Còr de Bigòrra Pyrénées

Bazet


 
en graphie alibertine :

Badèth
Poichereau, Lorreyte, Badet

Basèth
Poichereau, Lorreyte, Badet

Le village est attesté "Bazed" au 13ème siècle. La prononciation locale est "Badèth" : hyper-correction dans une zone située sur la frontière entre z/d pour d intervocalique ?

On pourrait imaginer un héritier du latin vadum "gué" avec suffixe dimunitif -ellum : Badèth qui devient Basèth en gascon oriental.

Bazet se situe sur l’Adour.

Cf Bazacle (du latin vadaculum "petit gué").


 

 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Bazet :


 

 

 

Grans de sau

  • La famille de ma mère, originaire de Morlaàs en Béarn, s’appelle Bazet.

    On prononçait clairement Bazètt du temps de ms grands-parents, c’est aujourd’hui Bazé.

    La famille Bazet est attestée dès 1385 à Maucor, près de Morlaàs, graphiée Baset. Cela pose problème : Morlaàs est dans une zone où d intervocalique reste d. On attendrait Badet. Cela signifie probablement que les Bazet béarnais sont originaires d’un autre Bazet.

  • Mon petit texte qui allait avec le lieu s’est perdu ?

    Je disais que la prononciation locale était Badèth [ba’dèt], or, comme nous sommes en dehors de cette zone plutôt centrée sur le Magnoac, où z intervocalique devient d (comme en Bordelais au passage), cela signifiait que la prononciation locale avait maintenu le d étymologique, qui devient z en gascon oriental à l’intervocalique (tout le monde suit ?).

    L’hypothèse de "petit gué" (du latin vadum + suffixe dimunutif -ellum) convient à ce village situé sur l’Adour.

    Réponse de Gasconha.com :
    Non Vincent, ton premier texte n’est pas perdu, mais il était et reste rattaché ici : Poichereau, Lorreyte, Badet.
    Ce n’est pas grave d’avoir la même chose à deux endroits différents, mais doit-on comprendre que la prononciation de ce Bazet/Basèth est [ba’dèt] avec un "d" ?
    Oui, à la relecture de ton premier texte, je comprends que c’est cela.

    E bon cap d’an, e bona anada 2013, Vincent, en esperar que las toas escadudas professionaus e personaus ne t’empachen pas d’enviar a Gasconha.com de las toas contribucions totjorn preciosas !

    [Tederic M.]


  • Grosclaude relève une prononciation [ba’dèt] pour ce Bazet, en effet.

    Tà çò de las meas contribucions, au contrari ! Investí’s dens un combat que demanda ua legitimitat qui n’autorizava pas l’estatut d’estudiant eternau : que soi au punt d’obtiéner aquera autonomia professionaument.
    Que l’emplegarèi com un lhevader entà agir en conformitat dab los mens ideaus vascons, dens l’encastre deu noste triangle gascon, au contact deu monde d’ací ! N’èi pas fenit de parlar de Gasconha !

    Réponse de Gasconha.com :
    Atau sia !

  • A Morlaàs, il existe un lieu-dit Basacle sur le Luy de France, homonyme du Bazacle de la Garonne.

    C’est étrange parce qu’il me semble bien qu’à Morlaàs, d intervocalique reste d. L’ALG, mais la carte n’est pas précise, montre que cette zone du Béarn est hésitante en fait.


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document