- Vincent P.

Blayais

Saint-Genès-de-Blaye

Sesque / Sesca / Sesque

en graphie alibertine :

(la) Sesca

sesca / massette d'eau

Viendrait du mot gaulois identique "sesca" (laîche = plante des zones humides).
Merci à J. Tosti et son site des noms... et aussi à PUEBLOS DEL ALTO ARAGÓN - EL ORIGEN DE SUS NOMBRES :
"CISCAR/SISCAR.
a) Del aragonés XISCA : caña basta que se da en lugares húmedos.
b) En gascón SÉSQUE : zona arcillosa o gredosa que también encaja."

sescar (prononcer "sescà") : lieu où pousse ce végétal, donc marécage ; présent dans des toponymes, parfois écrit avec un "c" initial.

sescós, secosa (sescous, sescouze) : adjectif pour un lieu caractérisé par ce végétal


Saint-Genès est une commune oïlisée du Blayais, au nord de Blaye. Sa toponymie montre néanmoins, ainsi qu’il a été établi sur ce site depuis quelques années, des formes gasconnes figées en toponymie.

Ainsi, Sesque ne peut pas être autre chose que le gascon sesca "massette". La carte d’État-Major note Sesques au pluriel. Impossible de trancher en l’absence de sources.


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document