Vic-Bilh

Sedzère

- Vincent P.


 

Coustet

en graphie alibertine :

Costèth

còsta / côte

dérivés ou variantes :
costalat : côteau

On aurait pu penser que le mot còs, qui explique le nom de famille Ducos, et des noms de lieu comme Cos d’Estournel, soit un còst dont on ne prononce pas le "t" final. còs = tertre, côteau, monticule
Mais il viendrait plutôt d’une racine prélatine "kos" (colline) qui aurait survécu en gascon.

"còsta" pourrait être le mot pour traduire le français "colline", même si "tuc", "turon", et d’autres, peuvent dire des types particuliers de colline ou de relief.

(lo) Costet
Prononcer "(lou) Coustétt".

Les initiés constateront que la toiture de la maison principale, qui est aussi plus petite que la grange sur la droite (c’est très habituel dans ce coin du Béarn : les bêtes avant tout !), a été refaite avec un toit à deux pentes, en lieu de 4.

Bon, sinon, Costet ou Costèth ? Comment savoir de nos jours ...


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document