Les correspondances B/G et B/M

- Gaby

J’ai déjà évoqué à plusieurs reprises la correspondance B/G en gascon, et on connaît aussi la correspondance B/M. Cet article a pour but de recenser les différents mots concernés, y compris en onomastique. Si vous en voyez d’autres (car j’ai dû en oublier beaucoup), faites-le savoir ! Je les incluerai.

1- B/G

Notons que cela concerne B/G en position initiale, ou alors après une diphtongue, puisqu’entre deux voyelles on passe à [w].

 Agòrr || abòrr « automne ».
 Auguicha || aubicha « molinie ».
 Bolh || golh « lavoir, mare » en bazadais. Etymologie germanique *gullja.
 Brau || grau « marais ». Voir https://loblogdeujoan.blogspot.com/2013/05/un-brau-nei-pas-tostemps-un-brau.html.
 Dauguns || dauvuns "certains".
 Gascon || vascon ! :)
 Goiat,a || boiat,a « jeune homme, jeune fille ». Boiat est une forme rare relevée dans plusieurs communes de l’enquête Bourciez, dans le secteur de Cadillac/Podensac/Langon, mais aussi dans l’ouvrage sur le patois de Montagnac/Auvignon (47). Elle est rare au point d’être absente des dictionnaires et même, me semble-t-il, du FEW.
 Goidron/gondron || boidron/bondron « goudron ».
 Gonh || bonh « gond ».
 Gopilha || vopilha « ajonc nain ».
 Gresilh || topon. le Brésil, le Brésillan. Lié à la notion de sable ou de gravier. Cependant, gresilh ne semble pas gascon, il est au moins languedocien.
 Grignoulets || Brignoulets (deux formes d’un même toponyme à Virazeil 47).
 Jauva || jauga « ajonc ». La forme jauva avait été relevée dans le nord de l’Entre-deux-Mers, je crois dans l’ALG. Et le lieu-dit la Jaugue à Ruch (33) s’écrit « la Jaube » sur la carte de Cassini.
 Mauga || mauva "mauve".
 Paillaugue || Paillaube (patronymes).
 Seuva || seuga « forêt ». La forme seuga est localisé en toponymie dans les Landes au sens large et le Bazadais (la Séougue, Lasséougue, Grand Séougue, Séougues, Lasseugue...)... et même en Pays gabay (Seugues à Cézac !). L’ancien nom gascon de La Sauve-Majeure était La Seuga. On trouve aussi une variante siuga.
 Varrolh || garrolh « verrou ». On trouve aussi carrolh (dans mon patois) et sarrolh.
 Vomir || gomir « vomir ».
 Voupèira || topon. Goupeyres « lieu avec des renards ». Le toponyme Goupeyres se trouve à Podensac (33).

2- B/M

 Topon./patron. Benquet/Benquey || topon. Lagune Mincouse. Voir peut-être le latin *vincus, à rapprocher de *vinciculum qui a donné vencilh, etc.
 Patron. Malambic/Malambit(s) || topon. Balambits. Déformation du suivant ??? Ou plutôt, malus ambitus ? Vincent nous dira !
 Topon./patron. Miossens || patron. Vieussens ??? Malgré les apparences, cela me semble assez douteux, car Vieussens est un patronyme de Haute Guyenne (46, 12) et Miossens une ancienne paroisse béarnaise.
 Patron./topon. Mirambits (très rare) || topon. Birambits. Vincent avait expliqué l’étymologie villa ambitus, je crois.
 Sent Vivian/Vevian || Semevian. La seconde forme est le nom gascon populaire de St-Vivien-de-Médoc.
 Sent Vicenç || Semicenç. La seconde forme est le nom gascon populaire de St-Vincent-de-Tyrosse. Je ne sais pas si c’est le cas pour d’autres St-Vincent.

3- B/M/G
 Vormèla/vormèra || mormèra || gormèla « morve ». La forme vormèla est garonnaise (Marmandais, Agenais, Toulouse), vormèra est gersois, mormèra se trouve sous la forme mormerós dans un texte bazadais. Gormèla n’est pas gascon, cependant. Etymologie germanique *worm, comme le français morve.

Dans la même rubrique