VIELH
NAVÈTH
Tonneins / Tonens
Bordeaux / Bordèu
Pays de BuchLang-Baz*
*Langonnais-Bazadais
pour les intimes
(Aucun mot recherché)
Résultats par types de document :
1678 mots =====>
211 prenoms
2046 noms
3582 lòcs
450 banèras
932 grans de sau
714 ligams
Cercatz ! Cherchez !
Tapez un mot (ou un tròç de mot) :
Recherche par Google

dans Gasconha.com
dans Internet
Cherchez par aire géographique ou par thème dans les ligams :
aire géo :
Toutes !
Angoumois
Gascogne bordelaise
Gascogne médiane
Gascogne toulousaine
Lande-Adour-Chalosse
Landes-Adour-Chalosse
Pays Basque
Pyrénées
thème :
Tous !
Langue
Cuisine
Jòcs, hest@s, heir@s
Musique
Architecture
Histoire
Vasconie
Ecologie
País
Technique de bâtiment
Prospective
Pour recevoir les navèras (nouvelles) de Gasconha.com : courrier
Cliquez ici pour vous inscrire à G(V)asconha-doman
Cliquez sur le logo pour vous inscrire
à G(V)asconha-doman
(forum par e-mail sur la Gascogne d'hier à demain)
Écrivez-nous !
Code HTML pour les webmestres :
Lo blòg deu Joan
Au centre de la gascosfèra.
LEXILOGOS
LEXILOGOS
mots & merveilles des langues d'ici et d'ailleurs

PrenomsNomsLòcsBanèrasGrans de sauLigams
oc. gascon : abelha
français : abeille
Prononcer... presque comme le français "abeille".
abelhèr (prononcer "abeillè") : apiculteur ou ruche, selon l'endroit)
 
"abelhe" peut signifier soit abeille soit ruche (j'ai entendu des anciens dire "il a tant d'abeilles" pour dire "il a tant de ruches".
"Abelhèy" correspond au rucher, mais il me semble que pour l'apiculteur c'est "abelhayre" que l'on emploie.
Auteur : inconnu
04/06/07
Juste une remarque sur le "presque comme en français" et "(prononcer "abeillè)".
Chez moi je trouve qu'il y a une sacrée différence entre le "lh" gascon et le "ill" français... donc je me demandais si c'était partout comme ça en Gascogne (donc la prononciation plus proche de "abelyo" que de "abeyo") ou si dans certains endroits le "lh" se prononce plutôt comme un "y" ?
Auteur : Flò
21/04/08
Mon beau-père parlait des mouches à miel (mousques à méou).
Auteur : Comajea
25/04/10
Autre sens
Abeille est une francisation de beille ( le pin , sapin ( ?) ) exemple plateau de Beille
Auteur : mayer
21/07/14
Autre sens
Comajea souligne à juste titre que le mot abeille est de création récente (19 e siècle). L'abeille est désignée par le terme de 'mouche à miel'. Ce sont des 'mouches à miel' qui sauvent le château de Montgey durant le siège (Histoire de Montgey, Pierre Bouyssou). Je crois que c'est Emile Belloc qui cite Beille comme étant une désignation ancienne du sapin. Mais je pense que certains toponymes dérivent de la divinité Abellio qui faisait l'objet d'un culte répandu dans nos régions. Certains toponymes comme Port-Bieill pourraient d'ailleurs trouver la même origine.
Auteur : mayer
24/07/14

Réponse de Gasconha.com :

Mais "Port-Bieill" peut s'expliquer très simplement par "port vieux (pòrt vielh).
Le dieu Abellio
Le commentaire de Flo va d'ailleurs bien dans le sens de la prononciation authentique, elle prononce abelyo. Ce ne peut être une coïncidence. Le culte de la divinité Abellio fait l'objet d'une épigraphie importante (Julien Sacaze Inscriptions antiques des Pyrénées Privat 1892)
Auteur : mayer
24/07/14
Port -viehl
Tout à fait Gasconha.com, on peut traduire port Bieill par port vieux ou mieux col vieux. Mais c'est une traduction purement phonétique qui ne donne pas véritablement du sens, un col n'étant ni jeune, ni vieux. En revanche, une multitude de cols pyrénéens portent des noms de divinités, un col permet un passage et on ne franchit ce passage qu 'en remerciant la divinité topique par une offrande symbolique, une petite branche ou autre .
Auteur : mayer
24/07/14

Réponse de Gasconha.com :

En fait, Gasconha.com avait cru à tort qu'il s'agissait d'un port pour les bateaux...
Por Bou
Casconha.com , je ne crois pas non ...
Mais beaucoup pensent que Port-Bou est un port , il signifie en fait Port-Port , Bou signifiant Port ( col ) en berbère et sans doute aussi en ibère.
Auteur : mayer
24/07/14
Quelques remarques pour M. Mayer
Je crois bien qu'il s'agit de L'ABELHA écrit en graphie félibréenne... prononcer "l'abeillà" : le rucher. Nous avons aussi chez nous L'ABEILLEYRA, LES ABEILLERAS, etc.
Mais ce n'est malheureusement pas sur le cadastre napoléonien.
Je suppose que ce sont des vieux, au cours du XXe siècle, qui parlaient de "l'abeilla", le lieu où on élève des abeilles (il suffira de se renseigner !), et qu'on a repris cette appellation.
Un farfelu qui aurait écrit en alibertin aurait écrit "rota de l'Abelha" (et puis pourquoi une seule abeille?)

D'autre part il n'y a pas de sapins en tant qu'espèces indigènes dans les Landes. Quand bien même quelqu'un en aurait planté, on aurait utilisé "sapin".

Sur "bieil" : en toponymie, les mots ont parfois des sens particuliers. Dans ce cas (cf. Loc-Bieil, etc.), c'est selon D. Escarpit (spécialiste du gascon, université de Bx) un adjectif à connotation négative (abandonné, mal entretenu, isolé, mal fréquenté, escarpé, dangereux.....).
On notera d'ailleurs qu'il y a un "i" après le "b".

Et enfin, sur "abeille" : avant, on disait "mouche à miel"? Oui mais... en français ! Le français a emprunté "abeille" à l'oc... et depuis 1268 !!
Et "abeille" existait bien sûr en gascon au XVIIIe siècle : on retrouve des lieux-dits girondins L'ABEILLEY (le rucher) sur la carte de Cassini.
Auteur : Gaby
25/07/14
Abellio ou abeille ?
Il faut se garder de toute exclusion dans ces interprétations toponymiques, il est vraisemblable qu'elles cohabitent au sein d'une même région. Mais la trop forte ressemblance phonétique entre Abellio et abeille a fait disparaître celui-ci au profit de cette sympathique abeille, disons, plus connue. Pourtant il est impensable qu'Abellio qui dispose de documents archéologiques très nombreux n'ait pas marqué la toponymie puisque la plupart des vallées et montagnes gasconnes portent le nom de leurs dieux tutélaires.
Auteur : mayer
26/07/14
Las Aps
On a le mot peu répandu : Las Aps : les abeilles.
Auteur : Lo Pèir
26/07/14
Tentative de conciliation ?
Bon, pourquoi pas, mais dans les Pyrénées alors.
Important aussi : sur quelle syllabe est accentué Abellio ?
Auteur : Gaby
26/07/14
Port-Bou : port (col) bon : col aisé d'accès,...
Port-Bou : port (col) bon : col aisé d'accès, sûr, etc.
Port est un mot gascon, je ne suis pas sûr que les populations gasconnes aient compris en même temps l'ibère ou le berbère.
Auteur : Gaby
26/07/14

Réponse de Gasconha.com :

Attention, s'il s'agit du Port Bou en Catalogne du côté espagnol de la frontière, "bou" ne peut pas noter "bon", il contient une diphtongue "ou" qui renvoie à autre chose.
Oups, autant pour moi. En catalan, bou...
Oups, autant pour moi.
En catalan, bou (pron. bow)=boeuf. A creuser.
Auteur : Gaby
27/07/14
Prononciation d'Abellio
Il s'agit bien de Port Bou en Catalogne.
Les populations gasconnes parlaient sans doute un dialecte ibéro-basque avant de parler gascon. Je pense même qu'elles écrivaient en ibère, j'avais en effet été frappé dans les HP par la ressemblance des marques faites sur les outils qui se transmettaient de génération en génération avec l'écriture ibère. Cela n'est bien entendu qu'hypothèse, puique l'épigraphie ibère reste rare ( cols d'amphores à Toulouse, pierre écrite relevée par Abelanet dans les PO, plombs d'Amélie).
Quant à la prononciation authentique, d'Abellio, je pense que Flo dans son message plus haut en sait mille fois plus que moi.
Auteur : mayer
27/07/14
route de l'abelha a Saint-Jean:suite (et fin ?)
Renseignement pris localement,ce nom fut donné à une des rues récemment créées dans le village (années 1970 probablement) pour y abriter des HLM .A l’époque on voulut donner des noms locaux,donc gascons à ces chemins nouveaux(ici, le nom de l’abeille,le village abritant alors de nombreux ruchers,aujourd’hui en danger,comme on sait … ).Très bien tout ça sauf qu’aujourd’hui ,me dit ma jeune informatrice , « nous disons abèla »-avec accent sur a ,naturellement -…Bref,c’est raté .On peut certes incriminer la graphie occitane normalisée qui,tant que la langue n’est pas enseignée,est lue selon les habitudes françaises ;mais surtout l’erreur fut à l’époque d’écrire « route de l’abelha »,formation composite avec déterminé français et déterminant gascon qui fait naturellement penser à un bout de phrase français,donc bien sûr prononcé à la française.Erreur à ne pas répéter  !
Auteur : GSG
27/08/14
Catastrofic
Qu'es catastrofic, bè.
Auteur : Renaud
27/08/14
C'est la faute aux occitanistes.
40 ans de dogmatisme, de prêche dans le désert, de forceps stérile sur quelques dogmes.

Cela apportait quoi ce "abelha" ? Rien. Il suffisait de prendre le vieux nom gascon des lieux que l'on recueillait dans la bouche d'un paysan, et c'était plus gasconnant.
Auteur : Vincent P.
27/08/14

Votre avis sur "abelha" ?
oc. gascon : horat
français : trou
Prononcer "hourat".
 
A Cazaubon (32), il y a une porte de ville qui se nomme "porte du hourrat".
Lous bieilhs qué l'aperan "pourte dou traou dou can"  les 2 mots sont ici reunis : hourrat et traou.
Auteur : Bouilhet
06/01/07

Réponse de Gasconha.com :
E bé o...
Une petite correction : "hourat" se contente d'un seul "r" 
c'est de la même racine que "forage" en français, qui n'a qu'un seul "r".
Ce n'est pas du chipotage, parce que le gascon fait entendre la différence entre le simple et le double "r".
E òc, hourrat=fourré. Per riser un pauc......
E òc, hourrat=fourré.

Per riser un pauc... conéishetz lo "horat milhoquèr" (tèrme medievau dau Biarn) ?
Auteur : Gaby
08/08/14

Votre avis sur "horat" ?
oc. gascon : cadièra
français : chaise
Prononcer entre "cadière" et "cadièro". Mais aussi {{cadèira}} (sud-landais), {{chèira}} (nord-gascon)...
 

Votre avis sur "cadièra" ?
oc. gascon : lat
français : large
féminin : {{lada}} Le mot semble désuet depuis longtemps, mais a formé beaucoup de toponymes (qui se termine en "lat" ou en "lade" dans leur graphie officielle française, comme par exemple Virelade).
 

Votre avis sur "lat" ?
oc. gascon : pecic ?
français : parcelle

Votre avis sur "pecic ?" ?
oc. gascon : alucar
français : allumer
"qué baw miéyé aluca la luss quéss plagné dé l'éscu" [{gran de sau} du pseudo "Positivons !" - http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2014/08/13/les-mots-ou-expressions-a-connaitre-quand-on-visite-le-bearn,1205973.php] En graphie albertine : {{que vau miélher alucar la lutz que 's plànher de l'escur}} (il vaut mieux allumer la lumière plutôt que de se plaindre de l'obscurité)
 

Votre avis sur "alucar" ?
oc. gascon : mefia't
français : méfie-toi
Prononcer comme "méfiye't" ou "méfiyo't", avec l'accent tonique sur "fi". L'infinitif du verbe est donc "mefiar" qui semble l'emprunt direct du français "méfier". Une forme plus gasconne du verbe est "{{mauhidar}}" ou "{{mauhisar}}". "{{menshhidar}}" existe aussi, à partir de "mensh" (moins) et toujours de "{{hidar}}" (le verbe "fier" en français). Avec ces verbes, on a donc : mauhida't, mauhisa't, menshhida't...
 

Votre avis sur "mefia't" ?
oc. gascon : pleamar ?
français : marée haute
Qu'acabi de véder que "pleamar" existeish en castelhan : Sinónimos: mar lleno, marea alta Etimología: simplificación de plenamar (plena + mar) [http://es.wiktionary.org/wiki/pleamar->http://es.wiktionary.org/wiki/pleamar] Que'm soi dit que "pleamar" ei exactament ua fòrma gascona, e mei gascona que castelhana : lo castelhan "coërent" que seré "llenamar". E si lo gascon l'avosse balhada au castelhan ? E l'expression gascona reconeishuda, quina ei ?
 

Votre avis sur "pleamar ?" ?
oc. gascon : nanaine ?
français : marraine
C'est le mot pour marraine que j'ai appris de mon père ; ses parents étaient de Haute Garonne et, selon mon père, ils ont parlé Gascon à la table "de sorte que les enfants ne pouvaient pas les comprendre". Je ne sais pas si c'est un vrai mot ou non. Je m'excuse pour mon maigre français.
 

Votre avis sur "nanaine ?" ?
oc. gascon : baina
français : baïne
Mot dont l'origine et la discussion sont à fixer. Voir [le hiu de discussion "Les baïnes"->http://www.gasconha.com/spip.php?gran33186].
 

Votre avis sur "baina" ?
oc. gascon : indon
français : blé d'Inde, maïs
Prononcer "indoun". {{L'indoun que tire un bèt cabelh}} = le maïs pousse un bel épi [[Dictionnaire gascon-français (Landes) de l'abbé Vincent Foix->http://books.google.fr/books?id=SDB4ORtenHUC&pg=PA744&lpg=PA744&source=bl&ots=Hv4ULvxWwd&sig=O8d0AW2f6cFRQAil6tHsvyf9pyI&hl=fr&sa=X&ei=bVbXU5DLBYWR0AXX7IDgAg&ved=0CCgQ6AEwAQ#v=onepage&q=indoun&f=false]]
 
Affichage du mot associé "milhòc"

Votre avis sur "indon" ?
oc. gascon : digun
français : personne, quelqu'un
{{I a pas digun ?}}* : Y a personne ? Y a quelqu'un ? Le mot du même sens {{arrés}} existe aussi en Sud-Gascogne. * Forme usuelle ; la forme correcte serait "n'i a pas digun"
 

Votre avis sur "digun" ?

Proposez-nous un(e)
grain de sel !
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

Votre nom :
Proposez-nous un(e)
mot !
Attention, pour chercher, ce n'est pas ici ! Utilisez la case "Cercatz" quelque part ailleurs sur l'écran !-)
Commentaire :

Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée) :

mot gascon :

mot français correspondant :