Albret néracais

Fieux / Hius

- Vincent P.


 

Poudepé

en graphie alibertine :

Podapè
Prononcer "Poudopè".

/ pied

En plus de la signification "pied = partie du corps humain", apparait souvent dans les noms de lieu pour désigner le bas (ou même le commencement ?) d’un élément du paysage.

podar / tailler

Prononcer "poudà".

J’aime beaucoup les sonorités de ce toponyme, ne demandez pas pourquoi !


 

Grans de sau

  • À comparer avec le ruisseau de Taillepied Talhapè qui fait limite entre Ste-Livrade-sur-Lot et Casseneuil 47
    Son embouchure est encaissée en arrivant au Lot : peut-être est-ce là l’origine du nom.

  • Il est assez amusant de constater que les toponymes du type Podapè n’apparaissent qu’en Gascogne linguistique, des Landes au Comminges ... ainsi que rive droite à Toulouse, certes dans un quartier qui confronte à la Garonne.


    Rue Poudepé

    Cependant, au-delà des différences phonétiques nettes, ce n’est pas la première fois que je remarque que le Toulousain de la rive droite colle aux constructions gasconnes. Je note la même chose, bien souvent, en Agenais : la phonétique n’est plus gasconne, mais le vocabulaire, la syntaxe, la formation sont identiques.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document