- Tederic Merger

Créonnais Entre-deux-Mers

Sadirac

Vieille vasconne à colombage à Tioulet

Vielle vasconne à colombage à Tioulet (Sadirac, Entre-deux-Mers)
Témoin rare de ce qui a dû être une couche architecturale vasconne, avec des maisons à colombages et remplissage en torchis, recouverte ensuite par une couche architecturale de maisons de pierre.


Témoin rare de ce qui a dû être une couche architecturale vasconne, avec des maisons à colombages et remplissage en torchis, recouverte ensuite par une ou plusieurs couches architecturales de maisons de pierre.


 

Grans de sau

  • JPEG - 163.7 ko
    Vielle vasconne à colombage à Tioulet, de biais
  • Vraiment chouette ! Quand j’étais en Bordelais, je cherchais ces maisons mais je n’avais pu les trouver, un recensement manque !
    Cette maison semble en tout point conforme aux maisons de l’Armagnac.

    La maison la plus septentrionale de ce style dont j’ai connaissance (à l’exception des maisons médoquines qui restent), c’est la maison au lieu-dit Sepeau à Maransin, mais il parait que dans la Double, on trouve de telles maisons qui se prolongeraient jusqu’à Angoulême.
    Un jour que je prenais le train pour Paris, je crois en avoir vu du côté de Chalais, mais je ne jure de rien.

    cf La maison Sepeau (qui au passage se situe dans un environnement encore dense en toponymes gascons alors qu’on est en pays gabay : Capblanc, Péristève, Les Carderies, ...)

  • A remarquer que l’ancien style s’est mieux maintenu en "ville" dans cette région que dans la campagne, noblesse des matériaux en cause je suppose, ou alors du fait des changements sociologiques (viniculture, ...) qui ont touché les campagnes.

    Cf la place centrale de Créon.

  • L’existence de ce genre de maisons témoins légitime les néo-gasconnes en Bordelais, que des esprits mal informés pourraient, sait-on jamais, présenter comme des intruses...

  • Oui, j’y pensais aussi, mais on lira quand même que les populations du Bordelais, du Toulousain, voire de l’Agenais, auront cédé à l’esprit balnéaire quand bien souvent, les maisons néo-vasconnes rappelaient les formes de leurs campagnes d’origine.

  • La maison semble bien entretenue ! C’est une bonne nouvelle.
    Elle fait partie du Château Thioulet (Vins de Bordeaux, dont la communication (en tout cas graphique) met plutôt en avant la bastisse "bordelaise" qui est derrière la maison vasconne qui nous intéresse ici.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document