4 banèras

- Boyvil

GIF - 123.6 ko
Banèra 1

(les trois autres banèras sont dans le portfolio en bas de l’article)

Bonjour à tous,

Voilà, je vous montre mes bébés encore drapés de leur innocence, enfants de symboles gascon. Ils attendent, frémissant, les premiers regards, balayer leurs tissus colorés pour voir si un jour ils pourront arpenter le ciel, fier de leur origine.
Laissez moi vous compter leur parenté. (pas pour faire le savant mais pour expliquer mes choix .)

Dans un lointain passé, on trouve au XIIe siècle, lors de la III eme croisade le sautoir gascon basé sur une croix de Saint André.. Le Pape l’aurait attribué pour rallier tous les croisés de Gascogne.
Même si l´origine de ce drapeau reste mystérieuse, il reste la première marche incontournable vers une nouvelle descendance. C’est ainsi que
la croix de Saint André constitue l’épine dorsale des mes bébés.

Les années se sont déroulés sans que la Gascogne brandisse de nouvelles bannières.

Bien sur, on peut trouver quelques parents éloignés. Ainsi, le blason donné par le roi Louis XIV pour l´enregistrement de la Gascogne à l´armorial général de France de 1696.
Mais ce blason n´a que peu de sens historique. Malgré tout, il reste un lien visuel avec notre passé. Ce parent pourtant est resté dans l’ombre, comme un frère illégitime, fruit d’une démarche individuelle car l’héraldique est un code social qui situe un individu dans une société et l’étendard lui, a pour fonction de rassembler et d’unifier derrière
une idée, une même volonté.

Par contre, il arrive parfois que la paternité dépasse les frontières. Comment refuser toute influence du drapeau basque avec une lignée si proche et une histoire qui parfois s’emmêle mais ne réveillons pas ces querelles de famille. Mais il saute au yeux que la structure du visage d’un des nouveaux nés en garde la marque visible.

Un autre parent plus proche a vu le jour : le drapeau du Conseil Régional d’Aquitaine : il s’agit d’une extension du logo sur toute l’étoffe. Le bleu représente l’océan, le vert les landes, le A graphique est l’initiale d’Aquitaine et a la forme de la côte mais le territoire d’Aquitaine reste très loin de celui de la Gascogne.
Il reste que l’idée de prendre des couleurs pour représenter une partie du territoire m’a parue une bonne démarche, simple et pragmatique, plus actuelle.
En un coup d’œil, la diversité gasconne s’affiche. J’ai donc gardé de leurs gènes, le bleu pour la côte océanienne, le vert pour l’intérieur des terres et la ruralité, le rose pour la partie est du territoire proche de
Toulouse (ville rose) et une certaine douceur de vivre et enfin le blanc pour nos vallées pyrénéennes.

Après la nature a repris ses droits et produit les derniers choix.
Ainsi, la croix des mousquetaires apparaît portant sur chaque branche un symbole qui unit le passé et notre présent : l’ours pour les pyrénéens, le mouton pour les landes, l’oie pour l’intérieur des terres et l’épée qui symbolise un certain caractère comme le dit Louis Puech dans Histoire de la Gascogne « Quand le sol natal est d’une
fécondité médiocre, il faut bien aller vivre ailleurs, se faire une place dans le monde à force de ruse, de diplomatie ou de coups d’épée ; il est nécessaire de savoir s’adapter à tous les milieux et de se pousser par tous les moyens.
Habitué à compter sur lui, obligé de trouver des ressources que son pays ne lui fournit pas, il s’ingénie et finit par réussir ».
Hymne à tout les Gascons loin du pays.

J’espère ne pas avoir été trop long mais un père est toujours trop protecteur avec ses enfants surtout si l’accouchement a été difficile.

J’attends avec incertitude vos cartes de vœux que j’espère nombreuses. Merci.
boyvil

J’ai réalisé une vidéo sur YouTube avec toute la recherche graphique taper boyvil Gascon sur YouTube

MERCI ENCORE

Grans de sau

  • Adixatz
    J’ai vu sur Youtube vos deux vidéos sur les bannières et les logos envisageables pour la Gascogne.
    Vos logos sont superbes, rien à voir avec l’indigent logo du CR d’Aquitaine qu’il faudrait réellement faire disparaitre.
    Mais il faudrait surtout réfléchir tous ensemble et ensuite expliquer les utilisations alternatives des logos, des blasons et des banières qui ressortent de préoccupations et de contextes différents ; il faut donc respecter les règles implicites ou explicites propres à chacun des trois genres.

     Pour les banières, vos essais sont intéressants mais ne respectent guère les lois de l’héraldique et de l’histoire (gasconnes dans notre cas).D’une part la couleur rose ne s’emploie jamais, que je sache et n’a pas d’écho historique en Gascogne (pas plus que le vert).
    De même vos sympathiques animaux sur la croix des mousquetaires seraient plus à leur place sur un logo moderne...
    Pourquoi n’essaieriez-vous pas :

     le sautoir blanc sur fond rouge,
     par dessus, la croix des mousquetaires (d’or, ce qui fait apparaitre cette couleur, tous les drapeaux et blasons d’oc reprenant cette couleur avec le rouge),

     sur les bords de la croix des mousquetaires du haut en bas, le léopard rouge aquitain, les vaches rouges également du Béarn, et de gauche à droite le lion bleu (armagnacais ?) du blason gascon de 1694 et les ocelles (couleur ?) de Comminges ?

    • Adixatz,
      Il y a longtemps que je me demande ce qui pourrait bien symboliser la Gascogne en son ensemble et votre réponse m’a vivement intéressé. Voici ce sur quoi l’on pourrait aboutir en reprenant la trame de la croix historique de Saint André et les armes des principaux pays gascons comme vous l’avez suggéré : bannière au sautoir d’argent bordée de sable (noir) avec au centre croix d’or des mousquetaires ; au chef : de gueules au léopard d’or (la Guyenne) ; en pointe : d’or aux deux vaches béarnaises de gueules ; à senestre : de gueules au pin d’émeraude (les Landes) ; à dextre : d’argent au lion de gueules, entouré de quatre otelles de gueules apointées en sautoir (Armagnac & Comminges). Qu’en pensez-vous ? Lou librari de Salîas.

    • Je vous suggère d’aller voir sur Youtube les créations de Boyvil ,l’une pour les logos,l’autre pour les banières ;c’est d’une réelle qualité et vous y retrouverez les idées des uns et des autres(dont vous même).
      Siatz hardit !


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique :


 

Sommaire Noms & Lòcs