Bazadais

Uzeste


 

 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Uzeste :


 

 

 

Grans de sau

  • Probablement la même origine qu’Izeste en Béarn.
    A titre de piste, pourquoi pas un composé basco-aquitain sur ihitze=jonchaie ?

    Utziat au Pays-Basque, attesté içcuat en 1350 prouve l’hésitation sur le vocalisme initial.
    Il provient de ihitz-azu-athe selon Orpustan (-azu=suffixe d’abondance,, -athe=suffixe locatif).

    ihizézuta>izézta>uzézta
    avec -ta forme réduite de -eta

  • BBF y voit un gascon hus/heus (fougère) et un suffixe "archaïque conservé en basque -esta/-ezta (garnir, couvrir de)".

    Donc un mixage gascon-prégascon (on pourrait dire "vascon") comme il y en a tant en Bazadais avec des racines celto-latines terminées par le suffixe aquitain -os (Bernos, Insos etc.).


    Le Dictionnaire toponymique de la Gironde est sorti !

  • Je pense qu’elle a tort au vu des attestations anciennes qui ne font nullement mention d’un f étymologique, ainsi que du seul fait qu’il n’existe aucun suffixe -esta/ezta en basque.

    Quand BBF ne sait pas, au lieu de le dire, elle invente des suffixes "archaïques", "pré-indo-européens", ce qui fait que la plupart de ses interprétations toponymiques sont très hypothétiques.

    La seule chose que l’on puisse dire en l’état des connaissances c’est que :


     Izeste en vallée d’Ossau ressemble beaucoup à Uzeste.


     Il y a en Gascogne une série de toponymes d’allure ancienne en -st- dont certaines formes tendent à laisser croire qu’il y a eu métathèse d’un ancienne sifflante basque -tz.

    On connait bien entendu la listes des toponymes en -st final : Gazost, Ardengost, Arbéost, Barlest, Cheust, Grust, Urost, ... mais il y a aussi une série où le groupe inexpliqué étymologiquement est intervocalique : Astugue, Lustar, Tarasteix, Aste, Beuste, Bélesten, Izeste, Auriste, ...

    La question se complique avec deux villages basques dont les versions officielles sont gasconnes comme on sait :


     Suhast en Mixe se dit Zohasti en basque : il s’agit d’un dérivé du basque zuhaitz "arbre" + suffixe botanique -toi/ti.

    Le suffixe -toi/ti est-il ultérieur à la forme gasconne qui aurait été faite sur zuhaitz avec métathèse de la sifflante, d’où Suhast ? (C’est fréquent que le basque ressufixe là où le gascon a gardé l’ancienne version : Luz face à Lohitzun ; ou inversement désuffixation en basque : Anglet face à Angelu).

    Ou bien la finale -st est la forme classique en gascon après chute de la voyelle finale -i ?


     Arrast en Soule se dit Ürrüxtoi : même formation en -ti/toi sur le basque urruz "coudrier", variante de urritz. Seulement, les textes gascons ne mentionnent à date ancienne que Arrast.

    En tout état de cause peu importe, il semble que dans les villages basques, les noms gascons en -st sont tirés du suffixe -ti/toi, précédé d’un z qui appartient à la racine botanique (zuhaitz, urritz).

    On peut sur cette base tenter d’expliquer les toponymes gascons en -st, mais cela n’aide pas quand -st- est à l’intervocalique.

    Ce qui aide plus, c’est l’aquitain ancien. A suivre.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document