ce postulat, bouha signifiant souffler en gascon, le nom a pu être donné à un homme ayant un métier de force ou à un souffleur de verre… - Du gentilice Calvus qui donne en gascon Caubós. Ce nom latin a donné en Gascogne les noms suivants Caubin, Caubet, Caubeigt, Caubòla, Caubòta et Caubiòs. - Celui qui est originaire du village pyrénéen de Caubous, dans la vallée de Magnoac au pays des Quatre-Vallées. )en graphie occitane normalisée :
Cauboa

Votre avis sur le nom "Cauboa" ?
Dupraten graphie occitane normalisée :
Deuprat
oc. gascon : prat
français : pré
dérivés :
prada, pradèra : prairie
pradèu : airial
 

Votre avis sur "prat" ?

Votre avis sur le nom "Deuprat" ?
Faurèsen graphie occitane normalisée :
Faures
Pourrait être le nom "Faure" mis au pluriel, comme la pratique en exista jadis.
Dans ce cas, "Faurès" est une variante graphique un peu trompeuse de "Faures".
La forme gasconne serait "Haures", mais il faudrait vérifier que la mise au pluriel des noms de famille a été pratiquée en Gascogne.
"Faurès" est peut-être plus languedocien que gascon !

Mais l'existence des toponymes nom de lòc Hauretz, Haurès, Hauresse et Fauresse, suggèrent une piste différente : des dérivés de "forest".
A creuser !

Voir aussi Une famille FAÜRÈS à Bordeaux, qui n'explique hélas pas le nom.
 
oc. gascon : haur
français : forgeron
Attention, le "r" final ne se prononce pas en général en graphie occitane normalisée.
Prononcer "haou" ou "aou" est une diphtongue.

hauressa (prononcer "hoouresso") : tauresse (?), femme de forgeron [Fauché, dialecte gascon de Tonneins]
 
Prononcer " haou ".
Auteur : Bernat
31/12/05
ORIGINE GERMANIQUE
Auteur : HAURE
11/08/06

Réponse de Gasconha.com :
A notre connaissance, l'origine est latine ("faber" qui a donné "fabre" et "faure" en languedocien. Le gascon transforme comme d'habitude le "f" en "h").
D'ailleurs, existe la rue des Faures près de la cathedrale à Bayonne ; ancienne rue des Forgerons où a été semble-t'il mise au point la bayonette.
Auteur : Hayet
07/09/06
Prés de haurets la hargue (enclume) prés de le hourc (machefer) la fauresse (montignac) et pey du faure, il pousse des piloselle qui servaient à tremper l'acier (O de Serres).
Auteur : Jean Carrier
20/08/10
Mot languedocien correspondant : faure

Votre avis sur "haur" ?

Votre avis sur le nom "Faures" ?
Pradèreen graphie occitane normalisée :
Pradèra
oc. gascon : prat
français : pré
dérivés :
prada, pradèra : prairie
pradèu : airial
 

Votre avis sur "prat" ?

Votre avis sur le nom "Pradèra" ?
Pradeten graphie occitane normalisée :
Pradet
Prononcer "Pradét".
Diminutif de "prat", très probablement.
 
oc. gascon : prat
français : pré
dérivés :
prada, pradèra : prairie
pradèu : airial
 

Votre avis sur "prat" ?

Votre avis sur le nom "Pradet" ?
Pradeau (Mais faute d'attestation gasconne ancienne, on peut penser que "Pradeau" n'est pas d'origine gasconne, mais limousine.),
Pradeu (Deux attestations gasconnes anciennes de Geneanet :
PRADEU 1758 Lembeye
PRADEU 1743 Couladère, Haute Garonne
Donc, on peut penser qu'il y a une souche gasconne du nom.
L'IGN confirme, avec des toponymes "Pradeou" qui sont tous gascons :
PRADEOU [COMMENSACQ - 40]
PRADEOU [LUBBON - 40]
PRADEOU [MOUSTEY - 40]
LE PRADEOU [LUTILHOUS - 65]
PRADEOU ET BREUS [COMMENSACQ - 40]
LE PETIT PRADEOU [LUBBON - 40]
LE PARC DE PRADEOUS [SORE - 40]
)
en graphie occitane normalisée :
Pradèu
oc. gascon : prat
français : pré
dérivés :
prada, pradèra : prairie
pradèu : airial
 

Votre avis sur "prat" ?

Votre avis sur le nom "Pradèu" ?
Bédèreen graphie occitane normalisée :
Vedèra
La racine "vetèra/vetèra" semble probable, mais le sens exact est à confirmer. Rechercher dans les pratiques pastorales...

Lieux de l'IGN comportant "vedèra" :
BEDEREDE [MAGESCQ - 40]
BEDERET [GRUST - 65]
BEDERETCHIET [ETCHEBAR - 64]
GRANGES DE BEDEREDES [GERM - 65]
LA BEDERETTE [SAINT-GERVAIS-LES-BAINS - 74] (semble un intrus dans cette liste)
COL DE LA BEDERE [ARRENS MARSOUS - 65]
PALES DE BEDEREDE [CAZEAUX-DE-LARBOUST - 31]
PIQUETTE DE BEDEREDE [ARRENS MARSOUS - 65]
TELESKI DE BEDERET [GRUST - 65]
TUC DE BEDERECH [LES BORDES-SUR-LEZ - 09]
TUC DE LANE BEDERERE [SEIX - 09]

Lieux de l'IGN comportant "vetèra" :
BETERE [GELOUX - 40]
BETERE [OLORON-SAINTE-MARIE - 64]
BETEREDE [LESTELLE-BÉTHARRAM - 64]
ARREC BETERET [LARUNS - 64]
BETERETCHIA [GABAT - 64]
CHATEAU BETERETTE [GÉLOS - 64]
CABANE RUINEE DE BETERET [LARUNS - 64]
 
Bédère viendrait peut etre de Védère, le v latin devenant b en gascon (celui qui voit).
Explication tout à fait fantaisiste peut etre.
Auteur : Bédère
08/11/09

Réponse de Gasconha.com :
Gasconha.com penche pour l'explication à partir de la racine "vedèth", comme expliqué par ailleurs.
oc. gascon : vetèth
français : veau
Prononcer entre "bétèt" et "bétètch".

variante : vedèth

Comme pour les mots gascons en -èth, les dérivés se forment sur la finale -èr :
veterar : véler
veteret : petit veau
 
Affichage du mot associé "vaca"
Mot languedocien correspondant : vedel

Votre avis sur "vetèth" ?

Votre avis sur le nom "Vedèra" ?

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :
Proposez-nous un(e)
nom !
Attention, pour chercher, ce n'est pas ici ! Utilisez la case "Cercatz" quelque part ailleurs sur l'écran !-)
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

nom de famille gascon :