VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
(Aucun mot recherché)
Résultats par types de document :
1663 mots
210 prenoms
2036 noms
3403 lòcs
447 banèras
915 grans de sau
790 ligams =====>
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
Vasconia
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
(Aucune aire géographique ni thème recherché)
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

MotsPrenomsNomsLòcsBanèrasGrans de sau
Gascogne - Gasconha : histoire, langue, écologie, architecture, cuisine...
J'éructe, je m'énerve : on a bousillé la lande. Partout, des lampadaires, des trottoirs, des ralentisseurs, des pavillons méditerranéens. C'est la France laide contre laquelle il semblerait qu'il n'y ait rien à faire tant de nombreuses personnes y trouvent leur compte. C'est une France recroquevillée sur elle-même, petite, minable, la France des haies, de la tondeuse le dimanche, du fantasme de la propriété, une sociologie politique minable qui à chaque élection fait son chemin. La lande est le terrain propice à pareils changements. La terre n'y est pas chère, le relief est inexistant et puis la contrée, notamment autour de Rion ou de Tartas, est fortement acculturée depuis le 19ème siècle. L'on assiste impuissant à la disparition d'une identité, paysagère, linguistique, mentale. Si au moins ce changement était beau ... Même pas. Nous portons une lourde responsabilité pour l'avenir.
Mimizan
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
A la demande de Tederic, je mets en lien une partie de mes diaporamas de mon récent petit voyage au Pays Basque espagnol. Il vous suffit d'avoir un compte Facebook (c'est standard de nos jours). J'ai basculé l'album en public, il n'y a rien de très intime, sauf peut-être parfois votre serviteur qui figure sur une photo ou autre, c'est quand même son mur Facebook ! : ) Vous y trouverez des réflexions diverses autour du fait basque ainsi qu'autour de l'aménagement du territoire. Je vous en souhaite bonne lecture, et vous invite, si vous le souhaitez, à commenter. Cette première partie me fait quitter le Béarn pour arriver en Guipuzcoa via l'autoroute : halte à Mondragon que les Basques nomment Arrasate depuis le 20ème siècle (ce qui me semble exagéré, voir la discussion dans le lien).
Facebook contre le village vascon
Vincent P,tel un démon tentateur,a presque réussi à me faire basculer du côté des adorateurs de Fesse de bouc (pardon, de Facebook) mais tel un vaillant petit village vascon,je résiste encore à ce nouveau standard . J'y perds cette fois-ci,c'est sûr ...Ah,s'il pouvait changer sa vidéo de format  !
Auteur : GSG
28/03/14
Face à Facebook
Il est méritoire de résister à Facebook.
On peut aussi l'utiliser par pragmatisme, sans en être "adorateur", et en sachant que les services gratuits se payent généralement d'une manière ou d'une autre.
{{Le présent {ligam} propose un album photo}} de Vincent diffusé sur Facebook.
Il y a sans doute d'autres sites web que FB qui offrent le même genre de fonctions, mais FB est peut-être à ce jour le plus populaire, et quand on met quelque chose en ligne, on espère être visité, recevoir des commentaires... que ça vive, quoi !

Remarquez que Gasconha.com, notamment avec les lòcs, peut fonctionner aussi comme un album de photos qu'on peut commenter...

Pour Gasconha.com comme pour Facebook (toutes proportions gardées  !) se pose la question du devenir des documents et des textes confiés gratuitement par les internautes.
Je remercie au passage les gasconhautes pour leurs contributions et leur garantis que Gasconha.com n'a pas l'idée de faire de l'argent avec des bases de données de profils de consommateurs !

L'album "Alava, comme je t’épouse" de Vincent sera-t-il consultable dans 50 ans, les lòcs ou les grans de sau de Gasconha.com le seront-ils aussi ?
Rien n'est garanti.
La bibliothèque d'Alexandrie a brûlé...

Concernant Gasconha.com, je suis content de voir qu'une équipe d'administrateurs se met en action progressivement, et que son existence n'est déjà plus liée à une seule personne.
Auteur : Tederic M.
03/04/14

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :
Proposez-nous un(e)
lien !
(dans l'esprit Gasconha.com)
Attention, pour chercher, ce n'est pas ici ! Utilisez la case "Cercatz" quelque part ailleurs sur l'écran !-)
Thème :

Commune (si votre lien concerne spécifiquement une commune) :

Pays (par exemple Médoc, ou Chalosse) :

Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Titre :

Adresse du ligam (lien) :
Prepausatz ligams / Proposez des liens !
(Les images illustrant les liens doivent être envoyes sparment, par e-mail.)

Attention :
Les liens proposés doivent s'accorder avec "l'esprit" de Gasconha.com, et son domaine gographique : la grande Gascogne, entre la mar, la Garonne et les Pyrnes, et mme, au Sud des Pyrnes, le reste du domaine vascon...
 
Carte de Gascogne
La Gascogne et quelques uns de ses pays.

 
Participatz !
Inscrivez-vous au groupe Yahoo (forum par e-mail)
G(V)asconha-doman
  • Consultez les messages du forum G(V)asconha doman - Yahoogroupes.
  • Consultez les archives de feu le forum Oest-Gasconha - Yahoogroupes.
  • Envoyez-nous informations et commentaires Mail - courrier


  •  
    Que m'apèri Gasconha.com*
    En 2003, Oest-Gasconha a changé de nom, pour devenir Gasconha.com, qui est de plus en plus le site des noms gascons.

    L'identitat es d'abòrd lo nom.

    Noms reçus, noms choisis

    Notre nom de famille, notre prénom, nous ne les avons pas choisis. Ils portent une histoire, parfois oubliée, dont nous sommes un petit maillon.

    Par contre, quand nous choisissons le prénom de nos enfants, nous tentons de leur donner une identité que nous aimons.

    De méme quand nous nommons notre maison. Nos aïeux le faisaient plus que nous : "Dache dise", "Chic a chic"...
    Une habitude à retrouver ?

    Nos élus nomment les espaces publics. Au lieu de remettre en valeur notre patrimoine toponymique gascon, ils ignorent souvent notre histoire, jusqu'à remplacer des appellations historiques séculaires par des appellations à courte vue.
    Voir l'exemple du "Pays de Buch".

    Les associations, les entreprises, choisissent aussi un nom, qui est la première accroche pour le public.
    Ce nom peut figurer sur un logo, que Gasconha appelle "banèra"...

    Nos "ajòus" gascons ont donné des noms aux choses.
    Ils ne disaient pas "tue-cochon", mais "tuaille du porc", "pèle-porc" ou "pélère"...

    Pour retrouver la mémoire, Gasconha.com développe des bases de données, que vous pouvez consulter et alimenter :

    - noms de famille
    - prénoms
    - "noms de lòc"
    - banèras
    - mots (lexique gascon)

    Adishatz !

    * Pour celles/ceux qui ne savent pas encore le gascon :
    Que m'apèri = Je m'appelle
    Crear doman a la lutz de gèr
    Créer demain à la lumière d'hier