VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
(Aucun mot recherché)
Résultats par types de document :
1687 mots
212 prenoms
2068 noms
3605 lòcs
451 banèras
962 grans de sau =====>
724 ligams
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lana de Bordèu
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsNomsLòcsBanèrasLigams
CANSIR
Adishatz,

Que cerqui dempuish ua pausa lo camp semantic (lo mes sancèr qui's posca) d'aqueste vèrbe misterios qui significa en Astarac "espérer, attendre avec impatience quelque chose de presque inespéré".
Ex. : "Que canseshi de hame, de set." "Que canseishi de minjar ceps" "Que soi cansit de hame". Aqueste verbe que's pèrd de la memoria deus locutors. E non soi pas solide lo darrèr exemple ensus que sia corrècte.
Se daubuns conéguen aqueste mot, mercia de balhà'n exemples mes.
Auteur : CAZABAN
18/12/14
Afficher CANSIR en particulier, et peut-être donner votre avis...
Archus
Lo nòm d'un quartièr de Mamisan, prononciat entre "Artchús" e "Artiús" en gascon negue.
Que parlèvam d'"Artús" pas goaire a, ne puiré pas estar un derivat de'queth petit nòm ?
Auteur : Renaud
05/12/14
Afficher Archus en particulier, et peut-être donner votre avis...
Chateau Margaux
D'où provient ce nom de château viticole mais aussi de la commune dont il dépend et qui est devenu prénom depuis peu (1980) ?

Ce Margaux (g-a-u-x) est totalement absent dans l'histoire. Contrairement à Margot (g-o-t) formé sur le radical "Marg" + le suff.diminutif "-ot" et qui est un diminutif affectueux de "Marguerite". La plus célèbre Margot est sans doute la reine Marguerite de Valois dite Reine Margot.
Quid de Margaux ?
En 1705 on retrouve dans les écritures la vente sur la place de Bordeaux de 230 barriques de "Margose" un loc au nord de Bordeaux. On trouve également vers 1780 trace d'un vin issu du même terroir vendu aux Etats-Unis sous l'appellation "Chateau Margau (sans x)". Et c'est à la veille de la Révolution semble-t-il que ce grand cru assoit sa notoriété sous l'appellation d'aujourd'hui : Château Margaux".
"Margaux n'a donc rien à voir avec "Marguerite" mais n'est qu'une évolution de "Margose" nom du lieudit sur lequel furent plantées les premières vignes et sans doute sans aucune volonté de rapprochement avec le nom "Marguerite".

Et quid de ce "margose" ? C'est le nom d'une variété de courgettes originaire d'Afrique (que l'on trouve également en Asie).
On peut donc tout à fait imaginer qu'en ce lieu, avant qu'on y plante des vignes, on y ait cultivé, à une certaine échelle, de ces courgettes à partir de graines ramenées d'outremer par quelque grand voilier attaché au port de Bordeaux. Le lieu aurait alors pris le nom de la plante, pratique courante comme par exemple la culture de la fève a donné les locs "fava, le favar, la faveur".

En conclusion. Tandis que les jeunes filles prénommées "Margot" sont de gentilles petites "Marguerite", dont on se souviendra que ce nom est issu du latin "margarida" qui signifie "perle", les autres jeunes filles prénommées "Margaux" dérivé de "margose" ne seraient-elles que des "courgettes" ?
Auteur : claude margueritat
26/11/14

Réponse de Gasconha.com :

Adiu Claude !
Bonne question... A biste de nas, j'éliminerais déjà la piste des "courgettes originaire d'Afrique"...
Tederic M., webmèste
Afficher Chateau Margaux en particulier, et peut-être donner votre avis...
Cantique d'Ambrus
De Ceou en terro descendudo
La Bierjo ! La Bierjo !
Din nostos lanos es bengudo
La May de Diou !
Naou anjioulets l'accoumpagnabon
Que bien piousomen cantabon
Un li trubaco la rousado
Quoate li hésion la juncado
Un sounabo la campaneto
Dus li troussabon la raoubeto
L'aoute pourtabo sa cheyroto
S’es pel las brucos espinado
Et quand estout touto ensannado
Bengout aou pé de la hounteto
Trempet sous penous din l’aygueto
Et gariscout la malauseto.
Pey din lou ceou s'es entournado
Din la glorio encouronado
Et bous tournats a cado annado
Per li canta tan belo aubado.
Auteur : Alain Rozès
23/11/14
Afficher Cantique d'Ambrus en particulier, et peut-être donner votre avis...
La Daune et la DS ?
Je viens de trouver cela sur le site de Besançon :
http://www.macommune.info/article/citroen-propose-de-crier-sa-fierte-regionale-sur-les-toits-des-voitures-110938
Je sais bien que c'est de la publicité et comme je n'ai pas de voiture elle ne me concerne pas, mais je me suis dit que si la Daune était encore d'actualité à Gasconha.com, il faudrait peut-être proposer quelque auto-collant pour afficher "la fierté gasconne".
Auteur : Dominique
22/11/14
Afficher La Daune et la DS ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
La forêt gasconne
"Salles, en Gironde. En plein milieu de la forêt gasconne." "La lande, c'est la forêt gasconne". C'est dans un article de la Revue du Touring Club de France*, de janvier 1980. Je ne sais pas si en 2014 on le dirait ainsi. {Benlèu}... Peut-être qu'après une éclipse, la Gascogne revient, même dans la zone d'influence de Bordeaux... * Revue "Touring", disparue peu après, avec le Touring Club de France qui l'éditait. Dommage, ses articles bien écrits portaient un tourisme intelligent.
Auteur : Tederic M.
16/11/14
Afficher La forêt gasconne en particulier, et peut-être donner votre avis...
Capvath la lana
Escrit de Pauleta Gasc (entà 1982), dit peu son hilh Tederic.
Auteur : Tederic M.
09/11/14
Afficher Capvath la lana en particulier, et peut-être donner votre avis...
La musique est gasconne
Auteur : Tederic M.
09/11/14
Afficher La musique est gasconne en particulier, et peut-être donner votre avis...
Culture : bronca contre les régions
[Ce petit texte a été proposé comme brève par un auteur anonyme ; suite à plusieurs péripéties où il a bien failli disparaître, je le repêche et le mets en "gran de sau". Tederic M., webmèste] "En France, le mot culture désigne un niveau, pas une forme" (PJM). C'est pourquoi les cultures populaires sont assez méprisées, quand on leur fait une place. {{On est convenu qu'un paysan ou un artisan du XIXe s. n'étaient pas "cultivés", surtout s'ils ignoraient la langue nationale (sic) et les beautés d'un enseignement qui se répandait depuis le Centre parisien jusqu'aux provinces, et de haut en bas}} (du Ciel aux Enfers) : modèle dit du "chapeau de clown". La France moderne mit la Culture en maisons (tradition oblige) [pour] la diffuser dans les masses plus ou moins laborieuses par la magie de la Communication. Maintenant nous sommes tous plus ou moins cultivés, c'est connu.
Bref, je recopie ceci (Gazette des communes, 15 décembre) : "Elus et professionnels se divisent sur la compétence culturelle "obligatoire" revendiquée par les régions. C'est ce qui ressort des débats qui ont émaillé les Assises nationales des directeurs des affaires culturelles les 9 et 10 octobre 2014 à Saint-Denis (Dépt 93)." Voici le commentaire tiré de la lettre d'information Dihunamp : "{{En fait, les départements et les blocs communaux soutiennent la clause de compétence générale, les régions celle de la compétence obligatoire mais partagée. Que de mots, que de mots ! Reflet d'une France éloignée des réalités du quotidien. La culture appartient à ceux qui la font.}}" Ce dont souffre ce pays (?) c'est, comme en économie, {{du nombre et du poids des intermédiaires entre 'producteurs' et 'consommateurs'}} (en admettant qu'on puisse distinguer), qui font monter les prix sans améliorer la qualité : il y a sans doute trop de parasites dans trop de couloirs.
Quel rapport avec les institutions qui s'occupent plus ou moins officiellement des langues dites régionales ?
Auteur : inconnu
09/11/14
Afficher Culture : bronca contre les régions en particulier, et peut-être donner votre avis...
Ua Generalitat de Gasconha ?
Alain Juppé, oct. 2014, [aqui.fr->http://www.aqui.fr/politiques/les-transports-et-la-proprete-principaux-axes-du-conseil-de-communaute-du-31-octobre,11040.html] : «Je suis favorable à la décentralisation, mais l'avenir n'est pas au fédéralisme.{{ On ne veut pas devenir une nouvelle Generalitat de Catalogne.}}» Qui ça, "on" ? Au nom de qui parle Alain Juppé ? Au nom de Bordeaux ? Toujours cette confusion métropole-région... Quant au refus d'être une "Generalitat", on reconnait le jacobinisme foncier du maire de Bordeaux, déjà exprimé dans le débat sur la refonte régionale : il fait une critique {{archéo-jacobine}} de cette réforme, il y voit en germe l'éclatement de la France. En contrepoint, Bernard Lusset, adjoint au maire d'Agen, et initiateur de [la pétition Soyez les fondateurs de la grande région Sud Ouest->https://www.change.org/p/alain-rousset-martin-malvy-soyez-les-fondateurs-de-la-grande-r%C3%A9gion-sud-ouest] : «Pour Aquitaine et Midi-Pyrénées, le temps est à l'audace et à l'ambition. Pas à la sauvegarde des baronnies locales ! {{Il appartient aux habitants des deux régions d'exprimer avec force leur volonté de construire en Gascogne une "Catalogne à la française".}}»
Auteur : Tederic M.
04/11/14
Afficher Ua Generalitat de Gasconha ? en particulier, et peut-être donner votre avis...
Hagetmau Guixot vendanges
http://www.amicalelaiquehagetmau.fr/toutes-les-activites-de-lamicale/langue-gasconne/
Auteur : PJM
30/10/14
Afficher Hagetmau Guixot vendanges en particulier, et peut-être donner votre avis...
Bailonaria ?
Connaissez-vous le mot: "bailonaria" ?
Auteur : jmcasa
24/10/14

Réponse de Gasconha.com :

Non, qu'y a-t-il encore ?
Afficher Bailonaria ? en particulier, et peut-être donner votre avis...

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :